Le Deal du moment :
FNAC : Week-end adhérents, 10€ offerts ...
Voir le deal

Partagez
 Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyVen 17 Nov 2023 - 14:28

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


Un mercredi après-midi mouvementé qui s'annonce. Il peut, alors les gens se précipitent en intérieur pour se mettre à l'abri, c'est plutôt bon pour les ventes, ça l'est moins pour mes batteries sociales. Heureusement pour moi, qui dit mercredi dit pas d'école, alors ma fille est avec moi pour me remonter le moral. Meghan est assise calmement sur une banquette à côté du bar, à faire les exercices de lecture qui étaient donnés par sa maîtresse. Elle m'a dit qu'elle voulait faire ses exercices toute seule comme une grande, alors je la laisse faire, mais je garde un œil sur elle quand même tout en servant les clients qui viennent chercher leurs boissons chaudes.

Les visages défilent rapidement, mes collègues et moi-même peinant à suivre le rythme, entre ceux qui sont indécis et prennent bien leur temps pour leurs commandes, et ceux trop pressés qui râlent et s’énervent pour une rien... sans compter les nombreux regards noirs et yeux levés au ciel quant aux fautes dans l'orthographe dans les prénoms sur les gobelets. Pour cette partie-là, je plaide coupable, je m'excuse auprès des gens trop véhéments et tente d'ignorer au maximum ceux qui sont juste méprisants.

Je fais signe à mon collègue que je prends une pause de quelques secondes pour souffler un peu, sentant que mes nerfs arrivent à leurs points de ruptures. Je me rapproche de ma petite princesse qui me réclame un câlin en me demandant de l'aider à décrypter quelques mots, visiblement, elle aussi, a du mal avec les lettres. Je suis loin d'être le mieux placé pour l'aider là-dessus, mais je fais de mon mieux. Après quelques moments de réflexion intense de nos deux cerveaux réunis et une boutade de la part de mon rayon de soleil pour dire que je devrais peut-être retourner à l'école avec elle, nous arrivons à résoudre la question qu'elle se posait. Elle a terminé ses devoirs pour le lendemain, elle me saute au cou en criant de joie.

- Ta vue papa, je suis trop forte ! J'ai tout fait toute seule !

- Oui t'es la meilleure, ma princesse !

Elle se met à rire, ce qui fait rire quelques clients autour de nous. Je lui fais un bisou sur le front et lui donne mon portable pour qu'elle puisse regarder son dessin animé préféré. Elle me remercie et se plonge dans l'univers de Miraculous Lady bug... Je n'ai pas besoin de mettre les écouteurs qu'elle me vole des mains, tout sourire, parce qu'à force de regarder des épisodes avec elle à la maison je connais les saisons par cœur. Elle le regarde en boucle, tous les jours... Je pourrais presque lui raconter ça en guise d'histoire du soir, et même si j'ai tenté maintes fois de lui faire regarder d'autres dessins animés, comme ceux que j'aimais tant à son âge, il n'y a rien à faire.. Elle est amoureuse de chat noir.

Je reprends mon poste et prépare les commandes en attente. Il n'est pas loin de 16h30 et la pluie semble se calmer un peu dehors. Certains en profitent pour repartir, vaquer à leurs occupations et les lieux se vident bien.  Il ne reste que deux ou trois personnes encore au rez-de-chaussée et je n'ai pas l'impression d'entendre trop de bruit au-dessus de nous, signe que nous allons enfin avoir une petite accalmie. Tyler s'en va à l'étage pour nettoyer les tables pendant que je m'occupe du comptoir et des tables de l'entrée.

Je finis par aller en cuisine, car il est temps de sortir les cinnamon rolls et muffin au chocolat du four. Ça sent super bon, j'aurais bien envie d'en manger un... Et je vois venir gros comme le nez au milieu de la figure que ma fille va venir me supplier avec ses grands yeux de petit chien battu de lui offrir un petit gâteau... J'ai perdu d'avance, je le sais bien... Je suis incapable de lui refuser quoi que ce soit quand elle me fait des yeux là...

Je retourne en salle, installe les pâtisseries dans le présentoir pendant que mes collègues partent en cuisine pour préparer d'autres pâtisseries. Mon instinct ne m'a pas trompé... je vois une petite tête se lever et courrir devant le comptoir comme pour passer sa commande . Elle n'a même pas besoin de parler, je sais ce qu'elle veux... je lève les yeux aux ciel, elle a bien travaillé, elle l'a mérité. Je lui fait signe de retourner s'assoir, et commence a préparer son plateau goûté. Je relève la tête quand j'entends la porte s'ouvrir, prêt à accueillir le prochain client qui ouvrira la porte, je finirais la "commande" de Meghan juste après.

Je bloque un peu quand je la vois entrer, cette jeune femme si pétillante aux cheveux bleus. Elle est une habituée et vient régulièrement au café pour travailler, je crois... Je ne lui ai jamais vraiment parlé à part pour prendre sa commande. À vrai dire, je n'ai jamais osé... Parce qu'elle m'intrigue un peu trop, m'impressionne plutôt, si je dois choisir le bon mot. Elle est extravagante, et même si c'est peut-être un poil trop pour moi, je n'arrive pas à m'empêcher de l'admirer chaque fois qu'elle passe la porte.

J'envie sa capacité à être naturelle, à assumer pleinement sa façon d'être. Rien que sa chevelure… Si seulement j'osais colorer les miens, je serais sans doute incapable de sortir de chez moi tant je redouterais le regard des autres... Elle, elle semble s'en moquer complètement. Riant, avec son accent britannique des plus mignons, au nez de ceux qui font des remarques dans son dos, soutenant le regard des curieux qui la dévisage... Elle est assez solaire et semble incroyablement gentille, alors ça m'embête de voir d'autres personnes l'embêter... Mais je n'ai jamais osé intervenir...

C'est assez inhabituel de la voir venir un mercredi, mais je suis assez content de la voir, je lui sers un grand sourire, pas commercial celui ci, un vrai sourire sincère. Je ne la connais pas vraiment, mais je l'apprécie beaucoup. Elle au moins et elle est vraie, elle-même, elle ne se cache pas derrière un mur d'hypocrisie. Je l'accueille chaleureusement, faisant au mieux pour cacher ma timidité.

- Bonjour ! Qu'est-ce que je peux faire pour vous aujourd'hui ?

Quelle question… Comme d'habitude, je souris et encaisse sa commande avant de passer à la préparation. Je m'applique pour écrire sur son gobelet le plus justement possible... Elle m'a déjà repris une fois où deux en rigolant gentiment… Mais je suis incapable de retenir comment son prénom s'écrit... Francee, peut-être ? Les lettres se mélangent toujours au bout d'un moment, alors je croise les doigts pour avoir bon cette fois-ci. Je dépose sa commande sur un plateau et le lui tend.

- Et voilà, bonne dégustation !

Je la vois immédiatement attraper son gobelet et juger de mon orthographe... Et rire... C'est plutôt positif, non ? Je dois être un peu plus près de la bonne orthographe. Un jour, j'y arriverai, un jour... mais pas aujourd'hui.

Je la regarde aller s'installer sur la banquette juste à côté de Meghan, qui est toujours à fond dans son épisode. Ma petite princesse tourne la tête vers la jeune femme, ayant vu du mouvement tout proche d'elle, avec des étoiles dans les yeux, qui brillent de plus belle quand elle sort un carnet de son sac et commence à griffonner dedans.

Oh, non... Je connais ce regards... Meg... Laisse-la tranquille… Pitié, ne l'embête pas... J'allais aller voir ma fille pour l'empêcher d'importuner la bleuet, mais voilà que l'accueil de fait de nouveau envahir par la foule... Je soupire et me concentre de nouveau sur mon travail, priant pour que Meghan n'en fasse pas trop. J'ai juste le temps de l'entendre dire quelque chose à la jeune femme avant de me faire alpaguer par une cliente qui trouve que je ne vais vraiment pas assez vite à son goût...

-Bonjour, madame ! Dit, c'est trop beau tes cheveux ! Comment ça se fait, ils sont bleu ? Tu viens du ciel ? Et... Et tu fait quoi ?



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana




Dernière édition par Joshua Fowler le Mar 20 Fév 2024 - 19:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesca Alvarez
  Francesca Alvarez  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 66
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Charlotte Sands
▎ Crédits : Me & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zepp & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 89
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 097cc93942a5b49f020c89c402aae2d3000eb97b
▎ Your age : 25 ans (09/08/1998)
▎ Your preference : Pansexuelle & Polyamoureuse
▎ Job/Studies : Illutstratrice dans le domaine du livre (romans, alums, BD...)
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Giphy

▎ Annuaire rp : Mes RPs

dialogue en : DeepSkyBlue

https://likeariver.forumactif.com/t2292-frankie-comme-dans-les-l https://likeariver.forumactif.com/t2328-frankie-you-got-a-friend-in-me#21374
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyDim 19 Nov 2023 - 0:17

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
Oh we live like we want to Where nobody tells you.
▴▽▴⟁▴▽▴

Cette météo me fait sourire largement, on se croirait presque à Londres ! Je dis presque, parce que les rues sont bien trop larges ici et ces tarés conduisent du mauvais côté de la route... Mais bon, les rues qui sentent bon la pluie me rendent heureuse et m'inspirent pour le boulot aujourd'hui, bien que j'ai des réunions à la maison d'édition ce mercredi. Elle avait été décalée et ça ne m'arrangeait qu'à moitié parce que je devais bosser mes commissions le mercredi et que Amp' détestait que je change mes plans. Bon, on ne pouvait pas vraiment sortir en balade aujourd'hui de toute façon et j'espérais qu'il ne soit pas trop en colère et laisse mon doudou tranquille... Cette boule de poil adorait balancer notre peluche, à Anya et moi, voir lui arracher un œil – ou les deux – quand on le laissait tout seul trop souvent. Il avait sa cage, mais le laisser enfermé me brisait le cœur...

J'avais laissé mon singe dans ma chambre avec tout ce dont il avait besoin pour se distraire et se nourrir et me promettait de lui ramener quelques douceurs pour passer la soirée avec lui. J'adorais cette bestiole, même si peu de gens voulaient me croire quand je leu disais que j'avais un singe à la maison... On me prenait souvent pour une folle, mais bon, s'pas grave ! Même ma propre mère avait levé les yeux au ciel plus d'une fois lorsque j'avais réclamé Amp' durant des semaines, débarquant un soir après les cours avec mon capucin, faisant ma crise d'adolescence tardive. Mais ne l'avait pas toujours faite en réalité ? J'étais un calvaire pour mes parents depuis gamine, toujours une lubie en tête, une envie folle et des crises quand je n'obtenais pas ce que je voulais, trouvant une idée encore plus conne.

Bref... Ma réunion s'était bien passée malgré le fait que l'auteur veuille bien trop de détails en un délai très court et ça allait me demander de bosser dessus tout le week-end. Je relirais mes notes ce soir, pour l'instant, il était déjà presque seize heures et j'avais besoin de sortir un peu sous la pluie, bien qu'elle commence à se calmer. Tant pis, j'adore quand même le temps, mon jean cargo traînait un peu par terre et ça me rappelait nos courses dans les rues de Londres, avec Eleonore, riant sous la pluie, s'embrassant au détour d'une rue où l'on se pensait plus à l'abri de la météo pour finir par se rendre compte des flaques dans lesquelles nous avions mis les deux pieds. De vraies gamines... Oh ! Tiens je vais lui envoyer une photo du paysage, ça lui fera plaisir !
J'aimais profondément ma petite amie, elle avait été le déclic qui avait fait changer ma vie en mieux permis de m'assumer au lycée. C'est peut-être en partie parce qu'elle a été là pour moi que j'ai adopté un style jugé excentrique par mes pairs. Moi j'adore mon look, mes tatouages, mes cheveux qui reflètent tellement ce que je suis, un océan de joie et d'amour ! Enfin, pas tout le temps parce que j'ai aussi des jours pourris et pendant ceux-là, je m'enferme dans ma chambre pour dessiner avec de la musique bien énervée, déprimant très très fort... Mais j'essaie de toujours remonter la pente rapidement, ma psy m'ait d'un grand soutien, une nana cool recommandée par celle qui me suivait à Londres.

« Hey mon ange ! Regarde moi ce temps merveilleux !! C'est presque comme être avec toi... » j'envoyais comme message à ma Leo en souriant, accompagné d'un selfie où j'étais en train de prendre la flotte, les cheveux humides, mon blouson ouvert sur ce crop top sans manches à l’effigie de Pink, ce qui est un peu un contraste avec ma tignasse turquoise. Je monte ensuite dans le bus, préférant largement ce mode de transport en ville, ma mini cooper ne sortant que les week-end en général, ou si je traînais les soirs de semaine... Comme lorsque je sortais avec ce gogo dancer là... Il était cool au début, mais bien que je sois une bonne vivante et adore sortir en club ou quoi, son planning n'était pas forcément compatible avec le mien. Et en plus, il avait osé dire d'un bouquin que j'ai illustré qu'il était « bof » alors ça, c'est next direct !

Oh le Starbucks ! Je vois l'enseigne au loin et me souviens que je dois ramener quelque chose pour mon bébé ce soir ! J'ai pas assez de taux de concentration, ouais je sais, mais bon, j'aime mieux penser à la bouffe et... oh peut-être qu'IL sera là !? Rien qu'à cette pensée, je sort mon portable, dont la coque est bleue et me vaut quelques regards amusés – voire moqueurs – des gens autour. Mes cheveux sont mouillés, mais tout semble être en place autrement, il suffit juste de me recoiffer un peu, comme pour donner un effet volontaire autre que le fait de ne pas avoir pensé à prendre un parapluie le matin. Ouais, l'hyperactivité c'est le mal... Je ne savais même pas où il était en fait... Peut-être chez mon père, mais ça pouvait tout aussi bien être dans ma main que je n'y penserais même pas...

Je descends du bus et entre dans le café, un sourire sur le visage, qui s'élargit lorsque je LE vois, lui... Joshua disait son badge et je l'avais retenu depuis plusieurs mois déjà. Il était craquant, un brin timide mais je trouvais ça rafraîchissant à vrai dire, fascinant même quand on voit comment il agit dans son travail, en s'appliquant toujours pour préparer les boissons des clients et écrire nos prénoms. Il m'amusait beaucoup avec sa façon de se tromper, comme s'il le faisait exprès – j'ignorais la vérité – et j'avais déjà entendu dire que les employés étaient limite payer pour faire ça. « Hey salut ! » lançais-je au beau brun derrière le comptoir, ainsi qu'à son collègue non loin, avec qui je parlais plus souvent, Joshua semblant me fuir un peu. Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me plaisait bien chez lui, peut-être cette fragilité apparente qui détonnait avec mes gros sabots.

« Un latte medium et un muffin aux myrtilles, s'il te plaît. » Ouais, j'avais tendance à le tutoyer même si lui n'y arrivait pas. Je tutoyais tout le monde dès l'instant où j'estimais que c'était adéquat, c'est-à-dire au bout de dix minutes ! Pour ma commande, je payais et attendais patiemment, jetant un coup d'œil alentour. Je commandais toujours la même chose ici, parce que si je commençais à réfléchir trop, mon cerveau allait me faire faire n'importe quoi et je changerais d'avis tellement de fois qu'on me foutrait dehors de tant d'indécision !
Joshua me tend mon plateau et sa voix me fait revenir à la réalité. Je me retourne vers lui, oubliant ce que je venais de voir et qui m'avait donné envie de dessiner, et je saisis mon gobelet. « Francee », je ris doucement. Je lui avais pourtant offert un dessin un jour, de lui derrière son comptoir avec mon nom écrit en bas, mais ça ne rentrait pas. « Ah pas mal celle-là ! » lâchais-je en envoyant un clin d'œil au barista, avant d'aller m'asseoir. Il y avait de la place, mais j'aimais bien rester proche du bar, au cas où j'ai envie de reprendre quelque chose. Oh merde ! J'ai pas pris de biscuits pour Amp' ! Je fais la moue en regardant les employés se faire assaillir. Bon, tant pis, je tenterais d'y penser tout à l'heure.

Après avoir retiré mon blouson, je sors mon carnet et mes crayons, attrapant un stylo pour dessiner une croix sur ma main, comme si ça servait vraiment à quelque chose... buvant une gorgée de mon café, j'ignorais les notes prises en réunion pour l'instant, j'avais simplement envie de laisser mon imagination prendre le dessus et m'enfermer dans ma bulle. Enfin, c'était sans compter une petite voix toute mignonne qui me saluait. Oooh... Qu'elle est belle, cette enfant ! Je lui souris largement et pose une main sur ma poitrine de tant de compliments. « Oh que tu es mignonne, merci love. Non je ne viens pas du ciel, j'aimerais bien mais non. » Je hausse les épaules avant d'ajouter, en baissant la voix comme pour lui confier un secret. « Ne le dis à personne, mais je les clore, tu sais avec comme de la peinture, mais pour les cheveux. »
La puce me demande également ce que je fais et je bouge d'une fesse vers elle pour lui montrer ce que je suis en train de dessiner. « Je dessine. C'est mon travail, mais là, c'est une forêt pour moi, où j'aimerais habiter. Ça te plaît ? » dis-je d'une voix douce et aussi pétillante que la sienne. Nous allions bien nous entendre, elle et moi ! La gamine se penche un peu plus, semblant observer chaque détail de ce qui commence à ressembler à un lac entouré de forêts, parce que j'avais décidé d'agrandir le monde qui se trouvait dans ma tête et que j'avais envie de ce genre de paysage depuis la fenêtre de ma maison imaginaire.

La jeune fille me complimente et je suis touchée, la vérité sort de la bouche des enfants fit-on, et ça me faisait chaud au cœur. « Je m'appelle Frankie, et toi ma beauté ? » demandais-je, aussi excitée qu'elle de me faire une nouvelle amie. Elle me dit s'appeler Meghan et que son père travaille au Starbucks, me pointant le comptoir où trois hommes s'activent pour satisfaire la vague de clients qui vient de débarquer. « Meghan, c'est un joli prénom. Et toi, tu aimes dessiner ? Tu veux m'aider ? » J'adorais les enfants, leurs petits yeux malicieux faisaient échos aux miens et cette innocence me faisait du bien, je leur souhaitais de ne jamais connaître la réalité de la vie, ou le plus tard possible, espérant qu'elle et ses camardes ne subiraient pas trop de dégâts,, comme ceux que j'avais vécu durant ma scolarité et qui me valait une belle cicatrice au bras suite à une opération... J'étais aussi un peu débile, mais quand tu associe mal-être et TDAH, tu fais un peu n’importe quoi...

Je vois Joshua qui s'approche de notre table avec un air embêté - que je trouve terriblement craquant soit-dit en passant – et je l'entends s'excuser pour Meghan, lui disant de ne pas m'embêter. « Oh non, mais elle ne m'embête pas du tout ! Sa conversation est la plus intéressante de ma journée pour rien te cacher ! Et en plus, elle dessine super bien, regarde ! » Je tourne le carnet vers le brun en ajoutant pour la petite : « Ton papa peut être fier de toi ! »

code by bat'phanie


I’m not letting you go
I'm not gonna let you down , I’m not gonna let you fade away another day, Don’t run away (run away) RUN! ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyLun 20 Nov 2023 - 1:52

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


Je lui sers son latté et son muffin sur un plateau, et la regarde rire en lisant son gobelet, elle me regarde et me fait un clin d’œil signe que je me suis encore trompé... et merde. Je passe ma main dans mes cheveux, un peu gêné en m'excusant d'un signe de tête. Ce n'est pas possible d'être aussi peu doué que ça quand même, pourquoi est-ce que je n'arrive pas à retenir comment son prénom s'écrit ? Pourtant, je suis quasiment certain qu'elle a signé de son nom le dessin qu'elle m'a offerts une fois... Il est d’ailleurs accroché sur mon frigo. Meghan a insisté pour le mettre dessus quand elle l'a vu, elle l'adore et a même essayé de le reproduire. C'est très joli comme prénom en plus, mais y' a rien à faire, mon cerveau ne veut pas imprimer l'orthographe, pour moi ce n'est pas logique.

J'ai juste le temps de la regarder s'installer à côté de ma fille et sortir son matériel de dessins, avant que ma petite princesse ne menace d'aller l'embêter. Ho non Meghan ne me fait ce coup-là... je sais que ce n'est pas toujours marrant d'être ici avec moi, mais tu t'es toujours bien comportée avec les clients... continue ce te plaît. J’allais aller voir ma fille pour lui dire de laisser la laisser tranquille, mais je ne vais pas avoir le temps du tout... quatre ou cinq personnes viennent d'entrer et attendent leurs commandes avec impatience. Et merde... je m'occupe de leurs commandes aussi vite que possible, en essayant d’écouter d'une oreille ce qui se passe à côté, mais c'est sans compter sur la femme d'un certain âge qui se trouve face à moi... Je me fais traiter d'incapable parce que je me suis trompé dans sa commande... et mon collègue qui ne revient pas...

~†~

La jeune fille lève les yeux vers cette jolie femme aux cheveux bleus, les plus intriguant qu'elle ait jamais vu. Dans ses yeux d'enfant, c'est tout bonnement incroyable d’imaginer qu'on puisse avoir des cheveux de la couleur du ciel. Elle s'est souvenue que son papa lui a déjà dit plusieurs fois de rester sage quand elle est ici et qu'elle ne doit pas embêter les inconnus... mais elle... elle a les cheveux BLEUS ! Et ça, ça annule toutes les autres règles à ses yeux.

Elle se tourne donc vers elle, celle qui attise sa curiosité enfantine. Elle reste tout de même polie, elle sait que son père serait très déçu si elle ne faisait pas attention à son langage. Meghan exprime alors sa curiosité, à la jeune bleuet et lui demande également ce qu'elle fait. Voir la jeune femme bouger ses crayons sur le papier la fascine, elle adore les dessins et est souvent très frustrée de ne pas réussir à reproduire ce qu'elle voudrait comme elle l'imagine.

Quand la jeune femme lui répond qu'elle utilise une sorte de peinture spéciale pour les cheveux, les yeux de l’enfant s'illuminent de plein d'étoiles, plein d'idées lui passent par la tête, elle aussi rêve de mettre plein de couleurs de l'arc-en-ciel dans sa jolie chevelure châtain claire.

Le jeune adulte se penche vers elle, lui montre son carnet, on y voit une jolie forêt avec un lac, et Meghan observe de près ce qui se présente à ses yeux. Chaque nouveau détail lui semble un peu plus beau encore que le précédent, elle aussi aurait bien envie d'y vivre. La petite

- C'est trop trop trop trop beau !

La plus grande se présente, disant s'appeler Frankie, cela donne un très grand sourire à la gosse, bien trop heureuse de se dire que cette jeune femme qui l'intrigue tant ne sera plus une inconnue, mais va devenir une amie à ses yeux. La petite se présente à son tour, un sourire immense aux lèvres, montrant du doigt son papa en pleine galère derrière le comptoir.

- Moi, je m'appelle Meghan ! Et là-bas, c'est mon papa ! Il travaille dur, alors je dois rester sage !

La jeune adulte semble sincèrement touchée par la petite face à elle et lui propose alors de l'aider à dessiner. Décidément, Meg est de plus en plus fan de cette jeune femme à la tignasse océan, elle est gentille, belle et en plus elle veut bien dessiner avec elle. La petite se sent pousser des ailes.

- Oh, oui ! J'adore dessiner ! C'est vrai, je peux t'aider ? Tu veux bien m'apprendre à faire les arbres ?  

Ni une, ni deux, l'enfant attrape un des crayons et une feuille que lui tend la jeune femme et essaie de reproduire le dessin qu'elle lui a montré juste avant. Elle s'applique du mieux qu'elle peut, écoutant attentivement les conseils de sa nouvelle amie.

~†~

Ca y est...  mon collègue est enfin revenu pour me filer un coup de main. Je le remercie grandement et en profite pour regarder ce que fait ma fille. Elle s'est penchée sur le carnet de... Francee ? Raaaaaah, je sais comment ça se prononce, mais je ne visualise toujours pas comment on peut le noter. Bref, elle semble lui avoir volé quelques crayons et papiers et elle discutent tous les deux.

Ma princesse a un sourire radieux collé aux lèvres, ça me touche de la voir comme ça, un léger rictus attendri se dépose sur mes lèvres. Mais je reviens vite à la réalité. Ma petite chérie est très certainement en train d'embêter cette cliente, et même si je déteste ça du plus profond de mon être, je dois aller lui dire d'arrêter et de se calmer. En plus, elle a laissé mon téléphone en plan sur la table d’à côté. Je m'approche, un peu gêner, pour venir dire à ma fille de se calmer un peu.

- Meghan, on en a déjà parlé non ? On n'importune pas les gens comme ça. Je m'approche de la table et saisis mon téléphone pour couper l'épisode qui tournait dans le vide. Bah alors, il ne t’intéresse plus chat noir ?

- Mais c'est ma copine maintenant ! Frankie elle est trop gentille, elle me montre comment on fait les arbres ! Elle fait une petite moue pendant quelques secondes avant de secouer la tête. Si j'aime toujours chat noir ! Mais je veux dessiner pour le moment. Je pourrais regarder plus tard... s'il te plaît.

Quand elle me fait ses grands yeux là, je ne peux vraiment rien lui refuser... ce n'est pas juste et elle le sait très bien. Je range mon téléphone dans ma poche en signe de reddition et me tourne à présent vers la jolie jeune femme qui semble s'être prise d'affection pour ma fille, je la comprends, Meg est bien trop mignonne, même si je ne suis pas très objectif.

- Heu... salut, heu ? Désolé.. Elle ne vous dérange pas trop, j'espère ?

Elle me répond bien vite qu'elle apprécie la compagnie de ma princesse et finit même par me tendre le carnet sur lequel la chaire de ma chaire a fait quelques essais, et je dois bien avouer que je suis surpris. Elle s'est étonnamment appliquée, non pas que ça soit incroyablement ressemblant avec le modèle que j’aperçois posé sur la table, mais pour le dessin d'une enfant de sept ans, c'est beau. Elle s'est vraiment appliquée et ça me fait sourire, elle a toujours aimé dessiner, je ne sais pas de qui elle tient ça, parce que ni moi ni sa mère de sommes très doué de nos mains. Si... Francee me dit que ça ne la gêne pas alors peut être que Meg apprendra plein de choses pour cette fin d'après-midi. Je souris un peu à la jeune femme quand elle dit à Meghan que son papa peut être fier d'elle.

- Ça pour être fier, je le suis. C'est magnifique ma puce, continue comme ça.

Je viens m’asseoir quelques minutes à côté de ma fille qui vient me faire un câlin, je pose un bisou sur son front et entreprend d'attacher ses cheveux en une petite queue de cheval pour qu'ils ne retombent pas devant ses yeux. Elle se détache de moi pour reprendre son œuvre. Je me redresse un peu et m'adresse de nouveau à ma fille.

- J'ai un peu de temps, Meg je t’apporte ton goûter, tu fais un peu de place sur la table ?

- Oui papa, j'ai trop trop faim ! En plus, ça sent trop bon !

- Je sais, ça arrive, encore un peu de patience.

Je me tourne ensuite vers la demoiselle qui semble un peu dans ses pensées... je n'avais pas vraiment remarqué parce que j'étais trop concentré sur Meg, mais elle n'a pas spécialement bougé depuis. Est-ce que j'ai dit un truc de travers ? Je n'espère pas, pour une fois que Meghan semble vraiment s'amuser, je ne voudrais tout faire capoter. Je vais lui proposer une autre boisson, son café semble vite.

- Heu... est-ce que je… est-ce que je peux vous offrir quelque chose ? C'est la moindre des choses je pense, Meg semble beaucoup s'amuser.



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana




Dernière édition par Joshua Fowler le Mar 20 Fév 2024 - 21:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesca Alvarez
  Francesca Alvarez  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 66
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Charlotte Sands
▎ Crédits : Me & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zepp & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 89
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 097cc93942a5b49f020c89c402aae2d3000eb97b
▎ Your age : 25 ans (09/08/1998)
▎ Your preference : Pansexuelle & Polyamoureuse
▎ Job/Studies : Illutstratrice dans le domaine du livre (romans, alums, BD...)
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Giphy

▎ Annuaire rp : Mes RPs

dialogue en : DeepSkyBlue

https://likeariver.forumactif.com/t2292-frankie-comme-dans-les-l https://likeariver.forumactif.com/t2328-frankie-you-got-a-friend-in-me#21374
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyLun 20 Nov 2023 - 16:12

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
Oh we live like we want to Where nobody tells you.
▴▽▴⟁▴▽▴

J'ai bien fait de venir au Starbucks, et pas que pour le beau jeune homme derrière son comptoir qui ne semble rien piger à mes avances ! Il est touchant, Joshua, quelque chose de très doux émane de lui, je ne saurais pas mettre le doigt dessus, mais il me donne l'impression d'être un gars bien, avec ses sourires plus sincères à mon égard qu'un simple outil commercial, son regard un peu gêné et cette manière de toujours vouloir trouver une autre orthographe à mon nom. Et s'il avait la moindre idée que ce n'était qu'un diminutif... Le pauvre, s'il ne parvenait pas à écrire Frankie, qu'en serait-il de Francesca ? Je devrais tester un jour, rien que pour voir.
Oh ce n'est pas pour me moquer de lui, ou l'enguirlander comme le font certains, il n'est pas le seul à faire des erreurs, ça semble être un critère pour bosser das cette chaîne de cafés d'ailleurs. Non, j'aime juste voir sa créativité, parce que oui, moi je considère ça comme du talent de ne jamais écrire deux fois la même chose pour une seule personne et j'ai une collection de photos sur mon téléphone pour le prouver, mon préféré étant à ce jour le « Friky » qu'il avait marqué une fois, quand il y avait un peu de bruit et qu'on ne s'entendait plus penser. J'étais un peu « freaky » c'est vrai, on me le disait souvent, mais je trouvais ça trop mignon venant de Joshua...

Ma commande en main, je m'installais sur une banquette plus loin pour pouvoir dessiner tranquillement en sirotant mon latte. À côté de moi se trouvait une jolie petite fille que je sentais m'observer du coin de l'œil, jusqu'à ce qu'elle ose venir me parler, me tirant un large sourire. C'est la première fois qu'on me demande si je viens du ciel et je fond complètement devant la bouille de cette petite. Elle n'a pas peur de me parler, j'étais comme ça aussi à son âge alors je ne peux qu'approuver, bien que les parents disent le contraire...
Meghan est très polie et enthousiaste, réveillant mon énergie qui m'avait été volé par ma réunion, ça faisait du bien à mon cœur. Elle accompagne apparemment son père au travail, n'ayant pas école le mercredi, je trouve ça sympa, mais pas évident pour la surveiller quand on voit le monde qui est en train d'affluer au café. Le mauvais temps donne envie aux gens de se rassembler dans un endroit sec et chaud qui sent bon le café, et possède le Wi-Fi.

Je montre mes dessins à ma nouvelle camarade et lui demande si elle veut m'aider, je sens que ça la met en joie et c'est un très bon moyen de rester sage, comme lui disait son papa. « Mais oui, bien sûr, love. Je vais te montrer comme faire de supers arbres ! » dis-je en bougeant d'une fesse pour que nous prenions la table, avec nos feuilles et je partage mes crayons avec elle. Ils ont une qualité de dingue et on peut les estomper avec les doigts sans problème, ce qui plairait sûrement à Meghan ! Je lui montre donc la base pour faire un joli arrive avec un tronc plutôt réaliste pour une enfant. J'ai l'habitude de faire ce genre d'illustration dans les albums que je dessine pour la jeunesse, alors tout le monde peut s'y retrouver. « Et là, on peut passer le doigt pour que les lignes se voient moins. Tadaa !! » Je montrais quelques petites astuces à la choupette, en l'encourageant toujours un peu plus. « c'est génial ! Tu apprends vite, bravo ! »

Je lui montre quelques feuilles également et je vois son air concentré, les sourcils froncés, qui me rappelle quelqu'un sans trop voir qui à l'heure actuelle... Après plusieurs minutes, nous sommes rejoint pas le beau brun et machinalement, je passe une main dans mes cheveux pour les basculer de l'autre côté de mon visage en l'observant – en le reluquant carrément ouais ! Il ramasse le portable laisser à l'abandon en s'inquiétant que Meghan ne m'embête et j'adore entendre de la bouche de cette petite que je suis sa copine, c'est vraiment trop chou ! Son envie de dessiner et sa manière de le dire me rappelle lorsque j'étais petite et réclamais tout le temps de nouveaux crayons à mes parents, et encore plus de feuilles parce que quand je n'en avais pas, je finissais par repeindre les murs de ma chambre avec les pastels laissés à ma portée... Ouais, j'étais ce genre de gamin derrière qui on doit toujours rester pour éviter les conneries, sorry papa, maman.
Meghan a l'air plus sage ceci dit, avec ses grands yeux qui supplient de la laisser jouer avec moi. J'affiche un peu la même moue sans m'en rendre compte quand Joshua se tourne vers moi, lui assurant que la jeune fille ne me dérange absolument pas, bien au contraire. Si j'avais pu passer la journée avec elle, je me serais largement plus amusé ! Je devrais demander à son père de pouvoir la garder quand j'ai une réunion, histoire qu'elle m'aide aussi pour ce cas-là et disent aux auteurs farfelus qu'ils ont bien trop d'idées irréalisables dans le délai pourri qu'ils me donnent chaque fois... Comme si ces types pensaient que je n'avais qu'eux dont je m'occupais !

Je montre les dessins à Joshua, pas peu fière d'avoir été assez clair dans mes explications pour que la brunette ait compris ce qu'il fallait faire et s'en sorte bien. Son père peut être fier et j'ai hâte qu'elle lui montre. Ou bien était-ce déjà le cas ? … Mon regard remonte jusque sur le visage du barista, je cligne des yeux trois trois très vite comme pour analyser la situation plus rapidement. Lui, il est fier ? Sa puce ? Je... Quoi ? C'est lui le père qu'elle me montrait tout à l'heure ? Pas le grand blond là-bas derrière la machine ? Oooooh... Mais oui ! Voilà à qui me faisait penser la petite moue concentrée de la petite poupée ! C'était la même expression que lorsque Joshua écrivait mon prénom sur mon gobelet ! Naaaaann... Oh si Anya entendait ça ! Elle se foutrait de ma gueule, parce qu'en effet, quand on les regardait tous les deux, il n'y avait aucun doute possible quant à leur lien de parenté, c'était presque trop évident !

Là, il m'avait scotché le gars ! Et il en faut beaucoup pour me faire fermer ma bouche, toute ma famille vous le dira ! Je débug un peu quand une voix fluette réclame un goûter et je me rends compte que le beau brun s'est relevé. Je plante mon regard dans le sien, dont le gris-vert de ses yeux sous cette lumière me fait sourire instantanément. Il me propose de m'offrir quelque chose à boire, c'est mignon. « Oh t'es adorable ! Je veux bien te reprendre un latte alors, merci. Oh et tu peux me tutoyer hein, j'te l'ai déjà dit. Encore plus maintenant que Meghan et moi on est copines. » je lançais le même sourire radieux à la fillette à mes côtés, qui semblait tellement heureuse d'avoir osé parler à la dame aux cheveux bleus.

Notre connaissance commune s'éloigne pour aller chercher le goûter de sa... de sa fille ! Wow, c'est plus chelou à intégrer que je le pensais en fait... Il a l'air si introverti que ça m'étonne de penser qu'il puisse avoir une fille aussi grande déjà. Une famille recomposée ? Nan, elle lui ressemble bien trop, c'est forcément la sienne par les gènes... Et je l'imagine encore moins en beau-père en fait... Rah et voilà que mon cerveau part en couilles ! Je reporte mon attention sur la brunette qui me regarde fixement. « Il est gentil ton papa de nous donner un goûter. Tu l'accompagnes souvent au travail ? » Je passais généralement durant les heures d'école, en pleine journée il y avait moins de monde et puisque mon ancien QG pour dessiner était devenu trop fréquenté par la nouvelle génération, j'étais plus à l'aise ici pour travailler, ça me rappelait Londres, même décor, même odeur, tout était pareil si ce n'est l'accent des baristas, bien moins sophistiqué que ce à quoi je suis habituée, même dans un café populaire.

Joshua nous ramène un plateau alors que sa fille terminait un nouvel arbre, encore plus beau. « Merci. » dis-je en poussant un peu nos affaires pour ne pas salir nos œuvres avec des miettes. « Elle est douée, je suis impressionnée. À son âge je ne dessinais pas aussi bien, y'a du potentiel ! » fis-je savoir au jeune homme en caressant tendrement la queue de cheval de Meghan. Ses cheveux sont tout doux, j'adore ! « Tu finis à quelle heure ? J'ai le temps de lui montrer quelques trucs après son goûter ? » j'avais laissé une pause entre mes deux questions, plus ou moins volontairement je l'avoue, mais j'aime trop le voir réagir à mes avances, c'est toujours trop craquant.

code by bat'phanie


I’m not letting you go
I'm not gonna let you down , I’m not gonna let you fade away another day, Don’t run away (run away) RUN! ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyMer 22 Nov 2023 - 17:32

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


La bleuet me lance un regard pour le moins déstabilisant à mesure que je m'approche de la table où elle est installée. Ce n'est pas la première fois qu'elle vient, très loin de là, je dirais au moins une fois par semaine, plus souvent le vendredi si ma mémoire est bonne. Et ce n'est pas la première fois non plus que je la vois me dévisager comme ça. Ça me met mal à l'aise, et en même temps... je ne sais pas, c'est presque, heu... presque réconfortant. Je ne pige pas vraiment ce que ça signifie par contre, elle n'a pourtant pas l'air de se moquer de moi, elle n'a pas les réactions des autres gens. Tout ce que je sais, c'est que son regard me fait l'effet d'une lance qui traverserait tout mon être, un peu comme si je me retrouvais soudainement a poil devant elle. Niveau gêne ça se pose là et je sens tous les poils de mon corps se hérisser comme pour m'indiquer de fuir une situation hors de contrôle.

Heureusement pour moi, cette sensation est balayée à la seconde où je pose mes yeux sur Meg. Voir ma fille avec un sourire aussi radieux me fait fondre complètement. Comment est-ce que je pourrais résister de toute façon, je ferais n'importe quoi pour elle. Et là tout se suite, même si je ne peux pas m'empêcher de me méfier un peu, j'ai la sensation que la jeune femme est sincère, et qu'elle apprécie vraiment la compagnie de Meghan. D'autant plus que ma petite princesse semble avoir décrété qu'elle était maintenant amie, et quand Meg a décidé qu'elle était copine avec quelqu'un, elle ne lâche pas l'affaire jusqu'à faire craquer tout le monde autour d'elle. Elle bien trop vite appris à mener son monde à la baguette, c'est impressionnant, mais ça au moins, je sais qu'elle le tient de sa mère.

Ça marche tellement bien que je me retrouve maintenant face au visage suppliant des deux jeunes femmes qui semblent s'être liguées pour passer un peu plus de temps ensemble. Après tout, elles ne font rien de mal, Meghan adore dessiner et je sais que ça lui fait plaisir d'avoir quelqu'un pour passer le temps avec elle, ce n'est pas facile tous les jours quand elle doit venir avec moi ici. Habituellement je trouve toujours une copine chez qui elle peut aller passer la journée, où une baby-sitter, mais aujourd'hui personne n'était disponible, l'étudiante qui s'occupe d'elle habituellement est en période d'examen et il est hors de question que je demande de nouveau à Mme. Richards de s'occuper d'elle... Cette femme me fout les jetons, et je sais que Meg ne l'aime pas non plus, elle passe son temps à râler et à dire des choses méchantes sur nos voisins.

Alors quand la femme aux cheveux bleus me confirme qu'elle n'est pas dérangée du tout par ma fille, je baisse les armes et hoche la tête avec un sourire en direction de ma fille.

- Ok, ok, je m'avoue vaincu, tu peux rester à dessiner avec ton ami, mais attention pas de bêtises ! Je te surveille, jeune fille.

Je ris un peu devant le regard outré que ma fille me jette dans un premier temps. J'ai une chance incroyable, elle a toujours été la plus sage du monde, d'une patience incroyable pour une enfant de son âge. Bien sûr, ça n'empêche pas quelques caprices ou crises de nerfs par moments, comme tous les enfants, mais avec un peu de discussion on finit vite par passer à autre chose. Meg me regarde avec ses grands yeux taquins qui me remercient grandement. Elle est vraiment trop mignonne, c'est pas possible. Je glisse un regard un peu plus timide vers la jeune femme pour la remercier, mais elle me tend le carnet à dessin sur lequel ma princesse a fait de très jolis arbres.

Je reste scotché quelques minutes, la bleuet doit être une très bonne prof en plus de très bien manier les crayons, c'est très joli et je vois dans les yeux de Meg à quel point elle est fière d'elle. Je réponds donc à la jeune femme que je suis plus que fier de mon enfant, avant de venir faire un petit câlin à ma poupée et de lui attacher les cheveux avec un de mes élastiques. Je finis par me détacher de ma fille quand elle décide de se tourner de nouveau sur son dessin.

Après l'avoir observé quelques minutes, en pleine concentration pour reproduire ce qu'elle a déjà appris, je détourne les yeux vers le plateau de Francee qui est vide. Ça me rappelle que j'avais commencé à faire le plateau goûté de Meg avant de me faire submerger par les commandes, et je vois mon collègue qui sort justement de nouveaux muffins du four, c'est parfait, je me redresse donc et attrape le plateau pour le vider. Je préviens ma fille que je vais lui amener son goûter et lui demande de faire un peu de place sur la table pour ne pas tout salir. Elle semble ravie et cela semble faire enfin réagir la jeune femme à côté d'elle. Elle me dévisage quelques secondes quand je lui demande si elle veut autre chose, après tout, ma fille passe un bon moment et profite de son temps, je lui dois bien ça.

Je rougis un peu quand elle me dit qu'elle me trouve adorable... un peu trop peut-être en fait... je leur fais un signe de tête et me retourne rapidement pour aller préparer le plateau. Au bon sang, j'ai peine pris le temps d’analyser ce qu'elle m'a dit ensuite. Heu... oui, un autre latté, comme d'habitude. Pourquoi est-ce que ça me perturbe autant que ça ? Ça ne devrait pas, si ? Est-ce que c'est parce que je la trouve beaucoup trop mignonne avec ses attitudes exubérantes ? Ou parce que Meg semble s'être bien vite attachée à elle ? J'en sais rien, mais je dois mobiliser tous les efforts du monde pour calmer les battements de mon cœur qui est parti dans un grand huit à la seconde ou elle a ouvert la bouche. Je me concentre sur leur boisson, un latté médium pour la jeune femme, auquel je viens ajouter un cookie tout chaud, et un petit chocolat chaud accompagné d'un muffin au chocolat qui vient de sortir du four également.

~†~

Le regard de Meghan s'arrête sur Frankie, trop heureuse d'avoir pris la décision de lui dire bonjour. Dans ses yeux d'enfant, la jeune femme est extraordinaire, déjà, ce n'est plus un secret, sa longue chevelure de sirène fait rêve la fillette qui va, à coup sûr, demander à son papa de lui trouver de la peinture pour cheveux dès ce soir, mais en plus elle est douce et gentille. Meg n'a pas trop l'habitude de ce genre de comportement de la part des adultes, la plupart disent « oh elle est mignonne » puis s'en vont, sans vraiment s’intéresser à elle, mais Frankie elle, elle prend le temps de lui parler, comme elle parlerait à n'importe qui d'autre, et s’intéresse vraiment à ce que la jeune fille aime. Alors quand la bleuet se met à parler de son papa, le sourire de Meg ne peut que s'agrandir.

- Oui, mon papa, c'est meilleur ! Je viens ici des fois le soir ou la journée quand y' a pas école, mais que quand c'est la semaine de papa, sinon je suis chez maman.

Et pour la petite, c'était très bien comme ça. Elle avait déjà eu cette discussion avec ses parents, pourquoi est-ce qu'ils ne vivent pas tous les trois dans la même maison, comme tous ses camarades de classe. Tous les deux avaient pris le temps de lui expliquer, que papa et maman n'étaient plus amoureux l'un de l'autre et que ce n’était pas grave parce que ça arrivait parfois, alors ils vivent chacun de leur côté, mais ça ne les empêche pas d'être amis et de l'aimer elle plus que tout au monde. Cette réponse convenait parfaitement à Meghan, elle avait peu pas compris toute la portée des mots de ses parents à son jeune âge, mais elle était heureuse et ses parents semblaient l'être aussi, alors pour elle tout allait bien.

La jeune brune arrête ensuite de dessiner, très contente d'elle-même et s'attelle à déplacer les feuilles et crayons, les empilant du mieux qu'elle le peut avant de les tendres à sa nouvelle amie pour qu'elle puisse les mettre à distance raisonnable en cas de reversement de boissons intempestif. Elle finit par tourner ses grands yeux noisettes vers sa nouvelle amie. Curieuse d'en savoir plus sur la jeune femme.

- Et toi ? Tu viens ici des fois ? T'es aussi une amie de papa ?

~†~

Le plateau est chargé et j'avance doucement vers la table des deux jeunes femmes. Prenant bien attention à ne pas tout reverser bêtement. Je remarque que ma fille lance un regard super intense en remarquant le plateau bien chargé dans mes mains. Je vois qu'elle a fait de la place sur le côté de la table, c'est parfait pour que j'y dépose le plateau.

- Un chocolat chaud supplément chantilly accompagné d'un gros muffin tout chaud pour la petite princesse, fais attention ma puce, c'est chaud, ne te brûle pas.

- Merci papa !

Je lui tends son goûter et elle se jette sur le muffin, mordant à pleines dents dedans. Visiblement elle avait faim, je ris un peu en la voyant lui demandant doucement de se calmer d'un geste de la main, elle me sourit aussi et me fait oui de la tête. Un vrai petit monstre quand il s’agit de nourriture, elle pourrait avaler son poids en chocolat à une vitesse record. Je me tourne ensuite vers sa professeure de dessins du jour pour lui tendre le reste du plateau.

- Et voilà, pour vo... Toi. Elle m'a dit de la tutoyer, même si je n'en ai pas l'habitude, je vais faire l'effort d’essayer. Un latté medium et un cookie au chocolat... Merci à toi pour Meg.

Je lui souris quand elle me remercie, et elle me parle des dessins de Meg qui sont posés sur la table un peu plus loin, je m'en approche pour regarder de nouveau le travail de ma petite puce. Je me détends un peu plus en regardant à quel point ma fille est fière d'elle. Elle a raison, Meg est douée, elle apprend vite. Je suis d'autant plus fier quand elle me dit qu'elle a du potentiel.

- Je vois ça oui, elle a toujours adoré dessiner. Je lui aurais bien appris, mais mes compétences en dessin s'arrêtent aux bonhommes bâton, elle m'a déjà dépassé à ce niveau là.

Elle rit un peu, mais ce n'est pas méchant, non elle semble, gentille, sincèrement gentille, et ça fait du bien de rencontrer quelqu'un comme elle. Je la regarde glisser ses doigts dans les cheveux de ma fille, ce geste de tendresse à l’égard de Meg me donne un sourire tendre sur le visage... peut-être que finalement Meghan a bien fait de lui parler. Je l'ai rarement vue aussi heureuse de passer son après-midi ici avec moi. Elle me tire de mes pensées en me demandant à quelle heure je termine ma journée. Je rougis de plus belle, ces phrases énoncées avec son accent britannique font partir mon cœur au triple galop... enfin, pas vraiment sa phrase, plutôt la façon dont elle le dit... Mon collègue m'avait déjà fait remarquer une ou deux fois qu'elle changeait complètement de tons quand elle me parlait, presque comme si elle me draguait, et là tout de suite, je crois que je comprends ce qu'il voulait dire. Oh, mon Dieu... C'est vraiment possible ? Je... non, c'est une cliente, on se calme, et en plus elle vient de se lier d'amitié avec Meg alors stop. Je cligne plusieurs fois des yeux pour intégrer ce qu'elle me dit, la voix de ma fille me suppliant m'aide à mettre mes pieds sur terre.

- S'il te plaît, papa !! Dit oui ! Je suis sûr que je vais plus apprendre avec Frankie qu'à l'école !

-Heu, oui d'accord... Je finis à dix-huit heures trente cette semaine. Je.. heu.. si vou... Tu veux continuer à dessiner avec elle après, je n'y vois pas d'inconvénients, si ça ne te dérange pas.

Meg saute de sa place pour venir me faire un câlin tant elle est contente, si j'avais su... je lui aurais trouvé des cours de dessin bien avant. Je réponds à son étreinte en me mettant à sa hauteur et dépose un bisou sur son front avant qu'elle n'aille retrouver sa place, tendant la main bien haut pour un high-five avec la bleuet. C'est quand mon collègue m’appelle que je m’aperçois que ma pause est finie pour le moment, je fais un petit signe de tête aux jeunes femmes avant de retourner derrière le comptoir.

-Le devoir m’appelle, je vous laisse toutes les deux. Tu es sage, Meg hein !

-Promi papa, à tout à l'heure !




KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana




Dernière édition par Joshua Fowler le Mar 20 Fév 2024 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesca Alvarez
  Francesca Alvarez  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 66
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Charlotte Sands
▎ Crédits : Me & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zepp & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 89
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 097cc93942a5b49f020c89c402aae2d3000eb97b
▎ Your age : 25 ans (09/08/1998)
▎ Your preference : Pansexuelle & Polyamoureuse
▎ Job/Studies : Illutstratrice dans le domaine du livre (romans, alums, BD...)
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Giphy

▎ Annuaire rp : Mes RPs

dialogue en : DeepSkyBlue

https://likeariver.forumactif.com/t2292-frankie-comme-dans-les-l https://likeariver.forumactif.com/t2328-frankie-you-got-a-friend-in-me#21374
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyDim 18 Fév 2024 - 17:04

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
Oh we live like we want to Where nobody tells you.
▴▽▴⟁▴▽▴

Chaque fois que je passe les portes de ce café, je tombe sur quelque chose ou quelqu'un d'intéressant. Dès les premières fois, j'ai vu Joshua, son air fragile et timide, ça m'a mis un coup de poignard dans l'estomac direct, me donnant envie de revenir de plus en plus. Je n'étais pas sûre de moi au départ, n'ayant pas ressenti ça depuis mon arrivée aux USA, trop occupé à me languir de mon Eleonore... C'est elle d'ailleurs qui m'avait dit de ne pas me poser de questions, de tenter le coup si je sentais que le barista pouvait être sur la même longueur d'onde. Son air perturbé pouvait être simplement dû au fait qu'il n'était pas habitué à se faire draguer comme je le faisais, sans trop de retenue... Mais il ne m'avait jamais rappelé depuis que je lui avais offert ce dessin de lui avec mon numéro au dos... Je devais le faire flipper en fait... Mais bon, il était bien trop mignon et j'aimais bien cette sensation d'avoir un crush.
Je voyais aussi souvent d'autres barsitas, d'autres clients et ils avaient toujours quelque chose de spécial... Tyler par exemple, était un drôle de phénomène lui aussi et sa passion pour le paranormal m'intriguait. Je le suivais d'ailleurs sur les réseaux sociaux et j'adorais ce qu'il racontait sur le Japon, les jeux vidéos ou les fantômes. C'est devenu un pote plus rapidement que Joshua, mais je ne désespère pas pour autant... Et aujourd'hui, je venais de trouver une nouvelle meilleure amie en la personne de Meghan, une petite puce d'une dizaine d'années qui avait un sourire à tomber !

Comme son père, en fait... Père qui finit par accepter de nous laisser dessiner ensemble, proposant même de nous ramener un goûter pour l'occasion ! Je ne dis jamais non à un latte gratuit, mais là c'est pour la bonne cause, je m'amuse bien trop avec Meghan et je comprends que son père veuille me remercier. Je me concentre à nouveau sur cette dernière et lui demande si elle vient souvent au Starbucks avec son père, ne l'ayant jamais encore remarqué. Nous ne venions pas les mêmes jours il faut dire, elle avait école alors que moi, j'organisais mes journées comme je voulais.
La gamine m'apprend une information capitale, ses parents sont séparés ! Un étrange soulagement envahissait mon cœur à cet instant et je gratifiais Meghan d'un sourire enjoué, bien que ça ne change pas grand-chose au final. Si je connaissais la valeur de l'amour et le fait de partager mon cœur entre plusieurs personnes, je gardais encore cette sensation bizarre que les autres êtres fonctionnaient par la monogamie et que si quelqu'un était en couple, on ne devait pas s'en approcher.

Les codes sont difficiles à briser, même quand on est habitué et en couple ouvert depuis des années. Je n'ai encore jamais vraiment connu de personne en couple ouvert venant me trouver, c'était souvent moi qui tombait sur quelqu'un et exposait les choses et le fait que j'avais une autre petite amie à Londres, ce qui convenait à certaines personnes qui trouvaient ensuite d'autres partenaires, mais je ne m'étais encore jamais fait draguer par quelqu'un en union libre et gardais donc cette crainte de faire du mal à quelqu'un. Si Joshua était célibataire, je savais que j'avais plus de chances que s'il était en relation monogame, pour lui faire découvrir un autre monde, une autre façon de vivre. Mais les gens solidement ancrés dans leur mode de vie étaient plus difficiles à « convaincre » que nous n'étions pas déviants. Mes grands-parents avaient déjà eu du mal à comprendre que je puisse être attiré par les hommes et les femmes en « même temps », alors quand ils avaient appris que j'étais polyamoureuse... J'vous raconte pas !

J'étais en train de m'imagine parler à Joshua de tout ça, de chercher à savoir s'il serait intéressé, s'il était peut-être déjà dans le game, quand sa fille me sortie de ma rêverie, en me demandant si j'étais amie avec son papa. « On ne se connaît pas encore beaucoup avec ton papa, mais j'aimerais beaucoup être son amie, oui. » dis-je en tournant le regard vers le comptoir où le barista s'affairait, échappant un léger soupir en souriant. Ah la la, elle ne comprendrait pas à son âge, mais au moins, sortir cela de ma poitrine me faisait un bien fou !

Oh damn ! Voilà qu'il revient vers nous. Je m'occupe de finir de pousser les feuilles et crayons pour que Joshua puisse déposer le plateau qui semblait bien chargé. La petite princesse se jette sur son muffin et je ris de bon cœur de la voir faire, encore plus quand je vois son air désolé au signe de main de son père. On dirait vraiment mon père et moi quand j'étais gamine !
Je ne me départis pas de mon sourire quand mon goûter est avancé à son tour. « Oh, merci ! Vos cookies sont tellement bons ! » Il me remercie pour sa fille et je ne sais plus qui a prononcer le plus de fois ce mot à force. Son attitude est pire que celle de nous autres, Britanniques, à toujours dire pardon et merci pour tout.

Je lui montre un peu le nouvel arbre dessiné et Josh m'apprends qu'il n'est pas très doué dans ce domaine, c'est touchant. « Des bonhommes bâtons ? Gosh ! Il va falloir que je m'occupe de toi après ! » fis-je en riant de ce double sens. Mais je suis sérieuse, s'il m'autorise à passer pus de temps avec Meghan, je veux bien lui apprendre à dessiner, elle est déjà tellement douée et je sens sa motivation. Nos regards ont la même lueur et une moue émue s'affiche sur mon visage alors qu'elle dit que je peux lui apprendre beaucoup plus que l'école. Je ne me suis jamais considérée comme une professeure, mais je trouve que ce serait sympa. Bon, j'ai tendance à me dissiper pas mal, comme une gamine de huit ans en fait ! Mais ça peut le faire si on parle de dessin ! Aller on y croit ! « Ça ne me dérange absolument pas, promis ! Le dessin, c'est ma vie, si je peux transmettre cet amour de l'art, j'vais pas me priver ! » confiais-je au barista avant qu'il ne reparte pour s'occuper des clients.

Nous nous retrouvons seules à nouveau, mangeant nos pâtisseries avec bonheur, en parlant de tout et de rien. Je souris quand je vois qu'elle a du chocolat sur la joue et ne parvient pas à l'enlever. « Attends monkey, fais voir. » dis-je en prenant ma serviette dans une main, son visage dans l'autre, pour lui retirer le chocolat coincé. « Et voilà ! Tu es tellement belle, love ! » je ne peux m'empêcher de lui dire. J'aime beaucoup les enfants, ils ont cette innocence et cette énergie que j'ai conservé pas mal, malgré les épreuves que j'ai affrontées durant ma vie. J'aime cette part de moi qui reste petite, je pense que c'est pour ça que j'aime autant mon travail, je passe mes journées à dessiner des albums pour la jeunesse, des bandes dessinées aussi, en plus d'autres illustrations plus adultes oui, mais l'univers féerique des gamins m'aide à me sentir bien.
« Tu veux que j'te montre un truc cool que j'ai dessiné ? » Oui, je sais, c'est demander à un aveugle s'il veut voir, comme on dit, mais bon ! Meghan semble enthousiaste et je sors de ma pochette à dessin un croquis, l'ébauche de mon prochain album illustré, mettant en scène ce petit colibri que les enfants connaissent bien en Angleterre.

Cela fait plusieurs années que je le dessine. C'était au départ un animal parmi d'autres dans une fable écologique visant à apprendre aux enfants à respecter l'environnement, les fleurs et à apprécier la beauté de la nature. Les éditeurs se sont pris d'affection pour le dessin de colibri et m'ont demandé plus de choses, créant une véritable série autour de cet oiseau. Aidée d'auteurs, nous avons créé un univers où Elena, petit colibri bleuté, évolue dans un univers coloré, butinant de fleur en fleur pour apprendre aux enfants le sens du partage, de l'amitié et des responsabilités. Ouais beaucoup de sujets forts sur mes pauvres épaules, mais moi j'aime dessiner tout ce qui est coloré, ça me change des romans de mon père – que j'aime tout autant hein !
J'apprécie ce petit colibri au point de l'avoir fait tatouer sur mon bras. Je sais qu'il s'est importé jusqu'ici par la mondialisation, mais je n'ai pas vraiment fait attention à l'impact que mon oiseau avait ici, ne connaissant pas beaucoup d'enfants encore.

code by bat'phanie


I’m not letting you go
I'm not gonna let you down , I’m not gonna let you fade away another day, Don’t run away (run away) RUN! ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyMer 21 Fév 2024 - 1:00

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


La bleuet est toujours en train de parler avec Meg, et elles me font sourire de loin, on dirait vraiment deux super copines qui raconte les derniers potins qu'elles ont entendus. N'importe quel parent se serait méfié de la jeune femme, après tout, elle s’intéresse vachement à Meghan. Mais je ne sais pas, j'ai envie de lui faire confiance. Déjà Meg a toujours eu un bon instinct, si elle commence à parler avec quelqu'un c'est que ce n'est pas quelqu'un de mauvais. De plus, elle a l'air sincèrement gentille, véritablement douce. Elle semble jouer franc-jeu et... je ne sais pas… j'ai un bon feeling avec elle.

J’imagine déjà Tyler se moquer de moi ouvertement quand je vais lui en parler... il est déjà persuadé qu'elle me drague et m'a déjà dit plusieurs fois qu'on irait bien ensemble. Évidemment, dès qu'il me fait ce genre de remarque je deviens aussi rouge qu'une écrevisse et je n'arrive plus à aligner trois mots, alors il en remet une couche juste pour m'embêter. Je ne lui en veux pas... surtout que je lui rends de plus en plus la pareille avec la gothique qui vient ici depuis quelques semaines maintenant... il bave littéralement dès qu'elle entre dans le café… moi elle me fait peur. Quand on parle du loup... la voilà qui entre dans le café.

Concernant Francee ? Il faut vraiment que je lui redemande son nom, ce n'est plus possible là... et bien, je ne sais pas trop quoi penser. Elle est très belle, c'est certain, je mentirais en disant qu'elle ne me déstabilise pas. Mais je pense que Tyler se trompe. Je suis sans doute bien trop timide à son goût, et elle est bien trop exubérante pour moi. Et puis bon, de toute façon ce n'est certainement pas moi qui irais la draguer ouvertement, je laisse ça à mon meilleur ami, jamais j'oserai. Encore moins maintenant qu'elle est devenue amie avec Meghan.

Je m'approche d'elle, le plateau chargé et crois entendre ma fille finir une phrase.

- Moi aussi, j'aimerais bien que vous soyez amis.

Je ne comprends pas vraiment de quoi elle parle, peut être de son dessin animé, le dernier épisode qu'elle regardait parlait justement d'un groupe d'amis. De toute façon, ça ne me regarde pas, alors je n'y pense pu. Je leur distribue leurs commandes, je ris en même temps que la bleuet de voir ma petite princesse aussi vorace. Vu l'heure, elle devait avoir très faim, heureusement que sa mère ne voit pas ça, je me serais fait remonter les bretelles de l'avoir fait trop attendre. Francee semble trop contente de ma petite attention et me dit qu'elle adore nos cookies. Ça me fait sourire un peu plus pendant que mes joues prennent une teinte un peu plus rosée.

- Oh, de rien, ce n'est pas moi qui vous dirai le contraire.

Je remercie une fois de plus la jeune femme de prendre le temps d'apprendre le dessin à ma fille. Je regarde de plus près les dessins de Meghan et ne peux que me sentir encore plus fier quand elle me dit que Meg est douée. Surtout quand je vois le talent de la jeune femme. J'ai déjà eu l'occasion de voir quelques-uns de ses dessins, et c'est toujours magnifique. C'est entre autre pour ça que le dessin qu'elle avait fait de moi au travail est affiché sur mon frigo. Je lui explique mon piètre niveau en dessin et sa réaction me fait un peu planter, et yeux grands ouverts en comprenant le double sens de sa phrase. J'ai chaud d'un coup, je crois que je dois être à présent aussi rouge que quand Tyler décide de m'embêter. Oh mon Dieu... c'est sa faute ça aussi, avec toutes ces conneries, j'ai maintenant un sens sur-développé pour comprendre des doubles sens et des phrases beauf là où il n'y en a pas vraiment. Je ne pense pas qu'elle ait dit ça dans ce sens-là... si ? Non, c'est pas possible. Je secoue un peu la tête pour reprendre contenance et plante mon regard dans celui de la jeune femme.

- Oh je... c'est gentil de vouloir essayer, mais je suis une cause perdue, j'ai déjà essayé de suivre des tutoriels, mais visiblement le dessin ce n'est pas pour moi.

J'allais continuer ma phrase, mais ma fille éclate de rire et ajoute.

- Papa, il essaie, mais c'est pas toujours beau... il n'est pas doué avec les crayons et les stylos.

Je fais une mine outrée en la regardant et fais mine de la gronder silencieusement, elle rigole de plus belle, sachant très bien que je préférais en rigoler. Elle continue.

- Il est meilleur à Mario kart, mais pas autant que Tonton Tyler !

La revoilà partie dans son fou-rire. Je me tourne de nouveau vers la belle bleuet

- Il paraît que la vérité sort de la bouche des enfants. C'est te dire mon niveau.

Je glisse une main un peu gênée dans mes cheveux, avant de les regarder discuter des dessins de ma fille et de mes piètres capacités en matière d'art. Finalement, la jeune adulte me demande à quelle heure je termine ce soir. Mes joues s'empourprent de nouveau, entre ces mots de tout à l'heure et ceux-là... bien évidemment que je ne sais pas ou me mettre... je me mets à tripoter mécaniquement le petit bracelet de perles que ma fille m'a offert, pour me concentrer sur ce qui se passe ici. Elle enchaîne en me demandant si elle peut continuer à montrer comment on dessine à Meg.

Je n'ai aucune raison de leur dire non, alors, encore un peu gêné, je leur dis que je termine à dix-huit heures trente et que je ne vois pas d’inconvenant à ce qu'elles passent le reste de la soirée ensemble, tant que ça ne dérange pas la jeune femme. Meg me saute dans les bras et dépose un bisou sur ma joue avant de vite retrouver sa nouvelle copine. La bleuet me dit que ça ne lui pose aucun problème, bien au contraire, et ça semble ravir ma petite princesse.

Je m'excuse de devoir les abandonner et je retourne du côté du comptoir ou Tyler me fait de grands signes, visiblement débordé. Je vais rapidement le voir et l'aide à préparer les commandes en attente. Il se permet deux ou trois regards en coin et sourire lourds de sens à mon égard. Je l'entends même chantonner tout bas « Josh il va pécho... ». Je lui mets une claque derrière la tête en soupirant et pars m'occuper des autres clients, il est lourd quand il s'y met... mais je l'adore quand même.


~†~

La petite brune finit d'engloutir son muffin au chocolat et raconte à sa nouvelle copine des dessins qu'elle apprend à faire à l'école, elle en est globalement contente, mais visiblement la maîtresse ne va pas assez vite à son goût.

- T'es plus forte que ma maîtresse tu sais. Elle dessine bien aussi, mais elle n'est pas contente quand on ne fait pas vraiment tout pareil qu'elle. Alors que je trouve que comment je fais moi, c'est plus facile. C'est pas trop, trop juste je trouve.

La jeune fille ayant maintenant fini son goûter, elle prend alors la serviette en papier de son plateau pour s'essuyer la bouche sous le regard attendri de son amie, amie qui décide de l'aider à enlever le restant de chocolat qui est collé à sa joue. La jeune fille se laisse faire et sert un immense sourire à la jeune adulte à ses côtés quand celle-ci lui dit qu'elle est belle.

- C'est vrai ? Tu me trouves jolie ? Merciiiiiiii mais toi, t'es encore plus plus belle ! J'aime trop tes cheveux !

Visiblement en demande, la petite sautille sur son siège quand sa nouvelle amie lui propose de lui montrer ce qu'elle a dessiné. Les yeux de la jeune fille s'écarquillent en reconnaissant l'oiseau qui est présent sur le dessin.

- Oh ! C'est Elena ! Je connais ! Maman me lit ce livre des fois le soir !

La petite se penche encore plus proche sur le dessin pour le regarder d'encore plus près, des étoiles dans les yeux.

- Tu peux m'apprendre à la dessiner ? Je suis sûre que ça fera plaisir à ma maman. Elle aime beaucoup ce livre, je crois.

Ni une ni deux la petite écoute très attentivement ce que lui explique Frankie, et s'applique de son mieux pour ne pas faire de bêtises. Elles auront passé beaucoup de temps toutes les deux à discuter des aventures de cet oiseau et de la façon la plus simple de le dessiner, sans trop de détails pour que ça soit accessible à une enfant.

Une fois son œuvre terminée, Meghan tend les bras pour regarder son dessin de plus loin, elle penche un peu la tête sur le côté et plisse les yeux, comme le font des fois les adultes devant les tableaux, elle a vu ça à la télé. Elle semble ravie du résultat et sourit de toutes ses dents en montrant le résultat à Frankie.

- Elle est pas vraiment comme toi tu la fais, mais moi je l'aime bien ! Papa, il me dit que quand on s'applique et qu'on s'entraîne, on devient encore meilleur, alors je recommencerai.

Et c'est en disant ces mots, qu'une petite lumière se met à scintiller dans les yeux de l'enfant. Voilà ! Elle avait trouvé comment faire en sorte que Frankie et elle se revoient, et avec un peu de chance, elle et son papa deviendraient amis eux aussi, comme ça elles se verraient encore plus !

- Dit Frankie... tu voudrais bien m'apprendre le dessin un peu plus ? Avant je faisais de la danse après l'école, mais ça ne m’intéresse plus, je préférerais le dessin. Est-ce que tu serais d'accord ?

La petite regarde son amie avec des grands yeux pleins d'étoiles et n'a qu'une hâte, courir demander à son papa si c'est possible. Chose qu'elle s'empresse de faire dès que la jeune femme acquiesce. Elle non plus n'a pas pu résister à ses grands yeux de chien battu.

~†~

Il est bientôt dix-huit heures, et ça se voit, les gens s'en vont petit à petit et de moins en moins de clients entrent dans le café. On va enfin pouvoir souffler ! Je me fais couler un petit café bien mérité, et en prépare un pour Tyler, lui non plus n'a pas chômé à vrai dire, mais ça fait un petit moment qu'il est parti à l'étage pour soi disant ranger les tables... comme si je n'avais pas vu que la gothique de tout à l'heure était partie s'y installer... il va s'attirer des problèmes.

Je laisse son café sur le comptoir et ai à peine le temps de poser ma tasse que ma fille me saute dans les bras pour me montrer son nouveau dessin.

- Ouah ! C'est toi qui as fait ça ? Il est magnifique, ma puce.

Je jette un regard vers la jeune femme qui est toujours assise à sa table et lui souffle un « merci » silencieux. Ma petite puce enchaîne bien vite, me demandant si je voulais bien qu'elle prenne des cours de dessin à la place des cours de danse qu'elle a arrêtés l'année dernière. L'idée m'avait déjà traversé l'esprit, et elle semble adorer ça, mais malheureusement la plupart des cours ne sont pas ouverts aux enfants de son âge.

- On en a déjà discuté ma puce, il faut que tu grandisses encore un peu avant de pourvoir t'inscrire au cours... mais si tu continues de t’entraîner sérieusement, tu n'en auras peut-être même pas besoin.

Ma fille me sert une petite moue boudeuse

- Mais papa, Frankie elle a dit qu'elle voulait bien me donner des cours ! Elle est trop trop forte et je l'aime beaucoup ! Elle pourrait venir à la maison après l'école quand je suis chez toi ? Comme ça, je n'ai pas besoin d'attendre d'avoir dix ans ! S'il te plaît, papa !

Elle avait pensé tout... le portrait craché de sa mère, quand elle veut quelque chose, elle l'obtient. Je lui dis qu'il faut que j'y réfléchisse, et lui demande d'aller chercher son parrain qui n'est toujours pas descendu, ça serait bien qu'il arrête de draguer et qu'il vienne bosser. Elle rigole et cours à l'étage pendant que je vais voir la bleuet qui est toujours à sa table.

- Elle s'est beaucoup amusée aujourd'hui, merci pour elle. Et j’espère qu'elle n'a pas été trop insistante... elle est têtue quand elle s'y met.

Je marque une petite pause et réfléchis à cette idée de cours de dessin... et soit je n'y vois pas d’inconvénient... mais il faudrait que j'en parle à Leïa d'abord. Je relève les yeux vers la jeune femme et prends mon courage à deux mains pour lui demander.

- Concernant cette histoire de cours de dessin... Si tu es d'accord... enfin il faut que j’en parle avec la mère de Meg, mais je n'y vois pas d’inconvenant... Est-ce que tu... tu voudrais bien me donner ton numéro ? Qu'on puisse en reparler ?

Et j'en profite, quitte à mettre les pieds dans le plat...

- Et est-ce que tu peux m’épeler ton prénom... je suis désolé, mais je n'arrive vraiment pas à comprendre comment il s'écrit. Je suis dyslexique et les lettres ont trop facilement tendance à se mélanger pour moi.



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Francesca Alvarez
  Francesca Alvarez  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 66
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Charlotte Sands
▎ Crédits : Me & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zepp & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 89
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 097cc93942a5b49f020c89c402aae2d3000eb97b
▎ Your age : 25 ans (09/08/1998)
▎ Your preference : Pansexuelle & Polyamoureuse
▎ Job/Studies : Illutstratrice dans le domaine du livre (romans, alums, BD...)
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Giphy

▎ Annuaire rp : Mes RPs

dialogue en : DeepSkyBlue

https://likeariver.forumactif.com/t2292-frankie-comme-dans-les-l https://likeariver.forumactif.com/t2328-frankie-you-got-a-friend-in-me#21374
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyDim 21 Avr 2024 - 16:04

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
Oh we live like we want to Where nobody tells you.
▴▽▴⟁▴▽▴

Joshua et sa fille sont vraiment des gens adorables. On sent qu'ils respirent la bonté et la douceur, avec une bonne dose d'énergie à revendre pour la petite qui saute partout chaque fois que je lui dis quelque chose. C'est adorable ! Elle me fait penser à Amp et vu à quel point j'aime mon singe, ce n'est pas du tout un reproche – même si les deux doivent être un poil fatiguant au bout d'un moment.
Quand Meghan me dit qu'elle voudrait que je sois amie avec son père, mon sourire s'élargit à nouveau. C'est pas faute d'essayer ! Vais-je devoir me servir de cette enfant pour parvenir à mes fins ? Je trouve l'idée vraiment débile, très cliché de rom-com, à la seule différence que si je sympathise avec Meg, c'est sincère, elle est cool comme gamine et j'aime bien dessiner avec elle !

Le barista nous ramène un bon goûter et m'offre un cookie pour me remercier de m'occuper de sa petite le temps qu'il travaille. Même si j'avais voulu faire autre chose, je crois que je n'y serais pas parvenu de toute façon, donc ça tombe bien ! Josh n'est pas très doué en dessin et même si je l'encourage, sa gosse l'enfonce un peu plus en disant que les crayons ne sont pas son fort ! Je ris devant la sincérité déconcertante de la blondinette, face à la mine déconfite de son père qui ne semble pas pouvoir argumenter sur le sujet. Les jeux vidéos sont plus de sa trempe apparemment. J'éclate de rire une nouvelle fois, quand Josh me dit que la vérité sort de la bouche des enfants. « Elle n'y va pas de main morte avec toi ! » dis-je en me demandant si son « tonton Tyler » est l'autre type qui bosse ici. Ils ont l'air proches, je suppose que les amitiés se font plus facilement dans ce type de métier, à bosser en équipe, contrairement à mon job qui est plus solitaire. Je me tourne vers la petite pour ajouter. « N'oublions pas qu'il fait quand même un super café, toujours bien dosé et nous offre les meilleurs cookies de la ville ! » Souriante, je décoche mon clin d'œil le plus aguicheur au jeune homme, avant qu'il ne s'éclipse pour aller bosser. Bon sang que j'adore le déstabiliser ! Il est trop craquant, faut que j'arrête de m'enfoncer !

Nous continuons de parler avec Meghan, tout en buvant notre boisson. Elle n'est pas super fan des méthodes de sa prof et je comprends tout à fait, j'ai toujours eu une imagination plus grande que mes enseignants, ils n'aiment pas qu'on les surpasse... « Elle est jalouse parce que tu es trop forte ! Des fois, faut lui faire plaisir en reproduisant ses dessins, et des fois faut la surprendre avec ton talent. Ça lui permet de justifier de son job. » lui dis-je comme si je m'adressais une pote de mon âge. Elle peut paraître mature, cette gosse parfois ! Bon, on reprend vite le pli de voir que c'est une enfant à la façon dont elle étale du chocolat partout sur son visage, mais c'est mignon ! Je l'aide et la complimente une nouvelle fois, je la trouve vraiment très belle ! J'ai des cousines toute aussi mignonnes, en Angleterre, mais bien moins éveillées. Ça me fait plaisir de passer du temps en compagnie de plus jeunes, ça change de mes collègues coincés ! « Oh merci ! Moi aussi je les aime mes cheveux ! On se souvient bien de moi avec ça ! » plaisantais-je.

Après notre goûter, nous parlons dessin et je finis par lui montrer ma plus belle œuvre, ma petite fierté personnelle dans le monde de l'illustration ! Et je suis encore plus touchée d'entendre Meghan prononcer le nom de mon colibri. Ma moue émue doit se voir depuis l'espace. « Oooh ! Je suis trop contente que des gens la connaisse ici ! Ta maman à très bon goût en matière d'album, tu lui diras de ma part ! » Ce n'était pas vraiment pur me vanter, mais permettre à ma carrière de prospérer sur le sol Américain était quelque chose qui me plaisait. Ce pays était immense, avec des retombées énormes mondialement, autant positives que négatives d'ailleurs, alors un petit coup de pouce auprès des copies de l'école et boom ! Me voilà prête pour signer une collection !

« Oh oui ! Avec plaisir ! On va faire la plus belle Elena qui soit pour ta maman ! Regarde, je te montre. » Les traits de l’oiseau ne sont pas forcément très complexes, mais il fallait un peu simplifier le tracé pour une enfant tout de même. Les petits détails des plumes, les reflets, les ombres, on verrait ça un autre jour avec Meghan, la voir tracer les contours d'Elena était déjà super ! Elle s'y prenait bien, imitant mes gestes, ses yeux et ses mains s'agitant dans tous les sens. J'aime ce colibri, ce qu'il représente pour moi, et c'était important de l'avoir sur ma peau et je ne remercierais jamais assez ma petite amie pour avoir trouvé un super tatoueur qui ne foire pas cette représentation, tout en acceptant de ne pas modifier mon dessin. Cet oiseau était dans mon cœur et le voir prendre vie sous les crayons d'une petite fille me remplissait de joie ! « Elle est magnifique ! Je suis fière de toi ! Et ton papa à raison, plus on s'entraîne et plus ça paraît facile. Tu apprends vite et tu retiens les leçons, c'est un super avantage ! Lâche rien surtout. »

La supplique de Meg à raison de moi, comment refuser d'enseigner à une gamine à qui je viens de dire qu'elle devait persévérer ? J'aurais été bien bête de lui dire non maintenant ! « Si tes parents sont d'accord, mois je veux bien te donner des cours ! J'ai jamais fait, mais ça peut être sympa ! » La gamine saute sur place, je sens qu'elle se retiendrait presque de hurler de joie et j'ai envie de sautiller moi aussi, mon sourire aussi large que le sien.
J'observe la petite s'en aller vers son père et prends une gorgée de mon café, tout en griffonnant sur mon carnet un petit décor pour Elena sur ce qui a servi de modèle pour Meghan. Je pourrais peut-être signer le dessin pour sa mère, ça leur ferait plaisir à toutes les deux comme ça ! Un dessin de sa fille et une œuvre originale de l'illustratrice d'un conte qu'elle adore ! Aller ! J'ai quelques minutes le temps que la petite négocie avec son père ! Je prends mes crayons de couleur et du bout de mon doigt estompe un peu les traits.

Ça m’occupe jusqu'à ce que je sente une présence près de moi, qui n'est pas Meghan. Le beau brun a dû envoyer sa fille sur une autre mission puisque je la vois du coin de l’œil monter à l'étage. La douceur de son regard me perturbe et c'est moi qui rougis légèrement à présent. « Oh non, ne t'inquiète pas !  Elle est vraiment géniale comme gosse ! Elle me fait un peu penser à moi, je dois dire. Je me suis bien amusée aussi. » Je souris sincèrement, avec une certaine tendresse. Même si ça peut paraître étrange, j'apprécie cette connexion avec Meghan, elle est gentille, polie, intéressante, drôle et talentueuse. La voir demander de suivre son désir de dessiner me remplie de joie, parce que j'ai un peu fait la même chose avec mes parents, supplier jusqu'à les voir plier pour m'offrir des cours quand j'étais gamine. Ils ont supporté mes crises, suivis mes envies jusqu'à faire une super école d'art pour me lancer dans ce que j'aimais. Peut-être que certains épisodes de mon existence les ont influencé aussi dans cette direction, pour me permettre de remonter la pente, je les en remercie, je suis là grâce à eux.

Alors quand Josh hésite à me demander pour les cours de dessin, je souris pour l'encourager, lui montrant que je suis ouverte à la proposition et pose même une seconde ma main sur son bras quand il commence sa phrase, m'en rendant compte et la retirant doucement à sa question. Mon numéro ? Je bug complètement là. Ne sait-il pas qu'il le possède déjà ? Je ris un peu nerveusement. « Bien sûr, avec plaisir ! » dis-je, prête à lui noter dans la main cette fois-ci. Heureusement qu'il ouvre à nouveau la bouche, parce que rien que la pensée de lui saisir la main m'électrise. Il parle de son petit handicap et je lâche un « oooh » en comprenant que depuis tout ce temps, il ne faisait pas semblant de se tromper ! « Oh mais oui ! Pas de souci ! Et moi qui pensais que tu me faisais une blague chaque fois, je suis désolée. » m'excusais-je en me souvenant de mes petits rires, qui n'étaient vraiment en rien pour le juger.
Perturber dans mon élan, je prends la première feuille où Meghan et moi avions dessiné des arbres et appose mon numéro et mon nom sur l'avant du papier cette fois ! « Tiens ! Appelle moi quand tu veux ! Cette fois, tu pourras pas le louper mon tel ! » fis-je en riant, face à un barista dans l'incompréhension. Et moi qui pensais que je ne l'intéressais pas, c'était peut-être juste un quiproquo ! Je m'étais trouvé si peu subtile dans mon plan de séduction, après avoir passé des heures dans le café pour le croquer... Je me sens si bête maintenant !

code by bat'phanie


I’m not letting you go
I'm not gonna let you down , I’m not gonna let you fade away another day, Don’t run away (run away) RUN! ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyLun 22 Avr 2024 - 23:53

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


Je ne peux que lancer un petit sourire gêné à la bleuet quand elle me dit que la chair de ma chair n'est pas tendre avec moi... d'un certain point de vue elle n'a pas tort, mais je n'irai pas jusque-là. Elle est objective, voilà tout. Peut-être un peu trop taquine dès lors qu'elle passe plus de temps avec son parrain, mais clairement sur ce sujet-là elle a bien raison. Je suis une catastrophe ambulante en matière de dessin et ne parlons même pas d'écriture. Les stylos et moi ne sommes pas copains. Je leur réponds en tentant de me détendre un peu plus, me sentant un peu plus en confiance face à la gentillesse de cette jeune femme, qui continue malgré tout de me déstabiliser bien plus  que je ne suis prêt à l’admettre.

- Je pense qu'elle est seulement bien trop réaliste, malheureusement pour moi. Elle tient ça de sa mère... ou de son parrain qui passe son temps à me taquiner.

Après ces mots je jette un regard vers Tyler, qui ne semble absolument pas prêter la moindre attention à ce qu'il trame par ici. Bien trop occupé à jeter des œillades vers la table où se trouve Morticia, même si elle est à l'étage, il l'épie depuis le comptoir entre deux clients. Il n'est pas discret, je le vois d'ici. Je me tourne de nouveau vers les deux jeunes femmes, me promettant silencieusement d'aller charrier mon ami plus tard, pour une fois, c'est moi qui irai l'embêter avec ça. Ce sont les mots de la bleuet qui me font sortir complètement de mes pensées, me reconnectant à la réalité avec une décharge électrique digne d'une ligne à haute tension.

Je ne sais plus où me mettre et commence à tapoter doucement du pied au sol, je sens mes joues devenir cramoisie et deviens subitement incapables d’aligner plus de deux syllabes... J'allais tenter de la remercier pour son compliment, même si clairement je ne fais pas grand chose, mais je n'ai pas le temps de trouver mes mots. Et clairement, je ne les trouverai pas puisque je me fais complètement déstabiliser par le clin d’œil qu'elle me lance. Un clin d’œil plein d'un je ne sais quoi qui me donne envie de me terrer dans un petit coin et de ne plus en sortir tant que je n’arriverai pas à analyser pourquoi je perds mes moyens comme ça.... Déjà que je n'en ai pas beaucoup de base, là, c'est vraiment une catastrophe.

Alors, plus rouge que jamais et les mains tremblantes, je fais un petit signe de tête aux filles et repart derrière mon comptoir, Tyler semble avoir besoin d'aide, c'est une bonne chose pour une fois parce que clairement je ne savais plus comment réagir du tout. Enfin, presque parce qu'à peine revenu à ses côtés, il me taquine en me parlant des regards en coin que me lance la jeune femme depuis sa table... Pourquoi ma vie est-elle aussi compliquée... je tourne et retourne tous les éléments qui viennent de se dérouler dans ma tête. J'ai peur de commencer à comprendre que peut-être Tyler n'a pas tort ? Est-ce qu'elle essaie de me draguer ? Non, non, ce n'est pas possible, elle est juste... très extravertie ? C'est ça, du genre un peu comme Jim là, l'ex sex-friend de mon ami, à flirter pour le fun avec les autres. Je ne sais pas si c'est la vérité, mais pour le moment, je préfère me voiler la face. Tout ce qui touche aux relations humaines ce n'est vraiment pas mon fort et clairement le changement me fait flipper... donc ma vérité me convient comme ça, j'aviserai plus tard.

Je me concentre un peu plus sur les clients à servir quand mon meilleur ami m'annonce partir à l'étage pour aller nettoyer quelques tables... pour aller voir la grande gothique oui ! Ce café est-il encore réellement un café ou c'est devenu un club de rencontre et on ne m'a pas prévenu ? Raaaaaa, c'est la cata, je ne suis plus capable de réfléchir ! Et voilà que Ty' en remet une couche en chantonnant que je vais pécho... si j’étais un peu plus costaud je lui aurais fait bouffer son plateau, mais c'est peine perdue, je n'y arriverai pas, alors je me contente de lui rendre sa boutade.

-Parle pour toi, c'est pas moi qui ai détrempé le sol à force de baver, t'es franchement pas discret mon gars...

Il prend à peine le temps de m'écouter, le voilà déjà dans les escaliers en se marrant. Il est infernal, vraiment… Mais je l'adore quand même ce petit con.

Après quelques minutes passées à m'occuper des dernières commandes de la journée, c'est ma fille qui vient me sauter dans les bras, bien trop fière de me montrer son dessin. Je reconnais rapidement ce petit colibri du conte que lui lit sa mère le soir. Elle en est fière, et je le suis tout autant qu'elle, on reconnaît très bien le petit personnage à plumes. Je glisse un léger regard à la demoiselle sur la banquette pour lui souffler un merci silencieux, puis je parlemente avec ma fille qui me supplie de lui faire prendre des cours de dessin avec sa nouvelle copine.

En soi ça ne me dérangerait absolument pas, au contraire même. Meghan ne fait plus vraiment d’activités extrascolaires, elle a fait de la danse avant mais elle a vite arrêté, ça ne l’intéressait plus. Et puis... ça me permettrait de revoir la bleuet, dans un autre contexte qui plus est... et peut-être que j'arriverai à comprendre pourquoi elle me fait réagir comme ça ? Et puis clairement, Meg serait heureuse... Il faut que j'en parle à Leïa. J'envoie ma fille à la recherche de son parrain à l'étage, ça fait maintenant un moment qu'il est parti et non pas que je m'inquiète pour lui, après tout il est en bonne compagnie, mais j'aimerais moi aussi pouvoir bosser tranquillement.

- Tiens, va chercher Tyler à l'étage, tu veux bien ? Dis lui qu'il devrait arrêter de draguer, sinon c'est lui qui fera tout le ménage.

Ma fille saute de mes bras et cours dans l’escalier pendant que je finis de nettoyer le comptoir. Plus de nouveaux clients dans l'entrée, c'est parfait ! On va peut-être pouvoir finir à l'heure ce soir. Je ris un peu en entendant ma blondinette hurler depuis le haut des marches mot pour mot ce que je lui  ai dit. Je sais d'avance que Tyler va me le faire payer, mais pour une fois ça valait le coup ! J'avance doucement vers Francee, pour la remercier.  Je la vois rougir légèrement quand elle comprend que je m'approche d'elle. Je n'y peux rien, je sens le rouge me montrer un peu aux joues aussi. Je réussis tout de même à la remercier correctement pour Meghan, elle a passé une super après-midi et c'est grâce à elle.

La jeune femme me rassure quant au fait que ma fille ne l'a pas dérangée, et qu'elle aussi a passé une bonne journée, ça me fait sourire de plus belle. On ne se connaît peut-être pas vraiment, mais je crois que je commence vraiment à apprécier cette femme. Elle s'est réellement intéressée à Meghan, elles ont discuté et ont eu l'air de sincèrement s'amuser toutes les deux. Tout ceci me donne un peu plus de confiance et j'en viens à demander à la jeune femme si elle serait d'accord pour me donner son numéro, que je puisse la recontacter une fois sa mère prévenue pour le dessin, je ne pense pas que ça lui posera problème. J'en profite également pour lui demander comment on écrit son prénom, révélant ma petite guerre intérieure avec les mots. J'éclate de rire quand elle me confie avoir pensé que je faisais des fautes exprès sur les gobelets.

- Si seulement, j'aurais adoré le faire consciemment, mais ce n'est pas le cas... ceci dit faut pas le dire trop fort, c'est peut-être uniquement grâce à ça que j'ai eu le poste, ne le répète pas à mon patron !

Son rire se joint aux miens... c'est bizarre... je me sens... étrangement bien. C'est rare que je parle de ma dyslexie comme ça, préférant la cacher, mais je ne sais pas, avec elle c'est... un peu comme si on se connaissait depuis longtemps... je ne sais pas comment expliquer ça en fait. Je ne le comprends pas, mais je sens que je rougis un peu de nouveau, surtout quand j'ai eu l'impression qu'elle allait m'écrire son numéro sur la main... mais j'ai dû halluciner. Y' a que dans les films qu'on voit ça. Elle prend donc une feuille et me note son numéro ainsi que son prénom. Frankie ! Haaaa mais oui, c'est assez logique maintenant que je le vois. Je rougis de plus belle et tique un peu sur sa phrase, elle veut dire quoi par ça ? Va falloir que je débriefe tout ça avec mon pote, parce que là je ne suis vraiment pas certain de ce que je dois comprendre. Je pose la question.

- Comment ça, « cette fois-ci » ? J'ai loupé un truc ?

La question est sortie toute seule, un peu malgré moi pendant que je sortais mon portable pour enregistrer bien vite son numéro, lui envoyant un SMS dans la foulée pour lui donner mon contact. « Josh, du Starbucks » et on remercie cette appli de correction d’orthographe qui me permet d'écrire correctement pour ne pas gêner les autres. J'enchaîne, priant pour qu'elle n'ait pas relevé ma question, ayant peur d'avoir mis les pieds dans le plat.

- C'est vraiment gentil de ta part en tout cas, Meg sera contente. Je te contacte dès que Leïa m'a donné son accord, on pourra organiser ça proprement.



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana




Dernière édition par Joshua Fowler le Jeu 16 Mai 2024 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesca Alvarez
  Francesca Alvarez  
- Summer sunshine -

▎ Messages postés : 66
▎ Pseudo : Pandore Malone
▎ Faceclaim : Charlotte Sands
▎ Crédits : Me & Tumblr
▎ Multi-comptes : Zepp & Astoria (Jellybean) & Tyler
▎ Points récoltés : 89
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 097cc93942a5b49f020c89c402aae2d3000eb97b
▎ Your age : 25 ans (09/08/1998)
▎ Your preference : Pansexuelle & Polyamoureuse
▎ Job/Studies : Illutstratrice dans le domaine du livre (romans, alums, BD...)
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Giphy

▎ Annuaire rp : Mes RPs

dialogue en : DeepSkyBlue

https://likeariver.forumactif.com/t2292-frankie-comme-dans-les-l https://likeariver.forumactif.com/t2328-frankie-you-got-a-friend-in-me#21374
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyMar 14 Mai 2024 - 21:26

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
Oh we live like we want to Where nobody tells you.
▴▽▴⟁▴▽▴

Ce pauvre Joshua me fait rire à parler de sa fille comme ça, de manière pragmatique. C'est vrai que la gamine est très éveillée pour son âge, elle semble avoir bien compris comme fonctionne le monde et je pense que ça doit venir du fait que ses parents sont séparés, ça fait grandir un peu plus vite qu'il ne faudrait, un peu comme quand ils ne sont plus là... Je l'ai vu avec Anya qui, malgré qu'elle soit plus jeune que moi, peut se montrer très mature et réfléchis quand elle veut. Elle contraste pas mal avec mon hyperactivité qui me fait passer pour une gosse, ça nous fait un équilibre à la maison ! Je ris quand il évoque le fait que Meghan tienne ça de son parrain, parce qu'en effet, c'est bien le grand tatoué à qui il jette un regard. « En effet, ça à pas l'air d'être le dernier pour déconner, lui ! » Tyler est vraiment sympa, toujours le sourire et un mot gentil. Il a pas mal de tatouages, ce qui nous fait un sujet de conversation. Sujet que je n'ai jamais réussi à aborder avec mon barista favori parce qu'il est fui sans arrêt.

Quand je vois comment je suis avec Meghan, je me dis que sa requête pour les cours de dessin n'est pas si bête. Elle semble vouloir apprendre et clairement, elle est de ces enfants à qui on veut tout offrir, avec ses beaux yeux de biche, les mêmes prunelles que son père qui m'hypnotisent... Tellement que quand il repart, je me sens mieux respirer, bien que j'adore la sensation qu'il provoque en moi. Et quand il revient un peu plus tard, après avoir envoyé sa fille à l'étage où elle crie à son parrain d'arrêter de draguer, j'étouffe un rire dans mon café, rougissant de me retrouver si près de Joshua une nouvelle fois. C'est vraiment génial d'avoir un crush, je n'ai pas ressenti ça depuis longtemps. J'avais eu un petit feeling pour un type il y a quelques temps, mais ça n'avait pas tenu, il n'était pas aussi enclin à l'ouverture d'esprit qu'il le disait... Mais Josh ! Je n'ai même pas les mots. Ça fait plusieurs semaines que je cours après sans savoir comment l'aborder réellement, tant il est timide. Mais maintenant que je sais de source sûre que lui et Tyler sont amis, je vais pas me gêner pour aller chopper des infos, parce que ça devient long et j'ai de plus en plus envie de le plaquer contre le comptoir !

Bon, Frankie, on se calme ! Quoi que... Le fait qu'il se confie à moi sur sa dyslexie me donne un coup dans l'estomac, je me sens touchée d'une telle confiance et je craque un peu plus pour lui. Il est sincère, drôle, dévoué à sa fille, et vraiment beau gosse ce qui ne gâche rien. Il me fait rire avec ses blagues, même involontaires. Ah, ça va pas arrangé mon cas ça ! « Promis, je garderai ton secret. » assurais-je en mimant de ma main de fermer ma bouche à clé et de la balancer bien loin. J'ai des réflexes de gamine de huit ans, ouais je sais... « T'es un atout pour Starbucks en plus, je laisserai un bon commentaire sur mon barista préféré pour qu'ils le comprennent. » Et hop ! Le pieds dans le plat ma grande ! Je ne réfléchis même plus à ce que je dis, j'ai envie de lui faire comprendre qu'il me plaît. Et s'il ne l'a pas pigé avec le dessin que j'ai fait de lui pendant des heures, je n'ai plus aucun moyen de draguer !

D'ailleurs, quand je lui tends mon numéro avec mon nom correctement orthographié, je réalise à sa question qu'il a en effet omis une information cruciale... Je lève les yeux au ciel et alors que je m'apprêtais à lui répondre, la sonnerie de mon portable me distrait. C'est lui ! Bon ok, je suis un peu bête, il est juste là et a envoyer le message devant moi ! Mais quand même, ça suffit à me faire oublier sa question et mon cerveau fuse à l'idée de pouvoir enfin lui parler plus souvent, le revoir en dehors du travail. « Cool, merci ! Je t'enregistre de suite. » Reste cool Frankie, caaaalme !
Mais c'est sans compter sur Joshua qui m'annonce qu'il me contactera dès qu'il aura eu l'accord de son ex. je m’imagine alors passer les prochains jours dans l'attente, comme dans les films où les nanas check leurs portables toutes les cinq minutes dans l'espoir d'y voir apparaître le nom de leur crush. Attends, quoi ? Son ex s'appelle Leïa ? « J'ai hâte ! Oooh. Ton ex s'appellent vraiment Leïa ? Stylé ! Vu quelques-uns de tes tattoo, ça sent que t'es geek, c'était parfait de trouver la princesse Leïa ! » Je souris, mais je me demande quel genre d'animé ou de jeux vidéo peut avoir une Francesca quelque part, histoire de me placer aussi dans la course. Ouais, ça va plus dans mon cerveau, trop d'informations à la minute qui se bousculent !

La petite puce revient vers nous, l'air triomphante. Pauvre Tyler, je ne sais pas qui il draguait en haut, mais elle lui a bien péter son coup ! Je regarde l'heure qu'il est et m'aperçois que c'est bientôt la fermeture. « Oh déjà !? Je vais vous laisser fermer, je m'en voudrais de te faire faire des heures supp'. » dis-je en rassemblant mes affaires. « Tiens ma jolie, c'est pour ta maman, je l'a signé ça lui fera plaisir. » Je tends mon dessin à Meghan qui me saute au cou de bonheur. Je referme mes bras sur son petit corps et la berce doucement, elle est vraiment trop mignonne. « Merci de ce joli moment tous les deux. Je sens qu'on va devenir de très bons amis. » dis-je en ébouriffant les cheveux de la petite, tout en lançant un regard charmeur à son père.
Ok, ça sent un peu comme si je voulais atteindre la fille pour avoir le père, mais je vous promets que je m'intéresse à Meghan avec sincérité ! Et si ça me permet de flirter avec son père, je reconnais que c'est un énorme bonus pour moi, mais le but de l'affaire est bien de faire profiter ma nouvelle amie de mes talents en dessin en priorité ! Josh, ça fait un moment que je suis sur son cas, je peux bien encore continuer de le draguer.

Après avoir salué les deux frimousses de rêve, je me dirige vers la sortie, toute excitée et à peine dehors, j'appelle mon Eleonore pour lui faire part de ce qui s'est passé cet après-midi. Elle est toute aussi joyeuse que moi et espère que Joshua ouvrira les yeux pour succomber à mon charme, irrésistible selon elle ! Dieu que j'aime ma petite amie... Si elle rencontrait le barista, je suis sûre qu'elle l'adorerait aussi ! Elle en sait déjà pas mal sur lui à force de m'écouter rabâcher et dès qu'elle viendra passer des vacances, je la traîne au Starbucks pour rencontrer l'homme de mes rêves !

code by bat'phanie


I’m not letting you go
I'm not gonna let you down , I’m not gonna let you fade away another day, Don’t run away (run away) RUN! ▬ Sleeping With Sirens.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Fowler
  Joshua Fowler  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 29
▎ Pseudo : Adelheid-Pheles
▎ Faceclaim : Kellin Quinn
▎ Crédits : AdelheidPheles
▎ Multi-comptes : Jim Morgenstern, Raylee Thompson, Hécate Moore & Seth Atkins
▎ Points récoltés : 52
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie 03589ba285189fc0be96bfa2f1fc0013
▎ Your age : 32 ans ( 07/07/1991)
▎ Your preference : Hétéro
▎ Job/Studies : Barista chez Starbucks
▎ The one you love : Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Tumblr_ouc6kdm6Kj1wxsgjso1_400

▎ Annuaire rp : IRP avec Joshua...
Quand je parle #00840D
Quand Meghan parle #ff9900
Quand j'écrit #01D016

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Fc5c16ec3076e1db242a307cc65457815d62cc54



https://likeariver.forumactif.com/t2594-joshua-fowler-give-me-so https://likeariver.forumactif.com/t2602-joshua-fowler-i-could-fall-apart-here-and-now-i-don-t-want-to-die-alone https://likeariver.forumactif.com/t2618-508-060-9943-joshua-fowler https://likeariver.forumactif.com/t2619-josh-f
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie EmptyJeu 16 Mai 2024 - 19:35

Contamination of a twisted society
Retaliation when I'm full of anxiety
feat. @Francesca Alvarez


Je ris doucement presque en me cachant quand j’entends la bleuet se moquer gentiment de mon ami.

- C'est clair. Tyler est le premier pour inventer des plans totalement barrés et faire la fête, un vrai bout en train, mais c'est un mec en or. Je sais que je pourrais toujours compter sur lui.

Et c'est le cas. On en a vécu des trucs tous les deux. Enfin tous les trois mêmes, parce qu'avec Leïa on formaient un sacré trio du temps du lycée. Et ouais on a pas mal enchaîné les soirées, que ça soit chez eux ou chez mes parents, il y a même eu quelques rares exceptions ou ils arrivaient à me tirer chez de parfaits inconnus pour de grosses soirées avec la moitié du bahut. Tyler m'a déjà vu dans tous mes états, que ça soit mort de trouille à refuser de sortir de mon lit parce qu'on avait un oral à passer devant notre classe, en pleine crise d'angoisse à deux heures du matin parce que c'était le premier à qui j’envoyais un texto quand ça n'allait pas, ou encore totalement défoncé à ne plus être capable de me lever parce que j'avais eu besoin de m'évader.

Et bien entendus la réciproque est vraie, Tyler, c'est mon frère et je ferai n'importe quoi pour lui, ça a toujours été le cas et ça le sera toujours. C'était à tel point que pendant un temps mes parentes ont finalement pensé avoir un deuxième enfant tant il passait de temps chez moi.

Suite à cette discussion, je retourne quelque temps à mes occupations parce que c'est bien beau de papoter de ma vie et de ma petite princesse, mais je suis payé pour bosser, et il est hors de question que je perde ce boulot. J'en ai besoin pour subvenir aux besoins de ma fille et en plus… C'est pas si mal comme travail. Y' a encore quelques années, je n'aurais jamais pu espérer avoir un travail en lien avec de la clientèle, et pourtant, de jour en jour, je sens que je m’améliore, réussissant à me mettre dans le rôle du barista. C'est sans doute encore une fois grâce à mon meilleur ami, qui me pousse toujours plus loin, bien que je ne sois pas aussi à l'aise que lui. Disons que je le suis déjà bien plus qu'à mes débuts ici. Tellement que maintenant je ne fais plus prier pour vanner mon collègue quand l'occasion me paraît trop belle.

Une fois que le temps est plus calme et que le comptoir est propre, je me fais alpaguer par ma fille qui me réclame un câlin ainsi que des cours de dessin avec la jolie jeune femme. Alors je retourne voir l'artiste tout en envoyant ma fille chercher son parrain, c'est un coup bas de ma part d'utiliser Meghan pour mettre Tyler dans l’embarras, mais vu comme il est parti il ne reviendra pas de si tôt, bien trop obnubilé par Morticia. Je trouve que le surnom lui va bien, ok les autres collègues l'appellent comme ça pour se moquer d'elle, et même si elle me fait un peu peur, je trouve qu'elle porte bien le nom de ces icônes du gothique. Elle reste belle et je comprends ce que mon frère lui trouve même si ce n'est pas vraiment mon genre.

Une fois de retour auprès de la jeune femme à la chevelure de sirène. Nous commençons à discuter et je lui demande son numéro ainsi que son nom pour que je comprenne enfin comment ça s’écrit réellement, lui révélant au passage mon léger handicap, ça sera utile si on est amené à se revoir plus souvent. Ce n'est pas forcément très grave parce que globalement ça ne m'empêche pas du tout de vivre, mais c'est quand même assez pénible pour être considéré comme tel, surtout d'un point de vue professionnel. Je me permets d'ajouter d'un plus léger que ça serait cool qu'elle ne balance pas à mon parton que je ne fais pas exprès de mal écrire le nom des gens, c'est juste ma couverture.

Sa réponse... la vache, je crois bien que je n’ai jamais été aussi rouge de toute ma vie. Comment ça, son « barista préféré » ? Oh mon Dieu... Je commence vraiment à croire que Tyler a raison en fait... déjà la dernière fois elle avait déposé sur le comptoir juste devant moi un dessin qu'elle avait fait de moi en train de nettoyer la machine à café qui c'était bloqué. J'étais restée complètement plantée devant la ressemblance alors qu'elle partait en me lançant un petit clin d’œil. Tyler m'avait choppé par les épaules en hurlant dans mes oreilles que j'avais une touche. Si à l'époque j'avais refusé d'y croire, pensant seulement à une marque de gentillesse... je crois qu'aujourd'hui ce passage me revient plus fort encore. Est-ce qu'elle est réellement entrain de me draguer ?

Et bordel, je réponds quoi à ça, moi ? Parce que bon... je n'ai pas vraiment d'expérience en termes de drague. Ma seule et unique histoire, c'était avec Leïa et encore, c'est elle qui fait le plus gros du travail, parce que même si elle me plaisait depuis le début de l'année, jamais j'aurais osé aller l'aborder. Je dois bien avoue que je n'ai absolument aucune idée de comment on s'y prend... et pourtant, même si je rougis plus vite que je n'ai le temps d'y penser, bah ça ne me dérange absolument pas dans le fond... Elle est belle, drôle, et en plus elle apprécie Meg... Oh, putain, je suis foutu ! Tyler avait bel et bien raison... je crois qu'elle me plaît. C'est avec les mains tremblantes et un sourire gêné que je lui réponds.

- Ho heu... Je... merci, je crois... je... ce n'est pas grand choses je… je fais juste de mon mieux...

Et puis, plus rien... bah, bravo, Josh, c'est bien ça... Tyler lui aurait su quoi dire, je l'entends de la balancer un truc du genre « Tout pour satisfaire les jolies jeunes femmes » ou une autre disquette un peu beauf dont il peut avoir le secret... mais de mon côté... bah y' a rien qui vient, je ne trouve pas comment exprimer ce que je ressens.... enfin je ne suis même pas certain de ce que je ressens. Alors comme à mon habitude, j'éclipse ce moment de gêne et enregistre le numéro de Frankie dans mon portable et lui envoie le mien.

Elle sursaute un peu quand elle reçoit mon message et semble très contente de pouvoir l'enregistrer, je dois dire que l'idée me plaît assez aussi... j'aimerais vraiment qu'on arrive à discuter un peu plus, et après tout, j'avais réussi à me faire des amis en ligne, donc je pense que j'arriverai à discuter avec elle bien plus facilement par clavier interposé. Je lui explique donc que je la recontacterais dès que j'aurai l'aval de Leïa concernant les cours avec Meg et clairement vu l'engouement de ma fille... je vais l’appeler dès ce soir pour savoir si ça lui convient ou pas. En plus, c'est cool, ça me donne une excuse pour contacter la bleuet. Elle me tire de mes pensées quand elle me parle de mon Ex.

- Oh oui, ses parents sont de grands fans de Star Wars, c'est d’ailleurs eux qui m'ont fait découvrir cet univers. Je ris doucement quand elle me parle de mes tatouages rougissants de plus belle... alors elle a même prêté attention à tout ça... Ouais je suis démasqué je crois... je ne peux rien te cacher, quand je n'ai pas Meg à la maison, je passe mes soirées sur des jeux avec Tyler.

Je suis interrompu par ma fille qui revient en courant, triomphante et morte de rire. Elle saute dans mes bras et parle fort dans mon oreille

- Papaaaaaa tonton, il est devenu tout rouge et il m'a dit de me mêler de mes affaires !  Je crois qu'on l'a un peu fâché.

Je ris doucement avec elle, ça va qu'il y a plus grand monde dans la boutique. Et je n'ai pas trop de soucis à me faire... je sens qu'il va facilement se venger sur moi quand il lira les messages que j'aurai à lui envoyer ce soir. Il n'en faut pas plus pour que la belle bleuet se rende compte qu'il est tard et qu'elle mette les voiles, non sans donner son dessin du jour à ma fille qui lui saute dans les bras pour lui demander un câlin. Je les regarde avec un air très attendri toutes deux... oui, moi aussi j'espère que nous arriverons à devenir de bons amis. Je la remercie à mon tour.

- Merci à toi, pour tout... et... et à très bientôt ?

Cette phrase, qui sonne comme un espoir est en fait bien plus une promesse... j'ai envie de la revoir.



KoalaVolant


Would you save me a spark?
We'll light up the dark
I wanna paint down my memories
So I don't forget
Can we dance when it's cold outside?
Can we live with no regrets?
- Save me a spark † SWS. ♥️
(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Message#
Sujet: Re: Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie   Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Contamination of a twisted society retaliation when I'm full of anxiety Feat. Frankie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (01/01f) soul full of sunshine
» Frankie ¤ You got a friend in me
» Frankie ¤ i want to play with you
» #508-585-8455 (Frankie Alvarez)
» Frankie ¤ comme dans les livres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Atlantic Boulevard :: Starbucks-
Sauter vers: