Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptySam 4 Mai 2024 - 20:36

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

« Il arrive... » dis-je à mon jumeau, les larmes coulant sur mon pâle sourire. J'ai passé une journée pourrie ! Entre la météo trop froide de janvier, les révisions sur lesquelles je ne parviens pas à me concentrer parce que je pense et le fait de ne pas savoir quoi faire par rapport à notre situation, je vais exploser ! Helios m'a pris mon portable une partie de la journée, histoire que je puisse me concentrer et il est resté à mes côtés la majeure partie du temps, révisant dans son coin lui aussi. Dans l'après-midi, je me suis mise sur mon piano afin de travailler mes morceaux pour le récital et l'examen de passage en deuxième année. Je n'ai pas encore réussi à terminer d'écrire le morceau que je voulais, parce que j'avais autre chose en tête.

Ça faisait deux jours que je cherchais à exprimer mes émotions à Achilles, lui dire que j'étais désolée de lui avoir caché quelque chose d'aussi important que ma relation avec Jim qui avait évolué plus vite que je ne l'aurais cru. Certes, je pense vraiment que mon guitariste était sincère en disant qu'il n'avait pas eu l'intention de me séduire au début de nos cours de guitare, mais j'avais un peu poussé le truc pour connaître ses sentiments et tout était de ma faute ! Si j'avais su rester à ma place, la petite sœur qui traîne dans le coin en bavant devant Jim sans jamais y toucher, ça aurait été plus simple... Mais je ne peux pas m'empêcher de l'aimer.. Je n'ai jamais réussi à le sortir de mon cœur depuis tout ce temps...

C'était une situation horrible, j'avais peur de perdre l'homme de mes rêves, mais aussi de saboter ma relation avec Achilles, mon héros, mon idole absolue, mon protecteur. Et Helios avait le cul entre deux chaises par ma faute, ce qui n'aidait en rien... Pfff bien trop compliqué ! Alors j'avais écrit quelques paroles en pensant à mon aîné, pour lui demander pardon de l'avoir déçu, que ce n'était pas mon but. Lui et moi nous parlions mieux en chanson, je savais que ça le toucherait plus qu'un texto. Je lui promettais d'être plus juste envers lui, d'être une meilleure sœur pour lui et de ne plus rie lui cacher. La mélodie trottait dans ma tête une partie de la journée et c'est quand j'envoyais à Jim un SOS que je trouvais quelques notes.

J'avais écris à mon petit ami pour savoir s'il pouvait venir me voir ce soir, parce que je ne pouvais pas tenir un jour de plus sans crever l'abcès. Nos messages étaient trop distants, je détestais ça, je ne voulais pas revenir en arrière... Imaginer qu'il puisse me rejeter était douloureux, ça me faisait repenser à toutes ces années dans son ombre, à l'aimer en secret alors qu'il sortait avec tout un tas de personnes. Ça me rappelait ma rupture avec mon ex, la sensation d’étouffer, l'incapacité à entrevoir l'espoir d'un jour nouveau, d'un autre amour potentiel.
Mais devais-je vraiment rester avec Jim ? Et si ça brisait l'amitié entre lui et mon frère ? J'écarquillais les yeux d'horreur à l'idée de biser les Scarlet Zombies alors qu'ils allaient peut-être renouer avec le succès. Non ! Je ne souhaitais pas être une Yoko Ono !

Balayant cette idée de ma tête, aidé par mon double, j'allais dans ma chambre pour me donner un coup de peigne. J'avais les cheveux attachés dans un chignon négligé toute la journée et bien que je trouve mon jogging plutôt sympa – et chaud malgré le crop top - je voulais être un minimum présentable ! Bon, ok vu la gueule des mes yeux bouffis, ça allait être difficile de faire croire que tout va bien, mais est-ce que ce n'était pas ça, l'amour ? Se montrer sous son véritable jour ? De plus, comme me l'avait rappeler Helios, Jim m'avait connu gamine, il en avait vu d'autres ! Les robes nulles de ma mère, les coupes de cheveux improbables et les hontes d'être malade devant lui ! Je n'avais jamais fait semblant avec Jim, je faisais juste en sorte d'être plus à mon avantage ces dernières années pour lui envoyer un message – trop – subliminal.

Je stresse un peu en attendant, relisant mes notes quand la sonnerie retentit dans l'entrée. Mon cœur fait un bon. « C'est lui ! » soufflais-je à mon jumeau qui pris ça comme le signal pour nous laisser seuls. Je me levais sans attendre, tremblant de tout mon corps. C'était vraiment trop bizarre de recevoir Jim après l'avoir quitté dans un silence de plomb mardi matin, sur le parvis de la fac. J'ouvre presque timidement la porte et me retrouve nez à nez avec lui. Mon regard se plante dans le sien et je cesse de respirer une seconde. Non, je ne peux pas me résoudre à suivre la raison, mon cœur hurle de le couvrir d'amour. Et c'est plus ou moins ce que je fais, mes jambes me faisant me rapprocher de lui, mes bras se nouant autour de son torse. Je ne crois pas l'avoir déjà jamais serré aussi fort dans mes bras. « Je suis tellement contente que tu sois là. »sanglotais-je, ne pouvant me retenir de verser une larme dans le couloir.

Ses bras autour de mon petit corps me font du bien, il m'a manqué alors que ça ne faisait que deux jours. Mais cette distance entre nous, le scandale avec Achilles, j'avais l'impression que ça faisait toute une vie loin de mon géant. Ses lèvres viennent chercher les miennes et je me laisse aller, comme le premier soir, juste après sa fête d'anniversaire, la musique résonnant dans ma tête. Je n'entends même pas la porte se refermer, je m'agrippe à lui avec force, jusqu'à être à bout de souffle. Puis, nos corps s'éloignent quelque peu. J'ai les joues rouges et lui aussi, ses yeux brillent autant que les miens et nous lâchons en même temps un : « Désolée. » qui me fait sourire.
« Je... Viens. » dis-je en l'entraînant dans la pièce de vie où tout mon bazar est encore étalé sur le canapé et la table basse. Je rassemble rapidement mes papiers pour au moins dégager le canapé et décale mon clavier de l'autre côté pour que l'on s'installe. Nous n'avons pas besoin de nous demander comment va l'autre, comment était la journée. Tout ça, c'était des banalités stupides et nous avions mieux à nous dire. Je ne savais pas trop comment commencer, quoi lui dire.

©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.


Dernière édition par Astoria Talis le Dim 5 Mai 2024 - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyDim 5 Mai 2024 - 0:55

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


Quand j'ai lu son message, mon premier réflexe a été la panique, au moins un peu. Mes petites voix intérieures me hurlent directement dans le creux de l'oreille que j'avais tout foutu en l'air, qu'elle allait me quitter, que de toute façon, c'était mieux comme ça puisque c'est évident qu'elle mérite bien plus que moi... ouais, c'est évident… Mais putain, je ne veux pas. Non je ne veux pas que tout s'arrête, pas comme ça, pas maintenant. Surtout pas à cause de la réaction de son frère. J'avoue avoir encore du mal à digérer ce qu'il s'est passé lundi soir, mais je me connais ça finira par passer, enfin j'espère que j'arriverai à passer outre.

Si encore, c'était ma faute, je veux dire par là, si je m'étais comporté comme un connard, ou encore qu'elle n'avait plus de sentiments pour moi, je comprendrais parfaitement qu'elle s'en aille, ça me ferait mal, mais j'accepterais. Mais là... non, pas de cette façon. Je sais qu'elle souffre de s'être disputée avec son frère, elle tient tellement à lui... mais il est hors de question que j'accepte qu'elle me largue à cause de lui. Même si j'adore Achilles, du moins, en temps normal, je refuse qu'il interfère dans nos histoires. C'est avec cette pensée en tête que j'ai sauté dans mon van pour la rejoindre. Son « il faut qu'on parle » me foute les jetons, alors je mets la musique bien forte pour me concentrer sur autre chose le temps du trajet.

J'ai fait au plus vite pour arriver chez les jumeaux, je n'en peux plus de cette tension de merde entre nous, on ne sait plus quoi dire, et par message, c'est encore pire... je ne veux pas être distant avec elle... mais je n'arrive pas à réfléchir et à être moi-même en ce moment, alors je vous laisse imaginer la gueule de mes textos. J'ai juste besoin de la serrer dans mes bras, de lui dire que je l'aime et de ne plus la lâcher pour disons... les trois prochains mois, minimum ? Je déteste cette situation. J'arrive devant l'immeuble sans m'en rendre compte, comme en pilote automatique, me gare en trombe et coupe le moteur. J'essuie une larme qui s'est échappée de mon œil en sortant de mon véhicule et souffle un grand coup avant d'entrer dans le bâtiment.

Heureusement pour une fois, je ne croise personne dans le hall, pas de Mamie Geignarde à sa fenêtre et pas d'enfant dans les couloirs, ça tombe bien je ne voulais voir personne, personne d'autre qu'elle. Je monte dans l’ascenseur et fixe mon reflet dans le miroir... putain mon gars t'a une de des tronches, c'est catastrophiques. Je n’ai jamais eu autant de cernes de ma vie, et je ne parle même pas de mon teint... je crois que ça se voit vraiment que je suis un vrai zombie depuis deux jours. Ça aurait été le bon moment pour tourner un clip tien... un léger sourire se glisse sur mes lèvres à cette idée, t'as raison de remuer le couteau tout seul Jim super idée.

Je suis sorti de mes pensées par le bruit significatif qui m'indique que l’ascenseur est bien arrivé à leur étage. Je glisse une main sur mon visage pour tenter de me réveiller en vain, puis je quitte la cabine pour me rendre devant la porte du loft. Et je me fige, la main en suspens prête à appuyer sur la sonnette quand la peur me prend les tripes de nouveau. Ma respiration devient courte, et j'ai l'impression que mon cœur va s’arrêter de battre... je recule d'un pas, peut être deux, tirant sur le col de mon t-shirt qui me donne l'impression de m'étouffer...

Je ferme les yeux et me concentre sur ma respiration, répétant les exercices que je connais pour calmer une crise d'angoisse... C'est bien plus simple quand Zepp est là pour m'aider, tout comme je le fais pour lui, ça me prend quelques minutes avant de réussir à me calmer complètement. Minutes pendant lequel mon cerveau tourne à toute vitesse... j'ai peur, bien trop peur. Putain de merde, il faut que j’arrête de me torturer comme ça... je n'ai aucune idée de pourquoi elle veut qu'on parle, aussi bien je me trompe totalement et ça n'a rien à voir... Pourquoi c'est si compliqué les relations, hein ? Pourquoi ? J'en peux plus, ça ne peut plus durer... si j'ai vraiment tout perdu, autant arracher le pansement au plus vite.

Alors je m'approche de nouveau de la porte d'entrée et sonne. Le temps qu'elle vienne m'ouvrir, me paraît être une éternité... j'ai peur de ce que je vais lire dans ses yeux quand elle me regardera. Est-ce que j'y trouverai de la colère ? Du dégoût ? De la tristesse ? J'ai peur. Je vois la porte s'ouvrir doucement, trop doucement, et je la vois enfin. Elle a sans doute traîné dans son jogging toute la journée, ce jogging que je trouve si joli sur elle, tout lui va de toute façon. Elle tremble et mon souffle se coupe complètement quand elle redresse les yeux vers moi. Elle aussi a pleuré, c'est certain, et je n'arrive pas comprendre ce que je lis dans le fond de ses yeux... tout ce que je comprends pour le moment, c'est qu'on est tous les deux malheureux.

Elle s'avance vers moi et enroule ses bras autour de mon torse, les miens viennent automatiquement se refermer autour d'elle, lui rendant son étreinte avec autant de force que la sienne. Elle se met à pleurer un peu contre moi et je ne peux retenir quelques larmes de soulagement qui viennent s'écrouler dans ses cheveux. Elle ne m'en veut pas... c'est plutôt bon signe, non ? Je crois ? Je la sert encore plus fort dans mes bras, et je souffle

- Je suis content que tu m’aies dit de venir, vraiment content.

Et je plonge à nouveau mon nez dans ses cheveux, inspirant son odeur à pleins poumons. Mon étreinte redouble d'intensité alors qu'on reste tous les deux plantés dans ce foutu couloir à laisser couler notre tristesse. Je glisse une main sur sa joue pour qu'elle relève la tête et viens l'embrasser, je la sens se détendre un peu dans mes bras, je fais de même, avançant un peu vers l'intérieur de son appartement pour pouvoir fermer la porte derrière nous. On finit par se séparer, à bout de souffle et peut être un peu moins stressé. On se regarde dans les yeux, chassant les dernières larmes qui s'y trouvent d'un battement de cils.

- Désolé

C'est le seul mot qui me vient et visiblement à elle aussi, ça nous fait sourire tous les deux, une fois de plus, et même si ce n'est rien, j'ai l'impression de retrouver un peu de notre complicité. Ça me redonne espoir, un espoir ou notre « nous » va survivre finalement. Elle me tire par la main et m’entraîne à sa suite dans le salon, je l'aide un peu à pousser les papiers, et je me laisse tomber dans le canapé. Je la vois hésiter un peu, comme si elle ne savait pas vraiment qui faire ou dire... un peu comme moi finalement... c'est sans vraiment réfléchir que je m'affale un peu plus dans le canapé et ouvre les bras en grand.

- Viens par là, je veux plus être loin de toi.

Je glisse mes bras dans son dos et viens le caresser doucement de haut en bas pour nous donner du courage à tous les deux. Je reprends doucement.

- Ça, c'était des journées de merde, hein... Je ne veux plus que ça arrive... je déteste savoir que tu ne vas pas bien et je me déteste de ne pas avoir su quoi faire avant. J’espère que ne tu ne m'en veux pas... je crois que j'ai eu du mal à intégrer ce qui s'est passé.

J'ai déposé un baiser dans ses cheveux et ai caressé doucement sa joue de mon pouce en lui parlant.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyDim 5 Mai 2024 - 18:34

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

Le regard de Jim me perturbe avec violence, mais ce n'est pas tout à fait pareil que d'ordinaire. À tout ce que je ressens quand ses yeux se posent sur moi s'ajoutent de la tristesse et de la culpabilité, parce que je vois bien qu'il ne va pas bien. Il est pâle, plus que d'habitude, et ses cernes... Mon Dieu ! Ce n'était déjà pas la bonne période de l'année pour lui qui se remémore sa mère et tout ce qui s'est passé lorsqu'elle est morte. Je revois la même solitude dans son regard doré que le jour de l'enterrement, quand il est parti avec Zeppelin. Je n'avais pas tout compris à ce moment, j'étais bien trop jeune pour analyser ce qui était en train de se passer, mais j'avais grandi et je pouvais voir toute la douleur qu'il ressentait aujourd'hui, parce qu'il avait aussi peur que moi de voir notre relation voler en éclat et de se retrouver à nouveau tout seul, sans personne à ses côtés pour l'aimer et prendre soin de lui.

Je savais que sans lui, je ne voulais plus d'autre homme, il était celui qui faisait battre mon cœur depuis qu'il avait appris ce qu'était l'amour avec un grand A, il m'était impossible de passer à autre chose, de vivre auprès de quelqu'un d'autre que lui. Je ne pense même pas faire ma drama quenn quand je dis que je finirais plus facilement au couvent que mariée à un type rencontré quelque part après Jim. Non, il n'y avait pas d'après Jim !
Mes bras autour de lui, je le serre plus fort que jamais, profitant de sa chaleur pour reprendre des forces, me raccrochant à son T-shirt comme pour rester dans la réalité, parce que j'ai besoin de savoir qu'il n'est pas juste un rêve. Sa voix, son baiser, je m'apaise à son contact, bien que la douleur soit encore bien présente, mais c'est un début, ça veut dire que tout n'est pas brisé entre nous.

Après nous être éloignés, nous parlons en même temps, pour dire la même chose, parce qu'il n'y avait rien de plus à dire en fin de compte. J'étais tellement désolée de l'avoir repoussé ces derniers jours, de ne pas avoir été réceptive et aussi enjouée que d'habitude lundi soir. J'avais bien trop mal quand Achilles est parti, je ne savais plus comment agir, quoi faire, qui j'étais. Je venais de briser la confiance que mon aîné avait pour moi, d’entacher notre relation que nous avions mis du temps à construire. Sans la musique, nous ne serions sûrement pas aussi proches aujourd'hui, parce que mon intérêt pour le piano m'avait permis d'entrer dans son monde, de percer sa carapace et d'en faire un de mes meilleurs amis...

C'est à cause de tout ça que je me sentais si coupable et que j'étais incapable de savoir quoi faire avec Jim. J'avais dit à Helios que je voulais mourir d'être si loin de lui, d'avoir aussi mal, comme jamais, parce que j'avais enfin l'homme de mes rêves et on me l'arrachait de force, arrachant mon cœur au passage... Sans mon jumeau, je crois que j'aurais été capable de faire n'importe quoi, ce qui aurait été stupide au final, il avait raison... Reproduire ce qui traumatisait le guitariste n'était pas une bonne idée et je me suis promis de ne plus jamais avoir ce genre de pensée !

Jim m'aide à ramasser mes papiers, on ne dit plus rien, même une fois installés sur le canapé. J'observe son visage comme pour l'imprimer dans ma mémoire, et laisse volontiers mon géant m'offrir une étreinte. Je ne me fais pas prier pour me blottir au creux de ses bras, mon oreille collée à son cœur, mes cheveux à moitié devant mon visage, comme souvent pour cacher mon émoi. C'est un mécanisme de défense comme un autre. J'acquiesçais à sa phrase, c'était bien une journée de merde, tout était merdique depuis lundi, alors que ça aurait dû être une super soirée après le cours de guitare... Les larmes montent à nouveau, mais se figent dans leur descente alors que je me relève, perturbée par la plainte de mon amoureux. Lui en vouloir ? Il est fou !? « Quoi ? T'en vouloir ? À toi ? Rien n'est ta faute, Jim ! Je suis tellement désolée d'être partis comme ça hier matin, de t'avoir mis des vents avant d'oser te répondre... J'avais peur que toi, tu m'en veuille ! » dis-je, ma voix s'éteignant sur la fin de ma phrase.

Tout ça n'était qu'un malentendu, nos échanges par messages n'étaient qu'une suite de malaises parce que nous nous sentions tous les deux bien trop coupables pour le reconnaître, se flagellant plus que de raison. J'entrelace mes doigts à ceux de mon géant. « Tu n'es pas le seul à avoir du mal à gérer la situation. Je ne mange presque rien, je suis ailleurs, je n'arrive plus à dormir. Je fais des cauchemars parce que j'ai peur tout perdre, de devoir choisir entre Achilles ou toi, d'avoir foutu en l'air votre amitié et les Scarlet par la même occasion... Je peux pas... Je veux pas briser votre rêve alors que vous êtes en train de vous remettre en selle ! J'ai pas le droit d'être égoïste, je le sais, mais... Jim, je suis incapable de vivre sans toi, ça je l'ai compris depuis que j'ai douze ans. » avouais-je, rougissant peut-être un peu, mais ça ne se voit pas forcément sous les larmes que je ne peux pas retenir.

Cela fait trois jours qu'une petite voix me dit que tout est ma faute, que je fais des cauchemars où mes proches, ceux que j'appelle une famille, m'en veuille d'avoir fichu en l'air leurs chances de remonter sur scène, que je rêve d'un Jim malheureux que je le quitte, ou d'un Achille furieux que je ne sois pas de son côté et accepte de rompre. Je vois encore son regard lorsque nous lui avons annoncé être ensemble, le ton de sa voix... Zeppelin et Helios ont bien tenté de me résonner tour à tour, mais je n'avais pas donné de nouvelles au batteur depuis mon départ de la coloc, craignant qu'il perde lui aussi un ami par ma faute, parce qu'il est bien trop proche de Jim, parce qu'il avait tout compris avant les autres et n'avait rien dit.
Mon corps tremble de toutes ces émotions que je ne parviens pas à retenir et mes mains communiquent tout ce que je ressens à mon petit ami. Je ne sais plus quoi dire après ma déclaration et j'ai l'impression qu'il se passe une micro-seconde comme une éternité avant la réponse de Jim, mais je ne le quitte pas des yeux tout le temps qu'il parle.

©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyLun 6 Mai 2024 - 12:00

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


Je ne reste pas très longtemps à attendre les bras tendus avant qu'elle ne vienne se blottir contre mon torse. Je me sens tellement soulagé de pouvoir la serrer contre moi comme ça, je crois que j'en avais sincèrement besoin, je la serre encore plus fort dans mes bras, chérissant ce contact qui m'a bien trop manqué au cours de ses derniers jours. Je lui parle et m'excuse d'avoir été aussi distant ces derniers jours, tout en caressant son dos d'une main remontant parfois sous son crop top et sa joue du bout des doigts de l'autre.

Puis elle se redresse, d'un coup, comme si j'avais dit la pire des conneries du monde. Elle plonge de nouveau ses beaux yeux bleus dans les miens et s'insurge que je puisse penser qu'elle m'en veuille. Alors, du coup, elle ne m'en veut pas ? Genre, pas du tout ? Je me sens d'un coup bien plus léger, et un petit sourire vient étirer mes lèvres et je lui vole un baiser chaste avant de lui répondre. Je reprends un peu plus sérieusement. Est-ce que c'est ce que je lui ai inspiré ? Elle a eu l'impression que moi je lui en voulais ? J'ai mis quelques secondes à lui répondre comme sonné par ses mots.

- Comment est-ce que je pourrais t'en vouloir enfin ? T'y es pour rien si ton frère a un caractère de merde, tu sais... Je suis vraiment désolé que tu aies pensé ça. Je ne voulais pas... je crois que j'ai juste eu besoin d'un peu de temps pour comprendre... j'avais peur que tu puisses m'en vouloir de ne pas avoir été très cool non plus... ou d'avoir mal géré tout ça... Je dépose un bisou sur le bout de son nez. Alors s'il te plaît, ne t'excuse pas, on a tous les deux paniqué un peu je crois, non ? Et puis, si tu t'excuses, alors je m’excuserai aussi, donc tu recommenceras, puis moi, et ainsi de suite jusqu'à la fin des temps.

Je ris doucement, content de réussir à dédramatiser un peu tout ça. Surtout que je crois que je commence peu à peu à comprendre... elle vient glisser ses doigts entre les miens, liant nos mains comme pour se prouver qu'on est bien là, l'un pour l'autre, l'un avec l'autre, ensemble. Elle m'explique son ressenti des dernier jours et ça me fend un peu plus le cœur. J'ai été con, j'aurais dû venir la chercher mardi soir déjà... ne pas la laisser seule... je suis certain que ça m'aurait fait du bien à moi aussi avec le recul. Elle se torture bien trop depuis ces deux jours, un peu comme moi peut être. La savoir dans cette tourmente me brise le cœur un peu plus, je vois bien qu'elle ne va pas bien, ça m'a frappé à peine entrer dans l'appartement. Elle aussi a des yeux rougis et a l'air épuisée. Je laisse mes yeux plantées dans les siens et vie replacer une mèche de cheveux derrière son oreille tendrement.

- Hé sweetheart, jamais je te demanderai de choisir ok ? Jamais ! Je refuse catégoriquement qu'Achilles interfère entre nous. Si t'en as marre de moi, que tu ne m'aimes plus ou je ne sais pas quoi d'autre, je comprendrai que tu t'en ailles, mais ça sera TA décision que je respecterai. Si par contre tu t'en vas parce que ton frère n'est pas content, crois-moi que je ne te laisserai pas faire. Je n'ai pas du tout l'intention de partir, loin de là, peu importe ce qu'il se passe. J'ai bien trop besoin de toi à mes côtés... Je refuse que tout ça s'arrête à cause de lui.

Je marque une petite pause tout en caressant ses cheveux doucement. Je réfléchis à toute vitesse. Est ce que je serais réellement prêt à tout plaquer comme ça du jour au lendemain ? Si la situation doit en arriver là, ça tuerait sans doute une partie de moi... Les Scarlet Zombies, ils ont une place très importante de ma vie, c'est ma famille, c'est mon meilleur moyen d'expression... être sur scène, c'est un truc de dingue, je sais que j'ai tout autant besoin de ça pour être bien. La musique, c'est ce qui m'a maintenu en vie jusque-là... Mais maintenant je ne peux plus imaginer continuer sans Astoria, ça serait une autre part de moi qui partirais en fumée.

Mais je ne veux pas  non plus que ça soit un sujet de stress pour Astoria... alors autant être franc avec elle, de toute façon on est là pour parler non ? C'est quoi les perspectives pour la suite, qu'Ache finisse par se calmer et que tout redevienne comme avant serait la meilleure chose, et nous connaissant tous, c'est ce qui a le plus de chances de se passer, mais ça prendra sans doute un peu de temps. Et si jamais on en arrive au pire des cas... et bien, y' a plein d'autres très bons guitaristes, des meilleurs que moi, même... alors je ne me fais pas de souci pour l'avenir du groupe. Même si je préfère ne pas penser à cette vision-là. Je reprends doucement.

- Je ne veux pas que tu t'inquiètes du groupe, d'accord ? Je ne vais pas te mentir, ça me ferait vraiment  mal de perdre ça, parce que c'est une énorme partir de ma vie et que j'ai besoin de ça pour être vraiment moi. Mais j'ai confiance en nous tous. Je déglutis et prends une grande inspiration. Même si pour le moment j'en veux beaucoup à ton frère, je sais que ce n'est pas un con, il tient beaucoup à toi et c'est ce qui le fait agir comme ça... Ça fait mal et ça n’excuse rien, mais je comprends pourquoi il a agi comme ça. Il va bien finir par se calmer et revenir sur ses actes... je fais confiance aux gars pour l'aider à redescendre. Ça va peut-être me prendre un peu de temps pour que je lui pardonne, mais je vais faire un effort moi aussi. Je te promets que je vais essayer de lui pardonner pour que tout redevienne comme avant. Alors sois égoïste, laisse-moi rester avec toi parce que de toutes façons de je refuse de partir. Tu es coincé avec moi et c'est tout ! Je ne partirai pas, j'ai confiance en nous et je sais qu'on s'en sortira.

Je me fais cette promesse à moi-même. Là tout de suite je n'imagine pas le pardonner, mais dans quelque temps... j'aurais digéré tout ça et je serais alors capable d’envisager une discussion avec le chanteur. Peut-être même de tourner la page qui sait ? S'il s'excuse, ce qui serait une première, ça sera un bon début. Je viens poser plusieurs baisers sur son front, sa joue, son nez en souriant, puis je viens m'emparer de ses lèvres avec tout l'amour qui m'anime. Ce baiser redouble d'intensité quand elle me répond, nous laissant sombrer un peu plus entre passion et larmes. Je ne peux juste pas m’imaginer continuer sans elle. Quand on se sépare, les yeux brillants et le souffle cours, je reviens un peu sur nos comportements de ces derniers jours. Elle non plus n'a pas mangé, ça ne me plaît pas trop, elle qui d'habitude se jette sur la nourriture et les sucreries.

- Si j'ai tout bien compris, toi non plus n'a pas trop mangé depuis lundi... alors, je te propose qu'on se commande un truc, ce que tu veux et pas forcément beaucoup, mais il faut que tu manges un peu. Tu as besoin de carburant ! Je te promets de manger aussi. Le tout devant un film avant d'aller dormir... je n'aime pas m’imposer, mais il est hors de question que je rentre chez moi ce soir. Je reste avec toi, au moins pour cette nuit.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyVen 10 Mai 2024 - 20:23

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

Je n'en reviens pas d'être comme ça, de me torturer autant l'esprit alors que ni Jim, ni moi n'avions aucune raison de nous en vouloir. Il avait raison, ce n'était pas nous le problème, c'était Achilles ! J'aime mon frère de tout mon cœur, il est mon héros, je suis sa plus grande fan et ce depuis l'enfance ; j'ai toujours tout fait pour qu'il me voit, qu'il m'aime et nous accepte, Helios et moi, alors que je n'étais même pas consciente de tout ce qui faisait son dégoût au début. Pour moi, il était mon frère, mon modèle, je n'avais pas idée de ce qu'il avait dû traverser pour arriver jusqu'à nous, de son chagrin, de la difficulté à accepter avoir une nouvelle figure paternelle, mais j'avais senti que je devais le faire sourire, lui apporter quelque chose de positif pour que notre famille tienne le coup ! Et ça avait marché ! Aujourd'hui, nous étions plutôt heureux tous les six malgré les différences d'âge et de goûts, un joli assemblage de personnalités et je ne changerais ça pour rien au monde.
Mais il faut bien avouer qu'Ache à toujours eu un caractère de merde et qu'il peut se montrer méchant et cruel quand il s'y met... Je comprends, moi aussi, pourquoi il a agi ainsi, le sentiment de trahison. Nous en avions assez parlé avec Helios et ma mère. J'ai trop traîné, j'aurais dû lui dire en tête à tête, ça se serait mieux passé que de nous trouver tous les deux comme ça... Comme Jim le disait, mon frère ne voulait que mon bonheur et me protéger, il l'avait toujours fait et chacun savait toute la haine qu'il vouait à mon dernier ex et ce qu'il avait fait pour moi. J'avais du coup un peu peur pour mon guitariste pour cette raison...

« Non, tu as été bien... Enfin... La situation était pourrie, personne n'a rien gérer, on était sus le coup de l'émotion, surtout lui... Je sais que c'est pas facile, je suis la première à virer toute personne qui s'approche d'Helios et que je ne juge pas digne de lui. Spoiler alerte, personne ne l'est... Mais je suis désolée d'avoir laissé traîner les choses. J'aurais dû lui dire à Noël. » m'excusais-je encore, ce qui eut pour effet de faire râler un peu Jim qui me dit d'arrêter parce que sinon nus en avions pour l'éternité. Je ris tout doucement, parce qu'il avait raison, il fallait passer à autre chose, trouver une solution pour avancer... Mais j'avais du mal à savoir comment.

Mes rêves étaient en vrac, je ne dormais pas beaucoup et pas seule, puisque j'avais empêché mon jumeau de passer des nuits calmes. Mais je sais que sans lui, ça aurait été pire, il savait m'apaiser et prenait soin de moi. Lui me soutenait, pas comme Achilles... Et je ne pouvais même pas lui en vouloir, c'était moi qui avais merdé ! Helios m'avait dit plusieurs fois de ne pas attendre, que ça risquait d'être pire et il avait raison en fait... Et maintenant, je craignais d'avoir tout fichu en l'air ! L'idée même de détruire tout ce que mon frère avait construit me donnait la nausée. La mort de Heath avait déjà été terrible et nous avions cru qu'il ne s'en remettrait jamais, qu'il ne pourrait pas retrouver quelqu'un et reprendre le groupe, que tout était fichu avec les problèmes d'addiction. Nous avions failli perdre Zepp aussi, il en voulait à la terre entière, alors imaginer que cela se reproduise, qu'il nous déteste tous d'avoir gardé un secret aussi énorme... Sans Jim, il n'y avait plus de groupe, parce qu'il faudrait encore repartir de zéro, trouver un nouveau local, de nouveaux musiciens parce que je ne sais pas à quel point les autres prendraient parti, mais ce serait terrible. Et reprendre du début, je ne pense pas qu'Achilles en soit capable encore une fois, il avait trop souffert...

Alors quoi ? Quitter Jim ? Le seul homme qui avit jamais été là pour moi ? Le premier mec dont je sois tombé amoureuse de ma vie et qui m'a hanté chaque jour qui passait, à se retrouver dans mes ex, à partager ses bonbons avec moi, à se montrer si proche et pourtant si loin toutes ces années ? Non ! Maintenant que j'avais pu lui avouer mes sentiments et qu'ils étaient réciproques, je ne me voyais pas faire machine arrière, tout arrêter et avancer dans la vie... Là, c'est moi qui serais incapable de tout reprendre de zéro ! Et mon compagnon avait raison, une séparation devait être de notre fait, pas d'un tiers et laisser mon aîné décidé pour nous était une erreur, la plus belle connerie du siècle, oui ! « Je... J'ai besoin de toi aussi. Je suis amoureuse de toi depuis mille ans, ça ne changera jamais, ça croit moi ! Je ne pourrais jamais ne plus t'aimer, je refuse de te perdre. » assurais-je en me jetant à son cou pour le serrer fort contre moi.

Sa main dans mes cheveux m'apaisent, tout autant que moi de lui caresser la nuque. Comment douter de notre relation quand on nous voit ? Comment on peut vouloir nous séparer ou trouver ça malsain ou étrange d'être ensemble ? Achilles ne voit que la différence d'âge et les liens qui nous unissent à lui je pense. Helios n'a jamais eu de souci avec l'âge de Jim. Il savait que c'était compliqué, mais il ne m'a jamais interdit de l'aimer pour cette raison. Ah ça, me dire qu'il était un grand nigaud maladroit, un coureur, qu'il n'était pas digne de sa jumelle, ça oui il l'avait dit ! Mais l'âge, non jamais...
Mais ne pas m'inquiéter pur le groupe était plus complexe, je n'avais pas arrêté de retourner la situation dans ma tête et si Achilles s'obstinait dans sa colère, tout serait fichu, il ne pouvait pas y avoir de groupe sans cohésion, c'était ridicule ! Je grimaçais quand Jim me disais tout ça, qu'il fallait avoir confiance en eux. Lui aussi était fâché contre mon frère et j'acquiesçais, tout ça me mettait mal à l'aise.

Jim se montrait terriblement mature, prêt à pardonner le moment venu, d'avoir une discussion avec le chanteur pour apaiser les tensions. Sa façon de parler me faisait sourire à travers mes larmes, me faisant me dire que j'avais fait le bon choix, qu'il était fait pour moi. Nous allions nous tirer vers le haut. « J'espère tellement que tu as raison... Je pourrais pas supporter de jouer les Yoko Ono, je veux que vous alliez loin ! Alors il faut qu'Achilles arrête. On ne fait rien de mal, tu ne m'a pas forcé la main, c'est plutôt l'inverse même quand on voit tous les moyens déployer depuis le début de l'été sérieux ! Il me pense trop sage et innocente, il n'a aucune idée de tout ce que je vis dans son dos. » Ma relation, mes cours, la pression, Helios, les Serpents. Tout ça lui était inconnu, mon jumeau et moi avions bien plus de secrets pour notre famille qu'ils ne pouvaient l'imaginer. « Je te promets de tout faire pour que ça s'arrange. Maintenant que je t'ai, c'est hors de question de te laisser filer ! Toi aussi, tu es coincé avec moi. » affirmais-je avec la même conviction que lui.

C'était une promesse, celle de rester ensemble quoi qu'il arrive, de se battre pour notre amour en espérant ne pas en arriver au destin tragique de Roméo et Juliette, parce que j'avais joué cette pièce et je n'avais aucune envie d'avaler du poison ! Mon seul poison, c'était Jim, il était ma drogue, je voulais l'avoir contre moi en permanence, sentir ses baisers comme il le faisait maintenant embrassant mon visage un peu partout, jusqu’à arriver à mes lèvres, ce qui me fait m'embraser instantanément. Je ne me fais pas prier pour répondre à son appel, agrippant sa nuque de mes deux mains pour lui montrer à quel point je l'aimais. Il parvient à me faire changer d'état d'esprit, je me sens plus légère de lui avoir parlé ce soir, d'avoir mis les choses au clair et de pouvoir entrevoir une lueur d'espoir.

Je me détache de mon amoureux pour mieux me blottir contre lui, fatiguée de toutes ces émotions. Il met quelques secondes avant d'ouvrir la bouche, narrant les faits depuis lundi soir. En effet, je n'ai pas mangé grand-chose, même pas mon paquet de bonbon de révision – oui j'ai un paquet spécialement pour réviser et alors ? - rien ne me semblait vraiment intéressant tant je me torturais. Helios m'avait fait de bons plats pour tenir le coup, mais je mangeais sans appétit, rien n'avait de saveur... J'ai conscience que ça peut paraître débile parce que ça ne fait que deux jours que nous avons fait exploser une bombe aussi grosse, mais la violence d'avoir déçu Achilles m'avait placé dans un état de choc. « C'est une bonne idée, c'est pour ça que je t'aime ! Ça et tes lèvres percées. Sans parler de ton corps ! » Mamamama ce type me rend folle ! C'est sorti tout seul, je n'ai pas contrôlé et je me mets à rougir de mes paroles, bien que j'ai tout à fait le droit de les exprimer, ça me fait toujours un peu bizarre de me dire que je sors avec Jim !

Je me lève rapidement pour aller à la cuisine chercher les prospectus des restaurants, puis vais voir mon double pur savoir s'il veut rester avec nous. Il n'est pas d'humeur à tenir la chandelle et préfère aller chez notre voisin, Josh alias Quechua, pour une soirée jeux vidéo. C'est drôle qu'il soit ami avec lui, mais c'est cool qu'il sorte un peu, même si c'est pour aller à côté, il se fait des amis et je les aime bien ! Et si le type vient à nous faire des réductions au Starbucks, il va m'y voir tous les jours ! Je retourne donc voir mon beau guitariste avec les papiers. « Helios va passer la soirée chez Quechua, on reste en amoureux. Je sais pas de quoi t'as envie, moi tout me va, pizza ou sushis c'est toi qui voit. » fis-je en étalant les prospectus sur la table basse.
En attendant la livraison je range un peu plus mes cours pour les déposer sur la table de ce qui sert si peu de salle à manger, avant de retourner près de Jim. « Merci d'être là. T'imagines pas à quel point ça me touche, j'aurais pas pu tenir une journée de plus, surtout avec ces foutues révisions ! Demain en plus, je dois passer la journée avec le crew pour révision des Deaf studies, y'a plus de trucs à savoir qu'on le pense. » fis-je en pinçant les lèvres et en hochant la tête de haut en bas. C'était un sujet vaste et complet, que j'adorais mais qu'il fallait apprendre rigoureusement. Mais pour l’instant, c'était l'heure de manger ! « J'y vais ! Choisis ce que tu veux regarder, tant qu'on est ensemble, tout me va. » Je sautais du canapé pour aller ouvrir et payer le livreur, la faim me prenant dès que l'odeur monta.

©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyLun 13 Mai 2024 - 0:50

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


Ces mots résonnent en moi comme un écho, « Je ne pourrais jamais ne plus t'aimer, je refuse de te perdre. » Ils réchauffent encore un peu plus mon cœur tout autant que son étreinte et ses mains qui caressent doucement ma nuque, provoquant de longs frissons qui parcourent l'intégralité de mon corps. Je trouve ça complètement fou qu'elle me fasse autant d'effet alors que la situation dans laquelle on se trouve est absolument effrayante. Ceci dit, cette situation est justement bien trop prise de tête pour penser à autre chose.

Moi non plus je ne veux pas être un poids pour elle, je refuse également qu'elle souffre  à cause de moi ou que son frère remette de la distance entre eux deux par ma faute. Mais je refuse par dessus tout de sacrifier notre relation... Astoria a pris une place si importante dans ma vie en si peu de temps... même si j'ai encore un peu de mal à le réaliser parfois quand je la vois, oui elle est belle et bien ma copine. Tout ce qui s'est passé depuis l'été dernier, je n'ai rais jamais osé l'imaginer. Bien évidemment que je l'ai toujours trouvé magnifique, drôle, douce, attentionnée... mais je n'aurais jamais pensé tombe raide dingue comme ça. Ne serait-ce qu'au vu de notre différence d'âge, bien que je n'en ai absolument rien à faire, ou encore à cause des liens qui nous unissaient à la base.

Bon, Ok, je dois bien avoué que ça m'est déjà arrivé une fois ou deux de me surprendre en train de la reluquer sans vraiment m'en rendre compte, et croyez-moi que je me suis foutu de sacrée baffe mentale après ça. Mais clairement je n'aurais jamais pensé que ça irait aussi loin, je ne me serais permis d'imaginer qu'elle puisse avoir des sentiments à mon égard. Je ne sais pas je pensais simplement qu'elle était en train de se chercher, de tenter de flirter un peu pour s'amuser tout simplement... sauf que plus elle tendait de perches vers moi, plus j'avais envie de les saisir, et même si la société autour de nous aurait préconisé le contraire, je ne regrette absolument rien. Je n'ai jamais été aussi heureux qu'avec elle à mes côtés et je ne ferai marche arrière pour rien au monde. J'ai mis assez de temps comme ça à comprendre que j'avais des sentiments pour elle, alors je ne veux plus les cacher.

Tout ceci me refait penser à lundi soir, au comportement de son aîné face à nous, à son regard envers moi... il m'a fait froid dans le dos. Bien évidemment que je lui en veux, je lui en veux même beaucoup. Certes on a peut-être attendus un peu trop longtemps faute d'avoir trouvé une occasion, mais on a été honnête. En plus on ne fait rien de mal, vraiment rien... ce n'est pas comme si j'avais kidnappé la jeune femme pour la forcer à m'aimer ou encore que je la menaçait... c'est même un peu l'opposé puisque j'ai tout tenté pour ralentir les choses et lui laisser toutes les portes de sortie possibles. Porte qu'elle a claqué sans même un regard en arrière pour venir s'enfermer à double tour dans mon cœur.

Et bien-sûr repenser à Achilles me remet en tête l'avenir du groupe pour lequel ma petite brune et moi nous inquiétons tous les deux, alors pour la rassurer et peut-être un peu moi aussi, je lui dis ce que je pense sincèrement. Que oui j'en veux à son frère, mais que je dans quelque temps je serai sans doute prêt à faire un pas vers lui pour qu'on tente de mettre les choses à plat, quand j'aurai digéré tout ça. Et surtout que je refuse de la laisser partir, c'est impensable pour moi.

Elle reprend la parole et semble parfaitement d'accord avec moi, je lui souris tout au long de ses mots. Effectivement son frère a encore une image innocente de JB, il voit encore en elle la petite fille de dix ans qui le regarde avec des yeux pleins d'admiration. Elle a raison, s'il savait juste la moitié de ce que je sais de la vie de la brunette, il ferait une sacrée syncope... et encore je ne lui ferai pas l'affront de penser à comment elle est dans un domaine privé qui ne concerne que nous deux... là non seulement il serait en droit de me tuer, mais il risquerait de la renier. Non je pense seulement à ses activités illicites, parce que rien que les Serpents... j'espère qu'il n'en saura jamais rien, ça sera autrement plus compliqué de lui justifier ça. Elle me tire de mes pensées en me faisant une promesse.

- On part donc sur une prise d'otage mutuelle et aucune demande de rançon. Ce plan me convient très bien. Je lui sers mon plus beau sourire que j’espère convaincant malgré la fatigue. On s'en sortira, ensemble. Il faut juste qu'on se laisse un peu de temps, à tous.

Je viens l'embrasser et nous nous laissons tous les deux aller à ce baiser, comme si c'était le premier que nous partagions. J'ai la sensation de reprendre vie au fur et à mesure que je sens ses mains sur mon cou, ses lèvres contre les miennes... Il ne m'en faut pas plus pour balayer totalement les souvenirs douloureux de ces derniers jours et laisser mes mains se balader un peu partout sur son corps. Elle m'a tellement manqué que ça en serait presque ridicule quand on sait qu'on s'est quitté hier matin... bon Ok la nuit de lundi à mardi n'avait déjà pas été une partie de plaisir... on va dire que ça justifie un peu la sensation de manque. En parlant de manque, ça serait pas mal qu'on essaie de manger un peu.

Sa réponse m'arrache un petit rire, tout autant que je deviens rouge pivoine. Je n'arrive pas à m'habituer à ces élans démonstratifs, non pas que ça ne plaise pas, très loin de là. L'entendre parler de moi comme ça... ça me donne bien trop envie de lui faire tout un tas de trucs pas très catholiques... une chance que je ne sois pas croyant. Je décide de jouer un peu, après tout j'ai le droit non ? Et je dois bien avouer que ce tons bien plus léger me convient bien mieux.

- Ah ouais, ils te font tant d'effets que ça mes piercings ? Je hausse un soucil en passant ma langue sur les-dits piercings. Une chance que je t'aime tout autant alors, tu as tout le loisir d'en profiter quand tu veux. Quant à la suite... c'est plutôt le tien de corps qui me fait un effet monstrueux, Sweetheart.

Je la vois rougir à son tour et dépose un petit baiser dans son cou juste avant qu'elle ne se lève pour aller chercher les prospectus de commande. Quand elle part vers la chambre de son frère, je ne peux m'empêcher de la détailler de la tête aux pieds… de la bouffer totalement des yeux en fait. Je vous ai déjà dit à quel point elle est parfaite ? Même dans sa tenue de glandage je la trouve incroyablement sexy... peut être la faute à son crop top qui en montre juste assez pour m’aguicher ou celle de son jogging qui lui fait un  cul d’enfer... je n'en sais rien, mais quand elle m’annonce qu'Hélios sort, bah je me dis que ce n'est pas plus mal que le twin aille chez leurs voisins parce qu'il en aurait certainement eu ras le bol de nous voir nous faire les yeux doux toute la soirée. Elle me tend les papiers et me demande ce qui me fait envie... je lui lance un regard lourd en sous-entendu...

- Là comme ça je suis tenté de répondre toi... maiiiiiiis j'me dis qu'on a une soirée pizza / film en amoureux à rattraper justement, alors va pour des pizzas !

Pendant que j'appelle la pizzeria pour passer notre commande, je la vois qui termine de ranger toutes ces affaires de révision, la pauvre a des travaux titanesque à abattre, et rien que de me souvenir du bordel qu'étaient les partiels, les oraux, le mémoire... je suis bien content d'avoir terminé tout ça depuis longtemps. En plus Jelly est du genre à ne pas se simplifier la vie et à toujours en faire plus... ça ne m’étonne pas qu'elle soit aussi fatiguée. Je commande nos deux pizzas préférées, même si je sais d'avance que je n'arriverai pas à en manger une entière, ça me servira pour demain midi. Elle revient finalement vers moi une fois que j'ai raccroché et s'installe à côté de moi.

- Je pense vraiment que je serais venue même si tu ne m'avais pas demandé... je n'en pouvais plus d'être loin de toi comme ça... je n'aurais pas tenu plus longtemps non plus... on aurait tout aussi bien pu partir sur un kidnapping devant fac demain midi... Je replace une mèche de ses cheveux derrière son oreille tendrement . Je te promets de ne plus jamais laisser s'installer cet espèce de gêne nul entre nous.

Je glisse mon bras autour de ses épaules pour la rapprocher de moi et dépose un baiser sur son front.

- Je sais que tu te donnes à fond pour tes examens, mais fais attention au surmenage. Je ne voudrais pas que tu tombes malade. Je marque une petite pause. Est-ce que... est-ce que tu veux que je vous donne un coup de main ? Je ne sais pas si je serai très utile, mais si je peux vous donner un avis extérieur, ça peut être bénéfique non ?

Je lui proposais mon aide sans vraiment savoir si ça pourrait aider réellement, mais j'ai souvenir que nous cessions révisions étaient vraiment les meilleures quand on était à la fac. Même si on n'avait pas tous les mêmes spécialités ou les mêmes options, on arrivait toujours à s'entraider, ne serai-ce qu'en écoutant le cours de l'autre réciter et en posant des questions pour comprendre ce qu'il nous expliquait. Ça nous permettait de voir si on connaissait bien nos sujets. Je suis tiré de mes pensées par la sonnette. Bah, putain, il a été rapide le livreur ! Jelly se lève et se dirige vers la porte pour lui ouvrir en me demandant de choisir le film. Avant qu'elle ne s'éloigne je la retiens par la main, la tire vers moi pour l'embrasser rapidement.

- T’allais oublier ça... je lui fais un petit clin d’œil avant de la relâcher et de lui donner ma carte bleue que je sors de la poche de mon jean. Tiens paye avec ma carte, le code c'est 2531.

Elle saute du canapé et j'allume la télévision à la recherche d'une comédie musicale. Je sais à quel point ma chérie des adores, et je pense qu'il n'y aura pas mieux pour nous faire passer une bonne soirée. Tiens, c'est quoi celle-là ? « the rocky horror picture show », le nom me dit quelque chose, j'en ai déjà entendu parler. Ca à l'air totalement barré, ça me tente bien alors je laisse la page Netflix ouverte dessus pendant que Jelly revient avec les cartons de pizza. Ca sent vraiment bon... et je dois avouer que ça me donne faim... tellement que mon estomac se met à exprimer son mécontentement.

- Wow, doucement toi ! Je souris en « disputant » mon ventre puis me tourne vers Astoria les mains en l'air. Je te jure que j'ai mangé un peu à midi en plus ! Il est contre moi ! Nous rions ensemble quelques instants avant que je désigne la TV. Est-ce que ça te va ?



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyDim 19 Mai 2024 - 19:37

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

Malgré la situation pourrie de ces derniers jours, je me sens un peu plus légère depuis l'arrivée de Jim. L'avoir près de moi, savoir qu'il ne m'en veut pas et surtout l'entendre dire qu'on s'en sortira toujours, tant qu'on est ensemble, c'est important à mes yeux. Je suis touchée de ses mots, tout autant que lui des miens, qu'il n'a pas entendu depuis longtemps si on considère ses dernières relations. Cet homme mérite tellement d'être aimé, protégé, chouchouté, je ne comprends pas que ses ex ne l'ait pas compris. Mais je ne vais pas m'en plaindre, ils m'ont rapproché un peu pus de lui, pour le faire mien dans cette double prise d'otages.
Je viens accueillir le baiser de mon guitariste avec plaisir, abandonnant les restes de mes craintes pour ce soir. Nous aurions le temps d'affronter le lendemain, mais ce soir était à nous, rien qu'à nous et nous avions besoin de nous reconnecter parce que depuis lundi soir, c'était franchement pas ça... Ses baisers me font fondre comme neige au soleil, je ne veux jamais que ce sentiment s'estompe, c'est si doux.

Et puis, Jim eut l'idée du siècle, celle de manger quelque chose. Il faut dire que nos journées avaient été très mauvaises et même moi je n'avais rien avalé ! J'étais incapable de réfléchir à mes cours et mon double m'avait confisqué mon téléphone à force d'espérer un message, un appel. Mais je sentais qu'il fallait remédier à tout ça, parce que mon corps ne savait pas fonctionner avec si peu de calories, il allait se détraquer et je ne voulais pas que quelque chose change en moi !
Bon à part cette sensation d'estomac qui se retourne dès que Jim fait un truc bien trop sexy à mon goût. Lorsqu'il passe sa langue sur ses lèvres, je bug complet ! Mon cerveau grille un fusible et une chaleur envahie le creux de mes reins, je me mords la lèvre fortement et le rouge me monte aux joues. Il est malade de me faire ça ! Fiou ! « Si tu commences à me parler comme ça... » soupirais-je alors que son souffle dans ma nuque me fait frissonner. Je serre les poings pour ne pas me jeter sur lui sur le canapé, parce que j'ai promis à Helios de ne pas lui donner des images traumatisantes de cette sorte ! « Aller, chut ! Sage ! » fis-je, le repoussant en riant pour me lever.

Nous avions pour objectif de manger, pas de se sauter dessus comme des animaux ! Même si je devais bien admettre que j'en rêvais. C'est fou à quel point Jim me fait de l'effet. Ses pratiques sexuelles étaient parfois déstabilisantes et j'étais curieuse de voir ce qu'il connaissait. Il avait plus d'expérience que moi en la matière, bien plus quand on voit ses tiroirs à jouets ! Il me faisait découvrir d'autres choses et était tellement ouvert que je pouvais lui parler ouvertement si quelque chose me plaisait ou non. Notre alchimie se mettait en place, j'apprenais à le connaître d'une toute autre manière et je ne retournerais en arrière pour rien au monde !

Mais stop ma fille ! Je tente de reprendre mes esprits dans la cuisine, attrapant les prospectus avant d'aller voir mon double dans sa chambre. Il ne souhaitait pas rester ce soir, il savait qu'on avait besoin d'être tous les deux et je pense qu'il serait trop tenté de se mettre en nous sur le canapé pour nous surveiller, ce qui le fatiguait vu la journée que je lui avais fait vivre. Alors il récupéra quelques affaires pendant que je refermais sa porte, histoire d'aller jouer chez le voisin. Ces deux-là s'étaient bien trouvés. Ces trois-là devrais-je dire puis que les deux baristas geekaient pas mal et avaient adoré faire la connaissance de ma moitié. Finalement, Quechua est plutôt cool comme mec en plus !

Ma tentative pour rester sage tombait en miettes dès que j'entendais les propositions tendancieuses de mon petit ami. « Va pour la pizza ! On verra le reste si t'es sage ! » proposais-je, sans trop savoir si je serais capable de résister longtemps... S'il n'était pas venu, je serais allé frapper à sa porte tant c'était difficile de rester loin de lui dans ces conditions. S'il avait juste été question de révisions, j'aurais pu tenir le coup, mais pas là... Je souris à sa promesse et vient embrasser ses lèvres piercées qui me font fondre.
Bon focus ! Je décide de ranger tout mon bazar afin de faire de la place pour les pizzas et ne pas tâcher mes cours. J'en ai vraiment beaucoup... La faute à mon double cursus, mais j'étais bien trop contente de les faire tous les deux, je ne pourrais pas choisir. L'a c'était ma vie, la musique, le théâtre, je respirais pour monter sur scène ! Quant à la linguistique, depuis que je connaissais Zeppelin, je mettais un point d'honneur à éduquer les gens à cette langue, je voulais pouvoir apporter dans le spectacle musical cette langue, pour que l'accès à tous se fasse. Mon parcours était logique et je continuerai jusqu'à pouvoir monter une pièce qui rassemble les communautés sourdes et entendantes. Mon crew était du même avis et c'est pour ça que l'on était dans ces études-là. Ensemble, nous arriverions à faire de belles choses, j'en étais certaine.

Jim m'observe et dès qu'il raccroche, il me dit de faire attention avec le trop plein de révision, ce qui me fait sourire. « T'inquiète, je gère. » assurais-je, remettant mes vitamines dans leur boîte, avec mes cours. Un peu de boost, du café et des bonbons, ça m'aidait pas mal en temps normal ! Et puis le crew aussi ! Ils allaient venir demain pour une journée intensive. « T'es un amour... Pour les deaf studies, on devrait s'en sortir. Avec deux sourds dans l'équipe à qui leur famille rabâche ces trucs depuis gamin, ce serait con de se foirer ! Par contre, niveau musique, y'a moyen que tu puisses m'aider à terminer une compo pour le récital. Si t'es libre dimanche, on pourrait regarder. »

Je bossais depuis quelques semaines sur mes trois morceaux pour l'examen final et j'avais un peu de mal à m'y mettre, étant en train d'écrire une chanson pour Achilles qui me trottait dans la tête depuis lundi. J'avais besoin de lui exprimer ce que je ressentais, de lui demander pardon dans la seule langue qu'il comprendrait : la musique. Ça parasitait un peu mes révisions du coup, mais si Jim m'aidait avec mes morceaux, ça m'enlèverait une épine du pied !

Sa réponse ne se fait pas attendre, tout comme le livreur qui a été pus rapide que jamais. On ne commande pas souvent en pleine semaine aussi, les restaurants doivent être moins débordés. Je me lève alors pour aller chercher notre bien, sentant la faim me prendre. Ou bien c'est la main de Jim, je ne sais pas ! Je me laisse volontiers faire et pose ma main sur sa joue quand il m'offre un baiser. « D'accord. Merci. » soufflais-je en me saisissant de sa carte, répétant le code dans ma tête jusqu'à la porte, payant la commande. J'expédie un peu le livreur, mais il va de toute façon à côté, ce qui me fait sourire parce que les geeks ont eu la même idée que nous en matière de dîner ! J'espère qu'Helios va bien s'amuser. Il est parti rapidement après avoir salué Jim pendant que je rangeais mes papiers. Je ferme la porte en souriant à cette porte derrière laquelle mon frère est, pour revenir vers mon amoureux.

Et juste à temps apparemment, puisque son estomac se plaint. « T'ne fais pas petit estomac, on va te nourrir. » plaisantais-je en venant m'installer près de Jim, frottant son ventre doucement en riant. Je tourne les yeux vers l'écran de télévision quand il le pointe. « Oh oui, cool ! » Je l'avais vu il y a longtemps, j'étais sûre que ça plairait à mon géant et étais heureuse qu'il entre un peu dans mon univers musical.
Le film se lance pendant que nous ouvrons nos cartons, la bonne odeur me donnant instantanément faim. Je ne me fais pas prier pour entamer ma part de pizza, faisant attention de ne pas me salir parc eue je n'avais aucune envie de faire une lessive ce soir. Quoi que... Je me demande si je ne vais pas devoir le faire quand j'entends un grognement à côté de moi. Je me tourne pour découvrir le T-shirt de Jim et lève les yeux au ciel. « Tu vois que c'est toi qui fais tout pour te dessaper ! » Je ris plus fort que la télévision, mais c'est trop magique de voir son visage déconfit. Il est tellement adorable ! Je m'approche de lui pour passer ma langue au coin de ses lèvres pour retirer l'excès de sauce tomate. « Tu vas devoir enlever ton haut maintenant.  J'aurai un visuel sur mon dessert comme ça. » soufflais-je tout près de lui, cherchant à lui rendre la pareille après le coup de ses piercings.

©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyMar 21 Mai 2024 - 17:46

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


- Ha oui ? Et je risque quoi si je continue ?

Je souris contre la peau de son cou, venant y déposer mes lèvres pour la taquiner un peu. Ça fait un bien de fou se retrouver enfin, sans cette peur constante de se faire choper ou de ne pas savoir ce qui arrivera par la suite. C'est peut-être horrible à dire parce que ce moment a vraiment été affreux, que tout ce qui s'est passé a laissé une empreinte bien présente en nous deux... surtout qu'on ne connaît sans doute pas encore toutes les conséquences de cette soirée... Mais le fait est que je me sens tout de même un peu plus léger depuis qu'Achilles est au courant. Même si ça m'a fait mal, même si je lui en veux et que ça prendra du temps avant que j'arrive à lui pardonner... Au moins on n'a plus besoin de se cacher, et là tout de suite, y' a rien d'autre qui compte à mes yeux.

Rien d'autre que nous, qu'elle qui rougit de mes mots, qu'elle qui viens m'embrasser ou se blottir dans mes bras, elle qui fait accélérer mon rythme cardiaque d'un seul regard. Ce soir je ne veux penser à rien d'autre qu'à nous, parce que c'est ce dont j'ai besoin maintenant et que c'est tout ce que je veux. Me sentir bien avec celle que j'aime, me laisser aller dans ses bras et débrancher mon cerveau, ne plus penser à nos soucis. Ça semble plutôt bien parti, d’ailleurs. Elle me repousse en riant et je me laisse tomber allongé sur le canapé, rien à mon tour quand elle m'ordonne de rester sage.

Je la regarde se redresser en souriant comme un idiot, bon sang, elle est tellement belle et ça me fait tellement de bien de l'entendre rire de nouveau. Son rire, doux, léger et clair, qui résonne dans le loft et termine de faire reculer mes craintes loin dans mon esprit. Je lève mes mains de part et d'autre ma tête en signe de reddition, même si j'aurais adoré continuer à l'embêter pour voir combien de temps elle allait résister avant de craquer... mais elle n'a pas tort, j'ai promis à Hélios de rester sage dans les parties communes et je sais qu'il ne déconnait pas quand il menaçait de m’émasculer s'il nous surprenait à devenir un peu trop entreprenant.... et clairement je préfère que mes organes restent à leur place.

En parlant du twin, le voilà qui passe par le salon pour aller passer la soirée chez le voisin, nous informant qu'ils vont passer la soirée à geeker tous les deux... Et je pense que c'est une très sage décision puisqu'il en aurait très certainement eu marre de nous voir nous faire les yeux doux aussi longtemps. Finalement il est cool Quechua, bon en soit je n'en doutais pas trop, c'est le meilleur ami de Tyler, donc c'est forcément un mec sympa, mais j'ai toujours cru qu'il me détestait foncièrement.

Tyler avait beau me dire que non, je n'arrivais pas à me sortir de la tête qu'il devait être jaloux de ma relation avec le parrain de sa fille... et pourtant, il n'en était rien. J'ai fini par comprendre qu'il était simplement très timide et que je lui faisais un peu peur. On a eu l'occasion de discuter une ou deux fois depuis qu'on a découvert que lui et les jumeaux étaient voisins, et ça va beaucoup mieux maintenant. Alors je suis d'autant plus content qu'Hélios et lui s'entendent bien. Ça nous laisse le champ libre à ma copine et moi pour ce soir.

Visiblement rattraper notre soirée de lundi lui plaît bien, ou alors est ce que c'est l'autre partie de ma phrase qui la tente aussi... on verra bien après manger puisque c'est ce qu'elle semble l'insinuer... oui parce que c'est EVIDENT que je suis l'incarnation même de la sagesse ! Je lui fais part de ma pensée avant de commander notre repas.

- Mais enfin, je suis toujours sage moi mademoiselle. Je lui fais un clin d’œil accompagné d'un grand sourire, puis je saisis mon portable. Deux pizzas supplément fromage, c'est parti.

Visiblement l'idée reste dans un coin de sa tête à elle aussi puisqu'elle vient m'embrasser en souriant avant de partir ranger ses révisions qui trônent encore sur la table. Pendant ce temps, je passe commande dans notre pizzeria habituelle, l'avantage, c'est qu'on est mercredi soir et que c'est assez calme. Ils me disent qu'il n'y aura pas beaucoup d'attentes et c'est parfait parce que j'ai comme qui dirait l'impression que le fait que le stress soit retombé m'est ouvert l’appétit.

Ma brunette revient s’asseoir à côté de moi dès que j'ai raccroché, elle se donne à deux mille pourcent pour ses examens, et même si je sais que ça ne la fera pas changer, je ne peux m’empêche de m’inquiéter pour sa santé. Elle vient de ranger une boîte de vitamines et je sais qu'elle tourne au sucre dans ce genre de moment. Je lui propose automatiquement mon aide pour ces révisions, et visiblement il y a peu au moins une matière ou je pourrais l'aider. Je lui souris tendrement.

- Effectivement avec le crew vous devriez vous en sortir, je vous fais confiance... Pour la musique, je trouve ça vachement bien foutu parce que, c'est précisément mon domaine. Mon sourire s'élargit. Je n'ai rien du tout de prévu de tout dimanche et lundi, donc n'hésite pas. Si je peux t'aider c’est avec plaisir et si en plus ça nous permet de passer du temps ensemble, c'est parfait.

Est-ce qu'on va enfin réussir à passer un weekend ensemble ? J'en rêve ces derniers temps parce que entre les ses cours, mon boulot, ses révisions et mes répétitions avec le groupe... on n'avait pas trop de moments sur lesquels se voir tous les deux sans risquer de se faire choper... bon à la base on devait bosser dimanche avec les Zombies... mais Ache à annoncer qu'il ne viendrait pas et on a plus de nouvelles depuis, c'était prévisible, alors après en voir parler à Kim, on a décidé de prendre ce weekend pour tous se reposer et laisser les choses décanter. Si y' a bien une chose que me rassure, c'est que la réaction de Kim était bien plus calme, bon ok il a eu un peu de mal à intégrer l'idée, mais globalement, il avait l'air assez content pour nous... je crois ?

Je suis sorti de mes pensées par la sonnette qui s'excite dans l'entrée, le repas est arrivé ! J'empêche Jelly de se lever tout de suite et lui vole un baiser avec de lui donner ma carte pour payer le repas et cherche un film à passer pendant qu'on mange. Je m'arrête sur cette comédie musicale que je n'ai jamais vue et qui je pense pourrait nous plaire à tous les deux. Quand elle arrive près du canapé, l'odeur de pizza bien chaude parvient jusqu'à mon nez et c'est mon estomac qui décide de hurler au monde qu'il a la dalle... traître ! Jelly éclate de rire et se met à parler directement à mon ventre, glissant sa main dessus, comme on pourrait le faire à une femme enceinte. Ça me fait rire à mon tour et je lui réponds.

- S'il te répond, déjà, ça serait un peu flippant, mais je hurle au complot ! Quand je suis tout seul il ne pense pas à me dire manger, c'est un scandale !

Nous lançons le film et je suis content de voir que ma petite amie ne se fait prier pour se jeter sur sa pizza. L'appétit lui revient et ça fait plaisir à voir. Alors moi aussi je mords avec entrain dans la première part et c'est ça le truc magique avec la pizza, c'est que même si tu n'as pas spécialement envie de manger, c'est tellement bon que t'en manger quand même. On ne va pas se mentir, ça fait quand même du bien de manger, un peu de carburant et ça repart.

Enfin, ça repart... on ne change pas une équipe qui gagne, non ? Quand j'attrape ma deuxième part, une belle tranche de chorizos se détache du dessus et s'écrase allègrement sur mon t-shirt avant même que je n'arrive à mordre dans ma pizza... je grogne un peu de déception d'être aussi peu doué et tourne un regard circonspect vers Astoria qui commence à gentiment se moquer de moi. Bon sang, mais ce n'est pas possible d'être maladroit à ce pont-là ! Et c'est qu'elle en rajoute une couche en plus...

- Quand je te dis que c'est un complot ! Pfff, et je n'ai pas pris de fringues de rechange pour demain...

Il faudra que je repasse par chez moi demain matin, ou que je pique un des t-shirts d'Hélios, s'il accepte de m'en prêter un... Oh, putain... Y' a un joli fusible qui lâche du compteur en même temps que je vire couleur écrevisse, quand elle vient glisser sa langue près de ma lèvre pour enlever un peu de sauce de tomate et je bug un peu plus encore en l'entendant continuer sa phrase tout près de mon oreille...

- Ah, tu veux jouer à ça ? Ok, moi ça me va... reste à savoir si tu arriveras à tenir jusqu'à la fin du film.

Je pose ce qu'il me reste de pizza et retire mon t-shirt qui atterrit sur la table basse bien décidée à la taquiner aussi. Puis je me penche doucement vers elle, très lentement, comme si j'allais venir l'embrasser. Deux doigts pour maintenir son menton en place, mes lèvres effleurent les siennes sans s'y arrêter, pousse sa mâchoire vers le haut pour venir glisser très doucement le long de sa gorge. Ma main prend bien vite un chemin similaire pour venir se poser contre sa taille et caressant chaque parcelle de peau sur son passage du bout des doigts... Puis je me rassieds correctement, reprends ma part de pizza et mord dedans, à son tour de virer au rouge.

- Avant le dessert, on mange sa pizza mademoiselle.

Je lui tire la langue comme un gosse et fais de mon mieux pour me concentrer sur le film tout en continuant à manger... c'est que mine de rien ça ne m'aurait pas dérangé d'interrompre le repas comme ça... mais là, c'est une question de fierté, je ne craquerai pas en premier. Bon, ok... C'était sans compter sur ce restant de sauce tomate qui vient s'écraser à son tour sur mon ventre... je me désespère... et jure entre mes dents.

- Putain, mais c'est pas possible... mon cœur, t'as un essuie-tout quelque part ?



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyJeu 30 Mai 2024 - 16:29

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

J'ai un gros doute quant à la sagesse de mon petit ami, tant je le vois me faire les yeux doux, jouer avec moi comme il le fait, près de mon oreille. J'adore la sensation qu'il me procure, ça fait tellement de bien d'être à ses côtés, il m'a manqué, c'est un fait plus qu'avéré et je suis contente de voir que notre connexion se rétablit petit à petit. Ça me foutait en l'air de nous savoir si loin l'un de l'autre, d'avoir la colère d'Accilles sur nos épaules... J'aime mon frère, je ne veux pas me fâcher avec lui, mais il n'a clairement pas son mot à dire sur mes relations amoureuses ! Je ne lui ai jamais rien dit sur les siennes et même s'il avait eu raison de me mettre en garde sur un ou deux de mes ex, il n'avait pas le droit de juger Jim alors que nous le connaissions depuis une dizaine d'années et qu'il avait toujours été correct ! Ok, c'était autre chose de chatouiller et rire avec une enfant que de lui rouler des pelles sur le canap' de la coloc des années plus tard, mais on ne choisit pas !

Je n'ai pas choisi de tomber amoureuse de Jim, c'est arrivé comme ça, j'ai réalisé un jour qu'il était l'homme de mes rêves. Je n'avais pas treize ans quand c'est arrivé et bien que j'ai eu d'autres petits copains par le passé, il était celui sur lequel je pouvais toujours compter, celui qui ne me tournerait jamais le dos et ça a renforcé mes sentiments au il des années, me faisant avoir du mal à tenir mes relations avec d'autres garçons. J'avais tout fait pour le faire tomber dans mes bras, je voulais qu'il me voit comme une femme et non plus comme la petite sœur d'Achilles. C'est ce qui s'était produit, il m'avait vu, pour de vrai, et avait aimé ce qu'il avait vu. Il était tombé amoureux de moi alors que je m'attendais à me faire éconduire poliment. Il était hors de question de rompre avec lui maintenant que nos cœurs étaient liés de cette façon. Mon aîné le comprendrait bien un jour...

Bref ! Je n'ai plus envie de penser à tout ça et je préférais largement commander de quoi manger ! Helios sortait ce soir, pas bien loin mais assez pour nous laisser nous retrouver en toute intimité. Il s'était assuré que j'aille bien avant de sortir de l'appartement, m'enlaçant de toutes ses forces et je le lui rendais bien. Oui, ça allait bien mieux. Et ça irait encore plus à la fin de la soirée, quand monsieur sagesse incarnée serait dans mes draps !
Je riais de sa phrase, levant les yeux au ciel ! « Mais qu'est-ce qui faut pas entendre ! » m'exclamais-je en lui tirant la langue, le laissant commander à manger pendant que je rangeais mes affaires. Bien trop de papiers sur cette foutue table, c'était flippant !

Je mettais les bouchées double pour terminer mon année convenablement et passer à l'étape suivante de mon cursus. Si je parvenais en deuxième année, je pouvais espérer faire des stages incroyablement enrichissants et Zeppelin m'avait déjà présenté à la directrice de son ancien lycée. J'avais tellement d'envies de carrière et si je pouvais allier tous les domaines de ma vie ce serait parfait ! Je savais que Marc rêvait d'enseigner à Gallaudet, il adorait transmettre son savoir, ce qui est surprenant quand on voit avec quelle force il préfère raconter des bêtises !
Nous étions une super équipe et si j'avais Jim pour m'épauler dans la partie musicale, ce serait top ! Bien entendu, je souhaiterais exposer mes plans à Ache, mais il fallait lui laisser du temps et si jamais il acceptait de me parler, je pourrais lui demander pardon, lui dire à quel point il compte pour moi et que j'ai besoin de lui dans ma vie. Il me connaissait, lui et moi avions une vision similaire de la musique, je ne pouvais pas faire sans lui et son honnêteté brutale. Je me reposais beaucoup sur mon frère, mais je crois qu'il aimait ça, partager notre passion commune. Jim le remplacerait pour l'instant, mais je comptais bien lui montrer mes partitions et avoir son avis, parce qu'il serait un peu plus objectif que Jim, je pense. Parce que s'il était comme moi, à trouver que chaque micro-chose que faisait était merveilleuse, il faudrait revoir notre jugement. Nous avions des défauts, des faiblesses, mais nous ne les voyions pas de la même manière que les autres, c'est normal dans un couple. On avait besoin de notre famille, des Scarlet. « Oh cool ! Je savais que sortir avec un musicien pro me serait utile ! » plaisantais-je en lui envoyant un clin d’œil. « Sérieux, ce serait super qu'on voit ça ensemble. En plus, j'ai composé un morceau à la guitare pour montrer ma diversité. »

Depuis que j'avais commencé les cours de guitare, je m'étais prise un peu plus d'affection pour d'autres mélodies, j’adorais le son de cet instrument, ce que l'on pouvait faire ressentir et qui changeait du piano. N jour peut-être, je tenterai la batterie, qui sait ! Le violon me plaisait bien également, toutes les cordes en fait ! Dimanche serait donc notre jour de travail. Je me rajoutais un jour de révision en plus pour le coup, mais la musique, ce n'était pas une corvée comme d'apprendre des trucs barbant par cœur et qui ne nous servirait plus jamais ! Les concours et récitals étaient parfaits pour nous préparer à une carrière professionnelle.

On sonna à la porte et je me précipitais, carte bancaire de Jim en main, pour récupérer notre commande. Le livreur était sympa et une fois la porte refermée sur lui, je venais déposer les cartons sur la table basse du salon, semblant avoir réveillé l'estomac de mon géant. « Il devrait te le dire plus souvent, il faut manger tu sais ! Tes pauses ne sont pas assez longues au boulot mon pauvre. » me dépitais-je, me demandant parfois si Jim prenait assez soin de lui. Il dévorait pourtant pas mal, je le voyais quand nous faisions des soirées, mais une fois seul et en plein travail, il s'oubliait et ça me faisait de la peine. Je serais bien incapable de l'imiter, tant j'aimais manger et que mon estomac ne me laissait pas oublier !

Nous entamons notre pizza, avec une comédie musicale. J'ai contaminé mon guitariste, ça me fait plaisir. Mais lui ne change pas tant que ça, toujours une affection pour les tâches de nourriture... Je ne peux pas me retenir de rire face à sa mine déconfite. « T'inquiète, tu pourras en reprendre un dans ma penderie. » dis-je, sans avoir aucune honte de dire que j'ai oublié de lui rendre un ou deux T-shirt qu'il m'avait prêté quelques fois. Mon sourire le lui fait bien comprendre également.
Ne pouvant résister, je m'approche près de lui pour lécher un peu de sauce sur sa joue, glissant ma langue près de ses lèvres en soufflant quelques mots doux. Chacun son tour d'exciter l'autre après tout ! Bon, retour de bâton quand je l'entends me répondre que je pourrais ne pas tenir jusqu'à la fin du film. Mon cœur loupe un battement, parce que je sais de quoi il est capable et que ça m'attise bien trop ! Je l'observe enlever son T-shirt avec un sourire d'envie, puis déconnecte complètement lorsque son visage se rapproche du mien. Mes lèvres tremblent légèrement à l'idée qu'il puisse penser la même chose que moi et je soupire quand il relève mon menton, glissant ses doigts, sa bouche contre ma peau. Ce type me fait perdre la tête, mon Dieu !

Mais Jim se redresse soudain, créant la confusion entre mon corps et mon esprit. Rouge d'émotion, je me mord l'intérieur de la joue avec force et serre les poings pour reprendre contenance. «Y'a pas que la pizza que j'vais me manger, crois-moi ! » lâchais-je en le détaillant de haut en bas, humectant mes lèvres. Et après, on me demande de rester loin de lui ! N'importe quoi ! Jim est comme un aimant pour moi, comme une drogue dont on ne peut pas décrocher... Si j'ai bien envie de me jeter sur lui et lui offrir mon corps, je souhaiterais qu'il succombe, qu'il réclame et puisqu'il se dit si sage, il faut vérifier ça...



©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyVen 31 Mai 2024 - 0:40

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


Outré, je n'ai pas d'autres mots. Je joue les drama queen devant ma copine, prenant un air des plus déconfits et choqué, une main devant la bouche l'autre sur le cœur, m'affalant dans le canapé.

- C'est donc uniquement pour ça que sort avec moi ?  Trahison ! Disgrâce ! N'ai-je donc aucune autre valeur à tes yeux ?

Je ris a son clin d’œil avant de l'attirer un peu plus contre moi lui chatouillant doucement les côtes pour me venger de cet affront éhonté, puis lui répond doucement quand elle arrive enfin à reprendre son souffle et parler.

- Tu fais bien, j'ai hâte d'entendre ça. Je t'aiderai sans soucis.

On est resté encore un peu de temps comme ça sans plus rien dire, perdu dans nos pensées, à seulement profiter de se retrouver dans les bras l'un de l'autre. Soulagé d'être enfin réuni, sans cette gêne débile qui nous a bouffés pendant deux jours à cause de notre confrontation avec Achilles. C'est un peu bête dans le fond, parce que je sais bien qu'il aurait aimé que rien de tout ça se soit arrivé. Que je ne me sois jamais rendu compte de mes sentiments, que je n'ai jamais posé les yeux sur Astoria de cette façon, qu'elle n'ait même jamais essayé de me draguer comme elle l'a fait cet été.

Sauf que son petit coup d'éclat ne va rien faire de plus que de nous rapprocher encore plus, souder notre couple, nous rendre plus fort qu'avant. Je n'ai plus eu aucun doute, j'ai su que mon choix était le bon et que rien ne me ferait changer d'avis à l'instant même où Achilles à lever son regard assassin sur nous deux. J'ai su que pour rien au monde, je ne reviendrai sur ma décision parce que qu'au lieu de tenter de calmer le jeu comme je le fais habituellement  avec mon ami, j'ai foncé dans le tas, pour défendre mon point de vue, quitte à gâcher cette amitié.

C'était complètement con avec le recul, puisque j'aurais pu prendre plus de pincettes et sans doute éviter que ça parte trop en vrille, mais sur le moment, je n'ai pas réussi à me contenir... le voir regarder Astoria comme il l'a fait, puis l'entendre me parler avec ce ton... ça m'a mis hors de moi. Ne me regardez pas comme ça ! J'aurais bien voulu vous y voir vous, à vous en prendre plein la gueule de la part de celui pour qui vous auriez fait absolument n’importe quoi... de l'entendre vous traiter comme le dernier des connards... J'ai tout fait pour me tempérer, essayant de me mettre à sa place, de comprendre sa réaction, mais rien n'y a fait. Il m'a blessé et il a fait pleurer Jelly...

À cette pensée, je resserre un peu plus mes bras autour d'elle, je déteste la voir pleurer, ça a toujours été le cas, mais aujourd'hui encore plus, et surtout quand j'en suis la cause. Je n'en étais pas la seule cause cette fois-ci, Ache a eu sa part à lui aussi. Je me suis promis que ça n'arriverait plus et je ferais tout mon possible pour.

Je suis tiré de mes pensées par la sonnette de la porte d'entrée, les pizzas sont là. Je vole un dernier baiser à Astoria avant de lui donner ma carte bleue. Déjà que je me sens coupable d'avoir fait couler ses larmes, je vais lui faire payer le repas non plus !

Quand elle revient avec les cartons chauds, l'odeur révèle mon appétit qui se manifeste par un gargouilli bruyant. Ma petite brune se moque gentiment de moi et me fait rire quand elle me dit que devrait mieux me nourrir... la bouffe et moi ça a toujours été une relation chaotique. Autant je peux engloutir des quantités folles de nourriture en un temps records... et ensuite ne plus rien avaler pendant plusieurs jours. La plupart du temps je ne m'en rends pas vraiment compte, ça serait un espèce de souvenir inconscient de mes dépressions d'après la psy que je voyais à l'époque. J’avais totalement cessé de m’alimenter pendant ces périodes, et il se pourrait que dans les moments de stress ou de baisse de morale, mon inconscient se renferme dans cette boucle. Je fais au mieux pour contrer ces mauvaises habitudes, mais elles sont parfois plus fortes que moi.

- Et pourtant, je te jure que je fais attention... mais des fois juste, j'oublie. Je pense que je vais vraiment chercher un employé à mi-temps, ça me permettra de prendre de vraies de pause... et peut être même de venir profiter du repas avec toi le midi… Enfin si tu veux de moi ?

Nous nous installons donc confortablement et commençons à manger. Ça fait un bien de fou... Jelly a raison, il faut que je fasse plus attention. C'est con, mais je n'ai plus vingt ans, et entre le manque de sommeil et le fait que je me nourrisse de façon aléatoire... y' a un jour ou mon corps me le fera payer. Visiblement, il a décidé de le faire dès ce soir, puisque je ne trouve rien de mieux à faire que de me tâcher bêtement. Je râle un peu et souris quand ma chérie me dit que je pourrais sans souci reprendre un de MES t-shirts qu'elle a étrangement « oublié » de me rendre.

Parce que oui, c'est exactement ce qu'elle est en train de faire en venant passer sa langue sur la commissure de mes lèvres pour y enlever un peu de sauce tomate. Je commence donc à l'embêter à mon tour, mon t-shirt sale rejoint la table basse et je cherche maintenant à la faire rougir un peu plus en m'attaquant doucement à sa gorge. Avant de reprendre ma place le plus normalement du monde dans le canapé avec ma part de pizza. Un jeu s'est lancé entre nous dès cet instant et même si sur le moment je me dis que je ne craquerai pas... une petite part le moi sait que j'ai perdu d'avance quand elle insinue de nouveau que je fais partie du repas.

Quand je fais tomber un peu plus de sauce tomate directement sur mon ventre... je suis dépité... c'est une malédiction à ce niveau-là ou un complot de la part de la demoiselle qui ne se fait absolument pas prier pour mater... c'est vraiment électrisant de se sentir regarder comme ça... j'ai l'impression de me trouver canon pour la première fois depuis que je sens ses yeux sur moi. Mais je diverge là... je disais donc, que c'est peut-être un complot entre elle et la pizza puisque je la vois se lever avec un certaine lueur dans le regard qui m'indique que non, aucun de nous ne sera sage ce soir. J'ai perdu.





KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Astoria Talis
  Astoria Talis  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 480
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Lola Flanery
▎ Crédits : hypnotic & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zeppychou & Frankieblue & Tyler
▎ Points récoltés : 549
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 4y5l
▎ Your age : 20 ans (26/05/2003)
▎ Your preference : Hétérosexuelle
▎ Job/Studies : 2ème année à l'université, avec double cursus art scéniques et langues + Armurière chez les Southside Serpents
▎ En savoir plus : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim 01dea0cdd4b1ccec15c46d2a5a543f52

▎ The one you love : Jim ♥

▎ Annuaire rp : Mes RPs

Dialogue: darkorchid
Langue des signes : HotPink & italique

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim A443

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Tumblr_inline_oswpz2HJ0J1r63nz8_540

https://likeariver.forumactif.com/t2366-astoria-talis-here-s-to- https://likeariver.forumactif.com/t2370-astoria-come-join-me-to-the-dark-side-i-have-black-jellybeans#22006 https://likeariver.forumactif.com/t2371-508-559-5329-astoria-talis#22010 https://likeariver.forumactif.com/t2386-jellybeantalis#22099
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyVen 7 Juin 2024 - 23:41

All my heart
SWS
click
Astoria & Jim
xxx
« I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right". »

Jim me fait bien trop rire avec son air outré quand je lui dis que sortir avec un musicien professionnel me rend service.je hoche la tête de droite à gauche en souriant. « Et après on dit que Ache est la plus grande drama queen qui soit... Monsieur Morgenstern, vous tenez la palme d'or ce soir ! » m'esclaffais-je en levant les yeux au ciel. Si mon frère et moi étions les divas du théâtre, nos proches n'étaient pas en reste. Nous les avions sûrement contaminés, je pense, parce que ça devenait grave à ce stade. Pour toute réponse, Jim se mit à m'attaquer, visant les côtes où j'étais le plus sensible aux chatouilles. Mon rire résonne dans toute la pièce et fait même se cacher le chat sous le meuble télé, un air réprobateur sur la truffe. Je me tortille jusqu'à ce que le beau brun me rende enfin ma liberté, sentant que je suis un peu trop à bout de souffle.

Il me faut quelques secondes pour me remettre de mes émotions et reprendre un rythme cardiaque normal, ne me faisant pas prier pour me blottir contre mon amoureux. Ça fait tellement de bien d'être avec lui, sans personne autour. Avoir évoqué le nom de mon frère m'a semblé si naturel et pourtant si douloureux en cet instant, que je ne parviens pas à savoir ce que je dois faire, quoi adopter comme attitude à son égard. Je l'aimais de tout mon cœur, il était mon modèle, mon idole absolue, et voilà qu'il avait brisé mon cœur avec sa colère... C'était absurde de s'opposer à l'amour entre deux personnes, peu importe leur âge, leur genre ou leur sexualité d'ailleurs ! Si notre mère pouvait fréquenter des hommes plus âgés, si lui le pouvait, pourquoi pas moi ? J'avais grandi avec ces hommes et n'avais jamais bien dissimulé mon béguin pour le guitariste, Achilles aurait pu se douter que toute cette histoire venait de moi, pas de Jim !
Je me demande si mon géant pense à la même chose que moi en cet instant, car je le sens resserrer sa prise sur moi pendant que j'en fais de même, humant son parfum que j'aime tant. Sans lui, je serais incapable d'avancer, ce ne serait pas juste parce que rester loin de lui signifie me couper de bien trop de mes amis, puisque Jim vit avec Zepp et Maya que j'adore, sans parler des futurs concerts du groupe que je refusais de manquer pour une raison aussi conne ! J'espérais que Kim et Zepp parviendrait à raisonné mon frère, eux avaient toujours les bons mots pour calmer les nerfs, apaiser les peines, de vrais amours.

Le livreur arrive sans tarder et je ne tardais pas à ramener les pizzas sous les râles de l'estomac de Jim qui ne prenait pas assez soin de lui en terme de nourriture... Cela m'attristait de le voir oublier ses repas, moi qui en étais bien incapable au grand dam de mes proches. Depuis que je le connaissais, j'avais toujours vu plusieurs facettes du guitariste, celui jovial qui met l'ambiance et adore manger et boire, mais également celui qui cache un mal-être derrière ses rires, se renfermant malgré le fait qu'il reste actif dans les conversations. J'ai toujours fait attention à lui, à ses changements d'humeur et j'ai compris depuis quelques temps ce qui pouvait expliquer cela. Je n'avais jamais eu qu'une partie de l'histoire entourant le décès de Mme Morgenstern, tout était comme tabou et j'étais bien trop jeune pour tout assimiler à cette époque. À présent que Jim m'avait confié ce mal qui le rongeait depuis ce jour, cette culpabilité de ne pas avoir pu être présent, cette dépression qui l'avait encore plus submergé au décès de Heath, au départ du batteur pour la désintox, j'avais tout pris en pleine gueule sur tout ce qui rendait Jim si spécial.
Il avait souffert plus que je n'aurais jamais voulu me l'imaginer et je crois que je ne pouvais qu'en être plus reconnaissante à Zeppelin d'avoir pris soin de mon géant durant ces moments douloureux et avait promis à ma moitié de toujours être disponible s'il sentait que quelque chose n'allait pas. Jim savait qu'il ne devait pas hésiter à venir me trouver, que je ne le jugerais jamais, que j'étais assez forte pour encaisser ! Ses cauchemars étaient parfois flippants, mais je ne quitterai pas son chevet. Je connaissais cet aspect du traumatisme, pour dormir avec Helios bien plus de fois qu'il osera jamais l'admettre, depuis son agression.

Pour revenir à l'estomac de Jim, je trouvais qu'il avait une idée brillante pour ce qui était du mi-temps. « Oh carrément ! Ce serait trop cool de déjeuner avec toi ! Si t'as besoin pour cet été déjà, Declan cherche un job pour se payer une voiture, ça pourrait être cool ! » songeais-je afin d'aider mes deux compères dans leurs démarches. Ça laisserait une marge de manœuvre le temps de trouver un véritable employé, sauf si Declan voulait se faire un peu plus de fric au cours de l'année scolaire. Les deux hommes se verraient bien assez tôt pour en parler, je leur faisais confiance ! « Aller ! Remplis ton estomac en attendant. » fis-je en ouvrant la boîte de pizza de Jim, puis la mienne.

Il fallait s'y attendre, mon grand tatoué maladroit récidiva bien rapidement, tâchant son T-shirt pour la millième fois depuis que nous passions trop de temps ensemble à se déstabiliser. Heureusement qu'il avait de quoi se changer dans mon placard. Non, je ne vole pas les affaires de mon chéri... c'est lui qui oublie qu'il a balancé son T-shirt dans un coin de la pièce durant nos ébats et amène toujours un change pour le lendemain ! À force, ça vide ses placard... Bon ok, je ne les lui rends pas forcément mais je n'y peux rien, j'aime bien trop l'idée de porter ses vêtements sans rien d'autre sur moi quand il est trop loin et me manque !



©️ 2981 12289 0


The James Dean tp my Audrey Hepburn
They say that love is forever, Your forever is all that I need. Please stay as long as you need. Can't promise that things won't be broken, But I swear that I will never leave, Please stay forever with me ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Morgenstern
  Jim Morgenstern  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 493
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Chris Cerulli
▎ Crédits : @Xanax
▎ Multi-comptes : Joshua Fowler, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 854
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Dfed0673543de583c339242c047a6cce00bbd58d
▎ Your age : 33 ans ( 31/10/1990)
▎ Your preference : Pansexuel
▎ Job/Studies : Propriétaire/vendeur au MiL & Guitariste des Scarlet Zombies.
▎ The one you love : I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Ctp9

▎ Annuaire rp : IRP avec Jim...
Quand je parle #002EE6
Quand je signe #FFA200
Quand j'écrit #FFA200

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Giphy

https://likeariver.forumactif.com/t2372-jim-morgenstern-scars-be https://likeariver.forumactif.com/t2378-jim-you-re-mine-motherfkers https://likeariver.forumactif.com/t2382-508-616-4692-jim-morgenstern https://likeariver.forumactif.com/t2384-undead-j
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim EmptyDim 9 Juin 2024 - 16:05

I'd ask "you think we'd ever make it?"
You'd say "I'm sure if it's right".
feat. @Astoria Talis


Je souris de plus belle quand elle me dit qu'on pourra passer nos pauses de midi ensemble, et encore plus quand elle me parle de son ami qui va chercher un petit boulot pour cet été... effectivement ça peut être une bonne idée ? Bon évidemment ça ne sera pas forcément beaucoup d'heures, surtout au début, le temps que je trouve mes marques et que je le forme correctement. Mais Declan est plutôt sympa et il a l'air assez impliqué dans son travail donc je ne me fais pas trop de soucis. Surtout si ça nous arrange tous les deux, c'est tout bénef !

- Si ça me permet de passer encore plus du temps avec toi, ça me va très bien ! Pour le job... s'il est intéressé, que Declan n'hésite pas à passer à la boutique qu'on en discute. L'idée me plaît bien, et de ce que tu dis ça nous arrangerait tous les deux. Tu veux bien lui en parler ?

On s'entend assez bien en plus, il n'y a pas de raison que ça se passe mal et puis ça laissera passer l'été pour me laisser le temps de calibrer un emploi du temps convenable et ensuite de trouver quelqu'un avec un peu plus de disponibilité pour la rentrée, je ne suis pas certain que Declan sera ok pour continuer avec les cours en plus. Le plan parfait en soi.

Je me penche un peu sur le côté pour venir déposer un baiser sur la joue de ma copine, elle a toujours de super idées !  Quand je vous dis que je ne la mérite pas. Elle ouvre les cartons de pizza et m'ordonne presque de me nourrir. J'obtempère immédiatement en rians et mord dans ma part de pizza à pleines dents. Elle n'a pas tort ceci dit... je mange vraiment n'importe comment depuis quelque temps, et par n'importe comment je veux dire pas beaucoup et de façon aléatoire. Il faut dire que la période de l'année n'est déjà pas très simple pour moi, beaucoup de choses qui me trottent en tête, pas mal de regrets qui reviennent... bref ce n'est pas la joie et dans ces moments-là, je n'ai tellement pas faim que j'en oublie tout simplement de manger.

En soi c'est habituel, j'ai toujours plus ou moins fonctionné comme ça, ayant l’habitude de sauter des repas depuis tout gamin. J'ai toujours eu une relation conflictuelle avec la nourriture. Ce qui ne m'inquiète plus, c'est qu'Astoria m'a dit ne pas avoir mangé elle non plus. Ça par-contre ce n'est pas bon signe du tout, elle qui pourrait s’enfiler plusieurs paquets de sucreries en une soirée ne saute jamais un repas. Alors j'ajoute bien vite. Après avoir avalé ma première bouchée.

- Oui, chef ! Mais toi aussi, il faut que tu manges ! Je n'ai pas envie que tu me fasses une hypoglycémie en plein milieu de la soirée, et je n'aime pas quand tu déprimes... alors hop on avale sa pizza jeune fille.

Et je fais de même en engloutissant une seconde part de pizza à toute vitesse. J'aurais peut-être dû y aller plus doucement parce que visiblement ma maladresse légendaire me rattrape. Je vous jure que je fais attention pourtant, je devrais avoir l’habitude à force, mais rien à faire pas foutu de manger sans me tâcher… Et deux fois de suite, en plus. Enfin... une fois mon haut… Ce qui me vaut une boutade de ma petite brune qui ne trouve rien de mieux à faire que de venir me chauffer ouvertement... s'ensuit un petit jeu de séduction auquel je mets un terme avant de craquer... Je lui rappelle gentiment que la pizza se mange avec le dessert et tente de me concentrer de nouveau sur mon repas et sur cette pauvre comédie musicale dont nous avons à peine suivi le début.

C'était sans compter sur le retour de bâtons de la pizza qui semble, elle aussi, être contre moi. Je demande de quoi m'essuyer à ma copine qui se lève, mais ce n'est pas pour me passer une serviette ou un sopalin, pas du tout même. Qu'on ne vienne pas me dire que c'est moi qui ne veux pas manger sur ce coup-là !  Parce que si Jelly continue de me regarder comme ça... les pizzas seront bonnes pour un petit tour dans le four. Elle me cherche et a l'air bien parti pour me pousser à bout. Si elle continue comme ça... Jumeau dans l'appartement d'à côté ou pas, croyez-moi, c'est elle que je vais bouffer.



Je lui claque doucement les fesses quand elle se lève, non sans laisser sa main courir le long de mon corps. Ses doigts finissent leurs courses sur une zone toute calculée par ses soins, me faisant me mordre la lèvre. Je me redresse à la va vite pour la suivre vers sa chambre, prenant tout de même deux secondes pour refermer les cartons des pizzas. Hors de question que ce crétin de chat profite de notre repas, c'est super mauvais pour lui en plus. Je me lève ensuite et cours la rattraper bien vite.

Je plaque mon torse à son dos, mes mains sur ses hanches et la pousse doucement vers sa chambre. Je profite de sa nuque dégagée par son chignon pour venir y déposer quelques baisers, remontant doucement vers son oreille donc je mordille doucement le lobe avant de lui chuchoter quelques mots.

- Tu ne sais pas à quel point j'aime quand tu me dis des trucs comme ça... montre-moi, j'ai hâte de voir ça.

Elle accélère le pas jusqu'à sa chambre, m’entraînant avec elle par les poignets. Cette soirée ne ressemble décidément à rien de ce qu'elle était censée être à la base, mais ce n'est clairement pas pour me déplaire. Je referme la porte de sa chambre à clé derrière nous, enfin certains que personne ne viendra nous déranger ce soir.



KoalaVolant


I keep it all inside because I know that Man
Is everithing but kind
If I showed you my soul
would you cover your eyes?
If I told you the truth
would you dare me to lie?
- Voices † MIW. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Message#
Sujet: Re: I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim   I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
I'd ask "you think we'd ever make it?" You'd say "I'm sure if it's right" ¤ ft. Jim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Eastern Avenue :: Highland avenue-
Sauter vers: