Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Partagez
 bang bang, my baby shot me down (maze)
avatar
  Invité  
Invité

bang bang, my baby shot me down (maze) Empty
Message#
Sujet: bang bang, my baby shot me down (maze)   bang bang, my baby shot me down (maze) EmptyVen 6 Sep 2019 - 23:26
Mazikeen Chamberlain
feat nina dobrev @lunnyii

The river flows in you

âge : Tu auras 34 ans cette année.
date, lieu de naissance : Tu es née à Fall River un treize septembre.
nationalité, origine(s) : Tu es américaine tout d'abord puisque tu es née sur le sol des États-Unis. Tu as également des origines bulgares du côté maternel.
orientation sexuelle : Bien que tu te sois déjà posé la question durant ton adolescence, tu es certaine aujourd'hui de n'être attirée que par les mâles.
statut civil : Tu es mariée depuis bientôt 5 ans.
études, métier : Agent du FBI.
situation financière : Tu t'en sors plutôt bien avec ton salaire d'agent, même si celui-ci ne t'ait plus versé en raison des circonstances actuelles. Mais tu es assez prévenante pour avoir des économies de côté.
composition familiale : Un frère aîné que tu n'as plus vu depuis une éternité, ta famille se compose de ton époux et de ton neveu que tu as pris sous ton aile et que tu considères comme ton propre enfant.
à fall river depuis : Quelques semaines.
groupe choisi : Summer sunshine.
Ambitieuse : Tu as toujours su ce que tu voulais faire depuis ta plus tendre enfance et tu n'as jamais changé d'avis depuis. Tu es exigeante avec toi-même et tu acceptes difficilement les échecs. Le bon côté, c'est que tu travailles d'arrache-pied lorsque tu as un objectif, ce qui fait de toi un très bon élément. Méfiante : Tu n'as jamais pensé que toutes ces choses t'arriveraient. Tu t'es rendue compte avec le temps que tu ne pouvais faire confiance à personne. Toutes ces déceptions t'ont rendu méfiante, même avec ceux qui ne le méritent pas forcément. Sociable : Tu as toujours été cette petite fille enjouée qui voulait approcher chaque personne pour lui raconter sa journée. Tu adores discuter et rencontrer de nouvelles têtes parce que tu as une soif d'apprendre que personne ne peut arrêter. Rancunière : Tu n'as jamais aimé ce point de ta personnalité, mais ce trait de caractère fait parti de toi et tu ne peux pas t'en défaire. Peut être que c'est parce que tu ne veux pas, tu ne sais pas trop. Mais tu as du mal à oublier le mal que l'on peut te faire, même si cela doit remonter à plusieurs années. Optimiste : Tu essaies toujours de trouver ce qu'il y a de bon, même dans les mauvais moments. Tu n'es pas du genre à déprimer dans ton coin. Au contraire, tu fais de ton mieux pour faire ressortir le meilleur d'une situation contraignante. Tu penses que chaque chose arrive pour une raison et que même un échec permet d'apprendre toujours plus. Impatiente : Tu perds assez facilement ton sang froid et t'emportes assez vite. Tu détestes attendre et encore plus les personnes qui sont toujours en retard. Ces quelques minutes d'attente semblent être une éternité à tes yeux.

Tu es issue d'une famille typiquement américaine. Deuxième enfant d'une avocate bulgare et d'un agent du fbi américain, ton enfance était paisible et sans histoire. Tu étais très proche de ton frère aîné Samuel, même en grandissant. Vous étiez inséparables et il était ton meilleur ami. Vous étiez différents sur beaucoup de points, mais cela n'était pas important. Votre lien était indestructible et rien ne pouvait se mettre en travers de votre chemin, du moins, c'est ce que tu te disais à l'époque. Tu as toujours soutenu ton frère et il a également été toujours présent à tes côtés. Tu l'idéalisais au point qu'il était ton héro. Il a toujours été très protecteur envers toi et personne ne pouvait te faire du mal sans passer par ses larges épaules au préalable. Finalement, celui qui t'aura fais le plus de mal, ce sera lui. Il a emprunté un chemin dont tu ne voulais même pas connaître l'existence. Toute ta vie, tu admirais ton père d’enfermer tous ces criminels et mauvaises personnes. A un moment de ta vie, ce criminel était devenue ton frère, celui que tu chérissais tant. Il trempait dans des affaires que tu ne lui reconnais pas. La goutte d'eau qui avait fait déborder le vase était ce jour funeste où il se retrouva à son tour derrière les barreaux. Tu es déçue, tu ne comprends pas. Où était l'homme qui avait promis de te protéger jusqu'à la fin de sa vie ? Où était son sourire et sa douceur ? Tu avais l'impression qu'il t'avait abandonné pour de l'argent et cette idée ne cessait de germer dans ta tête. Avec ton départ pour Washington, ta relation avec ton frère aîné venait de marquer sa fin.

C'est lorsque tu avais huit ans que tu avais dit "moi plus tard, je ferai comme papa". C'était une évidence à tes yeux, tu ne te voyais pas faire autre chose que de travailler pour le gouvernement et l'Etat américain. Ton regard brillait dès que ton père partageait avec toi toutes ses histoires. Tu n'as jamais eu peur des dangers que ce métier impliquait ou des risques existants. Alors tu t'es d'abord lancée dans des études de droit en partant pour Washington, après avoir obtenu ton diplôme au lycée. Il était nécessaire pour toi de passer par cette étape préalablement. À la fin de tes études, tu décides enfin de te lancer pour devenir un agent du fbi comme ton père. Après avoir passé tous les examens possibles et imaginables, tu as suivi une formation de 17 semaines pour finir par obtenir officiellement le badge de tes rêves.  Tu as une mémoire photographique depuis toujours. Un avantage pour les études, mais également dans ton travail de tous les jours. Ce "don" que tu ne saurais expliquer te permet d'apprendre et de retenir aisément, ce que d'autres auront du mal à faire, ou avec plus de temps. Cela t'a également beaucoup aidé lors des tests pour devenir un agent. Tu te dis que c'est l'héritage que t'a laissé ta grand-mère maternelle et tu en es assez fière.

Tu as vingt-six ans lorsque tu rencontres l'homme de tes rêves. Du moins, jamais tu n'aurais pensé que c'était celui qui allait te passer la bague au doigt. Agent du fbi tout comme toi, une certaine rivalité s'était installée entre vous. Vous vouliez être le meilleur agent, celui qui se tuait à travailler et qui avait les meilleurs résultats. Mais la concurrence n'est pas quelque chose qui coule dans tes veines. Tu as vite fait le premier pas pour enterrer la hache de guerre. Vous avez alors commencé par vous taquiner à ce sujet au boulot, pour ensuite commencer à vous voir en dehors. Les choses se sont faites assez naturellement et votre relation était presque une évidence lorsqu'elle a débuté. Tu es tombée amoureuse de lui au fil du temps et il n'avait de yeux que pour toi.

Six mois plus tard, tu es mise en congé forcé pour deux mois. Tu ne l'as jamais accepté et cela ne t'a jamais empêché de revenir dans ton bureau et de tenter de continuer à travailler. Un dossier en particulier t'a fait beaucoup de mal. L'histoire atroce d'une jeune fille qui s'était faite séquestrer et violer pendant plusieurs semaines et ce n'était pas la première fois. Tu avais fait des mains et des pieds pour obtenir cette affaire et tu t'y étais plongée corps et âme. Le criminel en question était un grand déséquilibré qui adorait jouer avec tes nerfs en essayant de te mettre sur la mauvaise piste. Toutes tes forces, tant physiques que mentales étaient passés dans cette affaire. Tu voulais retrouver cette fille coûte que coûte, parce qu'elle était jeune et que tu ne voulais pas l'abandonner. À force de travail et de recherche, tu étais tombée sur une piste assez risquée dans laquelle tu t'étais jetée sans réfléchir, tellement tu pensais que c'était la bonne. Cette mauvaise piste t'avait fait perdre du temps et malgré toute ta bonne volonté, il était bien trop tard lorsque tu étais arrivée sur les lieux. C'est un corps inanimé et meurtri que tu avais désormais dans les bras.

Tu as culpabilisé. Tu culpabilises toujours d'ailleurs. Peut-être que si tu ne t'étais pas lancée bêtement sur cette piste, tu aurais eu le temps de la retrouver vivante et de la sauver. C'était ce que tu t'étais dit intérieurement lorsque tu fixais les yeux de ce psychologue en face de toi. C'était la seule et unique condition que tu devais accepter si tu voulais reprendre le boulot. Et travailler, c'était ce dont tu avais besoin pour tenter de passer à autre chose. Sauf que tu te voyais mal déballer tous tes ressentis à cet inconnu. Tu n'avais même pas réussi à en parler à ton petit ami Ezra, alors pourquoi lui ? Ton objectif, c'était de retrouver cette ordure malgré tout et de lui faire payer ses crimes. Alors tu avais commencé à parler, encore, encore et encore. Mais pas de ce qui te rongeait intérieurement. Tu crachais un discours appris par cœur que tu avais rédigé pour montrer que même si cette affaire t'avait touchée, tu étais prête à revenir et que ta santé mentale était intacte. Tu as été convaincante puisque tu as réussi à obtenir ton attestation d'aptitude que tu as présentée avec dédain à ton supérieur avant de prendre place à ton bureau.

Tu prends les dossiers que l'on te donne uniquement, ordre des patrons. Méticuleux jusqu'au bout, ils ne veulent pas prendre le risque que tu continues à travailler sur cette affaire alors tu es forcée de prendre que ce qu'ils veulent bien te donner. Mais c'était mal te connaître que de croire que tu allais lâcher la chose. Ils ne se doutaient pas que le mur de ta chambre s'était transformé en véritable chasse à l'homme et que tu étais assez appréciée dans ton service pour obtenir les informations que tu voulais. Sauf qu'à mesure que le temps passait, tu découvrais des choses de plus en plus douteuses qui mettaient en cause plusieurs membres du FBI. À force de creuser, tu savais désormais que certains de tes collègues étaient mouillés et qu'ils avaient tenté plus d'une fois de couvrir des criminels. Trop prise par cette affaire, tu te rends compte petit à petit que tu as délaissé ta vie de couple. Tu étais toujours amoureuse et reconnaissante de son soutien. Ezra s'était énormément inquiété pour toi puisqu'il t'arrivait de ne pas répondre pendant plusieurs jours. Tu ne lui avais parlé de toutes tes découvertes, de peur qu'il n'en subisse les conséquences. Tu t'étais lancée à nouveau dans cette petite vie que tu t'étais efforcée de te construire avec le temps. Tu t'étais rendu compte à quel point, il t'avait manqué et à quel point tu t'étais rendue malade. Tu avais fait une sorte de pause dans tes recherches "secrètes" et cela t'avait permis de te rendre compte à quel point c'était devenu une obsession. Tu avais tenté de t'éloigner de toutes ces histoires pour te concentrer sur tes proches. Mais c'était plus fort que toi, tu ne pouvais pas t'empêcher pour autant de fouiner encore parce que tu étais déterminée à connaître le fin de mot de cette affaire.

Ezra venait de poser le genou à terre, une magnifique bague brillant de mille feux dans un petit socle noir. Tous tes proches présents, ce jour-là, étaient au courant. Tu ne t'y attendais pas toi, tu étais même très loin d'imaginer que malgré tout, il voulait faire sa vie avec toi. Tu étais restée bloquée durant quelques secondes pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Puis, tes lèvres se sont étirées et tu as répondu "oui" sans même y réfléchir. Tu savais que toi aussi, tu voulais vieillir à ses côtés et qu'il était celui qu'il te fallait. C'était un peu la bonne nouvelle dont tu avais éperdument besoin depuis longtemps. Cette bague, qui était à présent à ton doigt, te donnait le sentiment que tout allait s'arranger et que tu n'avais plus besoin d'avoir peur. Le sourire aux lèvres, ce fut devant tes proches que tu t'étais unie officiellement avec lui. Cette belle robe blanche que tu avais cherchée désespérément t'allait à merveille. Une belle cérémonie qui avait marqué plus d'un esprit ce jour-là. Tout était parfait et tout s'était passé comme tu l'avais toujours imaginé. Tu étais entourée d'amour et de bienveillance, comme tu l'avais toujours voulu. Tu tenais à ce que tes parents et tes amis d'enfance soient présents alors vous avez opté pour un mariage à Fall River. Après tout, tu y avais passé la majeure partie de ta vie et tu en avais gardé que de bons souvenirs. Retrouver tous tes proches et tes parents avait été une joie supplémentaire. Pourtant, tu as un pincement au cœur. Une présence importante manque à l'appel et ça te fait mal de l'admettre. Ton frère ne faisait pas parti de la liste des invités parce que tu lui en voulais toujours. Tu n'avais pas réussi à lui pardonner et tu t'en voulais énormément de ne pas réussir à passer outre cette rancœur.

Tu avais désormais l'impression que tu étais comme dans un rêve, que tu étais chanceuse et que rien ne pouvait t'arriver. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et la tempête ne faisait qu'approcher à grand pas. Tu pensais que tes recherches étaient passées inaperçues et que tu étais assez discrète pour que personne ne s'en rende compte. Mais tu t'étais trompée sur toute la ligne. Les personnes concernées savaient que tu fourrais ton nez là où il ne le fallait pas. Ils avaient mis en place tout un plan pour te faire reculer et ainsi se débarrasser de toi. Mais toi, tu n'en avais aucune idée puisque tu nageais dans le bonheur et que ton euphorie t'avait aveuglée. C'est à ton retour de la lune de miel que tu as découvert le pot au rose et tu étais loin de t'imaginer ce qui allait désormais arriver.

Lundi matin, début de semaine. Tu entres dans l'agence en te mordillant la lèvre inférieure. Tu as hâte de raconter ta lune de miel à tes collègues qui sont également devenus tes amies. Tu déposes tes affaires sur ton bureau en apercevant celui qui était désormais ton mari au loin. Tu lui fais un clin d'œil et cherches tes dossiers des yeux. Tu n'as pas le temps de t'asseoir que des agents s'avancent vers toi avec ton supérieur. Tu leur souris, ne te doutant de rien. Tout s'était passé en quelques secondes avant que tu ne te rendes compte à quel point, la situation était mauvaise. Les bras tirés en arrière pour te passer les menottes aux poignets, tu interroges tout le monde du regard. Même ton mari, qui avait accouru à tes côtés en paniquant, ne comprenait pas. Et c'était en croisant le regard de ton supérieur avec son air suffisant que tu avais compris : tu venais de tomber dans un piège. L'agent avait lu tes droits en terminant par dire que tu étais accusée de trahison et de corruption. Ils essayaient de te condamner pour leurs propres crimes pour que tu ne puisses pas avoir le temps de le faire pour eux. Tout ton monde s'écroulait littéralement, mais tu n'arrivais pas à dire un seul mot.

Voilà maintenant de nombreuses heures que tu arpentes ta cellule. Les pensées en vrac, tu a essayé de trouver une solution pour t'extirper de cette situation. Tu étais consciente que tu risquais gros et qu'il ne s'agissait pas d'une vaste blague. Tu devais réfléchir, et vite parce que le temps pressait et que si tu ne faisais rien, tu pouvais être certaine qu'ils allaient t'avoir. Sauf que tu ne trouvais pas. Même ton avocat n'avait pas d'espoirs te concernant. Tu ne pouvais compter désormais que sur toi-même. Ta famille, qui devait être au courant désormais, ne pouvait rien faire de plus pour toi. Tu as encore de la chance, tu n'as pas été transférée donc tu es encore dans les locaux de l'agence que tu connais comme ta poche. Tu as hésité, et même pensé à t'enfuir pour avoir plus de temps, celui nécessaire pour prouver ton innocence. Mais tu étais loin d'être dans un film et tu savais pertinemment que c'était difficile, voire impossible. C'est lorsqu'il s'est approché de ta cellule que tu as su quoi faire subitement. Il t'observait avec ce regard que tu ne lui avais jamais connu. Il bafouillait et perdait ses mots. Tu as su à cet instant qu'il ne te croyait pas. Tu lui avais donné presque 4 ans de ta vie, mais il ne te croyait pas. Tu avais accepté sa demande et tu portais son nom, mais il ne te croyait pas. Ou du moins, il doutait. Il ne le savait peut-être pas, mais c'est quand tu compris qu'il hésitait qu'il t'avait brisé le cœur. Tu avais l'impression qu'il te regardait comme tous les autres, comme une criminelle et tu ne le supportais pas. Tu te sentais soudainement très seule et tu bouillais intérieurement. Tes émotions avaient décidé de sortir d'un coup et tu lui hurlais dessus, comme jamais tu n'avais hurlé. Tu lui criais de s'en aller et de ne jamais revenir te voir, que tu n'arrivais pas à croire qu'il pouvait douter de toi et que tu regrettais de l'avoir rencontré. Les larmes aux yeux, tu finis ta crise de colère par lui dire que s'ils ne t'avaient pas retiré ta bague, tu lui aurais jeté au visage. Tu le sentais crispé et tu n'avais pas la moindre idée de ce qu'il se passait dans sa tête, mais il ne dit pas un mot de plus et s'en était allé. Ce fut la dernière fois que tu le revis.

Après t'être calmé, tout était limpide et clair dans ton esprit. Tu devais sortir de là au plus vite et prouver au monde entier que tu n'étais pas celle qu'il pensait. Tu avais une soif de vengeance et rien ne pouvait te retenir. Alors tu avais prétexté une envie naturelle avant que ton transfert n'ait lieu pour mettre ton plan à exécution. Tu n'étais pas sûre de toi-même et tu aurais pu te faire attraper plus d'une fois, mais peu importe. Tu devais sortir de là avant qu'ils ne t'enferment définitivement. Tu avais pris des risques en t'introduisant dans la salle des scellés pour récupérer ton alliance et ta carte d'accès. Tant bien que mal, tu avais réussi à sortir de l'agence et à te jeter dans un taxi pour t'éloigner de là. Tu n'avais pas eu le temps de récupérer ton arme, mais tu te dis que tu allais te débrouiller autrement. Tu mis plusieurs jours avant de réussir à poser un pied à Fall River. Tu ne pouvais pas emprunter les transports habituels sans prendre le risque de te faire attraper. Tu étais bien évidemment recherchée et ils n'allaient pas abandonner avant d'avoir pu mettre la main sur toi. Tu devais être discrète comme jamais. Tout ce que tu désirais, c'était rentrer chez toi et ne penser à cette histoire que comme un cauchemar. Tu t'étais pris une chambre d'hôtel sous une fausse identité pour n'éveiller aucun soupçon. Tu savais pertinemment qu'ils allaient d'abord chercher dans ta maison familiale alors tu ne pouvais pas y mettre les pieds de suite. Tu regardais ta famille de loin, pour être sûre qu'ils allaient bien. Tu ne savais pas combien de temps, il te restait avant d'être retrouvée alors il fallait que tu agisses vite. Tu étais un très bon agent certes, mais tu n'étais pas experte dans le domaine de la criminalité pour savoir comment faire la morte.

Tu l'observes de loin et le reconnais. Tu n'as pas la moindre idée de ce qu'Ezra fait chez tes parents, mais il est là. Tu as peur, peur que celui que tu aimes toujours est là uniquement parce qu'il pense aussi que tu es une criminelle. Ne doit-il pas rester en dehors de cette affaire puisqu'il est ton mari et qu'il est trop proche de toi pour être impliqué ? Il porte toujours son alliance, comme toi. Mais tu ne lui fais pas confiance, pas depuis que tu as croisé son regard lorsque tu étais en cellule. Tu ne dois pas l'approcher, ou laisser tes sentiments prendre le dessus. Tu es déroutée, parce que tu es persuadée qu'il est de leur côté, mais pour autant, tu as découvert qu'il était en possession de ton arme et de quelques affaires t'appartenant. Tout cela est déroutant, mais comme tu es sur tes gardes, tu ne lui as pas fait face et tu continues de l'observer de loin. Tu te sens perdue et perdre tes moyens. Tu ne sais pas où aller ou à qui faire confiance. Cette situation te fait perdre la tête au point que tu n'arrives plus à réfléchir correctement. Alors te vient une idée. Elle te semble risquée et presque débile, mais tu sais que tu vas tenter : retrouver Samuel.

Midnight Shadow
Some legends are told. Some turn to dust or to gold. But you will remember me
âge : Bientôt 27 ans #TeamVieille connexion : 7/7. comment nous as tu connu :  moustache   pronoms utilisés en rp : tu ou elle. crédits icones : écrire ici. type de personnage : Inventé. un mot pour finir :  bang bang, my baby shot me down (maze) 2930247990


Dernière édition par Mazikeen Chamberlain le Sam 23 Avr 2022 - 16:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lidye El-Azem
  Lidye El-Azem  
- Administratrice du forum -

▎ Messages postés : 854
▎ Pseudo : blueberry hills
▎ Faceclaim : Émeraude Toubia
▎ Crédits : rainbowstars (av)
▎ Multi-comptes : Uriah, Soleine, Eamon, Charles, Rose & Alejandra
▎ Points récoltés : 114
bang bang, my baby shot me down (maze) Tumblr_o5nabnec4y1vrpnqeo5_400
▎ Your age : 32 ans (août.1991)
▎ Your preference : In love with men, not able to be in love with a special one
▎ Job/Studies : Infirmière en service de chirurgie cardiaque.
▎ En savoir plus :
bang bang, my baby shot me down (maze) 190518010843415978

♌️ LION - née le 15 août 1991 à Djerba

Lidye, c'est une femme bien éduquée. Ses parents lui ont appris à être polie en toute situation et même lorsqu'elle jure, elle se contente de simples métaphores et non pas de vrais jurons. Elle est libre. Elle a des principes, des valeurs, c'est vrai, mais elle ne les laisse pas prendre le dessus sur sa vie : elle agit toujours comme il lui semble être le plus juste, peu importe si il faut faire une entorse au règlement. Elle est excentrique. Ca plaît ou pas. Elle n'a pas peur de se montrer, de dire ce qu'elle a à dire, de faire des folies de temps en temps. Certes, ça peut vite devenir agaçant, mais on l'aime aussi pour ce qu'elle est. Elle peut être paradoxale, comme c'est le cas entre les croyances qu'on lui a apprises et, par exemple, sa relation aux hommes. Elle est jalouse. C'est pour cette raison que, finalement, ce ne soit pas plus mal qu'elle n'ait pas de relation officielle et exclusive. Ni de relation amoureuse sur le long terme. Elle a pourtant envie de se caser. À 27 ans, elle aimerait pouvoir compter un peu moins sur son boulot et un peu plus sur le côté personnel. Elle est loyale, on peut toujours compter sur elle, même s'il s'agit de se mettre dans une situation désastreuse. Elle agit plus que ce qu'elle ne réfléchit. Heureusement, elle agit majoritairement bien dans le cadre de son travail, mais elle ne craint pas la faute professionnelle : elle peut compter sur le reste de l'équipe pour l'aider de faire une bourde. Elle est impulsive et sang chaud. Même si elle se réveille toujours de bonne humeur, un rien peut la faire vriller.

› Lidye est un bout de femme énergique, toujours prête à se lancer dans toutes les aventures possibles et, souvent, la première à se secouer quand il le faut. › Elle a fait des études d'infirmière dans l'espoir de finir un jour en pédiatrie. › Après deux stages en pédiatrie, elle a dû se résoudre à l'évidence : ce n'était pas du tout fait pour elle. Elle n'a pas le tiers des réflexes que l'on demande dans ce type de service. › C'est en chirurgie cardiaque qu'elle a montré ce qu'elle valait et qu'elle était faite pour ce métier. › Elle est plein de vie, toujours de bonne humeur. › En dépit de son éducation très stricte et très religieuse, Lidye est décomplexée de tout. Elle n'a aucune vergogne à avoir plusieurs partenaires, à les changer chaque nuit... Elle a beau rêver de stabilité, elle n'arrive pas à s'impliquer à cause de son travail qui lui prend plus de temps que tout. Et elle préfère être seule que mal accompagnée, du moins sur le long terme, puisqu'elle n'est jamais vraiment "bien" accompagnée... › Elle a été élevée dans la tradition maghrébine et, même si elle n'est pas impliquée dans sa religion, elle est tout de même accrochée à la majorité des valeurs qu'on lui a inculquées. › Elle carbure au thé, coca-cola et autres sodas : le café ne lui fait aucun effet. › Sa sœur et elle sont de vraies ennemies jurées. Lidye ne supporte pas de voir quelqu'un lui ressembler autant faire des dramas toute la journée. C'est horrible à dire, mais elle aurait préféré être fille unique. › Elle n'est pas une grande sportive, mais elle a de la marge niveau endurance. › Elle tripote toujours ses cheveux quand elle ne les attache pas, ce qui énerve pas mal de monde au sein du service au vu du nombre de lavages de mains que ça implique. › Elle a une mémoire photographique. Elle peut presque ressortir mot pour mot un compte rendu ou un livre qu'elle a lu, peu importe le temps qui s'est écoulé depuis. › Elle a un métabolisme qui fonctionne très vite : elle a beau manger toute la journée (ce qu'elle fait la plupart du temps) elle ne prend pas un gramme. › Elle croit dur comme fer au fait que les hommes et les femmes sont égaux et défend la cause féministe dès qu'elle en ressent la nécessité.


▎ The one you love : bang bang, my baby shot me down (maze) 0xspvn

▎ Annuaire rp : JulesAyemRedMélusine

https://likeariver.forumactif.com/t24-lidye-the-night-we-met https://likeariver.forumactif.com/t58-lidye-i-am-not-the-only-traveller
bang bang, my baby shot me down (maze) Empty
Message#
Sujet: Re: bang bang, my baby shot me down (maze)   bang bang, my baby shot me down (maze) EmptySam 7 Sep 2019 - 11:54

Félicitations !
Tu es validé(e) !

MESSAGE DU STAFF ⊹ Félicitations à toi, tu fais désormais partie des membres validés !

Avant de te lancer dans le jeu, nous te demanderons de passer dans le bottin pour recenser ton avatar, de même que dans les listings des logements et des emplois ! Pour te trouver des liens, tu es libre de poster ta fiche de liens dans la catégorie adéquate, de même que ton téléphone. Tu peux aussi, si tu en ressens le besoin, te servir de la partie scénario et préliens si tu attends un lien important pour ton personnage. Tu peux aussi choisir, si tu le souhaites, de te dédoubler.

Nous avons mis à ta disposition un système de points, qui pourra te servir pour être élu membre du mois et pour obtenir quelques avantages. Et s'il te manque un petit coin pour RP, tu peux aussi faire une demande de lieu

Tu pourras également retrouver le journal de la ville où tu pourras lire toutes les informations que nous mettons à ta disposition. N'hésite pas non plus à voter sur nos topsites et à poster sur nos fiches Bazzart et PRD. Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
 
bang bang, my baby shot me down (maze)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cupid shot me down || Rowan
» (anya) hey baby why don't you smile , you got such a pretty face

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: administration des personnages :: Les fiches de présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: