Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
Voir le deal

Partagez
 Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 33
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 121
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyLun 18 Déc 2023 - 23:15

Are we just ghosts out in the night?
feat. @Tyler Kamado


- Tyler... t'es sûr qu'on peut entrer comme ça ? Je ne le sens vraiment pas, ton plan, là.

On est arrivés devant ce vieux bâtiment abandonné il y a quelques minutes maintenant et je dois bien avouer que quand mon meilleur ami m'a proposé une « petite sortie sympa en dehors de la ville en fin de journée », j’imaginais qu'on allait aller boire un verre tranquillement dans notre bar gaming préféré...  pas qu'on allait partir en vadrouille, de nuit, dans un coin paumé entre des champs et une forêt, pour visiter un vieil hôtel abandonné. J'aurais dû me douter qu'il y avait une entourloupe, d'habitude il donne plus de détails sur ce qu'il a prévu, il est trop enthousiaste comme mec. Là il était vraiment très silencieux, presque secret.

Et avec le recul, c'est vrai que c'était louche qu'il me demande de mettre des fringues chaudes qui ne craignent pas grand-chose. Mais comme je ne sais pas dire non et que je sais qu'on finit toujours par beaucoup s’amuser quand on passe du temps ensemble, il a réussi à me traîner malgré moi dans cette opération Urbex. En plus il a bien prévu son coup, il sait bien que Meghan est chez sa mère cette semaine. Bien que ma fille adore son parrain, elle n'a le droit de participer qu'aux soirées jeux vidéo avec nous. Elle est trop mignonne quand elle essaie de battre tonton Ty' sur Mario kart. Mais là, je m’éloigne un peu du sujet. Je disais donc, s'il m'avait proposé ça sur une semaine ou j'avais ma fille chez moi, je n'aurais jamais dit oui...

Il m'a fait le topo à la va-vite dans la voiture juste avant qu'on arrive. Il aurait trouvé ce lieu sur le net en fouillant un peu, et apparemment très peu de gens ont déjà filmé à l'intérieur. Il s'est dit que ça serait une bonne idée d'en faire une vidéo pour ses réseaux, ne serais-ce que pour l'histoire du lieu et il s'est dit que je ferais un bon caméra-man...  j'ai éclaté de rire sur le coup, avant de comprendre qu'il était sérieux. Un bon camera-man, moi ? Ça vous voyez, j'en doute un peu. Certes quand on est tous les deux je suis bien plus détendu qu'au quotidien, mais ça n'empêche que dans ce genre de situation, je ne suis pas certain de réussir à ne pas paniquer et à ne pas trembler...

Le lieu est beau ceci dit, glauque, mais beau. Ça réussirait presque à me motiver pour y entrer. Une grande façade en briques rouges, des pylônes qui soutiennent un balcon au-dessus de l'entrée, même si elles sont aujourd'hui envahies de plantes grimpantes, ça leur ajoute un certain style. Un style bien délabré par le temps certes, mais ça rendrait incroyablement bien dans un resident evil.

Effectivement on voit bien que c'est laissé à l'abandon depuis un certain temps, je n'avais d'ailleurs jamais entendu parler de ce lieu jusqu'à maintenant, c'est donc que cet hôtel a dû mettre la clef sous la porte il y a des années. C'est immense, deux étages visiblement et le grand nombre de fenêtres indiquent que les chambres sont nombreuses. Je continue d'examiner la façade... et en fait, plus je regarde plus je trouve ça inquiétant, elle semble tenir debout par je ne sais quel miracle et commence à me ronger un peu l'ongle du pouce à l'idée de devoir entrer dedans... dans quoi est-ce que je me suis encore laissé embrasser moi. Je me retourne pour faire face à mon ami.

Je le vois trifouiller dans le coffre de son véhicule pour en sortir un ou deux sacs remplis de je ne sais pas trop quels instruments et une caméra qui me tend. Je la sens de moins en moins cette affaire. Attention, j'ai entièrement confiance en Tyler, je sais qu'il est un minimum sérieux et que s'il vient ici, c'est qu'il sait qu'on ne craint pas grand chose, mais j'ai beau adorer toutes les histoires qu'il raconte sur les lieux qu'il visite, moi ce genre d'endroit ça me fout les miquette, bien comme il faut même. J'attrape tout de même l'objectif qu'il me tend, peu confiant, mais un peu curieux quand même d'en savoir plus quand il commence à me parler du lieu en lui-même. Ça y est, mon cerveau ne sait plus quoi penser.

- Bro, je t'adore et tu le sais, mais t'es sûr de vouloir tourner une vidéo là dedans, il ne m'inspire vraiment pas confiance ce lieu... T'as fait des recherches dessus de ce que tu me disais tout à l'heure... tu sais pourquoi ça a fermé ? Ce qu'il s'est passé ? Je réfléchis à toute vitesse et ne lui laisse pas le temps de me répondre. En fait non, tu sais quoi, je ne veux pas savoir ce qui s'est passé ici.

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que je vais vite déchanter, je sais bien que je vais les avoir ces infos, et je sais d'avance que je ne vais pas aimer ça... Tyler a toujours eu un attrait démesuré pour tout ce qui touche au paranormal, ça le fait kiffer et je sais qu'il y est sensible, alors je me prépare mentalement à entendre parler de tout un tas d'horreur à l'intérieur de cet hôtel. Tyler vérifie que tout le matériel est bon et me taquine comme à son habitude. Puis il me pousse doucement vers la porte d'entrée, enfin, on ne peut pas trop appeler ça une porte d'entrée puisqu'il s'agit plus d'une grande fenêtre brisée.




KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Tyler Kamado
  Tyler Kamado  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 36
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Noah Sebastian
▎ Crédits : uc
▎ Multi-comptes : Zepp & Jelly & Frankie
▎ Points récoltés : 196
▎ Your age : 30 ans (31/10/1993)
▎ Your preference : Bisexuel
▎ Job/Studies : Barista au Starbucks & Streamer/Youtubeur
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 2a00c1b50df03d282be225cd58dc9477f51fed58

▎ Annuaire rp : Mes RPs

https://likeariver.forumactif.com/t2634-tyler-lost-and-looking-f https://likeariver.forumactif.com/t2652-tyler-we-ll-try-again-when-we-re-not-so-different#24910 https://likeariver.forumactif.com/t2654-508-589-1486-tyler-kamado#24920
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyDim 24 Déc 2023 - 14:32

Are we just ghosts out in the night?
Are we just waiting for a light that doesn't shine?

Tout avait été planifié depuis des semaines, Tyler était surexcité ! Il avait trouvé un endroit parfait pour sa prochaine vidéo, un endroit reculé à l'Est du Massachusetts, a à peine une heure et demi de route de Fall River, ce qui était parfait pour une petite sortie entre potes ! Oui, parce que, quitte à explorer des lieux étranges, autant embarqué des potes ! Et ce jour-là, ça tomberait sur Joshua. Le pauvre n'était pas vraiment fan des explorations de son ami, il avait même horreur de ces trucs flippants, mais Tyler avait besoin d'aide, tant pour filmer que pour être certain qu'il ne lui arrive rien, parce qu'on ne plaisante pas avec les esprits !
Josh était le candidat parfait, parce qu'il veillerait toujours sur ses proches et ni l'un, ni l'autre ne chercherait à se mettre en danger. Oh l'asiatique avait bien pensé à demander à un autre camarade Youtubeur, mais la concurrence était rude et les gens du milieu se battaient pour les caméra-men et ça pouvait tout faire foirer si on a pas confiance en la personne et clairement, Tyler n'était pas fan de la proposition d'un de ses camarades d'internet et préférait que ce soit son meilleur ami qui l'accompagne quand son monteur n'était pas disponible.

« Mais si, t'inquiète ! Ça va être top tu vas voir ! » Ok, ce n'était pas vraiment le mot juste pour rassuré Joshua quand il venait tout juste d'apprendre dans quoi il s'était embarqué quand il avait accepté de monter en voiture avec son ami pour une sortie « sympa »... Tyler avait un concept très particulier des choses agréables et ce depuis tout petit. Il adorait tout ce qui touchait au paranormal, avait grandi avec une grand-mère sensible au monde des morts et pratiquant des rituels magiques, ce que les Américains appelleraient une sorcière ici. Lui aimait se considérer comme un exploreur, un passeur d'âme plus ou moins amateur. Il avait déjà fait ses preuves, mais il ne souhaitait pas être appelé comme certains confrères pour ce genre de pratique, préférant aller au feeling, se sentir à l'aise avec son environnement et laisser la charge à de vrais praticiens reconnus.

La Kamado gara son pick-up dans l'allée principal devant l'hôtel qu'ils allaient visiter aujourd'hui. Le jeune homme était venu en repérage quelques jours auparavant avec une amie médium, histoire d'avoir quelques ressentis partagés et s'assurer de la sécurité des lieux. Sur le plan physique le bâtiment tenait la route, quelques personnes étaient déjà venues, c'était plutôt le plan spirituel qui allait être un poil complexe et dès sa première visite, Tyler avait ressenti des choses étranges, qui méritaient d'être immortalisées et partagées avec sa communauté. L'hôtel avait subi un incendie une vingtaine d'années auparavant et on racontait de drôles d'histoires depuis, surtout les nuits de printemps où les automobilistes passant à une certaine heure devant le lieu avait été témoins de visions surréalistes, apercevant des ombres, de la lumière, des gens même !
Il était bien entendu trop tôt  ou tard – dans l'année pour apercevoir ce phénomène, mais l'intérieur promettait d'être intéressant, car le lieu respirait la vie malgré tout ce qui s'était passé des années plus tôt.

Joshua n'en avait aucune idée et alors que son ami cherchait tout ce dont ils auraient besoin pour l'exploration, il demanda à être rassuré voulant connaître l'histoire. Mais alors que Tyler ouvrait la bouche, son camarade se ravisa, sous le rire du grand brun. « Tu m'fais rire ! Tant que t'es avec moi, t'es en sécurité. Faut juste que tu essaies de rester calme au max. » dit-il, parce qu'il savait qu'une trop grande panique pouvait avoir des conséquences malheureuses, sur plusieurs plans. « Tiens, la caméra. J'ai acheté un nouveau stabilisateur, il est top ! Et le harnais est nécessaire pour pas risquer de la faire tomber. Si tu savais le prix que ça m'a coûté, tu ferais une syncope avant même d'avoir entendu un plancher craquer à l'intérieur. » plaisanta l'asiatique en continuant de déballer ses affaires pour vérifier que tout fonctionnait. Il n'était pas tant d'avoir des interférences avec d'autres appareils et leurs téléphones furent mis en mode avion.

Tyler pris le temps de brûler un bâton de sauge autour de chacun d'eux et de filer un talisman de plus à Joshua afin qu'il se sente plus rassuré pour l'expédition. « Normalement, le fils du proprio aime bien jouer avec les visiteurs, mais il cherche pas à les posséder, t'inquiète ! » dit-il avec un sourire bienveillant, quoiqu'un peu espiègle avant de donner une tape sur l'épaule de son meilleur ami pour l'inciter à entrer à l'intérieur. « On va commencer à filmer dans le lobby pour présenter l'histoire du lieu avant de commencer l'exploration. Tu me dis quand tout est réglé et on se lance ! » L'excitation était à son comble dans cet hôtel poussiéreux qui sentait presque encore le brûlé, mêlé à la moisissure et la végétation environnante, qui recouvrait presque tout le sol du rez-de-chaussée.

Tyler entama la présentation du lieu pour ses futurs visionneurs et il sentait déjà son ami devenir plus pâle, à mesure qu'il expliquait les circonstances de la fermeture de l'hôtel, le propriétaire en faillit ayant décidé de mettre le feu au bâtiment alors que l'hôtel était quasiment complet, dont 75% des clients et du personnel avaient péri dans les flammes, incluant la famille du propriétaire qu'il avait enfermé dans leurs appartements de fonction. Son fils James, âgé de huit ans, était l'esprit le plus actif, celui qui jouait avec les visiteurs, cherchant à se faire des amis puisque son père ne l'avait jamais laissé faire de bruit dans les couloirs en période d'affluence. Quand les exploreurs nocturnes osaient dire « chut » l'enfant jetait soi-disant des objets à travers les couloirs pour signifier son mécontentement, traumatisme passé. Tyler avait hâte de faire sa rencontre, espérant pouvoir découvrir l'identité des clients décédés en ces lieux. Tout ça promettait d'être intéressant ! « … Et ce soir, je suis accompagné de mon meilleur ami Josh, derrière la caméra. Soyez sympa avec lui dans les commentaires, je l'ai un peu traîné de force alors qu'on aurait pu se faire une soirée au cyber café ! » disait-il avec un clin d'œil pour Joshua, avant de poursuivre. Ils filmeraient au maximum les événements de la soirée, un vrai documentaire et dès qu'un K2 se mettrait en marche, ils allaient pouvoir dégainer tous les objets de communication aux esprits présentés dans l'introduction.


Miracle
So give me something beautiful, So give me something else. I need another miracle. I really need some help, I need a miracle ▬ Bad Omens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 33
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 121
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyDim 14 Jan 2024 - 22:40

Are we just ghosts out in the night?
feat. @Tyler Kamado


« T'inquiète »... ho non... mon pote, ne me fait pas ce coup-là, s'il te plaît.

- Bah oui je m'inquiète figure-toi !

Venant de Ty', ce n'est pas rassurant. Disons qu'on n'a pas vraiment la même définition de l'inquiétude.  Et encore, ça pourrait être pire, là il n'a pas ajouté son fameux « je gère ». Ah, mais je vous parle d'expérience, quand on était au lycée, c'était cette phrase qui nous annonçait des soucis. On avait beau être relativement calmes, notre ami Tyler était passé maître dans l'art de se mettre dans la mouise, les plans foireux à la pelle. Alors oui je m'inquiète !

On n'aurait pas pu juste rester tranquillement chez lui pour se faire quelques parties sur je ne sais quel jeu qui a pu dégoter ? Même un de ces jeux d'horreur qui me foutent la trouille, j'aurais dit oui à côté de ça. Attention, j'adore Tyler, c'est mon meilleur ami ! Et ces histoires me fascinent, je ne loupe aucune de ses vidéos, mais chez moi, dans mon canapé bien au chaud avec toutes les lumières allumées ! Sur le terrain... je ne donne vraiment pas cher de ma peau.

C'est avec une angoisse certaine dans le regard que j'allais demander à mon meilleur ami quelques précisions sur ce lieu avant de me raviser. S'il m'en dit trop dès maintenant... c'est clair que je vais rester à l’intérieur de son pick-up pour le supplier de rentrer à la maison. Il se manque gentiment de moi avant de me donner quelques conseils... rester calme, hein ?

- Ty'... je t'adore tu le sais hein... mais le calme et moi ça fait deux ! Surtout dans ce genre de situation...

La suite de sa phrase me donne un frisson. Bon sang, plus jeune je ne croyais pas à tout ça, le paranormal, les esprits, les Yokai... c’était juste des contes pour effrayer les enfants à mes yeux. Puis j'ai rencontré Tyler. En bon geeks, on était tous les deux exclus de la plupart des groupes, donc nous nous sommes très rapidement rapprochés et il m'a petit à petit expliqué ses croyances. Quelques expériences étranges vécues à ses côtés ont fini par me convaincre que toutes ces légendes étaient peut être bien fondées sur quelque chose. Et même si c'est réellement effrayant à mon sens, je prends tout ça au sérieux et je fais au maximum pour suivre les conseils de mon ami qui sait de quoi il parle.

Tout en tremblant légèrement, je tente de respirer le plus calmement possible et attrape sa caméra. Je me doute bien qu'elle lui a coûté une blinde, j'ai voulu lui offrir un objectif pour son anniversaire, un simple tour sur son site favori m'a fait comprendre que même en économisant toute l'année, je n'aurais pas les moyens de lui faire un tel cadeau. Alors je m'arnache bien vite pour ne pas risquer de tout casser.

Bon aller mon gars, tu peux le faire ! Enfin... je crois ? Non ! Tyler est avec moi, je lui fais entièrement confiance, s'il m’amène ici, c'est qu'il sait qu’on ne craint rien... et puis, je ne vais pas le laisser tout seul si ? Il risquerait de se perdre, de se blesser... ou pire encore. Non ça il en est hors de question, s'il y a bien un truc que j'ai retenu de ces vidéos d'urbex c'est qu'il ne faut pas être seul, esprit où pas. On pourrait tout aussi bien tomber sur un SDF ou des drogués... haaaaaaa mais bordel ne pense pas à des trucs comme ça ! Ça va être encore pire !

J’espère vraiment qu'il a vraiment investi dans du bon matériel, parce que vu les sursauts que font mes mains juste à l'idée de ne pas être totalement seul ici, la qualité de sa vidéo risque d'en pâtir. Et ça ne risque pas s’améliorer si, en plus, je commence à me mettre la pression tout seul. Je lui réponds d'une petite voix, vraiment pas rassuré.

- On va vite le voir s'il est top, ton stabilisateur... je n'arrive pas à calmer mes mains.

Il met son téléphone en mode avions, sans doute pour éviter toute forme d'interférence. Je préviens Leïa que je ne serais pas joignable pour les prochaines heures et fais de même. Je précharge tout de même un numéro d'urgence, au cas où, s'il y a le moindre souci, je n'aurais qu'à relancer le réseau pour pouvoir appeler les secours. Oui, c'est une bonne idée ça ! Je range mon téléphone dans l'une des nombreuses poches de mon pantalon, une de celles qui ferme avec un zip afin d'être sûr de ne pas le perdre.

Mon meilleur ami commence alors à nous « purifier » tous les deux à l'aide d'un bâton de sauge qui fait brûler autour de nous. Je ne suis pas certain que ça fonctionne vraiment, mais j'ai envie d'y croire, si ça peut me rassurer un peu plus, je prends. Il me donne d’ailleurs un autre talisman, je range dans la poche intérieure de ma veste, un de plus de ne sera pas un de trop si vous voulez mon avis. Je suis peut-être un peu trop crédule me direz-vous, mais je suis allé jusqu'à me faire tatouer un !

Depuis que je connais Tyler, il n'a jamais cessé de me montrer toute l'étendue de la culture japonaise. Je suis plus ou moins devenu fan de leur style de tatouage, alors j'en ai fait quelques-uns, et de fil en aiguille, à force de le suivre dans des plans pas toujours rassurants, j'ai fini par me faire tatouer un talisman de protection à l'intérieur du bras gauche. J'aime me dire que ça me protège.

Mais ce qui me protège le plus, mon vrai porte bonheur, c'est mon petit bracelet de perles que Meg m'a fait. C'est sans doute un des bijoux les précieux à mes yeux, elle y a mis tout son petit cœur, et elle a même ajouté ses 3 perles préférées, deux « diamants » jaunes, sa couleur préférée et entre les deux un pendant en forme de trèfle vert. Elle m'a dit qu'avec ça, je serais chanceux, et que du coup je n'aurais pas à avoir peur même si elle n'est pas avec moi... Quand je vous dis qu'elle est bien trop mignonne pour ce monde Meghan ! C'est en mettant la main sur mon poignet que j'arrive à me calmer un peu. Aller, je peux le faire ! Pour mon pote, je dois y arriver. Qui veillera sur lui, sinon ?

Une bonne gifle mentale et c'est parti, ne réfléchis pas trop et tout ira bien...Ou pas en fait, voilà qu'il en remet une couche en ajoutant quelques détails et mon inquiétude revient au galop. J'ai peur de comprendre... un gosse serait mort ici ? C'est triste... même si d'après ses dires, son âme serait toujours ici...

- Son fils ? Un enfant ? Mais c'est horrible ! Je marque une petite pause. Et... tu entends quoi par « jouer » avec les visiteurs ?

Il sourit et me tapote l'épaule avant de m'entraîner doucement vers l'entrée.

- Sérieux, tu veux dire quoi par là ?

Je n'aurais pas réponse visiblement, je sens que je ne vais pas aimer ce que je vais apprendre. Genre, pas du tout. Non, il préfère me donner des indications sur les différents plans à tourner avant son... notre, exploration. Ce n'est pas la première fois que je filme pour lui, alors je connais déjà les différents réglages, et comment gérer la luminosité où la prise de son sur ses appareils. Même si c'est la première fois que je le suis en urbex. Je tente donc de reproduire les mêmes réglages en prenant en compte le nouveau matériel, la différence de lumière et les sons ambiants. Effectivement, son stabilisateur est top. Je fais quelques tests, et en profite pour prendre quelques plans de l'extérieur, l'image est belle et tout me paraît bon ! On voit suffisamment bien, tout en gardant cette ambiance un peu sombre qu'il adore. Si vous voulez mon avis, c'est bien assez sombre comme ça, mais il paraît que ça ajoute un peu au côté mystérieux que les gens adorent.

- Je pense qu'on n'est pas trop mal, si le retour vidéo te convient... on va dire que je suis prêt ?

Nous entrons par une grande fenêtre brisée sur le côté, la végétation semble avoir pris le chemin que nous pour s'installer un peu partout. Je filme notre entrée et quelques recoins, l'ambiance est incroyablement flippante, mais c'est beau. En shooting photo de jours, ça serait top aussi ! Tyler se met en place et je commence à filmer. Je fais un clap devant la caméra et le micro pour synchroniser le son et l'image au montage et lui fait signe de commencer.

Tyler a toujours été extrêmement à l'aise devant la caméra, je l'admire pour ça. Il parle avec fluidité et assurance, déroulant son histoire avec aisance. Malheureusement pour moi, plus il entre dans les détails, moins je me sens à l'aise. Bon sang... ce qui s'est passé ici est absolument horrible. Tous ces gens, prisonniers des flammes, je n'ose même pas imaginer leur douleur. Ce proprio était vraiment une personne détestable... Je pense pâlir encore plus quand il se met à me parler plus en détail du petit James... Il avait l'âge de ma fille... alors forcément, ça me brise le cœur. Cet homme me débecte, comment peut-on infliger un tel traitement à sa famille. Meghan étant la personne la plus importante à mes yeux, jamais je ne comprendrai qu'on puisse ne serait-ce que lever la main sur son enfant.

Je sors de mes pensées en entendant mon ami dire que je l'accompagne. Pour ne pas le laisser bider, je rebondis sur sa phrase, faisant un petit signe de main devant la caméra.

- Heu, salut tout le monde... Ty' on peut toujours aller se poser au cybercafé si tu préfères... je propose ça comme ça hein.

Ça le fait rire, et me donne un léger sourire. Il a toujours su détendre l'ambiance, même la plus lourde possible. Je prends une grande inspiration et le suis alors qu'il s'enfonce doucement  dans le premier couloir.

Plus nous avançons, moins je me sens à l'aise, j'ai la sensation d'être observé, comme si on nous suivait. Je me rapproche un peu de mon meilleur ami pour me rassurer un peu et reste sur mes gardes. Il continue d'avancer calmement, posant des questions à voix haute. Pour le moment, les seuls sons que je perçois sont ceux de nos pas.

Enfin ça, c'était jusqu'à ce que Tyler appelle un prénom à voix haute et qu'un vacarme retentisse dans la salle à côté de nous. Je sursaute fortement, jure et pose ma main sur l'épaule de Tyler pour qu'il se retourne.

-OH PUTAIN ! Rassure-moi, t'as entendu toi aussi ? Évidement... t'en as d'autres des questions cons comme ça ? Ho bordel, je me chie dessus. Je... je ne suis pas sûr, mais... ça ressemble à une vitre qui explose ça, non ?

Nous échangeons tous les deux un regard... tout ce que je peux vous dire c'est que ce n'est pas vraiment le même. Le sien est bien plus excité que le mien, il jubile... moi je veux juste rentrer chez lui et me rouler en boule dans son canapé... hors que question que je reste tout seul chez moi après ça ! Je savais que cette sortie allait me donner une crise cardiaque… et je crois qu'on est encore qu'au début de mon calvaire.





KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Tyler Kamado
  Tyler Kamado  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 36
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Noah Sebastian
▎ Crédits : uc
▎ Multi-comptes : Zepp & Jelly & Frankie
▎ Points récoltés : 196
▎ Your age : 30 ans (31/10/1993)
▎ Your preference : Bisexuel
▎ Job/Studies : Barista au Starbucks & Streamer/Youtubeur
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 2a00c1b50df03d282be225cd58dc9477f51fed58

▎ Annuaire rp : Mes RPs

https://likeariver.forumactif.com/t2634-tyler-lost-and-looking-f https://likeariver.forumactif.com/t2652-tyler-we-ll-try-again-when-we-re-not-so-different#24910 https://likeariver.forumactif.com/t2654-508-589-1486-tyler-kamado#24920
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyDim 21 Avr 2024 - 20:14

Are we just ghosts out in the night?
Are we just waiting for a light that doesn't shine?

S'il est une chose que Tyler adore, c'est bien les explorations de ce type. Comprendre les événements survenus dans un lieu, voir s'il est réellement hanté et communiquer avec les esprits, c'est toute sa vie. Il a déjà vécu bien assez de situations étranges pour savoir ce qu'il fait et bien qu'il paraisse à l'aise, il lui arrive bien plus souvent de paniquer qu'il ne l'admet. Ce soir, en revanche, il n'est pas plus inquiet que ça, il s'attend à ce qu'il se passe quelque chose, il le désire très fort et restera aussi longtemps qu'il le faudra pour obtenir ce qu'il est venu chercher.
Ce qui n'est sûrement pas du goût de son meilleur ami qui tire une tête de six pieds de long en le suppliant de rebrousser chemin à plusieurs reprises. Le calme, c'est en effet pas son fort, mais c'est en partie à cause de lui, il le sait bien ! Le pauvre craint par-dessus tout le monde occulte, à juste titre. Mais personne n'était disponible, sa complice favorite était d'inventaire et il avait prévu de tourner cette vidéo il y a des semaines, il avait les autorisations pour la soirée, pas plus.

Sortant le matériel nécessaire, il confia sa belle et précieuse caméra à Josh, en qui il avait toute confiance. Et au pire, la caméra était encore sous garantie, faudrait juste embobiner le mec du magasin. « Respire Joshy ! Ça va bien se passer. » lui rappela l'asiatique une fois de plus. Coupant son téléphone, il entreprit de fourrer tout un tas d'appareils dans ses poches et son sac d'exploration, checkant sa caméra de poing qu'il traînait partout. L'autre tatoué était en train d'envoyer un dernier message, sûrement un adieu bien dramatique et ça fit sourire Tyler. « Dis-lui que si elle a pas de nouvelles d'ici demain midi, elle envoie les flics ici. » Il riait, se moquant gentiment parce qu'il savait d'une part que son ami avait peur, et d'autre part que tout irait bien.
Quand Tyler voyait sa petite vie de famille, sa capacité à rester ami avec son ex, l'amour pour leur fille, il était presque triste. Il adorait Leïa et Meghan, il donnerait leur vie pour elles, peu importe ce qui se passerait, la mère était son amie aussi. Et ne parlons même pas de la gamine ! Elle était la meilleure amie de Tyler, sa complice pour faire des farces à son père, sa partenaire de Mario Kart la plus féroce, sa princesse. Lui n'avait pas cette chance. Il était sorti avec quelques femmes et hommes par le passé, sans vraiment parvenir à maintenir de relation comme celle de ses amis. Sa plus longue « relation » devait être avec Jim et encore, ils n'avaient jamais été un couple, juste des potes de lit, ce qui ne les avaient jamais dérangés, ils savaient tous les deux à quoi s'en tenir en terme de relation...

Pas le temps de se mettre dans cette position, il fallait rester concentré ! Le Japonais entama les rituels de protections et de purification pour éviter tout problème une fois à l'intérieur. Robin lui avait filé des talismans de sa confection, quelque chose de précieux et efficace, adapté à ce lieu qui regorge de bien trop d'esprits en quête de vengeance. En particulier James, privé de tout amusement depuis sa plus tendre enfance et qui rêve de trouver des camarades. Ce détail ne rassura pas Joshua, dont les yeux s'écarquillèrent un peu plus. Son ami rit en lui tapant doucement l'épaule, le dépassant pour avancer. La panique était dans la voix de Josh qui voulait savoir de quoi il retournait. « Si on a de la chance, tu verras ! » Oui, oui, c'était bien ça qu'il avait dit... Tout était bien trop excitant, malgré les horreurs passées, il y avait tellement à faire ce soir qu'il avait hâte de s'y mettre !

Les deux réglèrent leur matériel, Tyler avait moins de manipulations sur sa petite caméra, tandis que son camarade devait apprivoiser la nouveauté. Le logiciel intégré était plus intuitif et le petit brun le cerna rapidement, rendant Tyler heureux. « C'est franchement cool ! Un poil plus contrasté là, et on est bon ! » se permit-il de recommander et une fois la modification apportée, les deux se mirent en route. Le vidéaste démarre alors son spitch, parlant de l'hôtel, de ses propriétaires, de l'incendie, sachant déjà les plans qu'il faudrait faire et les incrustations pour le montage final. La partie sur James l'animait d'avantage, trop pressé de jouer avec le petit bonhomme et capturer tout ça en vidéo, chose que personne n'avait encore réussi à faire.
Il présenta également Joshua au public, même s'ils ne le verraient pas beaucoup, seulement sur les plans que lui filmerait avec la petite caméra, s'il souhaitait ne pas être flouté, chose qu'il respecterait. À l'évocation du cyber café, il rit ouvertement, un son qui résonnait avec une particularité étrange dans le hall de l'hôtel.

L'exploration débuta, le Kamado expliquant la présence des instruments ce soir, ce qu'il utiliserait. Il testa les K2 devant la caméra et ils avancèrent. « Alors, dans les couloirs, on peut parfois sentir la présence des clients. J'sais pas pour toi, mais j'ai comme un poids dans la poitrine... Juste là, c'est chelou. » dit-il en pointant un endroit juste sous le pectoral droit. Il avait cette lourdeur dans le corps lorsqu'il sentait vraiment quelque chose de pas net, un esprit tout près, quelqu'un qui ne veut pas spécialement du bien et ça, ses viewers avaient l'habitude de l'entendre le dire. Ce qui pouvait à tout moment faire paniquer Josh qui avait bien vu une bonne dizaine de fois chaque vidéo de son ami et vu ce qui arrivait après ça...

Ils entrèrent dans la salle de restaurant, toujours aussi lugubre que le reste, une pièce immense. Les K2 ne réagirent que faiblement. « Nous sommes là pour communiquer avec vous et comprendre ce qui s'est passé. Si vous voulez venir nous raconter votre histoire, nous avons des boîtiers dans les mains, n'hésitez pas à passer près d'eux pour nous permettre de vous identifier. » indiquait le tatoué pour les entités présentes et qui seraient timides. Il poursuivit pour mettre en confiance les clients éventuels, cherchant à savoir qui était présent. Quand il prononça le nom de la femme du propriétaire en retournant dans le couloir, un bruit sourd se fit entendre de l'autre côté d'une porte, celle qui menait au bureau du personnel de réception. Il sursauta, autant à cause du bruit que par la main de Josh qui se pose sur lui. « 畜生* » (*putain) jura le grand brun dans sa langue natale. « Ouais, je crois que ça venait du bureau. Peut-être qu'elle a envie qu'on l'aide. »

Pas le temps de protester, Tyler dégaine sa spirit box et son K2 et entre dans le bureau où une fenêtre a bien voler en éclat. Il y a quelques morceaux de verre au sol, mais le reste semble avoir été projeté vers l'extérieur. « Vous voyez, là on à affaire à un esprit en détresse. Jennie, nous sommes là pour vous aider. Si vous voulez nous parler, vous pouvez venir près du boîtier, il recueillera vos mots. » dit-il alors que le K2 clignota franchement. « Elle est passée, tu l'a sentie ? » fit-il, d'un air excité. « N'ayez pas peur. Jennie, c'est bien vous ? » L'appareil se remit à clignoter, et un mot se fit entendre dans l'autre objet qu'il avait posé sur le vieux bureau poussiéreux. « Help ». le visage de Josh était en train de se décomposer, tandis que son ami était satisfait d'avoir des résultats aussi vite. Il essaya d'entrer en communication avec la jeune femme, pauvre âme en peine qui est toujours en colère et a très peur de son époux. La spirit box parle des enfants, elle dit les mots « enfant » « enfermé » « aide » « noir » répète encore et encore le mot aide, ce qui fait de la peine au Kamado.

Tout s'arrête brusquement, l'esprit semble être partit. « Elle était cool, non ? J'ai envie d'aller à l'étage, si on a de si bons résultats ici, peut-être que James voudra bien jouer avec nous ! » C'était l'idée du siècle dans son esprit, ils verront bien ce que ça donnera.


Miracle
So give me something beautiful, So give me something else. I need another miracle. I really need some help, I need a miracle ▬ Bad Omens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 33
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 121
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyMar 7 Mai 2024 - 19:20

Are we just ghosts out in the night?
feat. @Tyler Kamado


Il me charrie un peu plus en disant que je devrais mettre un message à Leïa pour lui dire d'envoyer les flics si je ne réponds pas avant demain midi... il est conscient que ça ne m'aide absolument pas ? Parce que là, très clairement, ça me fait lever les poils, rien que de penser que peut-être ça pourrait mal tourner.

- Hé ! Tu sais que ça ne m'aide pas là ? Surtout que tu serais bien content que Leïa prévienne les flics si jamais il nous arrive une douille... bon, ça n'arrivera pas, hein... hein ?

Il ri, et je tente de me joindre à lui, mais ce n'est pas si simple quand on se retient de trembler. Qu'on s'entende bien, j'ai en Tyler une confiance absolue, ce n'est pas pour rien qu'il est le parrain de ma fille, s'il m'arrive quoi que ce soit, je sais qu'elle ne pourra être entre de meilleures mains que celles de mon frère d'une autre mère. Toute fois, ce genre de plan me met dans tous mes états, les fantômes, les esprits ou autres yôkai en tout genre... ça me hérisse les poils et me donne envie de vomir rien qu'à en entendre le nom.

Tout en entamant ces rituels de purification que j’accepte avec joie, il m'en dit un peu plus sur l'histoire de ce lieu. Il refuse toute fois de répondre à mon interrogation quand aborde le sujet de  l'enfant du propriétaire. Le japonais rit et s’éloigne de moi, m’entraînant à sa suite. Alors pour ne pas penser à ce qui m'attend, je me concentre sur la caméra de mon ami, essayant de recréer les réglages que je lui connais habituellement. Ce n'est pas si simple de retrouver exactement la même chose puisque ce n'est pas le même appareil, et qu'en plus je ne l'accompagne pas à chaque fois, encore heureux pour moi... je serai sans doute déjà morts trois fois de crise cardiaque dans le cas contraire.

Toute fois, je pense que je tiens quelque chose, je fais quelques tests pour le flou d'arrière-plan et pour la luminosité... ouais je crois que ce n'est pas trop mal alors j'interpelle Tyler pour qu'il vienne jeter un œil et après un dernier réglage de contraste, nous voilà parés. Alors nous pénétrons dans le lieu. Instantanément, le stress me gagne, les poils de mes bras se hérissent et je ne peux m'empêcher de regarder plusieurs fois vers l’extérieur... bon sang, mais qu'est-ce que je fais là.

Et clap, c'est parti, je filme sans un bruit pendant que mon amie raconte toute l'histoire du lieu, découvrant au fur à mesure de son récit toutes les horreurs qui se sont déroulées ici même. Pour tenter de dédramatiser un peu cette ambiance qui me pèse, je lance même une petite boutade sur le fait qu'une soirée geek au cybercafé me conviendrait tout aussi bien. Le streamer éclate de rire et commence à avancer dans un des couloirs, présentant au fur et à mesure le matériel qu'il va utiliser ce soir dans ce lieu. Une fois le K2 testé, il nous expose son ressenti et je n'aime pas vraiment ça.

Même si je n'accompagne que rarement mon ami dans ce genre de tournage, par peur du malaise, et bien je ne rate aucune de ses vidéos. De jour, les lumières allumées et à moitié cachées sous la couette certes ! Mais j'en sais tout de même assez pour savoir que quand son corps réagit aussi vite, ça ne présage rien de bon pour la suite. Et il a le même regard que quand il me raconte les moments forts ces explorations de vive voix, alors tout me laisse à croire que je vais avoir quelques insomnies sur les prochains jours. Il finit par me regarder.

- Heu… Moi ? Je n'en sais rien Hiroki, je crois que c'est le stress qui a largement pris le dessus sur tout le reste haha.

Nous rions tous les deux, rires qui se répercutent contre les murs de ce long couloir qui et semblent l'espace d'un instant le rendre plus vivant. Presque chaleureux si on en oublie l'histoire sordide. Histoire qui me revient bien vite quand nous entrons dans ce qui semble être la salle de restauration. Une pièce immense, certains meubles sont encore en place et pas trop abîmés, qui laisse bien deviner  la splendeur que devait avoir la demeure avant que les flammes ne la ronge. Toute fois aujourd'hui, c'est bien plus lugubre et le passage du temps a fait son œuvre. Cet air de manoir hanté, enfin, pas simplement des airs soyons d'accord, ainsi que le vent qui arrive à se frayer un chemin par une fenêtre sans carreaux vient me coller un grand frisson qui descend dans mon dos.

- Whoa ! Cette salle est... impressionnante.

Un peu plus et je me prendrai au jeu de la découverte. Mon ami me regarde, amusé de ma réaction peut-être, mais surtout un peu déçu que nos K2 ne réagissent pas outre mesure. Pour ma part ça me convient comme ça, après tout, une exploration du lieu sans paranormal serait véritablement intéressante, mais ça ce n'est que mon point de vue, puisque j'ai déjà lu les commentaires sous les vidéos d'Hiroki, les viewer n'attendent que les fantômes.

Et visiblement, ils vont être servis puisque qu'un immense fracas retentit dans une pièce annexe. Je Sursaute, glapis sans doute un peu de surprise de m'accroche à l'épaule de mon ami qui se retourne vers moi avec le même sourire que peut avoir Meg le matin de Noël. Tant dit que j'arrive à peine à baragouiner tant la peur m'a pris aux tripes.

Mon ami m'emmène rapidement dans le bureau d'où semble venir le bruit de verre cassé. Et effectivement une fenêtre semble avoir été traversée par je ne sais quoi...  Mon acolyte se tourne rapidement vers la caméra, je le vois à travers le retour que je n'arrive pas à quitter des yeux, comme pour mettre une distance entre moi et la réalité. Il parle vite et se met à appeler un prénom, celui de Jennie, et à ce moment précis, les lumières du petit boîtier s'allume d'un coup et je me sens tout à coup mal.

Ce n'est pas la peur qui me paralyse tout à coup, ce n'est même pas l'angoisse. C'est le son qui sort de la Spiritbox qui me glace le sang, ce « Help » prononcé d'une voix robotique par l'appareil... cette voix accompagnée d'un mouvement de recul de mon propre corps, comme si on m'avait poussé, sans vraiment m'avoir poussé en fait. Je n'ai absolument aucune idée de ce qui vient de se passer, ayant toujours les yeux plantés sur le petit écran, comme pour le protéger. A vrai dire ça pourrait tout aussi bien être Tyler qui m'aurait fait reculer d'un pas dans l'euphorie qu'il ressent à ce moment précis, alors je lui demande.

- Je... c'est toi qui viens de me pousser là, non ? Je... je ne suis pas certain de ce qui vient de se passer.

En prononçant ces mots, je me sens pâlir encore plus que nécessaire, comme si tout mon sang quittait mon corps. C'est de pire en pire quand les mots s’enchaînent, parlant d'enfants... Des enfants, bon sang. S'il y a bien un moment où je pense que je pourrais m’évanouir, c'est ici. Mon ami lance un grand sourire à ses spectateurs, et me propose de monter à l'étage. C'est en tremblant que je lui réponds.

- Je... je ne sais pas si j'irais jusqu'à dire cool... je… Heu... ouais, si tu veux... quand elle dit « enfant » et « enfermé »... tu crois qu'elle part de James ? Le pauvre... ça doit être horrible.

Alors je suis mon frère jusqu'à un escalier qui semble encore tenir debout.

- Oula, t'es certain qu'il est fonctionnel celui-là ? Fais gaffe à toi, hein !

Tyler monte les marches en les testant au fur et à mesure pour s'assurer qu'on ne passe pas à travers. Je fais bien attention à poser mes pieds dans la trace que laissent les siens dans la poussière, m'obligeant à quitter la caméra des yeux pour ne pas tomber, c'est qu'arriver en haut que je me rends compte que j'étais en train de filmer le cul de mon meilleur ami en gros plan... bah y en heureusement qu'on n'est pas en live, y en a qui auraient été contents...

Nous commençons à avancer dans le couloir pendant qu'Hiroki en explique un peu plus à la caméra quand une petite musique qui m'est familière semble s'échapper d'une pièce un peu plus loin. Je regarde mon ami un peu surpris, lui aussi a l'air de reconnaître l'air qui se joue au loin... on dirait...

- Je connais ça... je... ça ressemble à la mélodie de la petite boîte à musique de Meg...



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Tyler Kamado
  Tyler Kamado  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 36
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Noah Sebastian
▎ Crédits : uc
▎ Multi-comptes : Zepp & Jelly & Frankie
▎ Points récoltés : 196
▎ Your age : 30 ans (31/10/1993)
▎ Your preference : Bisexuel
▎ Job/Studies : Barista au Starbucks & Streamer/Youtubeur
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 2a00c1b50df03d282be225cd58dc9477f51fed58

▎ Annuaire rp : Mes RPs

https://likeariver.forumactif.com/t2634-tyler-lost-and-looking-f https://likeariver.forumactif.com/t2652-tyler-we-ll-try-again-when-we-re-not-so-different#24910 https://likeariver.forumactif.com/t2654-508-589-1486-tyler-kamado#24920
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyJeu 30 Mai 2024 - 0:25

Are we just ghosts out in the night?
Are we just waiting for a light that doesn't shine?

Le pauvre Joshua est perturbé, il n'a aucune envie d'être là et son ami sait bien qu'il ne raffole pas de ces explorations, bien qu'il se prête volontiers au jeu dès qu'il le faut. Et pour en rajouter, on peut même dire que les fans de la chaîne apprécient Josh, parce qu'il est authentique, il ne fait pas semblant, ses réactions sont sincères, ses cris de terreur aussi ! Tyler, lui, est plus habitué par l'exercice et se sent à l'aise devant la caméra contrairement à son ami, il lui arrive bien entendu de sursauter à un bruit sorti de nulle part mais bien moins que Josh ! Celle qui reste le plus souvent imperturbable dans toute l'équipe d'enquête paranormale, c'est sûrement Robin ! Elle adore les fantômes, elle les sent, communique avec. Avant de tourner, Tyler est venu en repérage avec elle, ses dons lui étant utiles et déjà elle avait pu avoir des réactions.

La médium n'étant pas disponible ce soir, c'était le père de famille qui était venu, regrettant déjà les paroles de son ami concernant l'appel à Leïa. « Ne t'inquiète pas, t'es avec moi ! Et si ça peut te rassurer, Leïa, Hachi et mon pote de la police du comté ont nos coordonnées précises en cas de pépin ! » C'était l'équipe d'urgence, les amis de a police et la famille, parce que Tyler n'allait jamais nulle part sans prévenir sa petite sœur non plus.

Protégé par les rituels et talismans divers du cru du Japonais, les deux complices entrèrent dans l'hôtel abandonné, démarrant la vidéo après quelques réglages. Hiroki devint et il présenta les lieux, les événements produits, ainsi que son ressenti. Le souffle un peu court, une douleur dans la poitrine, les plus fidèles reconnaissaient les signes, mais c'était rare que ça arrive si vite. Il avait eu les mêmes ressentis avec Robin quelques jours plus tôt. « Hahaha, je comprends. Tu me dis si ça change, ok ? Les amis, je vous mettrai au montage des plans réalisés avec notre médium adorée, qui a pu avoir d'excellents résultats à divers endroits. Notamment la salle de réception que nous allons voir maintenant. » annonça le streamer en avançant. Robin avait eu l'impression d'un banquet dans la salle, entendant presque le cliquetis des couverts et le brouhaha des conversations. Lorsqu'ils étaient tous les deux, leurs énergies attiraient les esprits comme des aimants, ce qui pouvait leur jouer des tours parfois.

Un bruit de verre brisé attira l'attention des deux hommes qui se retournèrent d'un bond, Josh s'accrochant à son ami, de peur. Le bureau était la pièce à visiter, il s'y passait des choses. Apparemment, Jennie était là et la pauvre femme piquait une colère monstre. L'air frais qui s'engouffre dans la pièce par la fenêtre cassée n'est pas la seule cause de frissons chez les baristas et Joshua se demande qui a pu le pousser. « Euh... Bah, je suis de ce côté, j'aurais pas pu te toucher. Jennie ? » Définitivement, il fallait sortir l'artillerie lourde ! Tyler présenta les appareils, aussi bien pour le fantôme que pour ses spectateurs et entra en communication brièvement avec la jeune femme en peine. Elle suppliait, les appelaient à l'aide sans cesse, comme s'il fallait aider les enfants à s'enfuir de cet endroit. On dit qu'elle avait tenté de le faire à plusieurs reprises, rabrouer par ce propriétaire malfaisant qui lui servait de mari.

Joshua souleva un point intéressant lorsqu'ils décidèrent de monter à l'étage, est-ce que la demoiselle parlait de James... Tyler hocha lourdement la tête. « J'en ai bien peur, hélas... Trigger warning pour les parents ou proches d'enfants... James n'a pas eu une enfance heureuse, toujours puni par son père. On dit que les clients pouvaient l'entendre pleurer la nuit. Il grattait la porte en espérant que quelqu'un vienne lui ouvrir, mais la majeure partie du temps, c'était son père qui venait en remettre une couche... Il est plus libre depuis qu'il est mort, c'est le plus triste dans l'affaire... » confia le géant d'un air triste.
Il décida de monter les escaliers, ce serait moins plombant pour l'ambiance de la vidéo, avec le montage adéquat. Et s'ils faisaient attention dans les escaliers, parce qu'à la moindre chute, plus de vidéo du tout ! Tyler avait bien entendu vérifier au préalable, mais vu l'état de délabrement, il valait mieux rester vigilant. Aussi, il indiqua chaque marche sécurisée pour que son camarade le suive, tout en ne se doutant pas qu'il aurait des plantes sur ses fesses à retirer de la vidéo !

Les hommes avancent doucement dans le couloir, à la recherche d'un signe, d'une présence, mais ce qui surgit de nulle part fut la mélodie d'une boîte à musique qui fit dresser les poils sur l'échine de Tyler. « Ah oui, j'me disais que ça me parlait ! Rappelle moi de confisquer la boîte de ta fille, ok ? » plaisanta le youtubeur, non sans avoir en tête de planquer cette maudite boîte à présent. Tyler sort à nouveau ses appareils et quelques bonbons qu'il pose sur un des petits bancs du couloir. « Quand on est venu avec Rob', elle a pu entrevoir James et il lui a dit que ça lui manquait, les bonbons. »
Ça lui ferait sans doute plaisir et ça accentuait encore plus le capital sympathie d'Hiroki auprès de sa communauté, ce qui n'était pas à dénigrer. C'était important pour lui, parce qu'il aimait toucher les gens, partager avec eux. Ce n'était pas vraiment l'argent et la gloire qui l'intéressait sur les réseaux, même si ça apportait quelque chose de sympa au quotidien. S'il le souhaitait, il pourrait arrêter son job de barista et vivre de sa visibilité, mais il préférait largement être avec des gens, avec Joshua, même si ses parents trouvaient qu'il gâchait son intelligence avec ce gens de futilités.

« James est un peu timide... Josh, toi qui as un enfant, parle-lui, ça peut le rassurer. Tiens, prends la balle pour lui lancer. Par là ! Si elle revient, c'est qu'il t'aime bien. » expliqua le tatoué à son camarade, plaçant des REM pods à divers endroits pour capter des mouvements, prêt à entrer en communication avec le petit garçon fantôme. Ça allait prendre un certain temps, mais Josh finit par avoir un résultat au bout d'une grosse demi-heure de silence. La balle revient et Tyler applaudit doucement. « Hey ! C'est bien mon grand ! Tu aimes jouer avec nous ? Tu peux venir, n ne te fera pas de mal. Mon ami Josh a une petite fille de ton âge. On est là pour s'occuper un peu de toi. » Le k2 de déclencha près du Fowler qui n'en revenait pas. « Oh il te kiffe ! » s'enthousiasma Tyler qui avait vu juste en emmenant son meilleur ami. Son instinct paternel était accru.


Miracle
So give me something beautiful, So give me something else. I need another miracle. I really need some help, I need a miracle ▬ Bad Omens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 33
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 121
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler EmptyJeu 6 Juin 2024 - 14:44

Are we just ghosts out in the night?
feat. @Tyler Kamado


Me voilà rendu à un point où je commence à vraiment regretter d'avoir suivi mon ami... putain, mais pourquoi j'ai dit oui ? J'aurais dû le sentir qu'il y avait anguille sous roche, ou plutôt baleine sous gravier à ce niveau-là, il était bien trop surexcité pour une simple soirée geek. J'ai été stupide.

Jusque-là ça pouvait aller, OK le lieu est flippant, ce qui s'y est passé est absolument horrible, mais globalement je gérais la situation en restant concentré sur le retour caméra. Mais tout est parti en vrille quand nous sommes entrés dans le bureau. J'ai espéré du plus profond de mon âme que ça ne soit qu'un animal qui ait fait tomber un gros objet en verre, ou même encore le vent qui aurait poussé une branche d'arbres au travers d'une fenêtre... je sais bien que c'est à peine crédible, moi-même je n'y crois pas, mais ça aurait été bien plus simple pour moi à intégrer.

D'après Hiroki, c'est Jennie qui serait présente, cherchant à tout prix à sortir d'ici. Quand le K2 s'affole, mettant en évidence des mots bien peu rassurants, je me mets à trembler de plus belle, n'osant pas ouvrir la bouche de peur de mettre en colère l'esprit de la pauvre femme. C'est mon ami qui tente de l'apaiser, de lui faire comprendre qu'il est là pour l'aider, mais ça ne semble pas vraiment au goût de la femme qui quitte la pièce à toute vitesse, me bousculant au passage. Enfin, c'est ce que j'en déduis quand le japonais me dit qu'il ne m'a pas touché, parce que j'avais les yeux rivés sur la caméra pour être sûr de mon plan et n'ai donc pas vu d'où venait le coup que j'ai senti et qu'une part de moi refuse de croire que ce genre de contact est possible.

Je remets toute ma conception de la vie en question à cet instant précis, devenant sans doute encore plus blanc que le mur sur lequel je m'appuie pour tenter de reprendre mon souffle. Quoique, vu la tronche du papier peint, par certain que la comparaison soit vraiment efficace. Hiroki est sérieux, il n'a pas bougé et n'a pas pu me toucher. Nous sommes simplement tous les deux ici... alors il n'y a pas soixante solutions possibles je suis obligé de l'admettre. Je n'avais jamais eu de telles expériences paranormales, à peine quelques sons sur les instruments et mouvements détectés sur les caméras, mais rien qui s'approche, de près ou de loin, de ce que je suis en train de vivre en ce moment.

J'ai l'impression que la spirit box s'affole de plus en plus, un peu comme si elle se mettait à hurler dans la pièce, ou alors c'est moi qui frôle le malaise et qui n'entend plus que ça. Les mots résonnent dans ma tête et je sens la crise d'angoisse pointer le bout de son nez. Calme-toi Josh, respire, ce ne sont que des mots. Des mots horribles qui dépeignent l'atrocité de ce que les habitants ont vécu ici, mais ce ne sont que des mots quand même. Je tente de me rassurer pour ne pas finir prostré en boule dans un coin de la pièce, et heureusement pour moi, mon ami reste mon premier point d'ancrage.

Il me parle, ça m'aide à rester présent. De son côté, il a l'air aux anges ! Même si je sais que dans le fond ça lui fait mal de savoir des âmes autant en peine, il reste surexcité par les manifestations qui se produisent autour de nous en ce moment même. Les mots s’enchaînent dans la spirit box puis s’évanouissent aussi vite qu'ils sont apparus, laissant la salle retomber dans un silence des plus glacial. Mon amis me souris et me demande de le suivre à l'étage. Inutile de vous dire que ce n'est pas ce qui me rassure le plus pour le moment. Là tout de suite j'aimerais vraiment rentrer chez mon ami, me rouler en boule dans un plaide... et très certainement m'allumer un joint pour réussir à débrancher mon cerveau et me calmer pour de bon. Mais le Kamado n'a pas l'air de cet avis du tout.

Alors nous voilà dans les escaliers, vieux, sinistre et grinçant. Je n'ai qu'une peur, c'est qu'il s'écroule sous notre poids, alors je fais attention à ce que me dit mon ami, posant mes pieds dans les traces de ses propres pas. Encore sonné par toute cette soirée, par cette frayeur qui m'a pris les tripes, par cette rencontre d'un genre nouveau qui va suffire à alimenter mes cauchemars pendant des mois, et surtout parce que vient de nous raconter mon ami.

Pauvre James, ça me brise le cœur. Comment peut-on oser infliger un tel traitement à un enfant ? Encore plus quand c'est notre propre enfant... J'en ai des sueurs froides rien que d'imaginer le calvaire que ce pauvre gosse a dû subir pendant toutes ces années, puis forcément, je transpose tout cela sur ma fille. Rien que d'imaginer que quelqu'un pourrait ne serait-ce que hausser le ton contre elle... ça me donne ses envies meurtres et pourtant, c'est très loin d'être dans mon tempérament premier.

Ce petit avait le même âge que Meg aujourd'hui quand il est décédé. Il devait sans doute aimer les mêmes choses ? Enfin pour ce qui existait déjà à ce moment là, je ne pense pas qu'il ait eu accès aux mêmes technologies que ma fille, ou même à quoi que ce soit vu comme on me décrit le monstre qui a été son père. Si on peut appeler ça un père... Je n'arrive pas à concevoir que ce genre de personnes puissent réellement exister... Je me fais tirer de mes pensées par une mélodie qui parvient à mes oreilles et que je me mets à fredonner sans même m'en rendre compte avant de réaliser de quoi il s'agit.

Une boîte à musique, exactement la même que celle de ma fille. Enfin, c'est la même musique tout du moins. Je pâlis un peu plus encore si c'est possible, je vais finir transparent à ce rythme-là. Je fais remarquer à mon ami que ce son m'est bien trop familier, et il doit l'être pour lui aussi puisqu'il l'entendait en boucle quand il venait à la maison... Meg adorait cette petite boîte à musique quand elle était plus petite, elle s'en est un peu lassée maintenant bien que ça lui arrive de continuer à la faire sonner de temps en temps. Mais sur ce coup-là je suis parfaitement de l'avis de son parrain... je pense que Meg devra se passer de ce jouet. Si je dois lui en acheter une nouvelle, et bien qu'il en soit ainsi, je suis certain qu'il en existe des bien mieux. Ou alors ça sera la bonne excuse pour que je lui offre son premier kalimba, elle qui me tanne pour apprendre à en jouer...

Penser à ma petite princesse me booste de nouveau et je relève la tête vers mon ami un peu plus confiant qu'il y a quelques minutes, même si je sens que cette confiance ne va pas rester à mes côtés bien longtemps. Je lui réponds donc en calmant les tremblements de ma voix.

- T'en fais pas pour ça, je pense que cette boîte va mystérieusement disparaître... ou tomber de son étagère et être irréparable... elle ne joue quasiment plus avec maintenant, mais je sens que je vais devenir allergique à cette mélodie.

J'aide finalement mon ami à poser du matériel un peu partout dans le couloir. Des caméras, des capteurs, une autre spirit box... entre autres puis il me fait un peu sourire en me disant que quand son amie médium et lui sont venus ici, elle a pu entendre le petit garçon lui dire que les bonbons lui manquaient. Et je peux facilement le comprendre, les gamins raffolent des sucreries. Ça me touche de le voir en déposer quelques-uns sur le banc près de nous, enfin si le petit accepte de montrer le bout de son nez. Alors j’attends près de mon ami, caméra toujours en main, l’écoutant parler à sa communauté. Mais James semble avoir peur et ne veut pas sortir de sa cachette, c'est donc à ce moment que le youtubeur me propose d'essayer de lui parler.

Je regarde mon ami un peu choquer. Moi ? Discuter avec le petit ? Mais enfin, je ne saurais même pas comment commencer ! Je n'ai absolument aucun don ni aucun sens plus développé qu'un autre alors comment est-ce que je saurai comment faire ?  

- Tu sais Hiro, je ne suis pas tout à fait certain d'en être capable... je veux bien essayer, mais je ne saurai même pas vers où regarder.

Mon ami me rassure un peu, je sais qu'il m'aiguillera, mais en même temps il me pousse toujours à dépasser mes limites et je crois là tout de suite, c'est ce qui va se passer. Il me tend donc une balle et m'indique dans quelle pièce il pense que le garçon se trouve. La porte en est ouverte et nous préférons attendre dans le couloir pour ne pas effrayer l'esprit du garçon. Je viens donc m’asseoir en tailleur au sol, face à cette porte, sous les encouragements de mon frère d'une autre mère. Puis je ferme les yeux quelques secondes pour prendre une grande inspiration. Je tiens mon poignet dans ma main gauche, plus précisément le bracelet porte bonheur que m'a fait Meghan, ça me donne du courage. Puis je prends la parole comme je l'aurais fait avec ma fille ou avec ses camarades de classe.

- Salut James.. Je m’appelle Josh, et lui, c'est mon ami Hiroki, tu as déjà dû le voir il y a quelques jours avec une autre amie à lui. Je marque une petite pause, pas vraiment certain de ce dans quoi je m'embarque. Le japonais me fait signe de continuer. Tu n'as absolument rien à craindre avec nous, on n'est pas venu pour t'embêter tu sais ? Mon ami s'est dit que tu devais te sentir seul ici, alors on est là  pour te tenir un peu compagnie.

Comment je ferais pour expliquer tout ça à ma fille ? Est-ce qu'elle aurait peur de nous ? Au vu de son caractère, je ne pense pas... mais lui ? Il est sans doute bien plus timides, un peu comme moi finalement. Je pense que oui, voir deux inconnus débarquer et poser tout un tas de bazar pour me parler, ça me ferait peur... mais... est-ce qu'il sait qu'il est mort ? Est-ce que les esprits en général ont une conscience de ce qui se passe ? Ou est-ce qu'ils ne sont qu'une part d’énergie qui se trouve coincé dans une boucle ? Je n'en sais rien, dans le doute mieux vaut éviter d'aborder le sujet de la mort.

- Je sais à quel point ça doit te faire peur, tu ne nous connais pas, et on arrive chez toi avec tout un tas d’appareils étranges. Moi non plus je ne serai pas très pas à l'aise, mais tu n'as rien à craindre. Une idée me vient pour lui parler du matériel. Tous ces objets sont un peu comme des jeux. Celui-là par exemple, je désigne la spirit box, il va modifier ta voix si tu t'en approches et que tu parles à côté, c'est assez rigolo si tu veux essayer et l'autre là, je me tourne vers le lecteur EMF, il sert pour retrouver les gens quand on joue à cache-cache, plus tu t'en approches plus il va sonner. Ça nous aidera à te trouver si tu as envie de jouer.

Le boîtier noir sur ma droite lance le mot « triche » et je regarde mon ami un peu choqué et un peu fier en même temps, c'est très étrange comme sensations. Pour ne pas perdre ce début de contact, je reprends bien vite, tout en faisant rouler la balle au sol entre mes mains pour le moment.

- Tu as peut-être raison, c'est un peu de la triche, mais comme nous ne pouvons pas te voir, cet objet remplace nos yeux. Alors ne nous en veux pas trop. Si tu en as envie, j'ai même un petit ballon pour toi, et mon ami est allé acheter des bonbons, alors tu peux venir vers nous dès que tu en as envie.

J'envoie la balle vers sa chambre en la faisant rouler doucement, elle disparaît dans l'encadrement de la porte. Je me rends compte de ce que j'ai dit après que les mots soient sortis de ma bouche. J'arrive à en oublier que j'ai peur tant je m'attends à voir sortir un petit garçon de chair et d'os de cette chambre. Comprenant que ça ne sera pas le cas, mes mains se remettent à trembler un peu plus. Je tente de me calmer par tous les moyens. Je dois me calmer. Je ne sais pas exactement ce que Tyler a en tête, et ce qu'il veut simplement établir un contact avec ce petit ? Où est-ce qu'il veut l'aider à trouver la paix ? Je n'en sais rien, mais mort ou vivant, ça reste un enfant, et dans mon cœur de papa, il est hors de question de laisser un gosse seul et triste.

- Je sais que tout le monde n'a pas été très gentil avec toi, et je suis désolé que ta vie n'ait pas été très rigolote tous les jours... Mais tu n'as vraiment rien à craindre de nous, on veut juste t'aider à te sentir mieux. Si tu as envie de jouer un peu, on est là pour toi.

Et je lui ai parlé un peu de tout et de rien, posant des questions sur lui qui sont restées sans réponse pour le moment, par exemple, quelle est sa couleur préférée, est-ce qui aime les animaux ou la musique ? Les gamins aiment poser ce genre de questions en général, peut être que ça l'aidera un peu. Ça a l'air de fonctionner petit à petit puisque nous avons entendu plusieurs fois le k2 réagir pas très loin de la porte, puis au bout d'une certain temps dont je n'ai pas la notion, la balle est revenue, sous les applaudissements de Tyler qui semble ravi que mon monologue ait été utile. Il vient s'installer au sol avec moi, dans l'angle des caméras que nous avons placées tout à l'heure et se met à parler à son tour.

- Comme vient de le dire mon ami, oui j'ai une fille, elle s'appelle Meghan et elle aussi elle aime quand je joue avec elle. Avec Hiroki aussi d’ailleurs, c'est son parrain et elle l'aime beaucoup.

Nous sommes alors restés assis parterre un bon moment à lui parler de Meghan, c'est très étrange comme exercice, d'autant plus que je sais que je suis filmé et que plein d'autres personnes verront sûrement ça. Ce n'est pas la première fois que j’apparais sur les vidéos de mon ami, enfin, si c'est sans doute la première fois qu'on m'entend autant parler. Au début, je n'étais vraiment pas à l'aise avec cette idée et je demandais à mon ami de me flouter, mais au fur et à mesure, j'ai appris à me détendre et maintenant ce n'est plus un souci pour moi. Il m'arrive même parfois d’apparaître face caméra quand on fait un live sur un jeu vidéo. Par-contre, c'est la première fois que je parle autant de ma vie privée. Racontant des anecdotes de vie quotidienne avec ma fille et mon ami, des parties de jeu qu'on peut faire tous les trois, ensemble...

Le petit garçon semble de plus en plus enclin à venir nous voir, et même à s'approcher de très près parce que j'entends l’appareil posé à côté de moi qui s'affole. Je dois avouer que je suis assez déconcerté, habituellement, c'est plus Hiroki qui a la cote dans ce genre de cas, mais visiblement le petit a été touché par mes histoires… j'ai même l'impression de le sentir me toucher les bras... comme le faisait ma fille petite pour regarder mes tatouages en se demandant ce que c'était... et plus tard en prenant des feutres pour dessiner les motifs qui sont en noir et blanc. Justement, l'appareil robotique nous donne le mot « dessin » signe qu'il se pose des questions.

- Ho !  Oui ce sont des dessins pour la peau, avec des feutres spéciaux, regarde mon ami en à plein lui aussi. Tu aimes dessiner toi aussi ?

Puis plus rien, plus un son sur les appareils, mais un bruit, comme si le petit tapait contre un meuble, pour faire signe de le suivre dans sa chambre.



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Message#
Sujet: Re: Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler   Are we just ghosts out in the night?  feat. Tyler Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tyler ¤ We'll try again When we're not so different
» ⟡ Hécate & Tyler
» #508-589-1486 (tyler kamado)
» Tyler ¤ Lost and looking for the meaning I've been searching high and low
» Tyler ¤ The coyotes cry and the sirens pass and harmonize

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Outside the city-
Sauter vers: