Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

Partagez
 We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose
Seth Atkins
  Seth Atkins  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 27
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Will Ramos
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore
▎ Points récoltés : 325
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  78ba0756a1dd93b68b897f8611121019e96e077b
▎ Your age : 28 ans
▎ Your preference : Gay
▎ Job/Studies : employé en épicerie / Dealer
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  B871d71eedc892c2765a053826e713d5cc8b5597

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptySam 27 Avr 2024 - 1:21

We're dancing like flames flickering in the night
feat. @Ambrose Elmore


Je me fais chier... vraiment... trop... j'ai pris mon poste depuis 37 minutes 26 secondes, et j'en suis déjà à mon deuxième café tellement je m’emmerde. J'ai pris la relève de mon patron à 3 h tapante, comme tous les matins en semaine, et lui-même s'étant ennuyé comme un rat mort pendant la nuit, bah il a déjà fait tout le ménage, le rangement et même la compta... Bon j'vous cache pas que cette dernière partie me soulage grandement parce que je déteste faire ça, encore plus que m'ennuyer.

Mais du coup, je n'ai rien à faire. J'ai allumé la télévision qui trône en hauteur et je zappe... les chaînes d'infos sont déprimantes... blablabla, les gangs, blablabla danger pour nos enfants,  blablabla le réchauffement climatique... bref, c'est de la merde, les chaînes sportives... bah je m'en fous en fait, vraiment, la météo ? Tiens il fera beau aujourd'hui, cool ! Je pourrais faire mes livraisons et ma sieste au soleil ! Tiens, c'est quoi cette chaîne ? OH PUTAIN ! Mais ? Comment ça rentre, ça ? C'est possible physiquement ? Mais madame, pourquoi tu t'infliges ça ? Ça doit faire super mal ! Omg, pourquoi il ramène un truc aussi gros, lui ? Haaaaaa j'veux pas voir ça !

Très rapidement, je remets la première chaîne d'infos et éteint l'appareil, hors de question que les gens puissent penser que je regarde ce genre de chaîne pour le plaisir... un peu trop de seins à mon goût sur ce film-là.... si tant est qu'on puisse appeler ça un film. Je secoue la tête pour effacer ces horreurs de ma mémoire et regarde par la grande baie vitrée... quel temps de chien, il pleut. Beaucoup, même. Ce qui explique peut-être que ça soit aussi calme dehors. Même le clodo de la rue d'à côté n'est pas venu chercher sa bière de milieu de nuit comme il l’appelle. Il est relou, mais pas méchant, et il me tient souvent un peu compagnie de bon matin comme ça. Mais aujourd'hui y' a personne.

Alors tant pis, normalement je n'ai pas trop le droit, mais la je ne vois pas qui irait cafter. J'allume la sono de la petite épicerie, et connecte mon portable dessus, il reconnaît immédiatement le périphérique et lance ma playlist sur spotify, celle que j’écoutais sur le court trajet entre mon lieu de travail et mon chez-moi. Instantanément, les baffles ronflent et les basses s’emballent ! C'est un de mes groupes préférés qui fait rugir les guitares, un petit groupe local, Scarlet Zombies si vous connaissez,  et putain que c'est bon ! Alors je commence à faire le con derrière ma caisse, balançant ma tête d'avant en arrière, faisant rebondir mes boucles blondes dans un headbang de folie. C'est plus fort que moi j'ai besoin de bouger, tout le temps, surtout quand il y a de la musique.

Je saute par-dessus le comptoir et commence à faire le crétin dans les allées, cherchant un truc à me mettre sous la dent, c'est mal, mais quand je m'ennuie j'ai faim... ça sera retenu sur ma paye ce mois-ci tant pis. J’attrape un paquet de chips, le premier qui me tombe sous la main tout en sautant de partout, dans de grands mouvements de bras et de jambes... vous connaissez le principe des mosh-pit ? Bah, j'en fais un tout seul comme un grand dans cette petite épicerie vide. Si des clients entrent maintenant ils me prendront pour un fou, c'est certain, mais il y a si peu de chance que ça arrive que je m'en fous complètement. Alors, avec mon paquet de chips ouvert à la main et la bouche pleines, je fais des tours de boutique pour tenter de réduire ce pic d'énergie.

On vous a déjà donné la théorie de la danse universelle ? Cette fameuse théorie qui dit que la Macarena peut se danser sur littéralement toutes les musiques du monde ? Bah je vous en donne la preuve maintenant, parce que sur un des morceaux les plus bourrins du groupe, entre deux coups de grosse caisse et un growl, je tape mes meilleurs mouvements de bras, dandinant mes hanches de gauche à droite en gueulant les paroles et me tourne en sautant vers la droite, pour me retrouver face à un gars... OH PUTAIN DE MERDE ! J'étais tellement barré dans ma merde je n'ai même pas entendu la sonnette de l'entrée ! Je plante quelques secondes avant de vite baisser le son depuis mon téléphone, et de m'excuser auprès du client, rougissant un peu d'avoir été pris en flagrant délit de débilité.

- Oups désolé ! Je pensais pas voir du monde de si bonne heure. Fais pas attention à moi.

J'allais me diriger nouveau vers la caisse pour tenter d'être un peu plus sérieux, mais je m'arrête pour détailler un peu le gars qui n'a bougé, je ne le connais pas lui, un nouveau dans le coin peut être ? Il me regarde bizarrement... oui bah ça va, c'est bon, j'étais en train de danser ça ne t'arrive jamais peut-être ? Bon en vrai je lui pardonne facilement son regard presque mauvais, mais c'est bien parce qu'il est mignon ! Un brun, des traits fin, à peine plus petit que moi, les cheveux plaqués sur son front à cause la pluie, un je-ne-sais-quoi dans les yeux... et mais attends... c'est du sang qui coule de son nez ? Whaaaaaat, mais son pull en est plein aussi ! Il est un peu palot aussi... ho non,  me dit pas qu'il s'est fait casser la gueule dehors... J'esquisse un pas vers lui en agitant doucement la main devant ses yeux.

- He mec ? Ça va ? T'as pas l'air bien... est-ce que je peux t'aider ?

Je m'approche un peu plus près encore pour regarder son nez, ça coule bien en plus...Y' a bien une petite trousse à pharmacie ici, je ne sais pas si elle est complète, au pire y' a ce qu'il faut en rayons, et on a aussi quelques serviettes dans le bureau derrière la caisse. Ça n'a pas l'air si grave que ça, mais sait-on jamais...



KoalaVolant


Set me free, Illuminate the crepuscular feeling

Show me the way from this place
Take me away through the darkness
All I am is all I'll ever be
All that's left, Melancholy
- Apotheosis † LS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Elmore
  Ambrose Elmore  
- Spring affair -

▎ Messages postés : 7
▎ Pseudo : Xanax
▎ Faceclaim : Felix Mallard
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Taylor Graham
▎ Points récoltés : 41
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Daviddd0
▎ Your age : 24 ans
▎ Your preference : Homosexuel
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  6509a85b0542054b20ed198cdbb54a7b

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptySam 27 Avr 2024 - 23:55
Seth & Ambrose
Tu serais pas une sortie de secours ? Parce que tu m'EXIT




Princesse Ambrose a un coup dans le nez. Littéralement. Tu papillonnes des yeux quand le vieux qui vote Trump, c'est écrit sur sa casquette, te crache au visage en guise de finition pour ton jolie portrait. Merde ça allait piquer un moment ça. Tu demandes pas ton reste, tu marmonnes des excuses qui ressemblent plutôt à des insultes, puis tu te casses en titubant parce que visiblement passer tes nerfs sur une bouteille de vodka subtilisée adroitement à la fin de ton shift, n'était pas la meilleure idée que t'aies jamais eut. Dehors il pleut, comme si le monde avait décidé que ce soir, comme tout les autres soir,  t'aurais l'air pitoyable. Un chaton perdu au poil hirsute et plein de puces. C'est à peu prêt ce à quoi tu devais ressembler. Goutte à goutte, un petit goût de fer sur le coin de la langue tu te laisses porter par le son de la pluie qui martèle le goudron encore chaud. Tu sais pas trop ou tu vas. C'est ton quotidien depuis quelques mois. Neal t'avait envoyé quelques messages. Il avait mis 3 jours à se rendre compte de ta disparation, 7 à se rendre compte que son fric e sa drogue avaient disparus. Ce joli tout de passe passe t'avais permis de trouver un studio minuscule dans le quartier le plus éclaté de la ville, et dans la foulé de trouver un taff dans le bar le moins bien famé du coin. En bref, t'avais déjà vu pire. Le griffor n'avait qu'à bien se tenir. T'allumais l'écran de ton téléphone en pouffant de rire. 8 appels en absence, et un florilège de sobriquets tous plus fleurit les uns que les autres. Pas mal, il était tenace le bougre. Sur un coup de tête tu décidais de bloquer son numéro et de supprimer une bonne fois pour toute ces messages qui te pourrissaient l'esprit H24. Pipant et poisseux un mouvement t'attira du coin de l'œil vers l'enseigne du 7 Eleven. Attiré comme un moustique par une lampe tu traversais pour arriver devant la vitrine. A l'intérieur y'avait un mec qui regardait du porno sur l'écran qui trônait en hauteur proche de la caisse. Un peu glauque mais où était le mal ? Il était comme 3 ou 4 heure du matin et les rues étaient étonnement déserte. Pas un membre de gang à l'horizon, ce qui vu comment ta soirée avait commencé n'était pas pour te déplaire. Tu t'allumais une clope tant bien que mal sous la pluie pour te poser un instant et observer ce mec étrange avoir peur d'un gang-bang en bonne et due forme. Il était puceau ? Pourtant il avait pas l'air dégueu. Peut être qu'il était retardé ça expliquerait des trucs... Puis d'un coup il s'est mis à faire des headbang tout seul à la caisse. Hm. Tu tablerais plus sur une consommation excessive de drogues dures du coup...


Amusé par sa joie éloquente, t'es resté un moment à le regarder faire le con, sauter par dessus le comptoir avec une agilité que tu ne pouvais qu'applaudir en ce moment même, et même, se mettre à danser la macarena. Et ça t'a frappé comme un camion faucherait un passant, ce qu'il écoutait c'était un titre des Scarlet Zombies, le groupe dans lequel se produisait ton prétendu frangin. Celui que t'étais venu voir dans ce trou paumé. Mais que 'avais toujours pas eut les couilles de rencontrer. T'es rentré sans savoir pourquoi dans la boutique, la gueule en sang et ton pull bon pour en faire un costume douteux d'halloween. Tiens t'avais oublié ta veste au boulot. T'avais pris tes clefs au moins ? A en jugé par ta fouille au corps rapide, non. T'allais devoir crécher dehors cette nuit. Boucle d'or a fini par remarquer ta présence et toi par le trouver mignon quand il rougissait. T'étais venu pour te le faire ou lui poser des questions ? Il agite sa main devant tes yeux visiblement inquiet pour la quantité de sang qui se trouve hors de ton corps, tu reconnectes avec la réalité et tu hausses les épaules.

"Ouais, c'est rien j'ai juste mal parlé à un vieux con Pro-Trump.... mais vu sa consomation d'alcool ça va il devrait passer l'arme à gauche avant moi. Je parierais sur une cyrose... Attend...."

Tu plantes tes yeux noisettes dans les siens. Ils sont beaux les siens, il a les yeux d'un mec gentil.

"T'étais vraiment entrain de danser la Macarena sur un titre des Scarlet Zombies ?"

T'as un petit mouvement de recule quand il s'approche pour regarder l'état de ton nez, trop habitué à ce qu'on t'en mette une facilement. Faut dire que t'es du tête à claque. Tu lui jettes un regard dubitatif, pas convaincu que qui que ça soit sur cette terre puisse vraiment vouloir te tendre la main. Mais faut dire que t'as pas de meilleure option, surtout quand l'information de ta potentielle nuit à la belle étoile, sous une pluie battante, sautille dans ton esprit comme une connasse. Tu vas te poser coté caisse, pas très à l'aise à l'idée d'être dos à ta seule porte de sortie, et tes yeux voyagent entre lui et ton reflet dans une des vitres de frigidaire. Ouais t'avais clairement besoin d'un peu d'aide. Tu soupirs, résigné.

"Si t'as de quoi arrêter le saignement et un truc contre la gueule de bois j'ai rien contre... mais j'ai rien pour payer. Et ça me ferait chier de coucher avec toi pour un remboursement, ça retirerait toute forme de plaisir..."

Tu jettes un œil amusé, attendant sa réaction comme un enfant terrible avant d'ajouter:

"Et franchement ça serait dommage..."
Ft |   @Seth Atkins  (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Seth Atkins
  Seth Atkins  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 27
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Will Ramos
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore
▎ Points récoltés : 325
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  78ba0756a1dd93b68b897f8611121019e96e077b
▎ Your age : 28 ans
▎ Your preference : Gay
▎ Job/Studies : employé en épicerie / Dealer
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  B871d71eedc892c2765a053826e713d5cc8b5597

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptyDim 28 Avr 2024 - 2:09

We're dancing like flames flickering in the night
feat. @Ambrose Elmore


Son nez saigne abondamment, c'est ça qui m'inquiète le plus sur le moment, bon ça et ce qui ressemble à un joli début de coquard... il faudrait mettre quelque chose dessus pour atténuer les dégâts, sinon ça ne ne sera pas vraiment beau dans quelques heures. Et ça serait vraiment con pour lui... déjà qu'il a l'air d'avoir pris cher, je me demande bien contre avec qui il a pu se battre...  et surtout qui il est. Je crois pouvoir me vanter de connaitre la majorité des gens de notre quartier, on remarque assez vite les nouveaux dans le coin, et lui... bah inconnu au bataillon. Il semble comprendre que je lui parle enfin, un peu inquiet de son état, et me répond rapidement qu'il s'est embrouillé avec un des clochards du coin, et je vois très bien duquel il s'agit…

- Ah lui... t'es pas tombé sur la lumière du coin, il a le coup de poing facile en plus l'abruti. Le mieux c'est de l'ignorer, c'est juste un ivrogne qui squatte tous les bars tant qu'ils sont ouverts pour ne pas traîner dehors...

Il reprend la parole, semblant réaliser seulement maintenant mes activités hyperactives avant que je ne le remarque. Je ris en rougissant de nouveau un peu, passant une main sur la partie rasée de ma nuque.

- Ouais... je... bah je m'ennuyais et j'avais trop envie de bouger... y' a que ça qui m'est venu... mais avoue que ça le fait, peu importe la musique, c'est une danse universelle ! Même sur les Scarlet ça passe ! C'est la preuve ultime !

Je tente de m'approcher un peu plus pour voir si le nez est cassé ou pas, et quand j'avance un mouvement de main, il recule. Je vois un léger voile de peur passer devant ses yeux, comme s'il s'attendait à ce que je le frappe à mon tour. Je recule immédiatement ma main. Merde, tu penses à quoi Seth, c'est vrai qu'on ne se connaît pas du tout, et j'ai aucune idée de ce qui peut bien le pousser à traîner dehors à cette heure-là... surtout dans notre si chaleureux quartier... Je lève doucement les mains de part et d'autre de moi, un peu comme je le fais pour approcher les chats errants du coin quand je veux les nourrir, parce que sur le moment, c'est cette image qui me renvoie, un petit chaton perdu et mal en point.

- T'inquiète pas, tu ne craint rien du tout ici. Tu m'autorises à regarder tout ça de plus près ?

Il ne bouge pas plus, alors je réfléchis à toute vitesse sur mes options possibles. Bien-sûr je sais soigner les petits bobos, ça m'arrive tout le temps avec les gosses à la maison, mais si c'était plus grave qu'il n'y paraît ? La seule personne que je connaisse dans le coin capable de vraiment prendre soin des autres après une grosse baston, c'est X-Ray, le doc des serpents. Mais je crois que si je l’appelle à cette heure-là, c'est moi qui vais finir en pâté pour chat et croyez-moi que vu la force qu'elle a vous n'avez pas envie qu'elle s'occupe de votre cas. J'efface cette option de mon esprit et songe plutôt à ce que j'ai sous la main.

Je le vois aller s'installer contre la caisse, assis par terre, le regard dans le vague. Je passe derrière le comptoir pour voir ce que j'ai pour l'aider, je ne vais pas le laisser dans cet état-là le pauvre, en plus il est trempé, il doit être gelé. Je ramène la grosse trousse à pharmacie et quelques serviettes. Je reviens vers lui, m’agenouille juste à côté, prêt à vérifier les dates de péremption des produits quand il semble baisser un peu sa garde et accepter mon aide, mais la fin de sa phrase me met un peu mal à l'aise... attends je ressemble vraiment à ce genre de gars ?

- Wow heu... nan nan, ne t'inquiète pas tu ne me devras rien du tout, je ne fais pas ça en espérant quoi que...

Je n'ai pas le temps de finir que ce qu'il ajoute me fait virer au rouge carmin en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... wow... je... avec ce petit sourire en coin là... aaaaaaah je sais plus où me foutre ! Pourquoi ça me met dans cet état-là ? C'est l'alcool qui le fait parler, hein ? Il est pas vraiment en train de me proposer qu'on s’envoie en l'air. Ouais ça doit être ça, il m'a demandé un truc pour la gueule de bois, il doit encore être loin... Je réponds quoi à ça, moi... Pour cacher ma gêne, je jette une serviette sur ses cheveux.

- Je... dit pas de bêtises. Je... Heu... Sèche-toi un peu, t'es trempé, je vais voir ce que je peux faire pour toi.

Je plonge mon nez dans ce qui fait office de pharmacie ici, essayant de faire abstraction de sa remarque... Ça fait longtemps qu'elle n'a pas servi cette trousse... alors, j'ai quoi, du désinfectant encore bon, des compresses, des bandages, une pommade pour les coups qui a l'air encore en état, et même du paracétamol, mais rien pour le nez... Oh, j'ai une idée ! C'est Ray qui m'avait filé le tips un jour ! Ce n'est pas glamour mais... ça fera le l'affaire ! Je me redresse doucement pour aller chercher de quoi stopper son saignement intempestif.

Je passe dans le rayon des produits d'hygiène, je trouve l'objet de ma quête rapidement, juste à côté des boîtes de capotes. Je rougis de plus belle... mon Dieu, mais pourquoi il a dit ça ce con... nan parce que très clairement, il est vraiment mignon... plutôt mon genre en plus… Mais merde ! Ça a l'air d'être un gamin paumé... Ce n'est clairement pas mon genre de profiter des gens comme ça. Non ! Pis a tous les coups, il rigolait. Haaaaaa c'est ça ! Il doit se moquer de moi ! Je prends la première boîte de tampons que je trouve et retourne vers ce beau brun, je mettrai ça sur ma note aussi.

- Tu te fous pas de moi hein, mais pour le saignement de nez je ne connais pas mieux. Je te jure que c'est efficace, ne penche juste pas la tête en arrière, c'est pas bon.

Je lui tends un tampon, détournant un peu le regard... il n'a quasiment pas bougé, la serviette de travers sur ses cheveux qu'il a tenté de sécher... j'ai un mal de chien à le regarder dans les yeux, mais il va bien falloir, il a besoin d'aide et même s'il a l'alcool dragueur ce n'est pas une raison. Je m'assois juste à côté de lui et prends une compresse pour nettoyer son visage. Allez Seth, on active le mode grand frère, ce n'est pas différent de quand Amon se ramasse la tronche en skate. Je souffle un bon coup et décide de changer complètement de sujet pendant que je me mets au boulot.

- Bon, il ne t'a pas loupé, tu vas avoir de sacrés bleu... T'es nouveau dans le coin ? Je ne crois pas t'avoir déjà croisé par ici, je m'appelle Seth, et toi ?

Ouais, ce pas mal de faire un peu connaissance, que je sache au moins son nom s'il tombe dans les vapes. Une fois son visage propre, j'applique un peu de crème sur le tour de son œil qui a légèrement gonflé. J'espère que ça fera l'affaire. Je me redresse pour aller lui chercher ma gourde, un peu d'eau ne lui fera pas de mal, j'en profite pour prendre mon gros sweat, il ne faut pas qu'il attrape la mort maintenant. Je lui tends le tout.

- Tiens, je n'aurais rien de mieux pour le mal de tête malheureusement. Et… N'y vois rien de chelou hein, mais t'es trempé, tu ferais mieux de virer ton haut et de mettre ça... ça serait con que tu tombes malade en plus.

Si on m'avait dit que ma nuit se déroulerait comme ça je ne l'aurais pas cru...



KoalaVolant


Set me free, Illuminate the crepuscular feeling

Show me the way from this place
Take me away through the darkness
All I am is all I'll ever be
All that's left, Melancholy
- Apotheosis † LS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Elmore
  Ambrose Elmore  
- Spring affair -

▎ Messages postés : 7
▎ Pseudo : Xanax
▎ Faceclaim : Felix Mallard
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Taylor Graham
▎ Points récoltés : 41
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Daviddd0
▎ Your age : 24 ans
▎ Your preference : Homosexuel
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  6509a85b0542054b20ed198cdbb54a7b

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptyDim 28 Avr 2024 - 18:07
Seth & Ambrose
Tu serais pas une sortie de secours ? Parce que tu m'EXIT




Sourcils froncés, t'observes dubitativement ce gars étrange rougir de ses pas de danse. Bon c'est clair que tu l'aurais pas vu au dernier prime de danse avec les stars mais le passage visionnage de la chaine porno dans un magasin te paraissait autrement plus gênant. Ma fois tu n'en parlerais pas, parce que ce que t'avais fait s'apparentait à du voyeurisme et... C'était tout aussi glauque. "Mouaiiis... Si tu le dis." Que tu lances à sa réflexion sur l'universalité de la Macarena. T'étais pas vraiment entré dans un 7 Eleven pour ça. Tu savais même pas pourquoi t'étais entré d'ailleurs. Mais t'en avais pas grand chose à cirer de la Macarena.

Tu l'observes t'approcher comme si t'étais un animal sauvage du coin de l'œil tout en te dirigeant vers la caisse pour te laisser glisser par terre. Ouf. Ton cerveau encore alcoolisé t'avait menti. Le sol n'est pas aussi confortable qu'il en avait l'air. Les rétines perdues dans le vague tu tritures tes doigt parce que tu sais pas trop à quoi tout ça rime. C'est rarement gratuit la gentillesse. Du moins c'est ce que ton expérience te dit. Mais t'as envie de croire ce joyeux luron. Tu sais pas trop pourquoi, mais d'une certain e manière sa présence te rassure. Tu penches la tête sur le côté amusé par on attitude, un sourire presque moqueur sur les lèvres.

"Tu me prends pour un chaton ?"

Si c'était pour lui, ça te dérangeait pas d'être un chaton. Son chaton. Putain ce que tu pouvais avoir l'esprit mal tourné... T'es tordu Ambre.
Lorsque le blond revient s'agenouiller prêt de toi tu prend le temps de l'observer un peu plus en détail. Il doit pas être beaucoup plus vieux que toi. T'as envie de croire qu'il pourrait peut être connaitre Jeremiah plus que de nom... Il a des longs cils, un visage rond qui lui donne un air d'enfant terrible et une tristesse dans le fond du regard qui te brise le cœur. T'as envie de lui demander qui est l'enfoiré à l'avoir abandonné qu'il cache derrière un sourire radieux. Mais tu dis rien. Tu ramènes tes genoux contre toi, que t'entours de tes bras et tu continues de le regarder en souriant quand il vire au rouge carmin face à tes avances douteuses. Il serait vraiment puceau ? En tout cas il était pas totalement hétéro... mais ça tu l'avais déjà deviné à l'étrange tendresse qu'il portait dans ses traits. Il a des pates d'oies qui se dessinent finement autour de ses yeux, on raconte que ce sont les rides des gens sincèrement gentils. Des voleurs de cœurs. Tu te détends un peu. Tu te laisserais presque même aller dans les bras de morphée.


Plop. La serviette qui vient d'atterrir sur ta tête te sort de ta torpeur. Tu l'attrapes mollement et t'essaie de sécher un peu tes cheveux comme il te dit de faire. Tu finis surtout avec tes mèches brunes un peu plus en bataille. Quand il se lève frappé par une lumière soudaine de l'esprit tu soupirs de pouvoir enfin grelotter un peu sans qu'il ne se mette à paniquer. Pourquoi t'avais oublié ta veste déjà ? Le temps que tu repasses au bar ce serait déjà fermé... Peut être que tu pourrais squatter dans la boutique jusqu'à 14h ? Nan... pas moyen. Puis il va surement finir avant midi... Plus qu'à espérer qu'il pleuve pas quand tu sortirais de là. Ou alors tu pouvais tenter de force la porte de ton propre appartement, vu la gueule de la porte ça te paraissait pas impossible.

Il revient avec une boite de tampon et tu penches la tête sur le coté, la serviette laissé sur ta tête et les cheveux en bordel. T'allais avoir l'air fin tiens. T'acceptes quand même sa solution parce que ça te parait pas déconnant, et tu te retrouve avec un pull plein de sang, une serviette sur la tête qui retombe à moitié sur la gueule et un tampon dans le nez. On frôlait le ridicule. Tu l'écoutes changer de sujet et tu comprends que tu l'as effarouché. Oups. On remettra ça plus tard pour se le taper à priori.

"Ambre... Enfin je m'appelle Ambrose. Et ouais... Je suis arrivé dans le coin y'a 4 mois ou un truc dans le genre... Je bosse au Scotties Pub donc des connards bourré j'en croise tout les soirs. Juste cette fois j'ai pas su tenir ma gueule c'est tout."  

Tu savais pas trop pourquoi tu lui racontais ta vie comme ça mais bon tu savais pas trop quoi faire d'autre. Il était très doux avec toi. C'était... étonnant. Mais pas forcément déplaisant ? Tu savais pas trop. Il t'amène de l'eau et un sweat. Ah ouais c'est vrai que t'es bourré et trempé. Il avait un peu le comportement d'une mère poule finalement. Tu vires ton pull et ton t-shirt pour enfiler le sweat. Il est un peu trop grand pour toi mais il est chaud et il sent bon. T'allais oublier de le lui rendre tiens.

"T'es plutôt gentil pour le Dieu de la guerre et du chaos... A moins qu'on puisse te mettre le temps de chiotte dehors sur le dos ? T'as des frère et sœur non ? On dirait que tu t'es déjà occupé de petits cons dans mon genre... "

T'aimerais bien lui dire que toi aussi t'as un frère, que t'es venu le chercher mais que t'es pas armé pour. Mais bon comme d'habitude avec toi ça sort pas. Alors tu bois un peu d'eau et tu te mets à rassembler les affaires tant bien que mal dans la trousse de secours puis tu te lèves et tu viens la lui tendre.

"Merci... Pour euh... le tampon et tout le reste. C'était gentil de ta part. Dit tu connaitrais pas un truc pas trop cher où crécher ce soir ? J'ai oublié mes clefs au taff... "
Ft |   @Seth Atkins  (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Seth Atkins
  Seth Atkins  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 27
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Will Ramos
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore
▎ Points récoltés : 325
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  78ba0756a1dd93b68b897f8611121019e96e077b
▎ Your age : 28 ans
▎ Your preference : Gay
▎ Job/Studies : employé en épicerie / Dealer
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  B871d71eedc892c2765a053826e713d5cc8b5597

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptyLun 29 Avr 2024 - 0:06

We're dancing like flames flickering in the night
feat. @Ambrose Elmore


Je ris doucement quand il me demande si je le prends pour un chaton. Est-ce qu'il lit dans mes pensées ? C'est vrai qu'il a une petite bouille de petit chat perdu et pour être tout à fait honnête, c'est pas pour me déplaire. N'allez pas penser que j'ai un faible pour les cas désespérés, mais j'ai toujours aimé aider les autres. Ce n'est pas pour rien que je m'occupe de la moitié des chats errants du coin. Les frangins ne veulent pas que je les ramène à la maison, soit disant qu'on se trouvait envahi en moins de deux... je ne vois pas du tout pourquoi ils disent ça. Me concentrant de nouveau sur le joli minois qui se trouve face à moi je souris un peu plus, avant de lui répondre avec un petit clin d’œil.

- Oups désolé, c'est un réflexe... j'y peux rien j'adore les petits chats.

Pourquoi est-ce que j'ai dit ça ? Ha, mais alors là, absolument aucune idée... Il faudrait vraiment que j'apprenne à réfléchir avant de l'ouvrir… Sans déconner, y' a un jour où je pourrais vraiment avoir des soucis. Je ne fais pas vraiment attention à s'il relève ma phrase et me concentre plutôt sur ses blessures, parce qu'il faut bien s'en occuper, sinon le pauvre chaton va se vider de son sang sur le carrelage froid du 7 Eleven. Alors que je pensais que ce moment quelque peu gênant était passé, bah je me fourrais le doigt dans l’œil parce que voilà que le brun en remet une couche... en faisant une proposition bien plus osée que ce qu'aurait pu sous-entendre ma phrase...

Et moi ? Bah, je trouve rien de mieux à faire que de lui répondre comme un gamin de treize ans le ferait... sans savoir quoi dire en rougissant comme jamais. Non, mais t'es sérieux, Seth ? Bon ok ça surprend, carrément même, je ne m'attendais pas à ça, mais vieux, tu t'es déjà fait draguer, pourquoi t'es tout timide comme ça d'un coup ? Aller hop, je débranche le cerveau, je n'aime pas réfléchir, ça me file la migraine, surtout dans ce genre de situation. On active le mode grand frère au top, ou daron de substitution, comme vous préférerez et je me concentre sur le blessé. Ouais, c'est bien plus simple comme ça. Je dois le regarder comme je regarderai un de mes frangins, même s'il est bien plus mignon que les p' tit cons qui composent mon foyer... mais ferme là Seth.

Je le dévisage un peu pendant qu'il se cale le tampax dans le nez... je ne sais pas ce que je trouve le plus mignon à ce moment-là... son air dépité par la situation ou bien le fait que la serviette soit toujours posée sur sa tête, un peu en train de tomber avec quelques mèches folles qui s'en échappent. Si on se connaissait bien, j'aurais pris une photo souvenirs, comme je peux le faire avec ma famille ou mes amis. J'adore avoir ce genre de photos un peu stupides sur mon portable, c'est une bonne chose quand on a un petit coup de mou.

Bon aller, je viens de le dire, on ne se connaît pas. Alors autant tenter de faire connaissance, il n'a pas l'air d'un mauvais bougre. Alors je me présente de façon bien peu adroite pendant que je nettoie sa gueule d'ange avec une compresse. Je me permets de lui demander son nom et quelques infos par la même occasion. Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il se confie aussi facilement... quoique, c'est vrai que c'est tout ou rien en général... soit les gens me parlent naturellement, soit ils changent de trottoir.

Il s'appelle donc Ambrose… C'est beau comme nom, ça lui va bien. Ambre de son surnom si je comprends bien, un peu comme le reflet de ses yeux... Je lui souris doucement quand il me dit être effectivement nouveau dans le quartier et qu'en plus il bosse au Scotties... et bah mon pauvre, pour bosser là bas il faut être bien accroché, et je comprends mieux pourquoi t'es trempé comme ça, y' a une sacrée trotte depuis ce trou à Rat... même moi j'évite d'y aller et pourtant sous l'étendard des Cries of Hell, je ne crains pas grand chose. C'est juste que je n’ai pas un goût très prononcé pour la baston que je ne suis pas trop fan de l'ambiance globale.

- Et bien, enchanté Ambre... Bienvenue dans les bas quartiers de Fall River. T'as pas choisi le bar le plus calme du coin, ça ne m'étonne pas que t'y aies croisé un crétin pareil. Et ouais... je ne suis pas un violent du tout, mais moi aussi j'ai déjà eu envie de le faire taire à grand coup de pied dans les dents... il a dit quoi cette fois pour te mettre dans cet état ?

Je finis d'appliquer la pommade sur son arcade pendant que je lui parle, voilà qui est bien mieux. J'essaie d'être le plus délicat possible pour ne pas lui faire mal. Cette pommade est censée faire un effet de froid et empêcher les gonflements, plus qu'à espérer pour lui que ça fonctionne. Même si ce n'est pas un petit coquard qui le rendrait laid... enfin, du moins c'est ce que je pense. Oh en parlant de coquard, il m'a dit qu'il avait mal à la tête... je vais donc chercher ma gourde, et comme il ne fait pas très chaud je lui décide aussi de lui prêter mon sweat. Il est super épais donc il devrait pouvoir se réchauffer avec ça. Je lui tends le tout et lui propose de se changer.

Je ne peux m'empêcher de le détailler un peu quand il élève son t-shirt. Putain c'est qu'il est bien foutu gars... ni trop musclé, ni trop mince... ouais, non on se calme mon gars... tu regardes juste pour vérifier s'il n'a pas pris d'autres coups ailleurs ! C'est ce qu'on se dit pour se rassurer hein… Clairement. Tout ça parce qu'il m'a fait une proposition indécente tout à l'heure, non mais ce qu'il ne faut pas entendre ! Il a réussi à complètement me perturber. Est-ce que je dois en conclure qu'il n'est pas hétéro, lui non plus ? J'avoue que je me pose vraiment la question quand je le vois discrètement renifler mon hoodie, il cache à moitié son nez dans le col... après peut-être qu'il a juste trop froid ? Il me tire de mes pensées rapidement, merci mec, j’allais encore partir en vrille tout seul dans ma tête.

- Haaaaa le chaos... peut être bien que ça me correspond finalement, après tout tu m'as surpris en plein pic hyperactif et il n'est pas encore 5 heures du matin, je te laisse imaginer le bordel en pleine journée... en ce qui concerne le temps de chiotte... je réfute les accusations ! Il pleuvait déjà quand j'ai commencé à chanter !

Je ris de bon cœur, le pire, c'est que je ne chante pas si mal que ça, mais ça me fait beaucoup trop rire de faire l'andouille et de chercher à faire le plus faux possible, surtout en karaoké avec les frangins, sauf quand il faut growl, là je switch complètement de personnalité et je ne suis plus là pour déconner. Ça choque toujours les gens et ça me fait bien trop rire. Tel le diable sur ressort qui jaillit de sa boîte, je saute partout en hurlant comme le Balrog chutant dans le fond des mines de la Moria. Je suis encore parti trop loin, non ? Complètement. J'ajoute rapidement avant de répondre à la suite de sa question...

- Mais on peut en dire autant pour toi, hein... l'immortalité n'est pas une raison pour se faire refaire le portrait façon Picasso. Une chance que je sache m'occuper des petits bobos.

Je souris grandement quand il me parle de ma fratrie. Ils sont tout pour moi, même si ce sont des sales gosses. Je les aime fort. Je glisse une main à l'arrière de ma tête frottant de nouveau les cheveux rasés, ça m'aide à me détendre quand je suis stressé ou gêné.

- Ça se voit tant que ça ? Ouais, on est six à la maison, et je suis le plus vieux. Alors avec la bande de casse-cou qui vivent sous mon toit, je n'ai pas trop le choix. Mais ils sont cool, alors je les pardonne. Et je te rassure, du peu que je voie, tu es bien moins un petit con qu'Amon... il en est qu'au début de sa crise d'ado, mais il me sort par les yeux en ce moment.

J'allais lui demander si lui aussi a de la famille dans le coin, mais il ne m'en laisse pas le temps, il me tend ma gourde et rassemble des affaires, puis il se relève en me demandant si je connais un coin pas trop cher parce qu'il a oublié ses clefs...  Pas cher ouais y' a, mais c'est vraiment pas fréquentable, jamais de la vie, je l'envoie dans ce genre de coupe-gorge. Je n'ai pas le temps de finir de répondre qu’il titube et manque de tomber, je me précipite pour le soutenir par le bras et l'empêcher de s'éclater tête la première contre le comptoir.

- Oh, mais de rie... wow ! Attention, t'es déjà assez abîmé comme ça. Par réflexe, je glisse une main sur son front... il est chaud, merde. T'as de la fièvre, hors de question que je te laisse sortir d'ici dans cet état-là. Huuuuum une idée... oh, je sais ! Tiens, assieds-toi sur la chaise derrière le comptoir j'en ait pas pour longtemps.

Je désigne ma chaise haute et dégaine mon portable, mon collègue m'en doit une de quand je l'ai remplacée quelques nuits pour qu'il aille chez sa nana, c'est l'heure de me renvoyer l’ascenseur !

- Hey ! Salut, mon pote ! Je te réveille ? Non ? Parfait ! Écoute, je sais je te préviens au dernier moment, mais là j'ai besoin d'un coup de main, c'était pas prévu... tu peux  prendre mon tour de ce soir ? Et je te rappelle que je t'ai couvert pendant des semaines, tu m'en dois une ! Merci, mec, tu gère ! À tout de suite je t'attends. Oh et prends un livre, y' a pas un chat, c'est vide !

Je raccroche et me tourne tout sourire vers Ambrose, tout fièr d'avoir trouvé une solution à son souci de logement ainsi qu'à mon ennui profond. Bon ok je n'ai pas demandé si ça le gênait, mais clairement vu son état je ne lui laisse pas le choix, ça serait un coup a le retrouver mort au petit matin.

- Problème réglé, cette nuit tu crèches chez moi ! J'habite au bout de la rue, on se met en route dès que mon collègue arrive.



KoalaVolant


Set me free, Illuminate the crepuscular feeling

Show me the way from this place
Take me away through the darkness
All I am is all I'll ever be
All that's left, Melancholy
- Apotheosis † LS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Elmore
  Ambrose Elmore  
- Spring affair -

▎ Messages postés : 7
▎ Pseudo : Xanax
▎ Faceclaim : Felix Mallard
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Taylor Graham
▎ Points récoltés : 41
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Daviddd0
▎ Your age : 24 ans
▎ Your preference : Homosexuel
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  6509a85b0542054b20ed198cdbb54a7b

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptyLun 27 Mai 2024 - 13:41
Seth & Ambrose
Tu serais pas une sortie de secours ? Parce que tu m'EXIT






"Moi aussi. Je les aime bien... les chats."


Tu lui fais un petit sourire. T'as peut être pris un coup sur la tête plus violent que tu le pensais parce que d'habitude t'es pas du genre à te laisser attendrir en moins de deux. D'habitude tu leurs cherches des défauts, ça les rends plus faciles à oublier. Mais lui tu lui en trouve pas. Même son coté awkward, tu trouves ça mignon. Tu retiens un petit rire quand il te souhaite la bienvenue comme un vieillard le ferait. Les bas quartier de Fall river hein ?

"T'en fais pas, j'ai connu ceux de Détroit. Là-bas c'est soit des tarés sectaires qui squattent les bâtiments administratifs abandonnés, soit des geek paumés qui pensent encore trouver un quelconque avenir là bas. Un joyeux mélange. Je sais pas trop dans lequel des deux camps je me situe..."

Moue de clown, tu grimaces au contact du désinfectant. Merde il y était vraiment pas allé de main morte l'autre connard qui pue la pisse. Si ça se trouve t'avais chopé une maladie chelou en prime, genre la gale de l'Amérique profonde ou la démence du facho moyen ? Tu gardais pour toi ton hypocondrie soudaine, perdu dans les iris de ton interlocuteur. T'avais un peu envie de l'embrasser là comme ça, parce que c'est tout ce qui te venait en tête pour le remercier. De lui donner ton corps quitte à ne pas pouvoir lui rendre la pareille. Mais vu sa réaction à tes avances, il risquerait de faire un malaise vagale... Vous auriez l'air de deux cons par terre dans un 7 eleven...

"Surement dans le camp des satanistes pour mériter de me prendre des baffes d'un clodo. Pfff... je lu ai juste dit de se carrer sa casquette pro Trump dans le cul pour voir si ça allait résoudre ses problèmes d'hémorroïdes... Il m'en a mis une parce qu'il a pensé que l'insulte dans ma phrase c'était 'hémorroïdes'..."

Fou rire. C'était terriblement pitoyable de se faire casser la gueule pour une histoire pareille mais, ça te ressemblait étrangement bien. Tu fronces les sourcils, elle est étrange cette crème elle te donne froid au front. En te changeant t'essaies de pas en foutre partout sur son sweat, même si t'as pas vraiment prévu de le lui rendre. La sensation de son regard sur ton torse t'arrache un petit sourire satisfait que tu caches en enfouissant ton nez dans le tissu tout doux. Vous riez tout les deux de bon cœur quand il s'offusque de se voir accuser du mauvais temps. Du peu que t'avais entendu c'était pas mal. Même si tu te trouvais mal placé pour juger vu que t'avais jamais chanté de ta vie. Petit soupire quand tu captes qu'il est assez malin pour connaitre la signification de ton prénom.

"Ce serait la pire malédiction qui soit, d'être vraiment immortel. La mort existe pour rendre la vie importante, sinon ça n'a plus de sens."

Tu regardes dans le vague un instant avant te reconcentrer sur bouclette. Il a l'air de vraiment les aimer ses frères et sœurs Tu demandes si toi aussi un jour on t'aimera comme ça, puis tu te tritures les ongles caché par les manches trop grandes de son hoodies. Le vieux avait peut être raison, si lui te trouvait difficile à aimer comment ton frère allait pouvoir s'attacher à toi ? Tu chasses ces pensées en rassemblant tes affaires sans trouver trop quoi dire face à un amour aussi sincère. C'est que ça te mettrait presque mal à l'aise. T'as pas l'habitude. Prêt à t'enfuir comme à ton habitude, t'es pris de cours par un voile noire qui vient troubler ta vision et avant de pouvoir comprendre quoi que ça soit à ce bordel t'es dans les bras de Bouclette alors qu'il te sert un air plein  d'inquiétude avant de poser une main sur ton front. Elle est douce. Sa main. Elle est douce et un peu calleuse à la fois. Tu vires au rouge vif. C'est surement à cause de la fièvre dont il parle, mais là pour l'écoute on repassera.

Non, toi t'attrapes sa main pour passer tes pouces sur ses paumes. Il a les mains de ceux qui font tout pour les autres, et toi t'as envie de la garder dans les tiennes parce que soudainement, bah t'as plus envie qu'il se plie en quatre pour les autres. Plus pour qui que ça soit d'autre que toi. T'es presque déçu quand il te dit d'aller t'asseoir, mais il a raison tu tiens pas non plus vraiment debout. Alors t'obéis bien sagement, ça tu sais faire, et tu poses ta tête devenu soudain trop lourde sur le comptoir. Tu l'observes soulever des montagne pour toi avec l'étrange sentiment que demain tout ça n'existera plus. Que ce mec est un mirage. Un rêve éveillé. Merde t'es peut être entrain de mourir ? Ouais enfin ce serait chelou d'inventer un gars de toute pièce dans un 7 eleven pour les dernières minutes de ta misérable vie, puis tu te rappelais pas avoir pris quoi que ça soit d'illicite. T'étais juste entrain de vivre la cuite de ta vie. Bordel plus jamais tu testes les alcools arrangés de ce bouiboui dans lequel tu bosses... Il a l'air d'avoir réussi à négocier son shift. Bah chez lui ce sera surement plus confortable que le comptoir c'est sûre.

T'façon t'as plus vraiment la force de lutter. Il pourrait t'enfermer chez lui et faire de toi son esclave sexuel que pour le coup t'accepterais sans sourciller. Mais vu le caractère de l'animal tu doutais d'une quelconque mauvaise attention de sa part. A vrai dire tu serais même pas étonné de te retrouver avec une tisane et des petits gâteaux. Chouine chouine, tu ramènes la capuche sur ta tête et tu caches ton visage entre tes bras, a défaut de trouver un meilleur oreiller sur l'instant. Enfin t'avais bien une idée mais bon. T'espérais que son collègue arrive vite. Une minute de plus de l'éclairage blafard du magasin allait finir par t'abimer les nerfs. Déjà que t'étais pas loin de te rouler en boule dans un coin pour chialer comme un môme. T'avais besoin d'un lit. Et envie de te réfugier dans les bras de ton sauveur parce qu'il était la seule chose rassurante que t'aies croisé en 4 mois dans cette ville de merde. Mais tu savais pas vraiment le lui demander alors t'as relevé ta tête, lèvres pincées et yeux gonflés pour simplement lui dire:

"Je peux avoir du chocolat ? Promis je reviendrais le payer dans la semaine. Puis ça me donnera une excuse pour te recroiser. Sobre j'aurais peut être les couilles de te demander ton numéro. Même si j'en doute."

Est-ce que t'avais vraiment dit ça tout haut ? Tant pis. C'était plus assez clair dans ta tête pour que t'en aies quelque chose à foutre.
 
Ft |   @Seth Atkins  (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Seth Atkins
  Seth Atkins  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 27
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Will Ramos
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore
▎ Points récoltés : 325
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  78ba0756a1dd93b68b897f8611121019e96e077b
▎ Your age : 28 ans
▎ Your preference : Gay
▎ Job/Studies : employé en épicerie / Dealer
▎ The one you love : We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  B871d71eedc892c2765a053826e713d5cc8b5597

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  EmptyMar 28 Mai 2024 - 1:07

We're dancing like flames flickering in the night
feat. @Ambrose Elmore


- Si ça peut te rassurer, tu ne ressembles ni à l'un, ni à l'autre. T'as l'air bien plus doux que les tarés qui squattent les vieux bâtiments, et tu n'es pas si paumé que ça puisque tu as changé de ville pour prendre un nouveau départ. Bon Fall River ce n'est pas le paradis, mais y' a déjà du mieux par rapport à Détroit j'ai bon espoir.

Je reste concentré sur ma tâche tout en lui parlant, nettoyant la plaie du mieux que je le peux, veillant à ne pas lui faire trop mal et à bien désinfecter tout ça. Globalement je pense que je ne m'en sors pas trop mal, ça devrait vite arrêter de lui faire mal. Je le vois tout de même grimacer quand j'applique l’antiseptique puis je sens son regard qui me fixe. Je sens le rouge me monter aux joues, il est déstabilisant au point que je n'ose pas croiser ses yeux, je préfère me concentrer sur ses plaies. Je détourne un peu mon esprit en l'écoutant me raconter ce qu'il s'est passé avec l'autre clodo... Pro Trump, alcoolique, homophobe et crétin fini... il est assez connu dans le coin et on s'est déjà fritté tous les deux aussi... mais là il n'y est pas allé de main morte.

- T'as l'air à peu près aussi sataniste que moi tu sais, donc je pense qu'on peut encore te sauver. Je te comprends, ce gros crétin est insupportable et malheureusement ça ne m’étonne pas qu'il n'ait pas compris le véritable sens de tes mots. Il me ferait presque de la peine... ouais en fait non, ce type passe sa vie à casser les couilles et à insulter tout le monde, alors faut pas pousser non plus.

J'ai ri avec lui, nos rires semblaient un peu jaunes, peut-être à cause de l'ironie de la situation. Je ne sais pas trop quoi en penser... son rire est beau, clair et assez doux, mais j'entends une certaine douleur cachée dans le fond. La vie n'a sans doute pas été tendre avec Ambrose. Ceci dit, ça expliquerait parfaitement le peu de son parcours que je connais pour le moment. Le trou à rat dans lequel il bosse, le bas quartier de cette ville et ceux de Détroit avant tout ça... J’espère pour lui que tout ira mieux, il a l'air d'être un mec bien, et il est encore jeune je crois, je ne lui donnerai pas plus de 25, alors ça m’attriste un peu de trouver autant de douleur dans sa voix et son regard. Ce sentiment est amplifié quand il me parle de sa vision de la vie.

- C'est étonnamment beau, dit comme ça... mais un peu triste dans le fond... il y a plein d'autres choses qui rendent la vie belle et importante. Des rencontres, des amitiés, de beaux moments, tout ça compte aussi tu ne penses pas ?

Je lui souris sincèrement, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'on pourrait bien s'entendre tous les deux. J'ai vraiment envie de l'aider. Nous avons continué à parler sur un ton bien moins grave pendant qu'il se changeait pour mettre quelque chose de sec et chaud, c'est-à-dire moi sweat. Je me suis surpris à le détailler pendant qu'il l’enfilait, et même un peu après... c'est presque injuste parce que j'ai l'impression que mon hoodie lui va bien mieux qu'à moi. Il me parle alors de ma famille, ça me rend toujours heureux de parler d'eux. Ils sont toute ma vie, eux cinq, ma plus grande fierté si j'ose dire, parce que chacun donne tout ce qu'il a pour les autres. On est soudés et je n'aurais jamais pu rêver meilleure famille que la mienne.

J'observe Ambre tout en lui parlant, il n'a pas l'air si à l'aise, est-ce dû à l'alcool, ou alors à il des relations plus chaotiques avec ses proches ? J'ai parfois tendance à oublier que ce n'est pas toujours évident pour les autres familles tant il me paraît impensable qu'il en soit autrement pour moi. De toute façon je n'ai pas trop le temps de dire quoi que ce soit parce que j'ai l'impression qu'il veut prendre la fuite, ou tout du moins qu'il voudrait essayer de le faire puisqu'il manque de s’effondrer en faisant un pas de plus et atterri dans mes bras. Je prends sa température à la main, et ça ne me rassure pas, pas du tout même. Entre l'alcool et ses blessures, ça ne me dit rien qui vaille.

Je n'étais déjà pas très chauds à l'idée de l'envoyer pioncer dans un des hôtels miteux du coin, mais alors maintenant que je vois qu'il risque d'être malade... non je m'en voudrais bien trop de voir une photo de lui demain sur les réseaux annonçant qu'il a été retrouvé sans vie au petit matin. Et puis au moins si je reste avec lui, je pourrais toujours appeler Ray si son état empire. On est devenus plutôt amis à force de se croiser, et même si ça me vaudra plusieurs courses pour la réapprovisionner, elle viendra m'aider. Elle l'a déjà fait quand Amon s'est cassé la cheville, j'ai confiance en elle.

Le beau brun attrape ma main et en caresse la paume avec ses pouces. Je ne comprends pas tout de suite ce qu'il fait, trop occupé à réfléchir à trouver comment faire pour garder un œil sur lui tout en bossant. Je trouve enfin la solution, mon collègue que je dépanne depuis quelques mois, et qui m'en doit au moins une. Je reconnecte, rougisse un peu de voir ses doigts dans ma main, attrape ses doigts avec douceur et le dirige derrière le comptoir pour qu'il s'assoit le temps de mon coup de fils.

C'est bon, c'est réglé ! On va pouvoir rentrer chez moi dès que Dan arrive et se mettre au chaud. Il doit me rester de quoi lui faire une bonne tisane sucrée, parfait pour le rhume et la gueule de bois combiné, et puis il pourra aller décuver tranquillement dans mon lit, je n'ai pas l'habitude de dormir à cette heure-là alors je pourrais toujours squatter le canapé. J’annonce la nouvelle à mon nouvel... ami ? Je pense qu'on peut dire ça oui, même si c'est peut-être un peu poussé de parler d’amitié alors qu'on se connaît depuis trente minutes, mais je m’apprête à le ramener chez moi et à m'occuper de lui du mieux que je peux alors oui on va dire qu'on est amis.

Il croise ses bras sur la table et semble vouloir se cacher dans ses bras. J'espère que Dan vas se magner le cul parce qu'il a l'air au bout du rouleau le pauvre. J’allais prendre la parole pour lui demander s'il voulait boire ou manger quelque chose en attendant qu'on puisse rentrer, mais il me devance, remontant les yeux vers moi avec une petite moue des plus attendrissantes. Je lui souris doucement quand il me réclame du chocolat... il me sort la même bouille que Neith quand elle réclame des bonbons, et il me promet de revenir pour payer dans la semaine... la suite me fait rougir...

Est-ce qu'il se paie ma tête ou c'est l'alcool qui le rend dragueur comme ça ? C'est quand même un peu flatteur qu'il me demande ça comme ça... parce que perso quand je suis bourré je suis incapable de mentir et je n'ai plus aucun filtre... alors ça m'arrive de dire des trucs que j'aurais jamais osé dire en temps normal, mais c'est toujours vrai. J'attrape une tablette de chocolat au lait sur le comptoir derrière moi et l'ouvre avant de la lui tendre, toujours un peu rouge et de m'accouder au comptoir face à lui.

-Tiens ça te fera du bien, et t'en fais pour le paiement, mon parton mettra ça sur ma note. J’hésite à entrer un peu dans son jeu moi aussi… Parce que ça ne me dérangerait vraiment pas qu'on se revoie après tout ça... oh, tant pis, j'y vais. Quant à mon numéro... tu n'as qu'à demander, ça ne me dérangerait pas du tout de te le donner.

Je pique un carré de chocolat qui vient de détacher de la tablette et lui lance un petit clin d’œil.  Pourquoi j'ai fait ça ? Je n'en sais rien, mais j'en ai marre de rougir comme un crétin et de ne pas répondre. Donc bah voilà, c'est dit... et puis si jamais, moi je pourrais toujours lui donner mon numéro demain matin à près un café, quand il aura les idées un peu plus claires. Je commence donc à réunir mes affaires, je range rapidement ce qui traîne et balance toutes mes affaires ainsi que le t-shirt tremper d'Ambrose dans mon sac. Je suis fin prêt et pile dans les temps puisque j'entends la moto de Dan dehors.

- Aller vient, on va aller se poser au chaud tu vas réussir à marcher ?

J'aide Ambrose à se lever en passant un de ses bras que mes épaules, salut rapidement mon collègue qui me regarde d'un drôle d'air quand il remarque le jeune homme à mes côtés et sort de la boutique.  Effectivement il ne fait pas si chaud, mais je ne vais pas me plaindre, il ne pleut plus c'est déjà ça. Et puis je n'habite pas très loin, alors ça ne sera pas long. En arrivant, je dis deux mots au brun avant d'ouvrir la porte.

- On va juste essayer de ne pas faire trop de bruit, tout le monde dors et je me ferai assassiner si je les réveille à cette heure-là.

On entre tous les deux, j'allume la lumière du salon pour remarquer le capharnaüm qu'ils m'ont foutu... je n'y crois pas. Y' a plein de bordel sur la table, des boîtes de jeux ouvertes par terre et... c'est la télé que j'entends ? Oh... Neith s'est endormie sur le canapé... je comprends mieux. Elle a dû embêter nos adelphes jusqu'à l’épuisement et personne n'a pris le temps de ranger derrière elle... Je fais signe à Ambre de s'asseoir dans le canapé à côté de celui où est allongée ma petite sœur et mets de l'eau à chauffer dans la cuisine. Je reviens ensuite dans le salon et porte la brunette au cheveux tout aussi bouclés que les miens pour l'emmener dans son lit.

- Aller princesse, il est l'heure d'aller au lit. Je me tourne vers Ambre et parle tout bas tout en lui désignant la télé. J'en ai pour deux minutes fait comme chez toi, si tu as besoin les toilettes, c'est la porte à gauche dans le couloir.

Je monte les escaliers rapidement et vais poser ma sœur dans son lit, prenant garde de bien lui mettre son doudou dans les bras. Puis je referme la porte de sa chambre pour ne pas risquer de la réveiller. En passant devant les chambres d'Amon et de Nephthys je vois qu'ils sont en train de dormir eux aussi. Je ne sais pas jusqu'à quelle heure ils ont joué avec notre mini pile électrique, mais ils écrasent bien. Je descends rapidement pour ne pas laisser Ambrose seul trop longtemps.

- Désolé, Neith a du mal à s'endormir en ce moment. Ça va, toi ? T'as l'air tout pâle... Ne bouge pas je vais nous faire une tisane, ça ne fera pas de mal à ton foie si tu veux mon avis.

Je me dirige de nouveau vers la cuisine dans laquelle je prépare deux mugs avec une cuillère de miel et une tisane au thym. Le temps que ça infuse, je range les quelques boîtes qui traînent au sol et fait de la place sur la table basse, puis je relève la tête vers le beau brun pour lui demander.

- Est-ce que tu as faim ? Il me reste quelques croque-monsieur que je peux faire échauffer si tu veux.



KoalaVolant


Set me free, Illuminate the crepuscular feeling

Show me the way from this place
Take me away through the darkness
All I am is all I'll ever be
All that's left, Melancholy
- Apotheosis † LS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Message#
Sujet: Re: We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose    We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
We're dancing like flames flickering in the night ~ft. Ambrose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambrose | Emotional Cripple
» LIDYE ⊹ the night we met
» Are we just ghosts out in the night? feat. Tyler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Lewinston Street :: Brightman Avenue-
Sauter vers: