Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Partagez
 (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past
Uriah Newell
  Uriah Newell  
- Spring affair -

▎ Messages postés : 693
▎ Pseudo : blueberry hills
▎ Faceclaim : Dan Jeannotte
▎ Crédits : blueberry hills
▎ Multi-comptes : Lidye, Soleine, Eamon, Charles & Rose
▎ Points récoltés : 65
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Tumblr_pcs8ti5XGx1qisc9uo1_400
▎ Your age : 39 ans (sept.1984)
▎ Your preference : He's only attracted with women and he's in love with every one of them... the truth is he's incapable of loving one, of having true feelings. Well... he thinks so.
▎ Job/Studies : chronicles writer in U Magazine
▎ En savoir plus : ♍️ VIERGE - né le 22 septembre 1984 à Fall River
› Uriah, c'est le genre de personne qui fonctionne à l'adrénaline. Il aime le frisson, il aime avoir le vertige et le cœur qui tombe dans les méandres de l'inconnu. C'est comme ça qu'il s'amuse et c'est comme ça qu'il profite de sa vie. › À presque trente-neuf ans, on peut dire qu'il est un handicapé des sentiments. La raison est simple, il n'a jamais ressenti d'amour pour une fille : les femmes lui plaisent, il flirte, passe un bon moment, mais ça ne va jamais plus loin. C'est comme s'il était incapable de s'attacher à ce point. › Avant de finir en rédaction d'une petite chronique dans un magazine, Uriah a d'abord été un illustrateur. D'abord pour le plaisir, puis il s'est fait remarqué et l'a été en "freelance" tantôt pour un petit journal du coin, tantôt pour quelques maisons d'édition et librairies. Il a également fait quelques affiches pour des événements, mais plus durant son temps libre qu'autre chose. › Si à l'école il n'était pas tout à fait l'élève modèle - voire pas du tout - il a toujours été passionné d'histoire et d'art, seules matières qui n'ont jamais vraiment réussi à éteindre son attention... avec quelques cours de littérature, mais si peu... › À partir de sa majorité, il a commencé à voyager. Il revenait de temps en temps à Fall River, pour dire que ses parents lui lâchent la grappe et repartait aussitôt. Tous ses voyages ont toujours eu pour but d'assouvir sa passion et son besoin d'en apprendre plus sur les sujets qui l'intéressaient. Ainsi, il a beaucoup visité l'Europe et particulièrement la France, l'Italie, la Grèce et la Turquie, mais aussi des pays comme l'Egypte, qui regorgent d'Histoire et d'Art antiques. › Depuis tout petit, s'il y a bien quelque chose dont il est fier, c'est sa famille. C'est peut-être la partie la plus originale de tout ce qui le définit. Depuis sa naissance ou presque, ses parents sont agrégés famille d'accueil. Il en a vu passer des enfants que ses parents ont pu aider à s'en sortir, à qui ils ont pu offrir un bras pour se relever. L'originalité, de tout ça, c'est que certains ont fini par être adoptés. Les Newell comptent un nombre ahurissant d'enfants, dont la plus grosse partie a été adoptée. Et chaque enfant, que ce soit la loi ou la nature qui les a fait appartenir à la famille Newell, a sa place. Une vraie petite tribu qui se serre les coudes. › Uriah passe son temps dans les expositions, les librairies et tout ce qui est susceptible de relayer l'information artistique dans l'une de ses chroniques. › Il fait comme s'il s'en fichait, mais il tient beaucoup à son apparence. Il passe d'ailleurs beaucoup de temps à coiffer ses cheveux, à les cirer... bref, vous voyez l'idée... › Il déteste plus que tout les réseaux sociaux. Il a conscience que c'est important quand on veut être (re)connu, quand on travaille dans un magazine tout ça tout ça... mais il préfère tellement un vieux journal qui sent le bon papier et l'encre de plomb... Enfin, ça ne l'empêche pas d'avoir un compte sur quelques RS pour savoir ce qu'il se passe dans le monde et être à la page. › Il est polyglotte. Il parle anglais, français, italien, espagnol, portugais et arabe. Il se mélange légèrement l'italien et le portugais, mais se débrouille très bien en français, ce qui l'a beaucoup aidé lors de ses quelques voyages. › Son rêve ultime serait d'écrire un livre illustré par lui-même, peu importe le sujet ou encore le type d'ouvrage.

▎ The one you love : (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Tumblr_ppllv2H7801xd0lkqo6_400

▎ Annuaire rp :
touch me and the world
WILL STOP SPINNING ROUND

(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past 9b3b862fe75095ef616700b01ca36ffe76197a9d

Clayre ⊹ Newell FamilyJoanaBlue

https://likeariver.forumactif.com/t57-uriah-that-s-how-superhero https://likeariver.forumactif.com/t746-508-012-4136-uriah-newell
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Empty
Message#
Sujet: (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past   (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past EmptyMer 10 Avr 2024 - 11:27
Tu roules des yeux quand tu l'entends. « De toute façon, tu ne viens plus jamais me voir, j'ai l'impression que tu m'as totalement oubliée. » Mary Newell et son art du drame... Pas étonnant que ses enfants soient extrêmement doués dans cet épreuve olympique, vu le coeur qu'elle met à le mettre en place. Tu la prends dans tes bras alors que t'as à peine posé tes affaires maintenant que t'es arrivé.

- Mais non, maman, je suis bien là, t'as vu. Quand Mary appelle, les enfants rappliquent, c'est un peu la grande règle parmi les enfants Newell. Pas question d'autre chose, bien au contraire, de toute façon, votre mère est beaucoup trop précieuse pour la ghoster. Même Steve, votre père, n'a pas ce pouvoir-là sur vous, c'est dire. D'ailleurs, en parlant de ton père, tu le vois avec un sourire en coin, fuyant délibérément des yeux l'endroit où vous vous trouvez. Le message est clair, Mary a préparé cette réplique il y a fort longtemps ou en a parlé pendant tout aussi longtemps si bien qu'elle a obtenu ce qu'elle voulait. Tu te détaches de ta mère et te racle la gorge, attirant les regards tant de ta mère que de ton père. Tu frottes tes mains sur ton jean un peu défraîchi.

- Quoi ? lui demandes-tu, un sourcil froncé. « Tu aurais pu faire une effort vestimentaire.. » te dit ta mère avec un air dépité. En même temps, tu viens généralement chez ta famille comme tu es chez toi. Il fallait que je me mette sur mon trente-et-un ? Les lèvres pincées, elle ne répond pas. Alors tu tournes les yeux vers Steve qui, en haussant les épaules, saisit sa boîte de pêche. Il emmène les plus jeunes à la rivière pour pécher avec eux. Ça ne sent pas très bon pour toi : aucun des aînés n'est vraiment invité, quelques uns des enfants qui vivent encore sur place sont là, mais pas les plus jeunes. Tu crains le guet-apens, mais tu n'en dis pas un mot, préférant encore taire cette possibilité. Si tu ne la gardes pas en tête, c'est peut-être juste toi qui psychotes. Au fait, pourquoi tu m'as fait venir spécialement aujourd'hui ? Une fois encore elle choisit le silence, lèvres pincées. Tu soupires. Et les autres ne viennent pas ? Zepp et Ulysses, par exemple ... ? Tes deux complices, surtout Ulysses qui a continué à venir à chaque réunion familial même après avoir quitté la famille d'accueil. Elle t'adresse cette fois un sourire et pose sa main sur ton bras, qu'elle tapote légèrement. « Tu verras bien. » Ça ne te rassure pas beaucoup, mais c'est Mary, elle adore jouer les mystérieuses. Tu commences alors à mettre la table quand elle te donne un couvert de plus, t'assurant que tu vas en avoir besoin. Boooon. Tout ça est louche. Tu sais qu'elle n'a pas trop apprécié de savoir que Blanche et toi c'était pleinement terminé après l'avoir vue une fois, à Noël. Mais c'est pas plus mal ainsi. Relation trop longue pour ce qu'elle était : sans attaches. Comme toutes tes relations depuis bientôt quarante ans, famille et amis exceptés, bien sûr.

La sonnette de la maisonnette à la lisière des limites de la ville retentit et elle accourt pour te doubler quand tu es en chemin.

- Mais... commences-tu avant de te désintéresser de tout ça. Tu ne comprends plus rien, c'est une certitude.

Sauf que tu manques de faire tomber la carafe d'eau quand elle revient, accompagnée d'une brune, que tu n'as vu qu'une fois dans ta vie. Oh, putain, c'est pas possible, ça... T'aurais dû te fier à ton instinct, parce que là, c'est pire qu'un guet-apens.

« Uriah, mon chéri, je te présente Claire. Elle va se joindre à nous ce midi. »

@Claire Bishop





daily awards challenge:
Revenir en haut Aller en bas
Claire Bishop
  Claire Bishop  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 16
▎ Pseudo : milouue
▎ Faceclaim : katie stevens.
▎ Crédits : skywalkers (av.) u.c (sign) corneliahelps@tumblr (gifs utilisés)
▎ Multi-comptes : la douce joana newell.
▎ Points récoltés : 15
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past 7f644e973c770f12022e0a20c4b9059cda725ca2
▎ Your age : 31 ans.
▎ Your preference : hétérosexuelle.
▎ The one you love : (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past 64751e0881361664d665a1a2fc0426cc024e6b01

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Empty
Message#
Sujet: Re: (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past   (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past EmptyJeu 16 Mai 2024 - 2:02
Tu te demandes encore si c'est une bonne idée tout ça. Ça doit remonter à quelques semaines, cette rencontre hasardeuse alors que tu rentrais à ton appartement, tu remarquais une dame ayant différents sac contenant des courses, ayant du mal à mettre un pied devant l'autre et avancer adéquatement. Instinctivement, tu t'es approché d'elle d'un pas rapide. "Laissez-moi vous aider.." Tu t'emparais d'un des sacs, le plus lourd qui semblait et tu vis la dame te sourire; elle semblait quelque peu soulagé de ton intervention. "Merci mademoiselle.." Tu lui offris un doux sourire et celle-ci reprit la parole sans que tu es besoin de dire quoi que ce soit. " Je viens apporter quelques courses à mon fils." Tu acquiesces simplement d'un signe de tête et tu la suis dans le corridor. Ton myocarde se fige lorsque tu remarques devant quel porte, elle s'est arrêté. Alors comme ça, c'est son fils. Bon sang, comment ça peut être possible alors qu'elle semble tellement sympathique. "Je.. Je demeure juste en face." Que tu confesses maladroitement, essayant de ne pas démontrer cette rancune que tu peux avoir envers lui; après tout sa mère n'a rien à voir avec cela. Celle-ci sembla avoir un double des clés, parce qu'elle finit par déverouiller la porte te faisant signe d'entrer. Sur le coup, tu te sentais un peu mal à l'aise d'entrer dans ce lieu intime. Cependant, tu le fis ayant encore ce sac lourd entre les bras. Puis tu en profitais pour le déposer sur le comptoir. Tu étais déjà prête à tourner les talons, mais la femme t'interpellais à nouveau. Il n'y avait pas de doutes, elle était plus loquace que son fils. " Vous vous appelez comment?" Qu'elle demanda tout en rangeant les courses dans le garde-manger ou le frigo. " Claire..." Malgré le malaise, que tu pouvais ressentir; tu ne pouvais pas t'empêcher de te dire que ce petit bout de femme avait quelque chose d'apaisant et d'agréable. "Enchanté Claire, moi c'est Mary.." Un sourire vint se loger sur tes lèvres et contre tout attente Mary reprit parole; " Aimeriez-vous venir manger à la maison Claire bientôt, c'est la moindre des choses pour vous remercier de votre gentillesse." Cette proposition inattendue eut don de te déstabiliser. Encore une fois, en voyant son air bienveillant, tu ne pouvais pas faire autrement que d'accepter. " Bien sûr oui, pourquoi pas.." Cela risquait d'être étrange, mais tu étais prête à te prêter au jeu. Si tu avais su ce que la fameuse Mary mijotait, tu aurais peut-être décliné

***

Tu étais arrivé à l'heure convenue, évidemment tu n'arrivais pas les mains vides; une bouteille de vin à la main. Tu te fis accueillir par Mary et son mari qui n'était pas loin; un couple joliment assorti. Tu tendis la bouteille de vin à ce dernier entrant doucement dans la maison. Mary te fait signe de la suivre à la cuisine et tu te figes un peu lorsque tu l'aperçois, d'ailleurs tu créer un effet de surprise parce qu'il manque d'en échapper la carafe d'eau. Tes prunelles qui s'ancrent dans les siens, alors que Mary fait les présentations. " On s'est déjà rencontré..." Que tu laisses entendre doucement, mais si on porte une attention; il a cette teinte amer dans la voix. Après tout, tu n'as pas oublié qu'il t'aille gentiment claquer la porte au nez alors que tu avais tenté une réconciliation; bon tu étais sous l'effet de l'alcool, mais quand même. Cela t'avais évidemment refroidi. "Oh, mais c'est fabuleux, tu ne m'as pas dit cela Uriah.." Uriah, c'est ça alors son prénom, tu eus un petit sourire amusé devant l'emballement de la mère de famille et soudainement tu compris, la réelle raison de ta venue ici. Est-ce que madame Mary tentait de jouer l'entremetteuse pour son fils chéri? Cette pensée te fit rigoler intérieurement évidemment.

@uriah newell onfleek


Running back to you.
All this time we were waiting for each other
All this time I was waiting for you
We got all this love, can't waste it on another
So I'm straight in a straight line, running back to you.
(all this time; one republic)
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Newell
  Uriah Newell  
- Spring affair -

▎ Messages postés : 693
▎ Pseudo : blueberry hills
▎ Faceclaim : Dan Jeannotte
▎ Crédits : blueberry hills
▎ Multi-comptes : Lidye, Soleine, Eamon, Charles & Rose
▎ Points récoltés : 65
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Tumblr_pcs8ti5XGx1qisc9uo1_400
▎ Your age : 39 ans (sept.1984)
▎ Your preference : He's only attracted with women and he's in love with every one of them... the truth is he's incapable of loving one, of having true feelings. Well... he thinks so.
▎ Job/Studies : chronicles writer in U Magazine
▎ En savoir plus : ♍️ VIERGE - né le 22 septembre 1984 à Fall River
› Uriah, c'est le genre de personne qui fonctionne à l'adrénaline. Il aime le frisson, il aime avoir le vertige et le cœur qui tombe dans les méandres de l'inconnu. C'est comme ça qu'il s'amuse et c'est comme ça qu'il profite de sa vie. › À presque trente-neuf ans, on peut dire qu'il est un handicapé des sentiments. La raison est simple, il n'a jamais ressenti d'amour pour une fille : les femmes lui plaisent, il flirte, passe un bon moment, mais ça ne va jamais plus loin. C'est comme s'il était incapable de s'attacher à ce point. › Avant de finir en rédaction d'une petite chronique dans un magazine, Uriah a d'abord été un illustrateur. D'abord pour le plaisir, puis il s'est fait remarqué et l'a été en "freelance" tantôt pour un petit journal du coin, tantôt pour quelques maisons d'édition et librairies. Il a également fait quelques affiches pour des événements, mais plus durant son temps libre qu'autre chose. › Si à l'école il n'était pas tout à fait l'élève modèle - voire pas du tout - il a toujours été passionné d'histoire et d'art, seules matières qui n'ont jamais vraiment réussi à éteindre son attention... avec quelques cours de littérature, mais si peu... › À partir de sa majorité, il a commencé à voyager. Il revenait de temps en temps à Fall River, pour dire que ses parents lui lâchent la grappe et repartait aussitôt. Tous ses voyages ont toujours eu pour but d'assouvir sa passion et son besoin d'en apprendre plus sur les sujets qui l'intéressaient. Ainsi, il a beaucoup visité l'Europe et particulièrement la France, l'Italie, la Grèce et la Turquie, mais aussi des pays comme l'Egypte, qui regorgent d'Histoire et d'Art antiques. › Depuis tout petit, s'il y a bien quelque chose dont il est fier, c'est sa famille. C'est peut-être la partie la plus originale de tout ce qui le définit. Depuis sa naissance ou presque, ses parents sont agrégés famille d'accueil. Il en a vu passer des enfants que ses parents ont pu aider à s'en sortir, à qui ils ont pu offrir un bras pour se relever. L'originalité, de tout ça, c'est que certains ont fini par être adoptés. Les Newell comptent un nombre ahurissant d'enfants, dont la plus grosse partie a été adoptée. Et chaque enfant, que ce soit la loi ou la nature qui les a fait appartenir à la famille Newell, a sa place. Une vraie petite tribu qui se serre les coudes. › Uriah passe son temps dans les expositions, les librairies et tout ce qui est susceptible de relayer l'information artistique dans l'une de ses chroniques. › Il fait comme s'il s'en fichait, mais il tient beaucoup à son apparence. Il passe d'ailleurs beaucoup de temps à coiffer ses cheveux, à les cirer... bref, vous voyez l'idée... › Il déteste plus que tout les réseaux sociaux. Il a conscience que c'est important quand on veut être (re)connu, quand on travaille dans un magazine tout ça tout ça... mais il préfère tellement un vieux journal qui sent le bon papier et l'encre de plomb... Enfin, ça ne l'empêche pas d'avoir un compte sur quelques RS pour savoir ce qu'il se passe dans le monde et être à la page. › Il est polyglotte. Il parle anglais, français, italien, espagnol, portugais et arabe. Il se mélange légèrement l'italien et le portugais, mais se débrouille très bien en français, ce qui l'a beaucoup aidé lors de ses quelques voyages. › Son rêve ultime serait d'écrire un livre illustré par lui-même, peu importe le sujet ou encore le type d'ouvrage.

▎ The one you love : (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Tumblr_ppllv2H7801xd0lkqo6_400

▎ Annuaire rp :
touch me and the world
WILL STOP SPINNING ROUND

(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past 9b3b862fe75095ef616700b01ca36ffe76197a9d

Clayre ⊹ Newell FamilyJoanaBlue

https://likeariver.forumactif.com/t57-uriah-that-s-how-superhero https://likeariver.forumactif.com/t746-508-012-4136-uriah-newell
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Empty
Message#
Sujet: Re: (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past   (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past EmptySam 25 Mai 2024 - 20:09
Ta mère sait quand appuyer là où ça fait mal, visiblement. Quand tu vois la brune face à toi, tu es complètement dérouté : si tes sourcils sont froncés, ce n’est pas par agacement, ce que cette nouvelle arrivée a déjà su provoquer en toi alors même que tu ne la connais pas vraiment. Parce que tu es plutôt étonné. Comment ta mère a-t-elle pu rencontrer Claire ? Ce sont tes frères et soeurs qui te retrouvent à l’appartement, Mary ne vient pas. Non seulement tu l’en empêches mais ça donne à ta mère une raison de se plaindre que tu ne viens jamais la voir et qu’elle ne te voit pas assez. Mais avec tous ses enfants, elle n’a pas non plus le temps de venir vous rendre visite à chacun et tant mieux. T’es trop indépendant pour te faire materner par Mary Newell. Et elle l’a toujours parfaitement compris. Du coup tu es curieux de savoir comment elles se sont rencontrées.

Tu déglutis avec difficulté. Oui, vous vous êtes déjà rencontrés, ce n’est pas la peine de refaire les présentations. Au regard inquisiteur et plein d’étonnement de ta mère, tu sais qu’elle se demande comment. Tu te racles la gorge.

- Ouais. On est voisins. Et là, ça a l’air de faire sourire ta mère, sous le coup de la surprise. Tu n’aimes pas particulièrement cette voisine. Tout d’abord parce qu’elle ne respecte personne mais en plus parce qu’elle s’amuse à reprocher la terre entière à quiconque le lui ferait remarquer. Une chance que tu ne l’aies croisée qu’une fois vraiment et que le reste, c’était entre deux portes, le temps d’un rapide bonjour éclipsé par une fuite derrière une porte, que ce soit celle de vos appartements respectifs ou celle de l’immeuble. Oui, tant mieux.

Tu regardes ta mère sans la moindre compassion pour elle, le regard plein de jugement.

- Pourquoi t’aurais-je parlé d’une voisine avec qui je n’ai rien à dire ? Balle perdue envoyée très gratuitement et assez méchamment, ce que tu sais faire de mieux, à n’en pas douter. Tu regardes ta mère en te mordant la lèvre. Est-ce bien nécessaire que je reste manger ce soir, maman ? L’air perdu de Mary te fait soupirer. Ses paroles aussi. Oh et bien… j’avais imaginé qu’on puisse rattraper un peu le temps perdu, tu travailles tellement, Uriah. Et j’avais proposé à Claire de passer. Ça m’était sorti de la tête que ça coïncidait entre vos deux venues… Quiconque ne connaîtrait pas Mary Newell se serait laisser prendre devant l’innocence de ses paroles. Mais toi ? Toi, non, tu n’es pas dupe. Tu ne sais pas ce qu’elle a derrière la tête, et tu t’en fiches un peu, à vrai dire, mais tu n’es pas dupe. Elle en était consciente. Alors tu soupires. Comme tu veux. Je ne resterai pas longtemps, de toute façon. J’ai des choses à faire.





daily awards challenge:
Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Empty
Message#
Sujet: Re: (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past   (CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
(CLAIAH) this time I know, I know, I know there's no looking back, it's all in the past
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions/suggestions des membres et invités.
» Bea&Amaury • block back mountains
» {flash-back} It's all done for you .Feat. Astoria
» Back to highschool feat. Nemesis&Lion
» ANOTHER DAY IN HELL | FLASH BACK FT - RAYLEE THOMPSON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Outside the city-
Sauter vers: