Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

Partagez
 LIDYE ⊹ the night we met
Lidye El-Azem
  Lidye El-Azem  
- Administratrice du forum -

▎ Messages postés : 846
▎ Pseudo : blueberry hills
▎ Faceclaim : Émeraude Toubia
▎ Crédits : rainbowstars (av)
▎ Multi-comptes : Uriah, Soleine, Eamon, Charles, Rose & Alejandra
▎ Points récoltés : 97
LIDYE ⊹ the night we met Tumblr_o5nabnec4y1vrpnqeo5_400
▎ Your age : 32 ans (août.1991)
▎ Your preference : In love with men, not able to be in love with a special one
▎ Job/Studies : Infirmière en service de chirurgie cardiaque.
▎ En savoir plus :
LIDYE ⊹ the night we met 190518010843415978

♌️ LION - née le 15 août 1991 à Djerba

Lidye, c'est une femme bien éduquée. Ses parents lui ont appris à être polie en toute situation et même lorsqu'elle jure, elle se contente de simples métaphores et non pas de vrais jurons. Elle est libre. Elle a des principes, des valeurs, c'est vrai, mais elle ne les laisse pas prendre le dessus sur sa vie : elle agit toujours comme il lui semble être le plus juste, peu importe si il faut faire une entorse au règlement. Elle est excentrique. Ca plaît ou pas. Elle n'a pas peur de se montrer, de dire ce qu'elle a à dire, de faire des folies de temps en temps. Certes, ça peut vite devenir agaçant, mais on l'aime aussi pour ce qu'elle est. Elle peut être paradoxale, comme c'est le cas entre les croyances qu'on lui a apprises et, par exemple, sa relation aux hommes. Elle est jalouse. C'est pour cette raison que, finalement, ce ne soit pas plus mal qu'elle n'ait pas de relation officielle et exclusive. Ni de relation amoureuse sur le long terme. Elle a pourtant envie de se caser. À 27 ans, elle aimerait pouvoir compter un peu moins sur son boulot et un peu plus sur le côté personnel. Elle est loyale, on peut toujours compter sur elle, même s'il s'agit de se mettre dans une situation désastreuse. Elle agit plus que ce qu'elle ne réfléchit. Heureusement, elle agit majoritairement bien dans le cadre de son travail, mais elle ne craint pas la faute professionnelle : elle peut compter sur le reste de l'équipe pour l'aider de faire une bourde. Elle est impulsive et sang chaud. Même si elle se réveille toujours de bonne humeur, un rien peut la faire vriller.

› Lidye est un bout de femme énergique, toujours prête à se lancer dans toutes les aventures possibles et, souvent, la première à se secouer quand il le faut. › Elle a fait des études d'infirmière dans l'espoir de finir un jour en pédiatrie. › Après deux stages en pédiatrie, elle a dû se résoudre à l'évidence : ce n'était pas du tout fait pour elle. Elle n'a pas le tiers des réflexes que l'on demande dans ce type de service. › C'est en chirurgie cardiaque qu'elle a montré ce qu'elle valait et qu'elle était faite pour ce métier. › Elle est plein de vie, toujours de bonne humeur. › En dépit de son éducation très stricte et très religieuse, Lidye est décomplexée de tout. Elle n'a aucune vergogne à avoir plusieurs partenaires, à les changer chaque nuit... Elle a beau rêver de stabilité, elle n'arrive pas à s'impliquer à cause de son travail qui lui prend plus de temps que tout. Et elle préfère être seule que mal accompagnée, du moins sur le long terme, puisqu'elle n'est jamais vraiment "bien" accompagnée... › Elle a été élevée dans la tradition maghrébine et, même si elle n'est pas impliquée dans sa religion, elle est tout de même accrochée à la majorité des valeurs qu'on lui a inculquées. › Elle carbure au thé, coca-cola et autres sodas : le café ne lui fait aucun effet. › Sa sœur et elle sont de vraies ennemies jurées. Lidye ne supporte pas de voir quelqu'un lui ressembler autant faire des dramas toute la journée. C'est horrible à dire, mais elle aurait préféré être fille unique. › Elle n'est pas une grande sportive, mais elle a de la marge niveau endurance. › Elle tripote toujours ses cheveux quand elle ne les attache pas, ce qui énerve pas mal de monde au sein du service au vu du nombre de lavages de mains que ça implique. › Elle a une mémoire photographique. Elle peut presque ressortir mot pour mot un compte rendu ou un livre qu'elle a lu, peu importe le temps qui s'est écoulé depuis. › Elle a un métabolisme qui fonctionne très vite : elle a beau manger toute la journée (ce qu'elle fait la plupart du temps) elle ne prend pas un gramme. › Elle croit dur comme fer au fait que les hommes et les femmes sont égaux et défend la cause féministe dès qu'elle en ressent la nécessité.


▎ The one you love : LIDYE ⊹ the night we met 0xspvn

▎ Annuaire rp : JulesAyemRedMélusine

https://likeariver.forumactif.com/t24-lidye-the-night-we-met https://likeariver.forumactif.com/t58-lidye-i-am-not-the-only-traveller
LIDYE ⊹ the night we met Empty
Message#
Sujet: LIDYE ⊹ the night we met   LIDYE ⊹ the night we met EmptyVen 6 Sep 2019 - 20:30
Lidye El-Azem
feat Emeraude Toubia @cosmic light

❝ And then I can tell myself Not to ride along with you ❞

nom: El-Azem, le nom d'une grande famille libanaise, les Al-Azem, mal orthographié dans le registre tunisien
prénom : Lidye. Le prénom d'une grand mère disparue bien trop tôt, dont l'hommage ne déplaît pas à sa nouvelle propriétaire
âge : 28 ans
date, lieu de naissance : 15 août 1991 à Djerba
nationalité, origine(s) : Double nationalité : tunisienne de par son père, américaine de par sa mère ainsi que des origines libanaises de ses ancêtres et mexicaines par sa mère.
orientation sexuelle : hétérosexuelle
statut civil : Lidye est célibataire. Elle a vécu assez d'histoires, pas nécessairement d'amour, pour savoir qu'elle préfère rester seule que mal accompagnée au moins sur la durée. Puis son travail ne lui permet pas de trop s'impliquer émotionnellement.
études, métier :infirmière en chirurgie cardiaque, même si ce n'était pas tout à fait son premier choix, c'est là où elle est la meilleure.
situation financière : écrire ici.
composition familiale : une soeur
à fall river depuis : écrire ici.
groupe choisi : autum leaves.
Lidye, c'est une femme bien éduquée. Ses parents lui ont appris à être polie en toute situation et même lorsqu'elle jure, elle se contente de simples métaphores et non pas de vrais jurons. Elle est libre. Elle a des principes, des valeurs, c'est vrai, mais elle ne les laisse pas prendre le dessus sur sa vie : elle agit toujours comme il lui semble être le plus juste, peu importe si il faut faire une entorse au règlement. Elle est excentrique. Ca plaît ou pas. Elle n'a pas peur de se montrer, de dire ce qu'elle a à dire, de faire des folies de temps en temps. Certes, ça peut vite devenir agaçant, mais on l'aime aussi pour ce qu'elle est. Elle peut être paradoxale, comme c'est le cas entre les croyances qu'on lui a apprises et, par exemple, sa relation aux hommes. Elle est jalouse. C'est pour cette raison que, finalement, ce ne soit pas plus mal qu'elle n'ait pas de relation officielle et exclusive. Ni de relation amoureuse sur le long terme. Elle a pourtant envie de se caser. À 27 ans, elle aimerait pouvoir compter un peu moins sur son boulot et un peu plus sur le côté personnel. Elle est loyale, on peut toujours compter sur elle, même s'il s'agit de se mettre dans une situation désastreuse. Elle agit plus que ce qu'elle ne réfléchit. Heureusement, elle agit majoritairement bien dans le cadre de son travail, mais elle ne craint pas la faute professionnelle : elle peut compter sur le reste de l'équipe pour l'aider de faire une bourde. Elle est impulsive et sang chaud. Même si elle se réveille toujours de bonne humeur, un rien peut la faire vriller.
 
› Lidye est un bout de femme énergique, toujours prête à se lancer dans toutes les aventures possibles et, souvent, la première à se secouer quand il le faut. › Elle a fait des études d'infirmière dans l'espoir de finir un jour en pédiatrie.  › Après deux stages en pédiatrie, elle a dû se résoudre à l'évidence : ce n'était pas du tout fait pour elle. Elle n'a pas le tiers des réflexes que l'on demande dans ce type de service. › C'est en chirurgie cardiaque qu'elle a montré ce qu'elle valait et qu'elle était faite pour ce métier. › Elle est plein de vie, toujours de bonne humeur. › En dépit de son éducation très stricte et très religieuse, Lidye est décomplexée de tout. Elle n'a aucune vergogne à avoir plusieurs partenaires, à les changer chaque nuit... Elle a beau rêver de stabilité, elle n'arrive pas à s'impliquer à cause de son travail qui lui prend plus de temps que tout. Et elle préfère être seule que mal accompagnée, du moins sur le long terme, puisqu'elle n'est jamais vraiment "bien" accompagnée... › Elle a été élevée dans la tradition maghrébine et, même si elle n'est pas impliquée dans sa religion, elle est tout de même accrochée à la majorité des valeurs qu'on lui a inculquées. › Elle carbure au thé, coca-cola et autres sodas : le café ne lui fait aucun effet. › Sa sœur et elle sont de vraies ennemies jurées. Lidye ne supporte pas de voir quelqu'un lui ressembler autant faire des dramas toute la journée. C'est horrible à dire, mais elle aurait préféré être fille unique. › Elle n'est pas une grande sportive, mais elle a de la marge niveau endurance. › Elle tripote toujours ses cheveux quand elle ne les attache pas, ce qui énerve pas mal de monde au sein du service au vu du nombre de lavages de mains que ça implique. › Elle a une mémoire photographique. Elle peut presque ressortir mot pour mot un compte rendu ou un livre qu'elle a lu, peu importe le temps qui s'est écoulé depuis. › Elle a un métabolisme qui fonctionne très vite : elle a beau manger toute la journée (ce qu'elle fait la plupart du temps) elle ne prend pas un gramme. › Elle croit dur comme fer au fait que les hommes et les femmes sont égaux et défend la cause féministe dès qu'elle en ressent la nécessité.

Mille-neuf cents-quinze, date de la grande famine libanaise. Famille catholique et reconnue, les Al-Azem sont une des plus fortunées du pays. Leurs richesses ne suffisant pas à subvenir à leurs propres besoins, les ressources étant totalement épuisées, les deux patriarches envoient leur fils, Akram, ainsi que sa nourrice dans ce qu'ils estiment être un lieu sûr alors que la guerre fait rage en Europe de l'Ouest et dans la grande majorité du globe. Akram Al-Azem finit donc en Tunisie où l'on voit débarquer en masse les victimes de la famine. À peine quelques années plus tard, c'est à la Tunisie de connaître la crise, en plein pendant l'état d'urgence. Akram et sa nourrice se font discrets et se font passer pour une mère et son fils. Ils sont bien davantage à l'abri en état d'urgence que dans leur ancien pays où les guette la Mort. À peine âgé de vingt-ans, Akram épouse une certaine Zahiba Snoussi. Quelques mois plus tard naît Sarah, au plus grand désespoir de son père, qui rêvait d'avoir un fils. C'est suite à cette naissance que les Al-Azem deviennent les El-Azem sur le registre civil. Dix ans après la naissance de Sarah naît Rami. Nous sommes en mille-neuf cents-quarante-cinq.

L'histoire de Lidye commence près de cinquante ans plus tard, vingt-trois ans après la naissance de Salil, son propre père, le fils de Rami El-Azem.
Elevé dans la tradition musulmane de la Tunisie, Salil a grandi avec des traces du catholicisme libanais, ancré dans la tradition familiale. Fermé à tout ce qui n'entre ni dans son éducation tunisienne ni dans son éducation libanaise, c'est contre toute attente qu'il tombe éperdument amoureux d'une Américaine en vacances à Djerba. Entre eux, c'est un véritable coup de foudre, un choix du Destin de les mettre sur la même route, deux âmes-sœurs qui trouvent enfin leur parfaite moitié. Athée jusqu'au bout des ongles, elle accepte pourtant de se convertir à ses traditions, à la seule et unique condition qu'elle puisse garder tous les privilèges dont elle jouissait en Amérique. Un compromis si infime qu'ils finissent par se marier. Trois ans après leur union naît leur première fille, Lidye, nommée ainsi en hommage à la mère de sa mère, décédée brutalement. Un prénom que Salil accepte avec joie puisqu'ils décident de l'orthographier à sa manière.

Leur fille est leur rayon de soleil. Joyeuse, curieuse, à l'écoute, elle apprend bien et fait absolument tout ce qu'on lui demande de faire, sans jamais rechigner. Salil adore sa fille. C'est son portrait craché. Celui de son arrière grand-mère, restée au Liban. Elle est sa petite fille modèle et ne manque absolument pas de l'amour de ses deux parents. Eveillée très tôt, elle adore parler avec eux, jouer avec eux. Ses deux parents sont ses meilleurs amis. Du moins jusqu'à ce qu'elle ait presque cinq ans. Les quelques mois qui ont précédé, elle a vu sa mère grossir et n'a pas eu vergogne à le lui souligner. Quand elle lui a dit qu'elle avait beaucoup de ventre, sa mère lui a répondu que c'était une bonne chose, que cela  voulait dire qu'il y avait de la vie. Lidye, elle, s'est contentée d'acquiescer, même si elle n'a  absolument pas compris ce que ça signifie. Mais, ce qu'elle a noté, c'est qu'une fois que sa mère n'a plus été aussi grosse, un bébé a pointé le bout de son nez : Ayem, sa petite sœur. Si les premiers mois elle s'est intéressée à la vie du bébé, elle s'est vite contentée de rester dans son coin, à regarder d'un œil mauvais ce petit être qui lui volait ses deux parents. Car chacun d'eux a bien plus accordé de l'importance à ce nourrisson qu'à la petite fille qui voulait toujours jouer avec eux et qui, chaque fois, a dû essuyer des refus.

Les années s'écoulant, le désintérêt de Lidye pour Ayem a grandi. En plus de lui voler sa mère, Ayem ressemblait comme deux gouttes d'eau à celle-ci, ce qui n'a jamais été pour plaire à son aînée. Puis Ayem n'a jamais ressemblé à la famille. À l'exception de leurs cheveux noir de jais, Lidye a toujours porté fièrement les traits typiquement libanais, la peau légèrement halée, les yeux aussi noirs que ses longs cheveux. Ayem, elle, a toujours été plus blanche encore que leur mère, et a des yeux bleus comme l'océan - ceux de sa mère.

La première année de la benjamine a noté une scission complète entre les deux sœurs. Ou du moins du côté de Lidye. C'est à ce moment-là que l'on a découvert à Ayem une malformation cardiaque génétique. Bien sûr, elle était la seule à avoir ce gène. Inopérable au Maghreb, les El-Azem ont commencé à s'inquiéter pour l'avenir de leur petit trésor. Ils prennent alors une grande décision. Une décision qui chamboule totalement leur vie : ils quittent la Tunisie pour s'installer à Washington, où vivait Madame avant son mariage. Anciennes relations, contacts intéressant, l'excuse ne vaut pas aux yeux de Lidye qui doit perdre les quelques amis qu'elle a réussi à se faire à l'école.
Une fois installés à Washington, c'est une ribambelle de médecins qui s'enchaînent, un peu comme s'ils faisaient chacun la queue pour un diagnostic. Tous différents, bien évidemment, de sorte qu'aucune décision ne puisse être prise aisément. De ce déménagement, naît non seulement la jalousie de l'aînée, qui disparaît complètement au profit de sa petite sœur. Rancœur, amertume, dégoût, rivalité et haine ont rendu Lidye la plus âpre possible avec sa pauvre petite sœur qui a toujours retenu toute l'attention du monde. C'est finalement alors qu'Ayem atteint les sept ans et que Lidye en a presque douze que l'on se décide à l'opérer. Opération à cœur ouvert. Avec tous les diagnostics, Lidye en a appris bien davantage que ce qu'elle aurait souhaité.

Après l'opération, la vie reprend doucement son cours. Officiellement, Ayem est guérie. Habituée à l'attention qu'elle a toujours eue, la petite fille n'hésite pas à jouer de sa fragilité pour avoir celle qu'elle pense mériter. Sans jamais se soucier de sa grande sœur, toujours dans le coin. Si Ayem n'a jamais été habituée à se soucier des sentiments de sa sœur, personne ne peut lui en vouloir - sauf Lidye bien sûr - car personne ne s'en est vraiment soucié depuis la naissance de la cadette. C'est sans doute pour cette raison qu'un second déménagement ne semble déranger personne. Et la famille s'installe à Fall River dans l'espoir de trouver un peu de calme après la tempête, pour se reconstruire après ce qui leur a semblé être la fin du monde, la perte de leur précieux petit amour. De son côté, Lidye s'intègre bien dans cette nouvelle ville. Elle se fait vite des amis, histoire d'échapper aux drames familiaux, majoritairement provoqués par sa sœur, qu'elle choisit de mettre au pied du mur chaque fois que celle-ci lui demande un peu d'aide : Lidye n'est pas là pour ça, elle a des parents qui l'aiment plus que tout, qu'ils s'en occupent.

Douée avec les enfants, l'aînée choisit de faire de nombreux stages en pédiatrie. À peine âgée de dix-huit ans, elle choisit un job alternant pour passer ses études d'infirmière et en même temps se former. La tentative se solde rapidement en échec cuisant. Documentée depuis toujours sur les problèmes cardiaques et sur la chirurgie cardiaque pour contrer les caprices de sa sœur, elle s'avère bien plus utile dans ce domaine. Après deux ans d'échec, elle passe ses études de médecine et, quatre ans plus tard, commence son internat à l'hôpital de la ville. C'est là qu'elle rencontre Jules. Une rousse énergique qui lui ressemble sur tant de points qu'elle n'arrive pas à faire autrement qu'à sympathiser. Elle réalise rapidement qu'elles ont aussi le même mode de vie. Notamment avec les garçons. Car depuis son arrivée à Fall River, Lidye s'est fait briser le cœur une fois. À partir de là, elle a décidé de ne plus laisser aucun garçon entrer dans sa vie de façon définitive. Seulement occasionnellement, quelques fois par nuit. Ce choix est récent, bien évidemment, ses parents ne l'auraient pas laissée faire avant sa majorité, à savoir dormir ailleurs, mais c'est un choix mûrement réfléchi. Lidye a décidé de rester seule à défaut d'être mal accompagnée sans pourtant se priver de l'être suffisamment peu longtemps pour ne laisser entrer personne. Sauf Jules, bien évidemment. L'évidence a été surprenante pour la jeune femme tunisienne, qui ne s'attendait pas à trouver en quelqu'un davantage que ce qu'elle a un jour pu trouver chez ses autres amis. Entre elles, ça a été une véritable fusion. Elles sont devenues colocataires et parlent toutes les deux de tout et de rien quand ça leur chante. Leur passif avec l'hôpital est aussi imposant pour elles que leur présent en son sein. Alors qu'elle déteste sa sœur, Jules est devenue pour Lidye la seule vraie sœur dont elle a jamais eu besoin : un double pour parler, pour être et réconforter, pour soutenir et pour l'être. D'ailleurs, bien qu'elle continue à suivre le plus possible les traditions de sa famille, quand il s'agit de sa famille, Lidye l'évite comme la peste : ses choix de vie ne sont pas toujours approuvés et, des années plus tard, Ayem reste aussi présente dans sa vie que lorsqu'elle est absente. Lidye préfère donc les éviter un maximum. Mais c'était sans compter que sa petite princesse de sœur, toujours sous les projecteurs, choisisse de lui voler la vedette dans le seul endroit où elle est tranquille : l'hôpital.

Cloé
Some legends are told. Some turn to dust or to gold. But you will remember me
âge : 24 ans. connexion : 5/7. comment nous as tu connu : J'ai fait partie de sa création pronoms utilisés en rp : je, tu, il/elle. crédits avatar/icones : écrire ici. type de personnage : inventé/scénario/pré-lien de @"Pseudo Auteur". un mot pour finir : écrire ici.


Dernière édition par Lidye El-Azem le Lun 17 Juil 2023 - 12:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lennon Hawks
  Lennon Hawks  
- Administratrice du forum -

▎ Messages postés : 1027
▎ Pseudo : midnight shadow.
▎ Faceclaim : cami mendes.
▎ Crédits : Cheekeyfire (av.), midnight shadow (sign.), schafcrs, stefansalvatored (gifs), etherea.
▎ Multi-comptes : jules & nevaeh.
▎ Points récoltés : 117
LIDYE ⊹ the night we met 505e3e1a9fb50c447297183d2a6a41f69f8e5bf2
▎ Your age : 31 yo (13.02.1992)
▎ Job/Studies : diplômée en droit spécialité droit pénal, avocate depuis 3 ans chez Oliveira & associates et héritière de la Hawks Financial Corporate.
▎ En savoir plus :
LIDYE ⊹ the night we met F473350875a380e230f45653c4de8a7ae50d9e7b LIDYE ⊹ the night we met 0e091d0def0562cd8c4c3830a798a72b4bef1a2b
- - there are roses in between my tights and fire that surrounds you. not all girls are made of sugar and spice and everything nice. some girls are made of sarcasm, wind, and everything fine.


LIDYE ⊹ the night we met 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6f3364417969524f434a773576413d3d2d3436383936333834382e313465336138666531313962653635313932373338343432353230372e676966
forgiveness is warm. like a tear on a cheek. think of that and me when you stand in the rain. i loved you completely. and you loved me the same. that's all. the rest is confetti.


LIDYE ⊹ the night we met Hxubc0
hey, sister, why you all alone? i'm standing out your window. hey, little sister, can i come inside, dear ? i want to show you all my love. i want to be the only one, i know you like nobody ever, baby.


▎ The one you love : LIDYE ⊹ the night we met A3368baef9cfae42e379abe659b6d03e8131ad35

▎ Annuaire rp : Soleine#3

Archivés : Soleine#2AlejandraJakeSoleine#1#rpezel#rpvalentina#rpuriah

https://likeariver.forumactif.com/t25-lennon-karma-is-a-bitch https://likeariver.forumactif.com/t115-lennon-karma-is-a-bitch https://likeariver.forumactif.com/t669-081-119-9208-lennon-hawks#4812
LIDYE ⊹ the night we met Empty
Message#
Sujet: Re: LIDYE ⊹ the night we met   LIDYE ⊹ the night we met EmptyVen 6 Sep 2019 - 20:54

Félicitations !
Tu es validé(e) !

Petit message du staff ⊹ Félicitations à toi, tu fais désormais partie des membres validés !

Avant de te lancer dans le jeu, nous te demanderons de passer dans le bottin pour recenser ton avatar, de même que dans les listings des logements et des emplois ! Pour te trouver des liens, tu es libre de poster ta fiche de liens dans la catégorie adéquate, de même que ton téléphone. Tu peux aussi, si tu en ressens le besoin, te servir de la partie scénario et préliens si tu attends un lien important pour ton personnage. Tu peux aussi choisir, si tu le souhaites, de te dédoubler.

Nous avons mis à ta disposition un système de points, qui pourra te servir pour être élu membre du mois et pour obtenir quelques avantages. Et s'il te manque un petit coin pour RP, tu peux aussi faire une demande de lieu

Tu pourras également retrouver le journal de la ville où tu pourras lire toutes les informations que nous mettons à ta disposition. N'hésite pas non plus à voter sur nos topsites et à poster sur nos fiches Bazzart et PRD. Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
 
LIDYE ⊹ the night we met
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIDYE ⊹ i am not the only traveller
» Lidye El-Azem ⊹ absence du 06.11 au 01.12
» #508-510-7432 (Lidye El-Azem)
» Lidye El-Azem ⊹ absence du 13.04 au 30.05.
» Lidye&Ayem • we're all victims of the way it hurts when the love is gone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: administration des personnages :: Les fiches de présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: