-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim
Zeppelin Newell
  Zeppelin Newell  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 263
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Sean Berdy
▎ Crédits : Vava: moi // Signa: Tumblr
▎ Multi-comptes : Frankieblue & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 79
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Tumblr_mgfn7qievz1rdhq56o1_r1_400
▎ Your age : 33 ans (03/06/1990)
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Disquaire / Batteur des Scarlet Zombies
▎ En savoir plus : Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim 9dddb029739b297c7b9c86079db2d643

▎ Annuaire rp : RP - Click here

Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

https://likeariver.forumactif.com/t1740-zeppelin-welcme-to-my-wo https://likeariver.forumactif.com/t1753-zeppelin-everybody-needs-somebody#15979 https://likeariver.forumactif.com/t1752-857-599-4565-zeppelin-newell#15974
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyLun 23 Oct 2023 - 22:05
❖ I hate myself for the things I've done So hopeless feeling so down again, down again. It's breaking me down again, down again, Take what's left, take me away ❖
I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me
Nuit du 1er au 2 Novembre 2019, Fall River.

La décision avait été prise depuis plusieurs semaines auparavant, même des mois plus tôt, ce fameux matin où les Scarlet Zombies avaient tous appris la triste nouvelle. Heaht n'était plus. Il ne viendrait plus à la colocation, ne partagerait plus des moments de joie, ne jouerait plus de sa basse devant le batteur qui voyait plus souvent son cul qu'autre chose en général. Il ne serait plus là pour déconner comme il le faisait toujours, son cadeau d'anniversaire resterait à tout jamais au fond du placard de son ami, loin de son regard. Ils ne finiraient plus dans les toilettes d'un bar ou d'une salle de concert à s'en foutre plein le nez en riant comme des gamins, ni s’épancher de leurs histoires de cœur. Non, Heath ne pourrait plus être là pour les étapes les plus importantes, parce qu'il avait déconné la fois de trop, sans Zeppelin cette fois et ça lui avait coûté cher... Si seulement ce soir-là il lui avait dit de venir à la colocation, de ne pas rester seul, ou l'avait accompagné. Que se serait-il passé ?

Ayant pas mal ralenti les dopes depuis l'intervention de ses proches, le Newell avait pris une claque ce 25 septembre qui resterait gravé à tout jamais a fond de son âme. Jim lui avait annoncé alors qu'il entamait à peine sa journée et il n'était pas sorti de sa chambre de toute la journée, faisant tout voler en éclat tant la colère, la tristesse et le dégoût pour lui-même était présent. Il était resté prostré de longues heures seul dans le noir à ne plus savoir quoi faire. Et c'est le jour de l'enterrement, quand il avait pris conscience que c'était bel et bien terminé pour Heath, que le musicien était rentré en terminant de jeter sa came dans les toilettes, se moquant bien de la somme d'argent déboursée pur toutes ces merdes. Tout devait disparaître, hors de question de finir comme ça, de laisser ce goût amer sur les lèvres de ses proches, de les savoir en proie à la même culpabilité qu'il ressentait aujourd'hui.

Il aurait pu partir tout de suite, mais c'était compliqué pour lui. Sa mère l'avait couvé plusieurs jours avant d'accepter de le laisser rentrer chez lui, dans cette grande maison qu'il partageait avec Jim et dont le garage ne résonnait plus de leur musique. Zeppelin pensait pouvoir s'en sortir tout seul, trop fier pour admettre le contraire, mais il s'était rendu compte à la mi-octobre que c'était impossible, que ses émotions étaient complètement en vrac. À chaque contrariété, il s'énervait et tapait dans les murs à s'en faire mal, se sentant seul à hurler contre rien, cherchant quelque chose sans le trouver, brisé de ne plus avoir Heath dans le coin, seul sans personne pour le sauver...
La solution fut évoquée par un de ses proches, il ne sait plus qui avait eu l'idée en premier, mais on lui parla d'un centre de désintoxication. Le mot était fort pour Zeppelin qui dû accepter d'admettre son problème, ne supportant plus son état. Son corps le brûlait de l'intérieur, il était une boule de nerfs et son mobilier ne tenait plus debout à force de s'énerver contre lui. Valait mieux ça que de taper sur quelqu'un même si Jim avait bien dû lui proposer pour la blague...

C'est ainsi que le mois d'octobre se termina. Un centre à Providene fut trouvé, assez proche pour autoriser les visites de ses proches mais assez loin pour ne pas les tenter de venir le voir tous les jours. Il savait qu'il les réclamerait s'ils étaient trop près, alors la bonne grosse demi-heure de trajet pourrait en décourager plus d'un sur les jours de semaine. Et il avait signé pour ne pas autoriser beaucoup de personnes à venir le voir en cas de besoin. Seulement sa mère, Jim et Kim. Ils étaient forts, ils pouvaient encaisser, contrairement à ses petites sœurs qu'il refusait de voir là-bas. Mais il était hors de question de partir avant le mois de novembre, parce que le guitariste ne pouvait pas et ne devait pas rester seul pour son anniversaire, il y mettait un point d'honneur ! Bien qu'il n'y avait pas de fête cette année, Zepp désirait être présent, ne connaissant que trop bien ce sentiment de solitude s'accentuant en ce jour-là...

Ils avaient passé la soirée à ne pas faire grand-chose, tentant de se changer les idées alors que le stress montait en flèche chez le roux. Le pire, ce fut la nuit du premier novembre, veille de son départ imminent... Il se réveilla plusieurs fois dans la nuit, la dernière fut ce coup de trop vers quatre heures du matin, hurlant dans son cauchemar, réveillant tout le quartier. Jim venait d'accourir, trouvant son ami tremblant plus que jamais dans son lit. « Je.. je resp..ire.. plus.. » paniquait le batteur en s'accrochant à son colocataire qui allumait la lumière pour capter son regard et pouvoir lui parler, qu'il voit ses signes correctement pour l'apaiser.

⇜ code by bat'phanie ⇝


We are the Lifeless Stars
Shining in the dark. We all, we all have teenage scars, defining who we are. Don't let nobody break you down, even if they wanna make your light go out. We live, we die the Lifeless Stars. ▬ Palaye Royale.


{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim X3ged2G


Dernière édition par Zeppelin Newell le Ven 27 Oct 2023 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 475
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 522
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyMar 24 Oct 2023 - 0:01

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me.



TW:


La nuit est longue, agitée. Je me suis déjà réveillé trois fois en à peine deux heures, et c'est impossible pour moi de trouver le sommeil de nouveau.. Alors je fais ce que je fais à chaque fois que l'insomnie me prend, je me vide la tête sur ma guitare, à m'en faire saigner les doigts. J'allume mon ampli, branche un casque dessus, ce qui est stupide vu que mon colocataire est sourd, mais ça me donne l'impression de ne déranger personne et je joue... je ne sais pas depuis combien de temps, je ne sais même pas ce que je suis en train de jouer à vrai dire... je crois reconnaître quelque passage de ce morceau que j'ai composé quand ma mère est morte, il y a quatre ans et que je n'ai jamais osé faire écouter à qui que ce soit...

Incapable de me concentrer pleinement je laisse mon esprit vagabonder là où il le voudra... chez Heath, qui me manque bien plus que je ne veux bien l'admettre devant mes amis, gardant la face pour ne pas craquer devant eux, ils en souffrent tout autant, je ne veux pas leur ajouter ma peine en plus. Je sais que Zepp s'en veut tout autant que moi de ne pas avoir réussi à le sortir de là... de ne pas avoir su trouver les mots, de ne pas avoir été là pendant cette soirée-là... j'ai bien appris avec le temps qu'on n'y peut rien, et que s'en vouloir ne sert absolument à rien si ce n'est à se rendre malade de culpabilité. J'aurais aimé avoir eu l'idée d'aller chez Heath, tout comme j'aurais aimé m'être forcé à rentrer chez moi ce 11 janvier il y a 4 ans pour empêcher ma mère d'en finir avec la vie...

Ces images ne quittent jamais ma tête bien longtemps, je la revois encore, sur le carrelage de la salle de bains, dans une mare de sang à moitié sec, livide et froide... Mes cauchemars repassent ce moment s’enchaînent très souvent quand je ne vais pas très bien. Et en ce moment, je ne vais pas bien du tout. Mon ami, mon frère, est mort d'une overdose il y a à peine plus d'un mois, mon autre frère tente de se sevrer, tout seul cet idiot, et il a besoin d'aide même s'il n'ose pas en demander, un peu trop fier pour en parler sans doute. Je le pousse depuis des semaines, depuis qu'il a évoqué l'idée de partir en désintox en fait, je tente de lui donner la petite impulsion qui l'aidera à aller se soigner, pour qu'il nous revienne en pleine forme.

Très égoïstement, je n'ai pas envie qu'il parte. Je voudrais qu'il reste avec moi, qu'il ne me laisse pas seul ici et je me hais de penser comme ça. Je sais bien qu'il en a besoin, c'est vital pour lui à ce niveau-là, et il ne m'abandonne pas, loin de la même... mais une part de moi n'a qu'une peur, c'est que lui non plus ne revienne pas. Mes insécurités parlent pour moi dans ses moments là, cette peur de l'abandon qui me prend au ventre, jouant à la corde à sauter avec mes intestins, je tente de les faire taire d'un revers de main. Zepp ira mieux, il rentrera, et on pourra continuer à avancer tous ensemble, presque comme avant. Je sais qu'on y arrivera, alors c'est à moi d'être fort sur ce coup-là, me battre contre cette dépression dont je crois voir le signe de main familier au loin, de soutenir mon ami du mieux que je le peux et de tenir le coup, seul dans cette grande maison. Je peux y arriver... il faut que je me rentre cette idée dans le crâne. T'es plus fort que ça, Jim, merde !

Je décale légèrement mon casque de mon oreille, j'ai l'impression d'entendre du bruit à côté comme des mouvements forts, ou de légers coups dans les murs. Zeppelin est agité lui aussi. Je n'ose pas aller le voir, peut être que je devrais, mais peut être qu'il dort, et je m'en voudrais de le réveiller. Un hurlement qui retentit. Ok, il ne dort pas. J’éteins rapidement mon ampli et laisse ma guitare sur mon lit, sortant en trombe de ma chambre pour rejoindre la sienne. J'entre en courant dans sa chambre, sentant la détresse de mon ami face à moi. Les rayons clairs de la lune me laissent entrevoir Zepp, assis dans  son lit, tremblant de toute part, en sueur... le voir dans cet état me fend le cœur. Je sais qu'il a peur de ce qui va se passer dans quelques heures, mais les crises de manque n'aident pas à se calmer.

Je m'approche de son lit, tentant de rester le plus calme possible face à sa détresse. Je m'assois près de lui, sentant ses mains m'agripper le bras de toute sa force, je glisse une de mes mains contre sa joue, pour le regarder dans les yeux, lui faire comprendre que tout va bien, que je suis là, tout en cherchant l'interrupteur de l'autre. Il ne respire plus, merde. Une fois la lumière allumée je signe, sans quitter ses yeux du regard.

- Calme-toi Zepp, tout va bien, respire. Je suis là, tout va bien se passer je te le promets.

Je prends une très grande inspiration, collant la main de mon frère contre ma poitrine pour lui montrer comment faire pour se calmer, il se met à m'imiter. Je bloque ma respiration quelques secondes avant de souffler lentement, et de recommencer.  

Mon ami semble se calmer petit à petit. Je le prends dans mes bras, le serrant aussi fort que je le peux sans pour autant l'étouffer. Ces tremblements semblent s'adoucir un peu, je frotte un peu son dos et lui fais un bisou sur la tempe, avant de le libérer. Je reste néanmoins très inquiet pour mon frère.

- Est-ce que ça va aller ? Je peux faire quelque chose pour toi ? Tu veux boire quelque chose ? Aller prendre l'air ?


KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana




Dernière édition par Jim Morgenstern le Ven 27 Oct 2023 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Newell
  Zeppelin Newell  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 263
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Sean Berdy
▎ Crédits : Vava: moi // Signa: Tumblr
▎ Multi-comptes : Frankieblue & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 79
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Tumblr_mgfn7qievz1rdhq56o1_r1_400
▎ Your age : 33 ans (03/06/1990)
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Disquaire / Batteur des Scarlet Zombies
▎ En savoir plus : Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim 9dddb029739b297c7b9c86079db2d643

▎ Annuaire rp : RP - Click here

Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

https://likeariver.forumactif.com/t1740-zeppelin-welcme-to-my-wo https://likeariver.forumactif.com/t1753-zeppelin-everybody-needs-somebody#15979 https://likeariver.forumactif.com/t1752-857-599-4565-zeppelin-newell#15974
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyVen 27 Oct 2023 - 21:32
❖ I hate myself for the things I've done So hopeless feeling so down again, down again. It's breaking me down again, down again, Take what's left, take me away ❖
I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me
Il le savait, Zepp, que c'était impossible de s'en sortir seul à son niveau, il avait bien vu ce qui était arrivé à son ami, et le fait qu'il ne puisse pas arrêter de penser à la dope. Au départ, lorsqu'il avait tout balancé, c'était une victoire, il se sentait fort et fier de l'avoir fait, pouvant arrêter quand il le voulait comme il avait dit à un de ses frères, mais la vérité était toute autre. Au bout d'à peine dix jours, il avait ressenti les effets du manque, l'irritation et les tremblements, le nervosité qui le faisait taper sur sa batterie avec plus de force que jamais, pour annihiler tout le reste, pour éviter de penser à se trouver une dose. Il avait replongé un peu, la tentation était trop forte, même s'il savait que c'était mal.

Mais ce fut la seule fois, il ne pouvait pas risquer de subir le même sort que Heath, c'était trop de peine pour tout le monde autour de lui et il ne voulait pas faire ça à Ache qui avait trouvé son amant, ni à Jim parce qu'il savait ce qui s'était passé des années plus tôt. Hors de question de lui faire revivre ce cauchemar... Alors il tenait bon, bien qu'il envoie chier pas mal de clients un peu exigent, au point que son patron le renvoie chez lui certains jours, où il tournait en rond comme un lion en cage. C'était ça, l'image d'un fauve en proie à la faim, qu'on torture et isole de tout ce qui pourrait lui permettre de se sustenter.

La décision était prise pourtant, le batteur allait s'en sortir et s'il tenait encore quelques jours, il serait dans un endroit où les tentations n'existaient pas, où le corps médical l'aiderait sérieusement, lui faisant suivre un programme précis, une thérapie pour surmonter son deuil, un soutien sans faille et des gros bras sûrement pour le tenir à carreaux. Mais cette nuit, tout était devenu bien trop réel et Zeppelin craignait son départ, de quitter sa famille, ses amis, ne plus voir ces visages réconfortants. Les cauchemars étaient nombreux, l'agitation régnait et lorsqu'il sentit une main se refermer sur sa gorge pour l'étouffer, Zepp se réveilla en poussant un hurlement d'outre tombe, l'air lui manquant aussitôt.
Dans le noir, c'est un bras qu'il attrapa sans se rendre compte tout de suite qu'il s'agissait de son colocataire, rassuré de trouver son visage sous la lumière de la petite lampe. Les yeux du disquaire se posèrent sur les doigts de son ami qui lui intimait le calme alors que sa respiration était saccadée. Jim prit sa main pour la poser sur son torse, un contact déjà réconfortant car bien réel, dur. Les deux se calèrent sur le même rythme, inspiration, blocage, expiration. Il fallut une bonne dizaine de répétitions pour que la sensation de cette main sur sa gorge disparaisse. Zeppelin déglutit avec difficulté pour faire passer l'air à nouveau.

Ses iris bleutées ne quittaient pas celles de son meilleur ami, qui semblait étrangement calme en surface, bien qu'il puisse lire une inquiétude certaine. Les rôles avaient été si souvent inversés, lorsque c'était lui qui tentait de réconforter Jim, de le convaincre de venir vivre avec lui. L'idée même de l'abandonner le terrifiait, mais il avait besoin de reprendre des forces pour ne pas succomber, il fallait que tous fassent leur chemin. Il se laissa volontiers faire lorsque Jim l'attira contre lui. Se focaliser sur les battements de cœur de son colocataire aidèrent à faire ralentir les siens, à faire presque cesser les tremblements. Ça avait sembler durer des heures, des jours alors qu'il devait s'être écoulé seulement quelques minutes, tout était éclaté dans son esprit. S'éloigner fut difficile, presque physiquement douloureux. « Je... oui, ça va... » balbutia le roux avant de regarder ses mains pour s'assurer d'un peu de stabilité pour signer. « On peut aller en bas ? J'veux pas rester ici... » Sa chambre le rendait claustrophobe tout à coup.

Son frère de cœur se leva pour le laisser sortir de sous ses couvertures et le Newell passa un pull avant de suivre Jim. Le salon était plus rassurant, large et ouvert, aucune porte entre les pièces si ce n'est le garage pour des raisons évidentes d'insonorisation. « J'arrive pas à réaliser que demain soir on ne sera pas là tous les deux... Jim... j'ai pas envie d'te laisser comme ça... » Il avait envie de hurler, de se taper la tête contre les murs d'avoir été aussi con d'être tombé dans ces merdes, de ne pas avoir décroché comme les autres et d'avoir continué avec Heath, se sentant surpuissant quand il se détruisait à petit feu...

Se posant près de la baie vitrée pour regarder dehors leur terrasse non éclairée, il revoyait encore les barbecues de l'été avec le groupe, des membres de leurs familles comme souvent les Talis que ramenait Achilles, et quelques Newell qui chantaient à tue tête du rock bien rétro après quelques verres. Est-ce qu'ils retrouveraient cette ambiance même avec un frère en moins ? L'enterrement avait été une épreuve terrible, peut-être que Zepp pourrait être un message d'espoir pour ses amis, leur montrer que l'on peut se reconstruire, aller de l'avant, revivre. Vivre pour honorer Heath, c'était son désir le plus profond en tout cas, il se promettait d'y arriver, parce qu'il le fallait, la drogue n'était pas une solution, juste une échappatoire débile, une maîtresse cruelle qu'il fallait quitter. « Viens, on va fumer. » dit-il en observant son propre reflet dans la fenêtre. Non, Zeppelin ne fumait pas, mais il employait souvent ce « on » pour dire qu'il accompagnait son colocataire qui lui était fumeur, ça lui permettait de prendre l'air lui aussi, leurs meilleures conversations survenant sur ce canapé de jardin, les plus débiles aussi après quelques verres.

⇜ code by bat'phanie ⇝


We are the Lifeless Stars
Shining in the dark. We all, we all have teenage scars, defining who we are. Don't let nobody break you down, even if they wanna make your light go out. We live, we die the Lifeless Stars. ▬ Palaye Royale.


{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim X3ged2G
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 475
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 522
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyMar 7 Nov 2023 - 18:28

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me.




TW:



Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu le rouquin aussi mal en point, et je ne parle pas ses crises de manque. Elles sont assez régulières et même s'il essaie de les cacher du mieux qu'il peut, il n'y arrive pas toujours, il faut dire que j'ai toujours un œil sur lui, prêt à intervenir s'il le faut. Donc bien évidemment que je ne reste pas très loin de lui, prenant soin de lui dès qu'il demande un peu d'aide, ce qui est rare. Je ne peux pas m'empêcher de me faire du souci pour lui, même si j'essaie de ne pas trop en faire, je sais qu'il ne veut pas se reposer sur moi, et pourtant, je suis là pour lui, tout comme il est là pour moi.

Pour passer ses nerfs, la musique est un bon stimulant, nous passons donc certaines soirées dans le garage ou il peut plus aisément passer faire le vide...  Ceci dit, c'est dangereux pour sa batterie. Je ne compte plus le nombre de peaux que j'ai dû commander pour la réparer, il s’énerve tellement dessus qu'il perce les caisses à chaque fois. Je travaille actuellement dans un petit magasin de musique en dehors de la ville, c'est une chance, je peux commander un gros lot de peau et avoir un rabais dessus, mais mon bosse va finir par croire qu'on les mange à force !

Ce soir, ce n'est pas juste du manque... Non, là ce qui se joue est plus complexe. Je reconnais les tremblements qui l'animent, pour les avoir vus maintes fois ces derniers mois, ceux qui le font s’éveiller en sueur, son corps hurlant pour avoir sa dose, mais la panique dans ses yeux à ce moment-là relève bien plus de la crise de panique que du manque. Je n'ai rien sous la main pour lui montrer qu'il respire... on va devoir improviser.

Je ne perds pas plus de temps et me précipite à ses côtés, faisant de mon mieux pour l'aider à respirer. Il agrippe avec force à mes bras, tremblant de tout son corps. Une fois la lumière allumée, mes signes se veulent réconfortants, je tente de le rassurer, de lui dire que tout ira bien, mais je vois bien dans ses yeux que la panique est plus forte que lui. Alors une main posée sur sa joue pour fixer son regard dans le mien et l'autre bloquant la sienne sur ma poitrine, je lui impose mon rythme de respiration, comptant sur mon calme apparent pour le forcer à se concentrer sur moi.  C'est bien, il se met à m'imiter, et au bout de quelques minutes, le sens se calmer. Ses mains se relâchent un peu sur moi et ses yeux semblent enfin se fixer.

Je finis par le prendre dans mes bras, trop heureux qu'il aille mieux, même si je sais bien que dans le fond, c'est encore bien trop tôt pour crier victoire. Je le sers fortement contre moi, une main frottant son dos pour lui faire comprendre que je suis là. Je le serai toujours. Nous sommes restés un bon moment comme ça, sans un mot, de toute façon, nous n'en avons pas besoin. Cette étreinte, nous a fait du bien, à moi autant qu'à lui. Ses tremblements se calment, alors je me détache un peu de ses bras, lui demandant s'il se sent mieux, et si je peux l'aider pour quelque chose. Je me lève du lit et ouvre la voie pour aller dans le salon quand il me dit ne pas vouloir rester dans sa chambre.

- Allez vient, je vais nous faire du thé, ça nous fera du bien.

Une fois arrivé en bas, Zepp s’installe dans le canapé pendant que je vais faire chauffer de l'eau et que je ramène de quoi nous faire deux boissons bien sucrées, on en a besoin cette nuit je pense.  Alors que je reviens au salon avec l'eau, mon fer me signe quelques mots auquel je réponds très vite.

- Ouai, la maison va être vide sans toi... mais non, tu ne me laisses pas ! Je ne peux pas te laisser penser ça, tu vas simplement aller prendre soin de toi, et c'est tout ce qui compte.

Je lui souris, je suis sincère. Je voudrais le rassurer, mais je n'aime pas mentir, et je sais que ça va être compliqué pour moi le temps où il sera absent, mais tant pis, il est hors de question qu'il reste ici, ça serait encore pire pour tout le monde et surtout pour lui. Je marque une courte pause dans les gestes, prenant le temps de peser mes mots pour la suite.

- Je vais être honnête... je n'ai pas envie que tu t'en ailles moi non plus... mais là, tout de suite, on s'en fout de moi. Ce qui compte, c'est que tu ailles mieux, que tu reviennes ici en pleine forme avec tous les jeux de mots pourris du monde en stock. Nous rions un peu puis je reprends, un peu plus sérieux. Ça ne va pas être facile de me retrouver tout seul ici, c'est clair, mais je vais tenir le coup OK. Je te promets de faire attention à ne pas foutre le feu à la braque et que tu retrouveras tout en ordre quand tu reviendras, alors en attendant concentre toi sur toi, je sais que tu peux le faire !

On est resté là quelques minutes, à regarder par la baie vitrée sans plus rien dire, admirant le monde extérieur. La lune est vraiment belle ce soir, j'en viens presque à être content qu'on n'ait pas réussi à dormir ce soir, nous laissant une dernière nuit à discuter avant le départ de mon batteur favori. Mon frère me sort de mes pensées m'invitant à sortir avec lui pour aller fumer. Lui, il ne fume pas non, et il est hors de question que je le laisse toucher à ça, il a déjà bien assez à gérer avec ses propres addictions.

- Bah bravo, voilà que tu m'incites à entretenir mon cancer maintenant.

Avec un sourire un peu moqueur sur le visage, je vais chercher mon hoodie qui est dans l'entrée et sort mon tabac à rouler de la poche ventrale. Puis je suis mon colocataire sur la terrasse. Je m'assois dans le canapé, repliant mes jambes en tailleur pour pivoter face à mon ami et me roule ma clope que j'allume bien vite. On  reste là encore un petit moment, notre thé bien chaud dans la main. Je prends quelques gorgées, pose ma tasse sur la table basse et signe de ma main libre. Je tente un trait d'humour pour rassurer Zeppelin, après tout, c'est un peu ma signature.

- Il faut voir le bon côté des choses, je vais enfin pouvoir retrouver un vrai cycle de sommeil puisque tu n'iras pas massacrer cette pauvre batterie juste en dessous de ma chambre.

Il me regarde faussement outré et me tape le bras doucement avant de faire semblant de bouder. Je lui donne un petit coup d'épaule tout en faisant attention à ne pas l'enfumer, même s'il est habitué à l'odeur de la cigarette vu qu'il m'accompagne très régulièrement, il n'a pas forcément envie d'en respirer à pleins poumons.

- Ça va aller hein, tu le sais ? On va se serrer les coudes, et on va s'en sortir, tous ensemble comme toujours. Heath nous manque terriblement, à tous, mais c'est pour lui qu'on va se battre et qu'on va finir par dominer le monde. Et ce plan machiavélique commence par te sortir de ta dépendance, alors tu vas aller lui botter le cul fissa et on organisera une méga teuf à ton retour.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Newell
  Zeppelin Newell  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 263
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Sean Berdy
▎ Crédits : Vava: moi // Signa: Tumblr
▎ Multi-comptes : Frankieblue & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 79
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Tumblr_mgfn7qievz1rdhq56o1_r1_400
▎ Your age : 33 ans (03/06/1990)
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Disquaire / Batteur des Scarlet Zombies
▎ En savoir plus : Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim 9dddb029739b297c7b9c86079db2d643

▎ Annuaire rp : RP - Click here

Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

https://likeariver.forumactif.com/t1740-zeppelin-welcme-to-my-wo https://likeariver.forumactif.com/t1753-zeppelin-everybody-needs-somebody#15979 https://likeariver.forumactif.com/t1752-857-599-4565-zeppelin-newell#15974
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyLun 15 Avr 2024 - 17:45
❖ I hate myself for the things I've done So hopeless feeling so down again, down again. It's breaking me down again, down again, Take what's left, take me away ❖
I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me
Jim est le meilleur soutien qu'il ait jamais connu, il lui faisait pleinement confiance et vivre avec lui avait été une bonne idée au décès de sa mère, tant pur lui que pour Zeppelin qui avait envie depuis longtemps de vivre en mode colocation, à la Friends version 2.0 ! ils étaient deux contrairement à la série, mais ça suffisait amplement, surtout aux voisins qui se demandaient tous ce qu'il se passait dans cette maison, tant il y avait de défilés de gens, de rires dans le jardin, de bruit quand ils ouvraient le garage l'été pour répéter. Oh, ils étaient pas méchants, certains étaient même venus les voir en concert, mais comme voisins, on peut faire plus calme c'est clair !
Le calme, ça les connaît mal, sauf quand il s'agit de se calibrer sur le même mode opératoire. Achilles utilise cette technique pour remettre ses musiciens dans le bon chemin afin de terminer un morceau sans fioritures. Et là, c'est le guitariste qui s'y met, imposant le rythme de respiration et en bon batteur, Zepp sait comment prendre le tempo et sa crise d'angoisse se calme peu à peu.

Mais la chambre lui semble trop petite, il se sent enfermé et s'il va passer plusieurs semaines dans un centre de désintoxication, il a besoin de sentir une dernière fois la liberté. Ils descendent tous les deux au salon pendant que le roux s'imagine déjà enfermé comme dans ces films où on voit des junkies en sale état. Lui ne se pense pas aussi atteint, il n'a pas la même gueule que ces gens, ça lui fait peur de les côtoyer, bien qu'il ai besoin de le faire, pour avancer...
Jim lui sert un thé et c'est là qu'il se demande ce que l'un va faire sans l'autre. Ils sont inséparables depuis leur première rencontre, le courant est tout de suite passé, les deux adorant les jeux de mots pourris, la musique et la bonne bière ! L'idée de se retrouver loin de lui est terrifiante, en particulier parce que le tatoué fait face à plusieurs deuils à la fois... La mort de sa mère est encore bien ancrée dans son esprit et vient s'ajouter celle de Heath, bien trop fraîche pour que le monde puisse tourner à nouveau... « Mouais... Je sais bien, mais toi... »

Le guitariste reconnu la difficulté qui allait être la sienne, tout ce qui serait galère et rien que de voir ses signes, le Newell sait qu'il est convaincu du bien fondé de cette cure. Il n'en doute pas non plus, au fond de lui, mais son esprit cherche à trouver des excuses pour ne pas partir, parce qu'il a vraiment peur de ce qui peut se passer là-bas, qu'il n'y arrive pas, ou bien qu'il s'en sorte mais qu'une fois dehors, il replonge et finisse par faire une overdose...
Leurs rires sont brefs à l'évocation des jeux de mots, mais font du bien, tout autant que ce thé qui réchauffe l'âme et le corps. « Je vais tout faire pour que ça marche. J'vais pas vous décevoir. Et protéger les autres de tes tendances pyromanes apparemment ! » dit-il en souriant alors qu'il fourrait la tasse dans sa bouche. Si Jim était attentionné et aimant, il n'en restait pas moins le plus grand maladroit de l'univers et il allait falloir quelqu'un pur veiller sur lui. Heureusement qu'il y aurait du monde pour venir le voir au besoin ! Si Kim venait de temps à autre, il n'y aurait pas de souci ! Et les jumeaux Talis pouvaient le divertir, et Zepp en connaissait une qui serait ravie de venir tenir compagnie au grand tatoué !

Il fait un peu chaud dedans, sûrement dû à la crise que vient de faire le rouquin qui demande à sortir fumer avec son ami. « Boh ! Ose me dire que ça te dérange après t'être fait réveiller par autre chose qu'une paire de fesses collées à toi ! » Il était de bien meilleure humeur dans ce cas-là d'ailleurs ! Zeppelin restait conscient de la frayeur qu'il avait faite à son meilleur ami, il avait lui aussi besoin d'évacuer tout ce stress et puisqu'il avait une activité pour le faire qui ne risquait pas de le tuer dans l'immédiat, autant y aller !
À bien y réfléchir, Jim aussi était addict... Mais les risques n'étaient pas vraiment les mêmes, ça n'altérait pas la conscience de fumer des cigarettes, ça ne provoquait pas d'overdose qui vous tue d'un coup. Un cancer des poumons foudroyant à la limite, mais on avait le temps de voir venir dans la généralité !

L'extérieur était agréable, bien que très frais pour la saison. Zepp emplit ses poumons du bon air de novembre, humide et froid, ne sentant pas vraiment son effet sur son corps couvert, son thé bien chaud en main. C'était une habitude pour les colocataires que de venir se poser dehors le soir, peu importe la saison. C'était leur moment privilégié, où ils parlaient de tout et de rien, où le sérieux pouvait se mêler aux blagues quotidiennes, le manteau de la nuit les protégeant de tous les regards, des jugements.
Jim semble se détendre quelque peu une fois sa clope allumée, ça se lit sur son visage et ça rend son camarade heureux. S'il avait été une nana, il aurait pu se voir passer sa vie avec ! Ouais, ça pourrait se faire dans la configuration actuelle, sauf que le batteur n'était pas fan de l'organe masculin, outre le sien ! Et Jim n'était pas assez en chair pour ses besoins ! Dommage pour lui qui aurait bien aimé mettre Zeppelin dans lit à une époque. Ça le ferait toujours marrer ça ! L'alcool fait des ravages monsieur Morgenstern, faut se méfier !

En parlant de rire voilà que Jim tente une nouvelle plaisanterie qui fonctionne bien que Zepp soit outré ! « Hey ! J'te rappelle que c'est toi qui as voulu cette piaule, mec ! T'assume ! » fit-il en lui frappant le bras, avant de boire son thé en levant le petit doigt comme un sale gosse. Les deux rient bien vite, se rappelant encore la répartition des chambres et la place de chaque chose. Bordel qu'il allait lui manquer ce grand con ! Son rire s'estompa doucement, tristement, à mesure que les minutes s'écoulaient et que l'heure du départ approchait. Rien que cette pensée le fit se ronger les ongles, bien vite rassuré par son ami qui capte le regard de Zeppelin pour l'encourager. « J'arrête pas de me dire qu'on a déconné, que ça aurait pu être moi à sa place... J'ai peur de pas y arriver, Jim... Je... J'ai tout foutu en l'air pour le groupe, les autres doivent me détester. Ache a toujours pas répondu à mes messages... Pas sûr qu'il soit là pour ma fête de retour... »

La culpabilité rongeait le batteur, il se sentait responsable alors qu'il n'y était pour rien, que lui et Heath avaient choisi cette voie tous seuls, que Heath leur avait fourni les doses par un mec qui connaît un mec, comme on dit. Mais c'était plus fort que lui, Zepp se disait que si Heath était encore là, ce serait moins dur. Qu'il aurait trouvé les mots. Mais il n'était plus en vie, on ne pouvait pas lui demander ce qu'il en pensait. Tout ce qu'on pouvait faire, c'était de se demander ce qu'il aurait fait, lui et sa grande gueule toujours prêt à croquer la vie malgré ce qu'elle lui avait fait subir... Il fallait que le roux soit un exemple, qu'il s'en sorte pour lui mais aussi pour Heath, pour lui montrer qu'il ne sombrerait pas, le rendre fier lui plus que n'importe qui. Oui, c'était le meilleur moyen d’honorer sa mémoire.

⇜ code by bat'phanie ⇝


We are the Lifeless Stars
Shining in the dark. We all, we all have teenage scars, defining who we are. Don't let nobody break you down, even if they wanna make your light go out. We live, we die the Lifeless Stars. ▬ Palaye Royale.


{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim X3ged2G
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 475
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 522
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyMer 17 Avr 2024 - 23:40

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me.
feat. @Zeppelin Newell


Quelques rires résonnent dans la maison à l'évocation de nos sempiternels jeux de mots et blagues pourries. C'est peut-être ce qui va le plus me manquer pendant ces semaines où il ne sera pas ici avec moi. L'humour, c'est mon premier moyen de défense, c'est ce qui m'aide à tenir le coup quand je me laisse submerger... Je crois que je n'ai jamais utilisé autant d'autodérision que quand j'ai commencé à me relever doucement du décès de ma mère. Une fois l'étape de la loque humaine dépassée, ça m'aura pris quelques semaines, j'ai doucement commencé à sortir de cette chambre gentiment prêtée par la famille de Zepp pour venir faire le mariol devant les plus jeunes. Ça m'a énormément aidé à penser à autre chose et à garder la tête hors de l'eau.

Aujourd'hui encore ça m'aide, ça nous aide en-fait, puisque me voir faire le con arrive à arracher un sourire à mes proches, alors même si ce n'est pas facile, je continuerai. Je veux prendre soin de Zepp, il en a besoin, et même si je n'ai pas les clefs pour l'aider à se sevrer complètement, je peux toujours lui apporter mon soutien en attendant. Dans quelques heures ce moment sera arrivé, et il partira pour revenir bien plus fort, à moi d'assurer de mon côté pour que tout soit comme avant quand il reviendra.

Alors je le rassure comme je le peux, lui exprime mon inquiétude quant à son absence à mes côtés, mais lui promet de réussir à gérer, tout comme lui réussira à surpasser cette addiction qui le déchire. Je continue en promettant de ne pas tout cramer pour qu'il ait toujours un toit sous lequel vivre quand il reviendra. Il saisit l'occasion de se moquer un peu de ma maladresse, revenir vite pour sauver les autres de ma pyromanie.

- Ro tout ça parce qu'une fois, une seule, j'ai foutu le feu à une casserole... je sais même pas comment j'ai pu faire en plus... je ris avec mon ami, en continuant de signer. Mais promis, je ferai le plus attention du monde. Et puis je sais bien que je ne serai pas vraiment seul, je ne serai pas sans voir les gars après tout, et puis je compte bien te faire une visio dès que tu en auras l'occasion et passer te voir quand tu te sentiras prêt à avoir de la visite. Ouais je suis certain que ça va passer vite, alors ne t'inquiète pas pour moi d'accord. Concentre-toi sur ton rétablissement.

Je lui fais confiance, il va réussir a s'en sortir, même s'il n'arrive pas forcément a le voir, il est fort, bien plus que n'importe lequel d'entre nous je pense. C'est n'est qu'une question de temps avant qu'il ne rentre à la maison et qu'on continue de se reconstruire tous ensemble. Notre conversation dérive vers quelque chose de plus léger quand je vais chercher de quoi me rouler un clope. Il a pas tort le rouquin, ça va me faire du bien. Et j'éclate de rire en lisant ses signes sur le réveil qui m'aurait le moins dérangé...

- Là-dessus t'as pas tort, j'aurais largement préféré me faire réveiller par un joli petit cul contre moi... mais comme le tien n'est pas mal non plus on va dire que je te pardonne.

Je lui sers un clin d'œil en ouvrant la porte et ris quand nous sortons tous les deux dans le jardin. Rapidement j'allume ma cigarette et tire une longue taffe dessus, me détendant instantanément quand la nicotine atteint mon système nerveux. J'ai quand même envie de rassurer mon ami, il ne m'a pas réveillé, il serait capable de s'en vouloir.

- M'enfin ce n'est rien hein, pour tout te dire, je ne dormais pas, j’étais sur ma guitare, une envie de jouer un peu, et comme je n'arrivais pas à pioncer, autant être productif non ?

Il écoute ce que je dis et je continue à essayer de détendre l'ambiance. J'ajoute donc une pitrerie sur le fait que je pourrais retrouver un vrai sommeil parce qu'au moins je ne l'entendrai plus taper comme un bourrin sur cette pauvre batterie. Sa répartie me fait sourire, et je ne peux que rendre les armes. C'est vrai que j'ai plus ou moins imposé mon choix sur cette chambre la... mais j'ai mes raisons hein. C'est la pièce la plus fraîche de la maison, et moi je meurs toujours de chaud, alors c'est parfait pour moi, et puis... c'est moi qui vais le plus souvent dans le garage la nuit.

- Ha, mais je ne regrette absolument pas mon choix, je te rappelle que c'est moi l'insomniaque ici ! Il valait mieux que ce soit moi plutôt que toi ou notre futur coloc... imagine si on ramasse quelqu'un qui ne kiffe pas notre musique... heureusement qu'il ou elle aura la chambre la plus éloignée.

Il boit son thé en levant son petit doigt et je l'imite joyeusement et nous restons là, à rire et nous remémorer le passé quelque temps. Puis je vois que son regard s'assombrit... je sens bien qu'il n'est pas si à l'aise qu'il voudrait le faire croire, alors je redeviens tout aussi sérieux que lui pour l'encourager, lui dire que tout va bien se passer, qu'on sera toujours là quoi qu'il arrive. Il faut qu'il le comprenne, il est entouré de tout un tas de gens qui l'aiment et qui le soutiennent à cent pourcents. Je ne suis pas certain de l'effet de mon discours alors je tente de le motiver en lui promenant une belle fête pour son retour à la maison. C'est sa réponse qui me brise le cœur.

- Dis pas ça Zepp, c'est pas vrai, t'as rien foutu en l'air et tu vas y arriver ! On est tous avec toi d'accord, tous ! Ne pense pas ça, ils ne te détestent pas, loin de là.

Sans lui laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit je le prends dans mes bras une nouvelle fois. Une étreinte de quelques instants pour lui faire comprendre que quoi qu'il arrive, je suis là. Je finis par me défaire de ses bras et me roule une autre cigarette que j'allume dans la foulée. Il va me falloir au moins ça, je pense.

- Tu sais... je pense qu'il faut juste laisser le temps à Achilles de digérer ce qui s'est passé... Ce n'est pas évident à intérioriser de perdre un proche, je n'ose même pas imaginer la douleur de perdre celui qu'on aime... mais je sais ce que ça fait que de se trouver face un corps sans vie... rappelle-toi, les premières semaines moi non plus je ne parlais à personne, je refusais de sortir de mon lit, je ne voulais même pas manger, encore moins voir du monde... alors laisse lui le temps.

J'inspire quelques fois à travers mon tabac, chassant les quelques images qui viennent nouveau parasiter mon cerveau alors que je voudrais les voir disparaître pour de bon. Puis je reprends.

- Il ne t'en veut pas Zeppelin, parce que tu n'y es pour rien. Je peux même te dire que c'est à lui-même qu'il en veut le plus. Kim passe pas mal de temps avec lui, et j'ai des nouvelles par sa mère ou les jumeaux... il refuse de voir qui que ce soit. Ce n'est pas contre toi... il a juste besoin de temps pour faire son deuil. Ne te flagelle pas pour ça, tu n'y es vraiment pour rien. Et évidemment qu'il sera là pour ton retour, parce que même si le décès de Heath planera toujours quelque part au-dessus de nous, il sera heureux de te voir de retour, plus fort qu'avant. On le sera tous !

Je suis le plus sincère du monde, plantant mes yeux dans les siens pour lui faire comprendre que je ne dis pas ça à la légère. Achilles à un sacré caractère, et peu importe ce qu'il a pu dire ou faire, je le connais suffisamment pour savoir que ses mots dépassent largement sa pensée sous le coup d'une émotion forte et qu'il finit toujours par se sentir mal d'avoir causé des soucis à ses proches. C'est un petit con, mais pas un mauvais bougre. C'est un mec bien. Je refuse de croire qu'à tête reposée il puisse en vouloir à Zepp. C'est impossible.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Zeppelin Newell
  Zeppelin Newell  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 263
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Sean Berdy
▎ Crédits : Vava: moi // Signa: Tumblr
▎ Multi-comptes : Frankieblue & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 79
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Tumblr_mgfn7qievz1rdhq56o1_r1_400
▎ Your age : 33 ans (03/06/1990)
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Disquaire / Batteur des Scarlet Zombies
▎ En savoir plus : Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim 9dddb029739b297c7b9c86079db2d643

▎ Annuaire rp : RP - Click here

Couleurs en RP:
_ langue oral : Royalblue
_ Paroles + signes : DarkTurquoise
_ langue des signes : DarkTurquoise et italique

https://likeariver.forumactif.com/t1740-zeppelin-welcme-to-my-wo https://likeariver.forumactif.com/t1753-zeppelin-everybody-needs-somebody#15979 https://likeariver.forumactif.com/t1752-857-599-4565-zeppelin-newell#15974
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyLun 22 Avr 2024 - 17:13
❖ I hate myself for the things I've done So hopeless feeling so down again, down again. It's breaking me down again, down again, Take what's left, take me away ❖
I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me
Si laisser Jim tout seul dans cette grande maison est une chose inquiétante, dû au fait de sa maladresse légendaire, c'est un peu une excuse que cherche le batteur pour ne pas partir. Parce qu'il flippe comme jamais ! Être abandonné par ses parents dans le silence le plus total, sans repères, ni moyens de communication, c'était rien à côté de cette épreuve qu'il devait subir aujourd'hui... Alors, si se moquer de son meilleur ami lui permettait de se raccrocher à quelque chose, de se dire qu'il avait une maison et qu'il la retrouverait une fois sevré, il était prêt à toutes les plaisanteries de mauvais goût.

Jim était ce qui se rapprochait le plus d'une âme sœur, au sens spirituel du terme. Tous les deux s'étaient tout de suite entendus, essayant de comprendre l'univers de l'autre, de partager ensemble. Il est certainement le premier qui a tenté de communiquer avec lui en langue des signes, pour lui montrer qu'il voulait l'inclure. Ça avait prouvé à Achilles qu'il ne fallait pas s'arrêter sur un handicap et les autres n'arrêtaient pas de lui dire que Zeppelin serait le meilleur choix, qu'il était bon, même sans ses oreilles. L'amitié qui liait ces garçons – et qui les liera jusqu'à la fin – était vital pour chacun d'entre eux, avec plus ou moins d'intensité, de complicité selon les individus. Zepp et Jim, c'était le duo le plus terrible qui soit. Vanne sur vanne, délires à la con, passion pour les mêmes séries, les mêmes jeux vidéos, ils étaient faits pour se rencontrer et vivre ensemble avait été comme une évidence pour eux.
Cette maison était leur cocon, l'endroit où les Scarlet pouvaient enfin répéter sans emmerder leurs familles et les deux habitants du logement adoraient recevoir. Ils avaient leur rythme de vie, s'entendaient comme un vieux couple dans les bons jours, sans se marcher sur les pieds. L'idée de quitter son meilleur ami lui était douloureuse, même si c'était pour son bien. Ne plus avoir de liberté durant les prochaines semaines, ne plus jouer de batterie toute la nuit quand ça ne va pas... Il allait falloir en effet une sacrée dose de courage pour tenir et clairement, si le visage de Jim pouvait pop à un moment sur son écran, il ne dirait pas non !

Les deux hommes sortent dans le jardin, tout en plaisantant sur le fait que Jim avait besoin d'une bonne cigarette pour se mettre les idées en place, se détendre, parce qu'aucune paire de fesses n'était près de lui cette nuit. « Tu me pardonnes, ah oui ? Même si j'te le filerai jamais ? Trop aimable monsieur Morgenstern ! » rit-il de bon cœur, perçant le silence nocturne.
Il l'écouta lui parler de son insomnie et il comprenait totalement. Bien qu'il ait tenté de se coucher tôt, Zeppelin avait tourné un sacré moment dans son lit, réveillé par un cauchemar dont il ne se souvenait même plus à présent. « Ouais... Au moins tu t'actives, c'est cool. La musique c'est la vie... J'espère qu'ils ont une salle de musique là-bas, ou j'vais péter les plombs pendant un mois ! »

Lui qui adorait taper sur ses peaux toute la nuit... Pauvre Jim qui subissait les vibrations de son plancher bien trop souvent ces derniers temps. Heureusement qu'il ne dormait pas beaucoup, ça aurait été compliqué autrement. Le batteur acquiesça, leur futur colocataire allait assister à de drôles de scènes, mieux valait faire un entretien complet pour ne pas faire fuir la personne. « C'est vrai, ouais... On se remet à la recherche de ce coloc dès que je rentre, il nous faut vraiment quelqu'un pour qu'on se stabilise niveau dépenses. » Encore un truc à ajouter à sa liste déjà bien longue de choses à faire en revenant, qu'il laissait en suspend.

Le doute reprend le jeune homme qui se confie à son ai, craignant d'avoir brisé leur groupe, perdu des amitiés, en particulier leur chanteur qui ne donnait plus aucun signe de vie. Zeppelin pensait que son camarade le détestait, au même titre que lui-même se détestait d'être celui qui reste... Jim le rassura, yeux dans les yeux, ses signes se voulant confiant malgré les légères secousses dues à ses émotions, il le percevait, ses mots étaient forts, son « ton » assuré, mais il s'inquiétait tout de même par rapport à cette situation globale. Zepp ouvre la bouche, mais se retrouve happé par les bras du guitariste qui le serrent avec force. Lui aussi referme les bras autour du buste de son ami, trouvant beaucoup de réconfort dans les étreintes de Jim. Si Achilles n'aime pas ça du tout, lui adore les câlins du géant, c'est aussi fort et sincère que les échanges qu'il a avec ses frères et sœurs, en particulier Joana dont il est très proche et qui a de la force pour un petit gabarit !
Mais le tatoué avait raison, il fallait laisser du temps aux gens, tout irait mieux une fois le choc passé. Après tout, Ache était celui qui avait trouvé Heath, c'était un traumatisme impossible à gérer en si peu de temps, il avait bien vu l'attitude de Jim après avoir découvert sa mère, dans des circonstances toutes aussi atroces. Ça lui fit remonter de douloureux souvenirs et Zepp en attrapa à nouveau sa tasse entre les mains, la chaleur lui permettant de rester ancré.

« T'as raison... Je sais que t'as raison, que Ache me déteste pas vraiment. Je m'en veux encore plus que n'importe qui pourrait m'en vouloir de toute façon... Je suis vraiment désolé que vous ayez affronté ce genre de situation... J'espère qu'il me laissera être présent pour lui, quand il s'en sentira la force, comme toi tu l'as fait. » Encore un truc à ajouter à sa liste ! De toute façon, on l'avait déjà briefé sur les étapes vers la sobriété, il en avait déjà passé une ou deux en faisant la démarche d'entrer dans un centre de désintoxication, il n'avait plus qu'à continuer, reconnaître sa part de responsabilité, demander pardon, avancer un jour à la fois. Comme quoi, tout ce qu'on voit dans les séries, c'est pas que des conneries !

« Ouais, les jumeaux m'ont envoyé quelques messages aussi. Je vais essayer de ne pas culpabiliser mais c'est très difficile, j'te cache pas... J'ai pas envie de vous perdre, de tout voir voler en éclat. S'pour ça qu'au départ je voulais pas que mes parents sachent... Après tout ce qu'ils ont fait pour moi, les décevoir comme ça... Je sais que c'est pas ma faute, le gars du centre m'a dit que c'était l'addiction qui parlait, mais j'ai du mal à faire la distinction entre elle et moi... » Cela viendrait, il parviendrait à se détacher de cette souffrance, des drogues, de ce monde obscur qui lui pourrit la vie. « J'espère que ça va bien se passer... Plus l'heure tourne, plus je stress, même si les gens qu'on a eu avaient l'air cool. » Les deux colocataires avaient appelé le centre ensemble, personne d'autre n'aurait pu l'aider à le faire. Zeppelin refusait de faire porter cette responsabilité aux Newell, même si certains de ses frères et sœurs avaient connu des choses difficiles, il les sentait encore fragiles sur le sujet et préférait l'humour et la dérision de Jim pour lui permettre de ne pas sauter de la voiture en marche au petit matin... Il savait que rien ne détournerait le tatoué de sa mission et lui en était reconnaissant.

Le silence retomba peu à peu, sans être pour autant lourd ou plombant. Chacun réfléchissait de son côté, à tout ça, finissant son thé, sa clope, Zeppelin baillant largement. [i]« Je crois que je suis claqué... J'vais me poser dans le canap' pour m'endormir avec la télé allumée, j'veux pas remonter là-haut. » Ça pouvait sembler bête pour une personne sourde de vouloir s'endormir avec la télévision, car les entendant se laissaient bercer par les son environnant des publicités et autres navets de la nuit. Lui en revanche, ce qui l'intéressait, c'était les images. Il observait les couleurs et les mouvements, fermant les yeux petit à petit, n'ayant plus que la lumière changeante passant à travers ses paupières et qui lui donnait l'impression d'un feuilleton dans son esprit. C'était reposant mine de rien, et au moins, ça ne soûlait personne avec le bruit !

⇜ code by bat'phanie ⇝


We are the Lifeless Stars
Shining in the dark. We all, we all have teenage scars, defining who we are. Don't let nobody break you down, even if they wanna make your light go out. We live, we die the Lifeless Stars. ▬ Palaye Royale.


{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim X3ged2G
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 475
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 522
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim EmptyVen 10 Mai 2024 - 23:06

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me.
feat. @Zeppelin Newell


On a passé un bon moment assis tous les deux sur le grand canapé de la terrasse, comme à notre habitude pendant nos soirées d'insomnie. On a parlé bien souvent de tout et surtout de rien, préférant rire et raconter des conneries que se concentrer sur le négatif. Et d'une certaine façon, c'est ce qu'on essaie de faire cette nuit encore, même si on ne va pas avoir trop le choix que d'aborder le sujet qui fait mal cette fois-ci. Même si Zepp trouve toujours le mot pour rire et dédramatiser une situation, ce soir même sa petite boutade sur le genre de réveil que j'aurais préféré et nos dérivations sur un potentiel colocataire ne suffiront pas. Non, ce qui se joue ici est bien trop important pour qu'on arrive à en rigoler.

Mon meilleur ami, mon frère, ne va pas bien. Il a besoin d'aide et cette aide, je ne peux pas la lui donner, du moins pas à cent pourcents. Bien évidemment que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour lui, que je donnerai tout ce que j'ai pour lui venir en aide, et aujourd'hui cette aide dont il a besoin , c'est celle de médecin. Je sais à quel point ça lui fait peur de partir dans ce centre, loin de tout ce qu'il connaît, un peu comme s'il se retrouvait de nouveau seul. Sauf qu'il ne le sera pas. On ne le laissera pas tomber... je ne le laisserai pas tomber. Quoi qu'il arrive nous deux, c'est à la vie, à la mort et pour rien au monde je n’abandonnerai mon frère. C'est bien pour ça que je l'ai épaulé dès qu'il m'a parlé de sa démarche, et je le soutiendrai aussi longtemps qu'il en aura besoin.

Je sais bien qu'il a une peur bleue de se retrouver seul là-bas, alors il peut compter sur moi pour faire tous les allers retours dont il aura besoin pour venir le voir et lui amener des nouvelles de tout le monde. Et si je ne peux pas aller le voir tout de suite, bah tant pis, on se contentera d'appels en visio, ils ne peuvent pas refuser ça à un sourd qui ne peut pas passer de coup de fil classique quand même ?

Notre conversation reprend finalement quand il me confie sa peur d'avoir déçu les membres du groupe. Bien évidemment je réfute totalement son idée, il n'y est pour absolument rien, au contraire lui aussi est une victime même s'il ne le voit pas de cet œil. Je continue en essayant de le rassurer concernant notre chanteur. Je sais combien Ache peut se montrer froid et distant quand quelque chose ne va pas, et autant vous dire que là, il ne va pas bien du tout. Il va lui falloir du temps et du soutien pour accepter et digérer ce qui s'est passé avec Heath.

Je ne connais que trop bien cette sensation, celle de repasser en boucle dans notre tête ce qu'on a dit, ce qu'on a fait, et surtout ce qu'on n'a pas fait. Ce moment ou on comprend qu'on arrive trop tard et qu'on ne pourra rien faire, l'autre moment ou on réalise tout ce qu'on a perdu. Ce sentiment d'impuissance totale qui nous prend les tripes. Ces images qui reviennent nous hanter dès qu'on ferme les yeux comme si elles s'étaient simplement gravées dans nos rétines et les cauchemars qui ne nous quittent jamais. Tout ça, je le connais bien. Et Ache se trouve maintenant confronté à tout ça, refusant toute approche de notre part pour le moment. Et il faut qu'on respecte ça pour le moment... même si on a envie de lui prouver qu'on est là, de le soutenir, son caractère fait qu'il se renferme et a besoin de rester seul un peu plus longtemps.

Et même si on ne peut pas lui jeter la pierre, ça me fait mal de voir que Zeppelin se flagelle autant de la situation. Je sais bien que d'après son médecin, c'est son addiction qui parle, mais ça me rend dingue qu'il se fasse du mal comme ça, alors je le serre dans mes bras, parce que je n'ai pas les mots, parce que je ne sais absolument plus comment lui exprimer le fait que rien n'a changé entre nous et que rien ne changera... c'est, je pense, la meilleure façon que j'ai maintenant pour lui exprimer mon soutien. Il me rend mon étreinte avant de reprendre plus calmement, je reprends une bouffée de tabac avant de continuer notre conversation.

- Je sais à quel point c'est dur de ne pas se sentir coupable, mais tu ne l'es pas Zepp... tu n'y es vraiment pour rien. Je suis certain qu'Ache ne te déteste pas, et encore plus qu'il te laissera venir à lui quand il se sentira capable de communiquer de nouveau. Fais confiance aux jumeaux, je sais que Jellybean nous préviendra quand elle sentira qu'il sera possible d'approcher son frère sans se faire mordre.

J'aurais envie de lui hurler de ne pas être désolé, de ne pas porter le poids de ce qui est arrivé sur ses épaules parce que ce n'est absolument pas sa faute, mais je le comprends, je le comprends parce que moi-même je continue de me flageller depuis plus de quatre ans maintenant je continue de me reprocher le décès de ma mère... c'est quelque chose qui ne nous quitte pas même si on sait qu'on n'aurait rien pu y faire. C'est sans doute en partie ce qui fait que j'ai du mal à accuser le coup pour Heath... une partie de moi semble rester dans le déni du décès de mon autre frère... je sais qu'il n'est plus là... mais je pense que je n'ai pas encore entamé ce nouveau deuil. Je n'ai pas envie de replonger là-dedans. J'aurais tout le temps de le faire dans les semaines à venir... Mon colocataire me tire de mes pensées en reprenant la parole.

- Tu ne nous perdras pas Zepp, je te le promets. Et si y en a un seul dans le groupe qui peut ne serait-ce qu'avoir un micro soupçon de cette idée, crois-moi qu'il va manger mes pompes au cul. Nous tous, sans toi, ça perdrait son sens. Je lui souris, certains de moi, les Scarlet seront là quoi qu'il arrive. Je reprends. Pour tes parents... ils t'aiment sincèrement, tu sais ? Peut-être ont-ils pu se sentir un peu tristes en apprenant pour... tout ce merdier. Mais tu peux être certain qu'ils seront les plus fiers du monde de savoir que leur fils s'est battu bec et ongles pour se sortir de son addiction. Ils te soutiendront toujours Zepp, ils seront toujours là pour toi.

Le chemin va être long à parcourir, mais on ne le laissera pas tomber, autant les Newell que nous. Le stress du rouquin est palpable et s'il refuse catégoriquement d'en faire part à sa famille, il n'empêche que je compte bien tout donner pour le rassurer et faire en sorte qu'on passe finalement une bonne soirée, avant qu'on ne puisse faire la prochaine. Ouais, c'est un bon plan ! Je viens poser une main sur l'épaule de mon ami, signant de l'autre avec un sourire chaleureux.

- Je suis certain que ça va bien se passer. L'équipe avait l'air adorable au téléphone et ils ont dit qu'ils mettraient tout en œuvre pour t'aider dans les meilleures conditions. D'habitude je ne suis pas trop fan des médecins, mais eux j'ai envie de leur faire confiance pour bien prendre soin de toi. Je marque une petite pause avec un air songeur avant de continuer. Et puis si c'est trop la merde... tu n'as besoin que d'un signe pour que je rapplique, que ça soit pour te faire passer tes baguettes en douce ou pour te tirer de là ! Ne t'en fais pas, je serai là pour toi, quoi qu'il se passe.

Nous avons ri quelques instants avant de nous murer dans le silence, profitant de la brise de la nuit et du reflet de la lune sur les arbres qui bordent le jardin. Silence uniquement brisé par le bruit de l'eau qui bouge au gré du vent dans la piscine, de ma respiration quand je recrache la fumée de ma clope ou de Zepp qui boit son thé. Ce moment de calme fait du bien, beaucoup de bien. Il fait retomber toute cette peur et nous détend. C'est Zeppelin qui vient le rompre en m'annonçant qu'il voudrait aller se mettre devant la TV, et je dois bien avouer que je serais assez enclin à l'accompagner pour profiter de ce moment ensemble... de toutes façons, je me connais, je n'arriverai pas à dormir.

- Est-ce que... ça te gêne si je viens avec toi ? Je crois bien que je n'arriverai pas vraiment à dormir, alors autant comater devant un film en bonne compagnie non ? Je réfléchis deux secondes avec d'ajouter en riant. En tout bien tout honneur, hein ? J'ai bien compris que je n'aurais jamais ton p'tit cul.

C'est sur ces mots que nous sommes allés nous vautrer chacun dans un canapé avec des couvertures pour faire passer le temps jusqu’au moment fatidique.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim   {Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
{Flashback} I'm hanging on to the other side, I won't give up 'til the end of me ¤ ft. Jim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» astoria ¤ come join me to the dark side, i have black jellybeans !
» beautiful day (echo) ▎newhaven-flashback
» (01/01f) give me love like her
» Iris - I'd give up forever to touch you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Outside the city-
Sauter vers: