-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 The way to love is to realize that it might be lost
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyJeu 23 Mai 2024 - 18:17

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


C’est tout simplement incroyable la vitesse à laquelle notre complicité avait repris entièrement ses droits entre nous. Alors que nos embrassades se faisaient davantage intenses, Milo trouva tout de même le moyen de plaisanter. Je lui rétorque, toujours sur le ton de la plaisanterie, que si il me posait cette question c’est qu’il ne me connaissait pas assez. Ce à quoi Milo me répond que si il posait la question c’était peut-être dans le seul but de pouvoir vérifier par lui même. Un léger rire s’échappe alors de mes lèvres. Je taquine à mon tour le jeune homme en lui demandant de venir m’embrasser au lieu de dire des inepties. Et sur ces mots, nos lèvres finissent par se retrouver à nouveau tandis que mes mains déboutonnaient la chemise de Milo. Ce dernier m’avoue être ravi de constater que je savais toujours déboutonner sa chemise. Un léger sourire amusé se dessine alors sur mon visage. Milo quant à lui, s’attarde sur la fermeture éclair de ma robe, il me taquiner à nouveau « Tu n’as qu’à venir voir par toit même... » dis-je d’un espiègle et amusé. Ma robe finit par glisser le long de mon corps et finir à terre. Ma lingerie dévoilée, je perçoit très vite le désir de Milo. Cette lingerie lui plaît, inévitablement. Et un léger sourire satisfait se dessine alors sur mes lèvres. La remarque du jeune homme me fait sourire « Comme tu l’as fait remarqué tout à l’heure, j’aime beaucoup le shopping... » dis-je quelque peu amusée. Il n’était donc pas rare que je me fasse plaisir en achetant des vêtements, de la lingerie ou autre accessoire. Les lèvres de Milo viennent explorer délicatement la naissance de mon décolleté, m’arrachant au passage quelques frissons. Puis, soudainement, Milo vient annoncer quelque chose de très surprenant. Une grève. Mon regard se plonge dans le sien alors que Milo me soulève doucement pour venir me déposer sur le lit. « H’m… En me voyant ainsi, en lingerie fine, presque nue sur ce lit, tu as vraiment envie de faire grève… ? » demandai-je perplexe et amusé. J’étais là sur ce lit, en sous-vêtements de dentelle rouge et particulièrement raffinée, prête à m’offrir à lui avec tout le désir et l'envie du monde. « Fais attention, tu vas finir par me vexer... » dis-je en plaisantant un peu.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyJeu 23 Mai 2024 - 19:06

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Nos retrouvailles tant attendue, tant désirée, se cherchent à travers une familiarité étonnante malgré le temps passé loin l'un de l'autre. C'est comme si ces mois de séparation n'avaient été qu'une vague parenthèse dans l'écrin de notre longue histoire. La manière dont Cassia me regarde en cet instant, ses yeux brillants d'une malice que je reconnais si bien, fait fondre mon cœur aussi sûrement que de la braise sur la neige. Cette lueur espiègle se ravive lorsque je la taquine à propos d'hypothétiques aventures shopping et peut-être même d'une improbable transformation en Chewbacca. Un sourire vient étirer mes lèvres à cette pensée amusante alors que je m'avance vers le lit où elle est allongée, rayonnante et infiniment tentatrice. « J'ai hâte que tu me montres tout ce que tu as acheté durant tes petites sessions shopping... » lançai-je d'un ton mutin, mon regard se faisant plus gourmand tandis que je la détaille avec une insistance appuyée. Le soin qu'elle a manifestement porté au choix de sa tenue et plus particulièrement à cette parure de dentelle d'une grande finesse ne fait que souligner à quel point Cassia comprend et chérit chacun de ces détails qui nourrissent la flamme incandescente de notre passion. Ce string d'une audace si délicieusement provoquante en dit long sur son désir de plaire et de me séduire à nouveau, ravivant en moi des ardeurs que je pensais avoir momentanément assoupies. La voir ainsi, se mouvant dans cette lingerie avec autant de grâce et de confiance en elle ne fait qu'attiser davantage mon trouble et pourrait presque me rendre fou de désir. « Ai-je précisé de quelle grève je faisais référence ? » poursuis-je sur le ton de la plaisanterie, tandis que mes lèvres viennent se délecter de la douceur insoupçonnée de la peau de son cou, m'enivrant de son parfum musqué.

Chaque contact, chaque baiser partagé est un rappel poignant de tout ce qui m'a tant manqué durant les longs mois de notre séparation. La chaleur de son corps contre le mien, les pressions suggestives de ses lèvres, ce regard d'une intensité affamée qu'elle pose sur moi...Tout cela a laissé un vide immense que je peine encore à combler. « Peut-être que je parlais d'une autre forme de grève... » soufflai-je tout bas, d'une voix rendue rauque par le désir tandis que je l'embrasse avec une nouvelle vague de tendresse, presque comme pour lui prouver que je suis bien réel et enfin de retour. Je me redresse légèrement, je laisse ma main glisser dans une caresse d'adoration le long de sa jambe fuselée alors que mes lèvres déposent une pluie de baisers légers sur chaque parcelle de cette peau soyeuse qui m'a tant fait défaut. Nos deux regards finissent par se retrouver et s'accrocher l'un à l'autre dans un échange silencieux mais d'une éloquence percutante. Son sourire répond au mien, comme en un miroir de toutes les émotions que nous partageons. Une promesse muette que malgré les difficultés de la séparation, notre lien indéfectible est resté intact, prêt à être exploré avec une profondeur et un engagement renouvelés. Alors que mon désir pour Cassia semble pulser dans chacune des fibres de mon corps avec la ferveur d'un brasier inextinguible, mon regard s'attarde une nouvelle fois sur sa lingerie d'une sensualité affligeante. Je me délecte de chaque courbe suggestive, de chaque éclat de lumière venant mourir sur la dentelle ouvragée, dans un silence quasi-religieux seulement troublé par le martèlement sourd de nos deux cœurs battant à l'unisson.

La lumière tamisée de la chambre vient tendrement envelopper nos enveloppes charnelles respectives, dans une aura d'intimité, je prends un moment pour admirer Cassia. Chaque courbe délicate, chaque ligne tentatrice de sa silhouette semble m'appeler d'une voix enjôleuse, et je m'engage avec délectation sur le chemin d'une redécouverte emplie de tendresse de chaque parcelle de cette peau que j'avais tant chérie et désespérément manquée. Je débute par ses délicats pieds nus, déposant une myriade de baisers légers sur la cambrure de ses chevilles avant de remonter avec une lenteur calculée le long de ses mollets. Chaque effleurement de mes lèvres est un murmure de reconnaissance, un rappel du plaisir de la retrouver enfin après cette trop longue séparation. Je sens sa chair frémir sous mes caresses aussi brûlantes que le velours, un frisson qui vient guider mon chemin jusqu'aux courbes voluptueuses de ses genoux que je m'attarde à explorer avec toute la délicatesse qu'ils méritent. Poursuivant inexorablement mon ascension, j'emprunte la voie sinueuse de ses cuisses fuselées, prenant mon temps pour mieux graver chaque seconde de ce moment dans ma mémoire. Je suis pleinement conscient de chacune de ses respirations, de chaque soupir d'aise qu'elle laisse délicieusement échapper sous mes baisers de plus en plus appuyés. C'est une véritable symphonie d'intimité, un échange silencieux mais d'une intensité à en faire chavirer les sens. Mes mains accompagnent mes lèvres avides, caressant, explorant chaque creux et chaque courbe de son anatomie avec une ferveur sans cesse renouvelée. J'affirme ainsi ma présence auprès d'elle, mon admiration pour chacune des parcelles de son être. Arrivé à la naissance suggestive de ses hanches, je m'attarde longuement, mes baisers avides se faisant plus appuyés encore tandis que ma respiration se mêle à la sienne en un déferlement d'émotions. Je poursuis ma redécouverte, éveillant un à un chacun de mes sens jusqu'à ce que l'ensemble de nos souvenirs partagés ne soient plus qu'une brûlante évidence entre nous.

Son ventre se révèle d'une douceur incomparable sous la pulpe de mes lèvres, attisant encore un peu plus mon désir pour son corps offert. Il me faut cependant rassembler chaque parcelle de ma volonté pour me retenir et savourer pleinement cette incroyable sensation d'anticipation, construisant peu à peu cette vague de désir jusqu'à ce qu'elle devienne presque palpable dans l'air surchauffé nous entourant. Vient ensuite le tour de sa poitrine, où chaque baiser se fait plus passionné que le précédent, laissant de brûlantes traînées sur sa peau nacrée. C'est une redécouverte totale, chaque contour de sa clavicule, chaque espace tendre au creux de son cou, chaque zone érogène un écho de notre si longue histoire commune. Mes gestes se poursuivent dans une tendresse assoiffée, je retrouve avec délectation le goût divin des ses épaules, traçant une succession de sillons de feu qui semblent tous converger vers la vallée incendiaire de sa gorge, où je m'attarde longuement, enivré par chacun des battements affolés de son cœur que je peux sentir palpiter sous ma bouche. Enfin, je remonte jusqu'au plus beau des chemins, celui qui mène à son visage rayonnant aux traits d'une perfection désarmante. Je m'accorde encore un dernier instant, ancrant mon regard au plus profond de ses prunelles qui m'ont toujours littéralement captivé et envoûté telle une porte ouverte sur son âme. Puis, après une dernière inspiration évocatrice de ces arômes familiers ayant tant fait défaut, mes lèvres étreignent les siennes avec une intensité à la mesure de ce que je ressens. Un baiser ardent, langoureux et passionné au possible, comme un sceau définitif sur notre intimité enfin retrouvée.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyJeu 23 Mai 2024 - 21:15

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson






Carpe Diem
And i'm feeling love


Dernière édition par Cassia Henderson le Dim 16 Juin 2024 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyJeu 23 Mai 2024 - 23:43

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Dans la douceur feutrée de sa chambre d'hôtel, comme une bulle coupée du monde extérieur, nos deux corps s'entremêlent dans une danse enflammée d'intimité enfin retrouvée. Avec chaque mouvement, chaque toucher, c'est une redécouverte lente et délibérée du corps de Cassia et de toutes ces petites perfections physiques qui m’ont tant manquées. Mes lèvres avides viennent butiner avec une ferveur renouvelée sa peau laiteuse, comme désirant imprimer chaque parcelle d'elle dans ma mémoire défaillante. Mes mains glissent dans une caresse admirative le long des contours délicats de son enveloppe charnelle, palpant avec une tendresse retrouvée ces formes et ces creux ayant tant fait défaut à mon étreinte. Je me délecte sans retenue de chacun des soupirs d'envie, de chaque gémissement rauque de plaisir qu'elle laisse négligemment s'échapper au rythme de mes assauts répétés. Ils trahissent sans équivoque du désir que nous partageons et qui monte en une crescendo toujours plus vertigineuse entre nous. Sous la morsure de plus en plus appuyée de nos ardeurs décuplées, nous finissons par totalement nous abandonner l'un à l'autre dans un acte d'amour sans concession qui vient nous consumer jusqu'à la moelle. Lorsque la vague déferlante du plaisir à son point d'orgue vient finalement déferler sur nous, c'est une libération d'une rare puissance à la fois brûlante et infiniment douce qui nous submerge. Un moment d'extase totale et partagée qui nous laisse pantelants et délicieusement vidés. Une fois cette tempête des sens à peine calmée, Cassia vient blottir son corps encore brûlant contre le mien, ses jambes quelque peu tremblantes témoignant de l'intensité de nos échanges passionnés. Sa respiration est encore sifflante tandis qu'elle cherche à retrouver un rythme apaisé dans le silence apaisant qui suit l'orage. Je resserre aussitôt l'étreinte de mes bras autour d'elle pour mieux la garder tout contre mon être, savourant les douces caresses de sa peau soyeuse contre la mienne.

Epuisés mais l'âme en paix, nous sombrons peu à peu dans les brumes d'un sommeil réparateur, le monde alentour définitivement oublié. Un sentiment de plénitude et de bonheur absolu m'envahit alors que je glisse dans l'inconscience. Je suis simplement heureux, transcendé par le fait d'avoir enfin retrouvé Cassia et de pouvoir à nouveau ressentir de manière si vive son amour et sa présence au plus près de moi. La nuit vient tendrement nous envelopper de son étreinte silencieuse et protectrice.

Au petit matin, une douce lumière baigne la pièce de ses rayons naissants tandis que le soleil vient timidement poindre à l'horizon, projetant ses lueurs tièdes sur le lit où nos deux corps sont encore tendrement enlacés. Le calme apaisant de l'aube enveloppe nos formes alanguies d'un silence quasi-religieux, le monde extérieur semblant momentanément suspendu dans un état de grâce respectueuse de cet instant d'intimité partagée. Dans cet état de demi-conscience bienheureux où la frontière entre le rêve et la réalité reste encore délicieusement floue, je me sens lié à Cassia. Sans même m'en rendre véritablement compte, mon bras vient naturellement me blottir autour de sa taille avec une douce possessivité, l'attirant un peu plus contre mon être comme pour mieux m'imprégner de sa présence réconfortante. La proximité de sa forme épousant la mienne, la chaleur vivifiante de sa peau contre la mienne est d'un familier rassurant qui m'emplit d'une plénitude sans nom. C'est dans ce moment de quiétude absolue, alors que je suis encore en partie enlisé dans les limbes enchanteresses du sommeil, que les mots s'échappent doucement de mes lèvres entre-ouvertes, portés par un souffle d'air chaud et infiniment tendre. « Je t'aime Cassia. » Un murmure presque involontaire mais d'une sincérité désarmante, une expression pure de ce que mon cœur ressent dans les tréfonds de mon être.

Peu à peu, je commence à émerger du voile ouaté du sommeil, reprenant lentement conscience des réalités m'entourant à commencer par la présence vivifiante de Cassia contre mon flanc. Nous sommes ici ensemble, et plus rien d'autre ne semble avoir la moindre importance. Et il y a aussi ces quelques mots que je viens d'exhaler sans même m'en rendre compte sur l'instant. Mon réveil est d'une douceur incomparable, teinté d'une légère surprise mêlée d'émerveillement, mais aussi d'une immense sérénité intérieure. Je sens Cassia bouger imperceptiblement à mes côtés, son souffle s'accélérant quelque peu, et je m'interroge brièvement sur si elle a réellement entendu mon aveu murmuré ou si elle est encore perdue dans les méandres de son propre rêve. Je finis par ouvrir lentement les paupières, accueillant avec délectation la lumière matinale qui vient jouer de ses reflets mordorés sur les délicats contours de son visage si paisible. Je contemple son visage, à la recherche d'un indice sur son réveil. Peut-être fait elle encore semblant de dormir ?


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyVen 24 Mai 2024 - 18:49

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Après cet intime moment partagé avec Milo, je reste blottie contre lui. Nous restons globalement silencieux, profitant simplement de la présence de l’autre et de l’état de bien être dans lequel nous étions. Et doucement, me sentant dans une entière confiance, je rejoins les bras de Morphée.

Alors que la lumière du jour traversait les rideaux de la chambre, mes yeux commencent doucement à s’ouvrir. Je sens immédiatement la présence de Milo contre moi et cela me fait sourire de bonheur. Merveilleusement bien installée contre le jeune homme, je décide de profiter encore un peu et décide de rester allongée, sans bouger. Je souhaitais simplement profiter de ce doux réveil matinal. Milo commençait apparemment à se réveiller, je le sentais quelque peu bouger puis finalement le jeune homme se met à parler. « Je t'aime Cassia. » Je reste stoïque face à ses mots. Des mors qu’ils ne m’avait encore jamais dit. Je remarque rapidement que le jeune homme est encore endormi, il n’est donc pas conscient de ce qu’il venait de dire. Toutefois, je ne peux m’empêcher de ressentir une profonde vague de satisfaction, de bonheur à ce moment là. Au réveil de Milo, je n’ose lui parler du fait qu’il avait parlé en dormant. Je ne voulais pas qu’il se sente gêné. Je préférais donc garder cela pour moi, pour le moment.

Nous profitons de la matinée pour prendre un bon petit déjeuner à l’hôtel en compagnie de Clyde. Par la suite, nous décidons de profiter du soleil et de la plage ainsi que de la mer. Milo m’avait ensuite annoncer avoir prévu une activité pour nous. Il n’avait pas voulu m’en dire davantage. La seule chose qu’il avait bien voulu me dire c’était que je devais m’équiper d’un pantalon. C’était un indice très vague. Alors quand l’heure de commencer cette mystérieuse activité approcha, j’étais parti dans ma chambre pour me changer. Une fois prête, je pris le chemin pour rejoindre Milo dans le hall de l’hôtel, comme convenu un peu plus tôt. Une fois arrivée, je m’avance vers lui « Me voilà. Alors, est-ce que tu vas enfin te décider à m’en dire un peu plus sur cette mystérieuse activité ? » demandai-je un large sourire aux lèvres, curieuse mais aussi impatiente d'en savoir davantage.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyVen 24 Mai 2024 - 19:45

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Nous émergeons lentement des limbes d'un sommeil réparateur, bercés par la lumière chaude et rassurante qui vient timidement se glisser à travers des rideaux entrouverts. Nous prenons un moment pour savourer cette quiétude matinale, échangeant quelques regards tendres et des caresses légères, comme désireux de ne rien briser à l'atmosphère apaisée qui nous enveloppe. Puis, après cet intermède rempli de promesses, nous nous préparons tranquillement pour la journée à venir. Descendus ensemble au restaurant de l'hôtel, nous retrouvons Clyde pour un copieux petit-déjeuner, l'ambiance légère et joyeuse, ponctuée de rires cristallins tandis que nous échangeons sur mille sujets futiles et légers, évitant soigneusement d'aborder les discussions trop sérieuses qui pourraient assombrir cette matinée radieuse.

Après de savoureuses viennoiseries accompagnées de plusieurs tasses d'un café revigorant, nous décidons de profiter au maximum de cette merveilleuse journée baignée de soleil en nous rendant sur la plage toute proche. La Méditerranée arbore ses plus belles couleurs azur, ses flots aux ondulations apaisantes venant mourir avec douceur sur le sable fin et chauffé à blanc. Nous passons de longues heures dans une oisiveté bienfaisante à nous délasser au soleil, à échanger de tendres moments de complicité, construisant des châteaux pour enfants sur l'estran ou nous laissant rafraîchir par les eaux turquoise et cristallines. Alors que l'après-midi commence à décliner, nous rebroussons chemin vers l'hôtel afin de nous changer en vue de l'activité surprise que j'ai discrètement préparée pour Cassia. La seule indication que je lui ai donnée était d'enfiler un pantalon confortable. Piquée par la curiosité mais visiblement amusée par ce petit mystère, elle se prépare rapidement avant de me retrouver dans le hall principal.  Lorsqu'elle apparaît enfin vêtue de sa tenue décontractée, je ne peux m'empêcher d'admirer sa beauté naturelle et rayonnante. Je m’approche d’elle et dépose un tendre baiser sur ses lèvres, je lui murmure à l'oreille d'une voix complice. « Tu découvriras tout par toi-même très bientôt. J'ai hâte de voir ta réaction ! »

Nous quittons alors l'hôtel pour gagner la voiture de location, une légère euphorie anticipatrice venant rapidement gagner Cassia qui multiplie les hypothèses plus ou moins folles quant à notre destination secrète. Après une demi-heure de route à travers une campagne pittoresque et bucolique, nous arrivons enfin à destination : un magnifique haras à l'ancienne niché au cœur de cette région italienne vallonnée. L'endroit irradie une aura de tranquillité absolue, les chevaux paissant paisiblement dans les paddocks baignés des chauds rayons du soleil printanier. Lorsque Cassia pose les yeux sur les majestueuses montures qui évoluent en toute liberté autour de nous, son visage s'illumine d'un ravissement manifeste tandis qu'un large sourire radieux vient éclairer ses traits. « Prête pour une petite aventure équestre en bord de mer ? Je crois savoir qu’il y a une petite crique très intimiste non loin d'ici ! » lui dis-je avec un clin d'œil complice, déjà tout excité à l'idée de partager ensemble ce moment suspendu.

À notre arrivée dans ce haras d'un autre temps, une ravissante jeune femme à l'énergie communicative nous accueille d'un large sourire éblouissant et enjoué. « Bienvenue » s'exclame-t-elle d'une voix chantante, les sonorités mélodieuses de son accent typiquement italien roulant avec charme sur sa langue. « Je m’appelle Gina ! Suivez-moi s’il vous plaît ! » poursuit-elle d'un ton chaleureux en se présentant comme notre accompagnatrice. Profitant de cette première rencontre, je glisse ma main dans celle de Cassia, entremêlant tendrement nos doigts dans un geste d'affection partagée tandis que nous suivons Gina à travers ces paisibles écuries. Gina nous guide vers un vaste box où plusieurs majestueuses montures lèvent la tête dans un mouvement de curiosité à notre approche, leurs yeux expressifs semblant nous détailler avec intérêt. Leur beauté naturelle est véritablement saisissante, tandis que les effluves combinés du foin frais et du cuir de leurs équipements viennent charmer nos narines, ajoutant une touche d'authenticité qui achève de nous plonger dans cette ambiance unique. « Voici nos plus beaux chevaux ! » explique aimablement Gina en désignant deux splendides spécimens particulièrement bien entretenus. L'un d'eux est un grand palomino au pelage éclatant de blondeur et à la longue crinière d'une soyeuse fluidité, quand l'autre, un robuste et musculeux bai brun à la robe acajou profond, nous observe de ses grands yeux expressifs et doux comme du velours. Gina se met alors à nous en décrire les caractéristiques ainsi que l'expérience respective de chacun avec les cavaliers et nous prodigue quelques recommandations avisées pour assurer une interaction en toute sécurité.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime


Dernière édition par Milo Davis le Sam 25 Mai 2024 - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyVen 24 Mai 2024 - 20:50

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Je venais tout juste de retrouver Milo dans le hall de l’hôtel. Je tentai alors d’en savoir plus sur cette activité mystère qu’il avait prévu. Mais Milo n’était apparemment pas décidé à m’en dire plus. Nous quittons alors l’hôtel et nous montons dans une voiture de location. Je me laisse donc guider par Milo en qui j’avais tout confiance. Nous nous éloignons un peu de la ville et traversons la campagne pittoresque de la région. Finalement, la voiture s’arrête non loin d’un haras. Un large sourire se dessine alors sur mon visage en voyant certains chevaux dans des enclos. Milo me demande si j’étais prête pour une petite aventure équestre en bord de mer, tout en ajoutant qu’il y avait une petite crique très intimiste non loin d’ici. Mon visage se tourne vers lui, un sourire amusée et complice à la fois « Oui, plus que prête. C’est une idée merveilleuse ! Vraiment... » dis-je enthousiaste à l’idée de pouvoir monter à cheval et de passer du temps avec Milo.

Une fois arrivés, nous sommes accueillis par une jeune femme du nom de Gina. C’est donc main dans la main que nous suivons avec joie notre accompagnatrice. Cette dernière nous montrer les lieux et nous guide ensuite vers un box où plusieurs chevaux s’y trouvaient. Gina nous présente alors les plus belles montures du haras. Un palomino et un bai brun tous les deux magnifiques. Gina se met alors à nous décrire les deux montures respectives, elle nous donne bien évidemment quelques recommandations pour notre imminente escapade équestre. Une fois prêts, surtout équipés, nous prenons possession des montures. Cela faisait une éternité que je n’étais pas monté à cheval. Et j’étais vraiment très heureuse de réitérer cette incroyable expérience. Après quelques derniers conseils, nous quittons alors le haras et empruntons un petit sentier. Nos montures côté à côte marchant au pas, je tourne légèrement le visage vers Milo « Cela fait si longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de monter à cheval… J’avais oublié à quel point j’aimais le contact avec ces animaux... » dis-je comblée par cette petite escapade qui venait tout juste de commencer.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptySam 25 Mai 2024 - 0:16

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Une fois nos chevaux prêts, je ne peux m'empêcher de lancer une petite taquinerie à Cassia, qui ajuste la dernière sangle de sa selle. « Tu sais, tu es vraiment très sexy avec cette petite bombe sur la tête, » lui dis-je avec un clin d'œil complice, faisant référence à son casque d'équitation. Nous montons en selle avec une aisance qui trahit le professionnalisme de notre guide et la qualité de l'enseignement reçu. Les premiers pas des chevaux sous nous sont hésitants, comme s'ils s'habituaient à nos poids et à nos mouvements. Puis, doucement, nous prenons le rythme, quittant le haras pour les sentiers qui serpentent à travers la campagne environnante. Le paysage défile, avec ses vignobles en arrière-plan et les collines doucement ondulées qui caractérisent cette région de l'Italie. Alors que nous nous éloignons suffisamment pour n'entendre que le bruit de la nature et le pas régulier de nos montures, Cassia se tourne légèrement vers moi, un sourire mélancolique sur les lèvres. « Cela fait si longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de monter à cheval… J’avais oublié à quel point j’aimais le contact avec ces animaux... » Sa voix trahit une certaine nostalgie, mais aussi une joie évidente de renouer avec une passion de son enfance. Je l'écoute attentivement, hochant la tête en signe de compréhension. Je suis touché par sa confession, heureux de voir cette lueur de plaisir dans ses yeux. « Ils ont quelque chose de spécial, n'est-ce pas ? Leur présence est si apaisante, » répondis-je, encouragé par sa sincérité.

Le sentier nous mène à travers un petit bois, où les rayons du soleil filtrent à travers les feuilles, créant un kaléidoscope de lumière sur le sol forestier. C'est un moment parfait, presque hors du temps, qui renforce notre connexion. Les chevaux semblent sentir notre humeur détendue et avancent calmement, nous permettant de profiter pleinement de cette escapade. Alors que nous avançons tranquillement à travers le bois, les branches s'entrecroisant au-dessus de nos têtes créant une voûte naturelle, je profite de ce moment de calme pour exprimer à Cassia ce que je ressens. Le bruit apaisant des sabots sur le chemin de terre accompagne mes pensées, donnant un rythme à nos échanges. Je me tourne vers elle, captant son regard tandis que nos chevaux marchent côte à côte. « Je suis vraiment heureux d’être ici avec toi, Cassia, » commençai-je la sincérité teintant chaque mot. Je fais une petite pause, cherchant les mots justes pour continuer, puis avec un sourire espiègle, j'ajoute : « Et, je dois avouer, tu es incroyablement sexy dans ce petit pantalon. Il te va vraiment bien. Il me laisse l’occasion de pouvoir contempler tes belles petites fesses sans aucun remords ! » glissai-je alors nous échangions un regard complice.

Tandis que nos chevaux avancent d'un pas tranquille le long du sentier bordé de hautes herbes et d'arbres fleuris, je sens que c'est le moment parfait pour partager une anecdote qui capte l'essence de l'amour profond de Cassia pour les animaux. Un sourire se forme sur mes lèvres alors que je me prépare à raconter l'histoire, tournant mon visage vers elle pour m'assurer qu'elle est toute ouïe. « Tu sais, je me souviendrai toujours de cette fois où nous étions au parc, il y a quelques années, » je commence, captant son attention. « Il faisait un peu frais, et nous étions juste là pour une promenade tranquille. Mais alors, tu as vu ce petit groupe d'enfants qui essayaient de nourrir un petit chat errant avec des morceaux de leur goûter. » Je ris doucement en me remémorant la scène. « Et bien sûr, mademoiselle l’amie des animaux, tu ne pouvais pas juste regarder. Tu es allée vers eux et tu as commencé à leur expliquer comment s'y prendre pour que le chat ne se sente pas menacé. Tu as passé près d'une demi-heure avec eux, leur montrant comment se tenir calmement, leur apprenant même à faire des petits bruits pour attirer le chat sans le effrayer. Ta patience et ton amour pour les animaux m'ont vraiment impressionné ce jour-là. » Je regarde Cassia avec admiration. « Ce que j’ai trouvé magnifique, c’est ta capacité à transmettre cette passion et ce respect des animaux non seulement à moi, mais à ces enfants. Tu as cette façon de rendre le monde un peu meilleur, un petit chat à la fois. » La conversation continue sur ce ton léger et joyeux alors que nous suivons le sentier, entourés par la beauté naturelle et la compagnie l'un de l'autre, chaque histoire et chaque rire ajoutant une couche supplémentaire à notre journée déjà mémorable.

Après un moment agréable passé à cheval à travers les paysages pittoresques, nous approchons d'un site particulièrement charmant, un vieux phare qui se dresse fièrement au bord de la côte, surplombant la mer scintillante. Le phare, avec ses murs blanchis par le sel et battus par le vent, raconte des histoires d'anciens marins et de nuits orageuses. Je guide nos chevaux vers un petit enclos adjacent au phare où nous pouvons les attacher en toute sécurité. Après nous être assurés que les chevaux sont bien installés, je me tourne vers Cassia avec un sourire complice. « Ça te dirait de monter au sommet du phare ? La vue doit être incroyable là-haut, » je lui propose, mes yeux pétillant déjà à l'idée de l'aventure. Voyant l'escalier étroit et raide qui mène à la lanterne du phare, une idée taquine me traverse l'esprit. « Et pourquoi ne pas le faire à l'ancienne ? » suggérai-je en m'accroupissant devant elle, l'invitant à monter sur mon dos comme nous le faisions souvent lors de nos escapades plus jeunes.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptySam 25 Mai 2024 - 15:01

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Milo avait toujours eu le don de m’étonner. Et aujourd’hui encore il avait réussit à me surprendre en prévoyant cette activité équestre en tête à tête. Nous entamons notre escapade pédestre en suivant les sentiers préconisés par Gina. Tout est calme, le moment est des plus agréables mais aussi des plus apaisants. Milo brise légèrement cet agréable silence pour m’avouer qu’il était vraiment heureux d’être ici avec moi. Mon regard se tourne alors vers le jeune homme « Moi aussi Milo. Tu n’imagines pas à quel point... » dis-je un léger sourire aux lèvres. Ce qu’ajoute ensuite le pilote de ligne concernant mon pantalon et le fait de pouvoir contempler mes fesses me fait rire de bon cœur « Je ne vais pas m’en plaindre... » dis-je amusée, partageant un regard complice avec lui. Nous nous laissons guidés par nos montures respectives, c’est à ce moment là que Milo décide d’évoquer une anecdote  qui s’était déroulée il y a maintenant assez longtemps. J’écoute le jeune homme attentivement, un léger sourire aux lèvres, attendrie par cette histoire. « Oui je m’en souviens bien... » dis-je presque nostalgique en repensant à ce moment. Je suis presque touchée par la manière dont Milo raconte cette anecdote et par la manière dont il me voyait, dont il me décrivait.

Nous continuons notre ballade, et nous nous approchons doucement mais sûrement près d’un vieux phare. Arrivés près de l’ancien bâtiment, Milo propose de monter au sommet du phare. « Oui pourquoi pas, c’est une bonne idée. Allons y... » dis-je en ayant déjà hâte de découvrir la vue que nous pourrons avoir depuis là-haut. Nous descendons chacun notre tour de notre monture respective et prenons le temps et le soin de les attacher en toute sécurité non loin de là. Devant l’entrée du phare, Milo me propose de monter les escalier à l’ancienne. Je comprends rapidement ce qu’il souhaitait dire par là. Un sourire se dessine sur mon visage. Je viens alors me poser contre son dos, prête à me tenir correctement pour que Milo puisse se redresser « Mais promets moi de me le dire si jamais ton dos te fait souffrir, d’accord ? » dis-je en venant déposer un tendre baiser sur sa joue. Je voulais bien évidemment passer du bon temps avec Milo et je devais bien avouer que se remémorer des bons souvenirs avec lui me plaisait beaucoup. Malgré tout, son bien être passait avant tout cela. Surtout que je savais que son dos l'avait fait souffrir il y a peu de temps.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptySam 25 Mai 2024 - 16:07

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Un sourire rayonnant illumine les traits de Cassia lorsqu'elle accueille avec enthousiasme mon invitation à grimper sur mon dos pour affronter ensemble les marches étroites de ce vénérable phare. Sans surprise, elle se préoccupe également de mon dos. Cette bienveillance si caractéristique de sa personne réchauffe mon cœur. « Promis… Et puis cela me donnera l’occasion de dire que j’en ai plein le dos ! » répondis-je d’un ton plaisantin. Après m'avoir déposé un tendre baiser sur la joue, geste plein de naturel témoignant de la complicité complice qui nous unit, elle s'approche de moi avec une confiance totale, prête à se lancer corps et âme dans cette nouvelle aventure improvisée. Je m’accroupis légèrement pour lui faciliter la montée, je tends mon dos dans une posture stable et rassurante, déterminé à devenir le pilier sur lequel elle pourra s'appuyer durant cette expédition vertigineuse. Cassia vient alors passer ses bras autour de ma nuque dans un geste d'une fluidité déconcertante, comme si nous n'avions jamais fait que ça. Tandis que je glisse les miens sous ses cuisses avec mille précautions, je la sens s'appuyer contre moi dans un abandon total, lovée au creux de mon échine, le poids familier de sa présence se faisant soudain réconfortant et apaisant. « Bien installée ? » lui lançai-je d'une voix rieuse en me tournant vers elle. Ses prunelles étincellent d'excitation tandis qu'elle opine du chef avec entrain, son sourire toujours aussi éblouissant, comme si elle n'avait attendu que ça.

Notre lente mais ô combien exaltante ascension débute. Les marches sont d'une étroitesse désarmante tandis que leur raideur met nos muscles à rude épreuve. Mais la robustesse séculaire de l'édifice de pierre nous offre une prise solide et rassurante. Progressant avec d'infinies précautions, chacun de mes pas est mesuré, calculé pour garantir la pérennité de notre fragile équilibre. Cassia de son côté maintient une emprise ferme mais légère, ses bras musculeux venus s'enrouler autour de mes épaules dans une étreinte réconfortante qui me donne l'impression de pouvoir soulever des montagnes. « Alors qu’est-ce que tu préfères comme monture ? Ton cheval ou bien ton Milo ? » lui demandai-je en continuant de grimper au sommet du phare. À mesure que nous progressons, nos souffles se font plus erratiques mais restent inlassablement couverts par nos éclats de rire spontanés et nos chamailleries complices. Une atmosphère légère et insouciante s'installe, chassant bien vite les prémices de l'effort physique consenti. Notre montée vertigineuse se mue peu à peu en un moment de pur bonheur partagé, rythmé par nos amusements mutuels et nos commentaires espiègles sur les perspectives grandioses qui s'offrent à nos yeux émerveillés.

Finalement, non sans un soupir de soulagement, nous atteignons le sommet tant convoité. Je fais une courte pause pour nous permettre de recouvrer mon souffle et nos esprits tout en admirant l'exploit que nous venons d'accomplir ensemble. « Je suis heureux d’apprendre qu’en plus de ne pas être devenue Chewbacca, je peux toujours te porter ! » C'est alors avec une infinie douceur que j'aide Cassia à descendre de mon dos, la raccompagnant avec mille égards vers la terre ferme. Désormais côte à côte et main dans la main, nous nous avançons d'un même pas conquérant vers le balcon panoramique. Une vue à couper le souffle sur l'immensité de l'océan et les paysages côtiers alentour nous y accueille, sublimée par la caresse d'une brise marine délicieusement fraîche et vivifiante. Nous voilà comme suspendus au-dessus du vide, en communion totale avec la nature dans toute sa splendeur. Un profond sentiment de plénitude vient m'envahir tandis que je savoure cet instant d'éternité partagé dans la plus pure des complicités avec la femme qui fait battre mon cœur.

À perte de vue, l'horizon semble embrasser les confins de l'immensité, la mer s'étalant dans toutes les directions telle une étendue d'un bleu profond et insondable, se fondant à la perfection dans les nuances plus claires du firmament. Les vagues viennent rouler et déferler avec un rythme hypnotique contre les rochers en contrebas, dans un spectacle naturel d'une puissance et d'une grâce brutes qui ne manque pas d'enchanter nos sens. Un mélange enivrant d'embruns salés et d'air iodé vient fouetter nos visages, nous rappelant avec force la magnificence indomptée de l'océan. Cédant galamment le pas à Cassia pour qu'elle puisse pleinement s'imprégner des merveilles qui nous entourent, je la regarde s'avancer d'un pas fébrile vers la balustrade du balcon panoramique. Ses mains viennent délicatement se poser sur le métal froid tandis que ses grands yeux s'écarquillent sous le poids d'un émerveillement quasi enfantin face à l'immensité du tableau marin qui s'offre à son regard. Je m’approche dans son dos à pas de loup, je viens naturellement enlacer sa taille de mes bras protecteurs, me penchant par-dessus son épaule pour mieux partager son ravissement. De cette position, je peux sentir la douce chaleur de sa peau et humer l'envoûtante fragrance de son parfum qui se mêle avec volupté aux effluves iodés de la brise marine, créant une indéfectible sensation d'intimité entre nous. Le vent vient fouetter légèrement ses cheveux dans une tendre caresse tandis que j'aspire une profonde bouffée de cet air vivifiant, m'emplissant d'une quiétude et d'une plénitude rarement atteintes. Seuls les cris lointains des mouettes et le roulement sourd des vagues viennent ponctuer ce havre de paix, formant une symphonie naturelle d'une sérénité apaisante. Devant nous, le soleil amorce sa lente descente vers l'horizon, nimbant peu à peu le ciel de ses chaudes lueurs orangées et rosées dans un spectacle vivant et mouvant. « Aussi sublime que puisse être ce paysage, il ne saurait égaler ni la beauté captivante de ton visage, ni la douceur soyeuse de tes lèvres » lui révélai-je non sans lui voler un baiser dans le cou.

Un souffle marin délicat mais vivifiant nous enveloppe de sa fraîcheur tandis que nous nous tenons au faîte du vieux phare, les embruns salés se mêlant avec volupté à l'air ambiant pour créer une atmosphère quasi magique. Alors que nos regards se perdent à contempler les paysages époustouflants qui s'offrent à nous, je ne peux m'empêcher d'être saisi par la beauté à la fois grandiose et fragile de cet instant suspendu. Mais plus encore que la splendeur du spectacle naturel, c'est la présence réconfortante de Cassia à mes côtés qui m'inspire le plus profondément. Nous demeurons là, subjugués par l'immensité de l'océan qui semble embrasser les confins de l'horizon et par les teintes chaudes du couchant qui viennent inscrire leur flamboyance dans les nuances rosées et orangées du ciel, je me sens soudain irrésistiblement poussé à me rapprocher d'elle, comme mu par une force intérieure. Je me penche doucement dans sa direction, mon visage vient se nicher tout contre le sien, au point que je peux presque sentir le souffle chaud de sa respiration se mêler au mien. « Dis moi… Quel est le rêve que tu souhaites le plus réaliser à mes côtés ? » murmurai-je alors dans un souffle rauque, ma voix à peine plus audible que le roulement des vagues et les cris perçants des mouettes.Lentement, je laisse alors dériver mon regard sur le sien, mes yeux venant se noyer dans ses prunelles d'un bistre profond où semble se refléter la palette des couleurs chatoyantes du crépuscule. Comme happé par leur magnétisme, je ne peux que demeurer là, immobile et muet, à contempler les traits délicats de son visage avec une fascination teintée d'émerveillement, notant chaque courbe, chaque nuance, chaque détail qui fait d'elle un être d'une beauté à la fois simple et envoûtante.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptySam 25 Mai 2024 - 17:27

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Arrivés devant l’entrée du phare, Milo propose de monter au dessus à l’ancienne. Je ne peux m’empêcher d’accepter tout en faisant tout de même promettre à Milo de me prévenir si jamais son dos décidait de faire encore des siennes. Milo me promet de le faire tout en ajoutant que ce sera l’occasion de dire qu’il en avait plein le dos. Impossible de ne pas rire face à cette plaisanterie si spontanée venant de sa part. Il n’y avait décidément que Milo pour me faire rire de la sorte. Je m’installe donc délicatement sur le dos de Milo et passe délicatement mes bras autour de lui. Le jeune homme se relève alors doucement, prenant mille et une précautions. Il me demande ensuite si je suis bien installée « Oui, parfaitement bien installée même... » dis-je d’une douce voix enjouée par la situation. Nous commençons alors l’ascension des escaliers, et Milo finit par me demander, pour plaisanter, ce que je préférais comme monture. Soit mon cheval ou alors lui. Je souris, quelque peu amusée par cette question. « H’m… Toi. Ce sera toujours toi... » dis-je d’un ton sincère qui en disait  bien plus que ma simple préférence pour la monture.

Une fois arrivés au sommet, Milo plaisante à nouveau en me disant qu’il était heureux d’apprendre qu’en plus de ne pas être devenue Chewbacca il pouvait encore me porter. Je lui donne une légère tape amicale et complice sur le bras d’un air faussement vexé. Puis Milo m’aide à descendre doucement de son dos. Nous nous avançons ensuite main dans la main vers le balcon qui offrait une vue panoramique à couper le souffle. Je m’avance doucement, fébrilement même, vers le balcon. Mes mains agrippant la barrière en métal. Milo quant à lui prend place derrière moi et enlace ma taille de ses bras chaleureux et réconfortants à la fois. « Aussi sublime que puisse être ce paysage, il ne saurait égaler ni la beauté captivante de ton visage, ni la douceur soyeuse de tes lèvres ». Les mots de Milo me touchent énormément. Un léger sourire aux lèvres, je me tourne légèrement vers lui. « Tu va finir par me faire rougir un jour... » dis-je amusée mais aussi sincère. Sur ces mots, je viens lui voler un furtif baiser avant d’admirer à nouveau la vue qui s’offrait à nous.

Je sens le corps de Milo se rapprocher davantage de moi. Son visage vient se nicher contre le mien. Je profite de cette douce et réconfortante proximité. Le jeune homme vient alors me poser une question des plus inattendues. « Milo... » J’étais quelque peu prise au dépourvu. « Au vue des récents évènements… je dirais tout simplement pour commencer... rester à tes côtés pour toujours, sans secrets, sans séparation... » dis-je d’une douce voix. Bien évidemment, j’avais envie de bien plus avec Milo qui, j’en étais certaine, était tout simplement l’homme de ma vie, mon âme sœur. « Tu sais, je suis certaine que nous sommes fait pour être ensemble, tout comme je suis certaine et envieuse de vouloir vivre à tes côtés chaque jour qui passe et… et de vivre avec toi toutes les aventures que la vie a à nous offrir… » Je reprends alors « C’est difficile de choisir un seul rêve… Il y a tant de rêves que je voudrais réaliser à tes côtés, partir en vacances à l’autre bout du monde, me réveiller à tes côtés tous les matins, fonder une famille... » avouai-je alors dans un léger aveu.



Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptySam 25 Mai 2024 - 22:26

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Avec une légèreté dans l'intonation qui trahit l'émotion sincère qui l'étreint, Cassia accueille mes paroles d'un sourire à la fois timide et éblouissant, ses pommettes se parant soudainement d'une teinte rosée des plus charmantes. «  Tu vas finir par me faire rougir un jour... » murmure-t-elle d'une voix chaude en détournant momentanément son regard, un geste empreint d'une pudeur désarmante qui ne fait que rehausser encore, si c'est possible, le charme envoûtant qui se dégage de chacun de ses traits. Un rire léger et complice vient spontanément s'échapper de ma gorge tandis que je me délecte avec ravissement de sa réaction. Voir ainsi ses joues se parer de ces reflets cramoisis, indéniables marqueurs de la profondeur de son trouble, est pour moi un spectacle d'une beauté rare et précieuse que je ne me lasserai jamais de contempler. «  Qui te dit que ce n’est pas mon objectif ? » lui demandai-je d'un ton mutin en accompagnant mes paroles d'un clin d'œil complice. Je me penche vers elle avec une infinie précaution, comme pour ne pas briser la magie de l'instant, je viens déposer un baiser aussi léger qu'une plume sur l'arrondi velouté de sa joue nacrée. Un geste d'une tendresse insouciante mais empreint d'une signification toute particulière à mes yeux. «  Observer ce rouge gagner tes joues pourrait bien devenir mon nouveau paysage préféré », lâchai-je dans un souffle en laissant mon visage frôler le sien, savourant le frémissement quasi imperceptible qui l'étreint à ce contact plein de promesses. Je relève alors délicatement son menton de ma main libre, je plonge à nouveau mon regard dans l'immensité limpide du sien, happé par l'éclat saisissant qui brûle au fond de ses prunelles. À cet instant précis, le reste du monde semble s'être complètement évanoui autour de nous pour ne laisser place qu'à l'ivresse d'une plénitude et d'un bien-être aussi absolu qu'éphémère. Comme la promesse d'une félicité insoupçonnée venue se blottir au creux de nos âmes réunies. «  Mon cœur est à toi pour toujours, Cassia… » L'air se charge alors d'une décharge électrique, presque palpable, que seuls viennent ponctuer le roulement sourd et lancinant des vagues se brisant avec fracas sur les rochers en contrebas. Une tension exquise, dénuée de toute précipitation, où chaque seconde qui passe semble faire monter encore un peu plus l'intensité de cet envoûtement mutuel qui nous lie. Inéluctablement, je me sens basculer dans le délicieux vertige de l'attente, comme happé par le magnétisme fiévreux qui désormais nous attire l'un vers l'autre.

Alors que nous nous tenons face à la mer scintillante, le cœur de Cassia débordant de rêves et d'aspirations pour un futur commun sans secrets ni ombres, une lourdeur s'installe en moi. Cassia exprime clairement son désir pour une relation transparente et authentique, un espace où nous pourrions vivre notre amour pleinement, sans réserve ni cachotterie. Ses paroles résonnent avec une pureté et une sincérité qui me touchent profondément, et je partage cet idéal de transparence totale entre nous. Cependant, le chantage d'Andrew pèse sur moi comme un voile sombre qui obscurcit cette vision parfaite. La situation complexe dans laquelle je me trouve me tient éloigné de l'honnêteté totale que Cassia mérite et désire. Ce secret que je garde à contrecœur m'impose une distance intérieure, un mur invisible mais palpable entre mes véritables sentiments et ce que je peux révéler. Je ressens une tension croissante, tiraillé entre mon désir de lui dévoiler chaque aspect de ma vie et la nécessité de la protéger des conséquences potentiellement destructrices de la vérité sur Andrew. Chaque fibre de mon être voudrait se libérer de ce fardeau, partager avec elle le poids de cette menace pour peut-être trouver ensemble une issue. Mais la peur de détruire sa vie par pur égoïsme me retient. «  Je te promets qu’un jour… Je t’expliquerai tout. Je n’aurai plus aucun secret pour toi, ou presque. Il y en aura toujours quelques-uns pour une petite surprise ! » Au fond de moi, une résolution commence à se former, une promesse silencieuse de trouver un moyen de résoudre cette situation avec Andrew, de mettre fin à ce chantage pour que je puisse enfin offrir à Cassia la clarté et l'honnêteté qu'elle mérite. «  Plus rien ni personne ne nous séparera. Je te le promets Cassia. » Je veux un futur avec elle, un futur libéré de toutes entraves, où notre amour pourrait s'épanouir pleinement, libéré des ombres du passé et des menaces présentes.

À ces mots, je sens mon cœur s'emballer soudainement dans ma poitrine, comme s'il menaçait de rompre ses attaches pour venir se lover au creux des mains de Cassia. Une bouffée de chaleur intense vient embraser tout mon être tandis que je réalise pleinement la portée de ce qu'elle vient de me confier. Les paroles de Cassia, prononcées d'une voix vibrante d'émotion sincère, me submergent telle une vague déferlante, balayant sur son passage tous mes doutes et mes craintes. C'est une déclaration d'amour dans toute sa splendeur, dénuée de fard et de fioritures, qui vient résonner au plus profond de mon âme. Dans ce flot de mots emprunts d'une tendresse infinie, je peux lire comme dans un livre ouvert tous ses espoirs, ses rêves, ses aspirations les plus intimes. La simplicité désarmante avec laquelle elle évoque son désir de m'avoir à ses côtés pour l'éternité vient déchirer un à un les derniers voiles de doute qui pouvaient encore obscurcir mon esprit. Je peux presque visualiser les images des projets qu'elle dépeint, nous deux voyageant aux confins du monde, savourant chaque lever de soleil dans les bras l'un de l'autre, bâtissant ensemble ce foyer qu’elle espère plus que tout. Une vie entière à ses côtés, une existence de projets et d'aventures enlacées dans un même souffle. [/color] »  Je suis certain que nous avons encore beaucoup d’aventures à vivre ensemble… » Si elle pouvait se douter de toutes les surprises que je lui prépare. «  Partie en vacances à l’autre bout du monde ? Mais tu lis dans mes pensées ! J’avais justement prévu… » Je m’arrête net. Si je parle trop Cassia va rapidement deviner l’idée que j’ai en tête. «  Tu sais, je me souviens t’avoir confié que le mariage, fonder une famille ce n’était pas pour moi… C’est vrai. Ce n’est pas pour moi, avec une autre femme. Mais avec toi… Je ne dirais pas que je suis encore prompt à l’accepter, mais disons que j’y réfléchis de plus en plus… » lui avouai-je en levant lentement ma main, hésitant une fraction de seconde à briser la magie de cet instant suspendu, avant de venir délicatement la poser sur la joue douce et veloutée de Cassia. Mon pouce se met alors à caresser tendrement la pulpe satinée de sa peau avec une infinie précaution, comme s'il s'agissait de la plus fragile des porcelaines. Un geste empreint d'une affection et d'un réconfort aussi sincères que naturels. Sous l'effleurement délicat de ma caresse, je vois les paupières de Cassia se clore à demi dans un tendre mouvement, dévoilant l'expression de quiétude absolue et de confiance aveugle qui vient soudain se dessiner sur ses traits. Encouragé par ce signe de réceptivité, je laisse mon pouce poursuivre sa course exploratrice, venant délicatement redessiner les contours à la fois fermes et tentateurs de ses lèvres entrouvertes. La proximité devenue presque envahissante de nos deux corps, l'intensité palpable de ce moment vibrant d'un désir et d'une attraction mutuelle à peine contenus, tout semble désormais nous guider naturellement, inéluctablement, vers l'échange d'un baiser. Obéissant à cette pulsion primitive, je m'incline lentement vers elle, mes lèvres venant enfin rencontrer les siennes dans un geste à la fois profondément explorateur et familier.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 10:06

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


J’avais encore du mal à croire que j’étais bel et bien ici, à admirer cette splendide vue devant moi, avec Milo. Il m’arrivait parfois de songer que cela ne pouvait être qu’un doux rêve et je craignais alors de me réveiller à tout moment. Partageant un doux moment de tranquillité et de complicité, j’avoue à Milo qu’il réussira par me faire rougir un jour avec ses belles paroles qui me touchaient chaque jour un peu plus. Le pilote de ligne semble s’amuser de ma petite confidence et décide d’en jouer un peu plus.

Dans cette douce quiétude, Milo venait de me poser une question assez surprenante. Une question à laquelle il était difficile de répondre malgré tout. Toutefois, je m’attelle à la tâche, me voulant être la plus concise et honnête possible. Ce que je voulais déjà c’était pouvoir rester à ses côtés, une relation donc stable sans aucun secret. Milo me promet alors, à nouveau, qu’un jour il m’expliquera tout. Qu’un jour, il n’aura plus aucun secret pour moi, sauf pour préparer une éventuelle surprise. Ce petit détail m’arrache un léger sourire. Milo me promet que plus rien ni personne ne nous séparera. « Je l’espère de tout cœur... » avouai-je alors mon regard plongé dans celui du jeune homme. Je continuais de répondre à la question de Milo en toute sincérité. Ce dont je rêvais avec lui c’était tout simplement vivre à ses côtés pour toujours et ensemble, construire notre vie, notre foyer. Le jeune homme relève ma volonté de vivre des aventures merveilleuses avec lui à l’autre bout du monde dans un premier temps. Cela semblait faire partir de ses projets également. Bien évidemment, il n’en dit pas plus. Puis, Milo revient sur les aveux qu’il m’avait fait quelques temps auparavant, sur le fait que se marier et fonder une famille ce n’était pas pour lui. Aujourd’hui, le jeune homme revenait sur ses propres paroles, précisant que tous ces projets n’étaient pas pour lui avec une autre femme que moi. Ce qu’ajoute ensuite Milo sur le fait qu’il n’était certes pas prêt à tout accepter mais que toutefois il y réfléchissait de plus en plus me comble de joie. Mes yeux écarquillent légèrement, ne pouvant cacher ma surprise et mon bonheur d’entendre ces paroles. Un large sourire se dessine sur mon visage. Je ne trouvais même pas les mots. « Je te l’ai dit, nous avons le temps... » soufflai-je dans un léger murmure. Les lèvres de Milo viennent alors rencontrer les miennes. Un baiser que je prolonge avec une infinie tendresse tandis que mes bras viennent passer derrière son dos pour davantage de proximité. Le baiser s’interrompt quelques secondes, mon visage toujours aussi proche du sien, mes lèvres effleuraient encore les siennes « Je t’aime... » soufflai-je alors dans un léger murmure à peine audible avant de prendre possession de ses lèvres pour un nouveau baiser.



Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 11:51

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Le vent marin délicat vient caresser tendrement nos visages alors que nous nous tenons enlacés sur la falaise surplombant la mer, profitant du spectacle grandiose du soleil couchant. Les derniers rayons orangés de l'astre déclinant viennent se refléter en miroitements cuivrés sur les vaguelettes qui s'étirent à perte de vue, ajoutant leurs murmures lancinants à la bande-son naturelle qui berce cet instant de quiétude absolue. Cassia, blottit contre moi, lève son visage d'ange vers le mien, ses grands yeux rendus brillants par l'émotion intense qui l'étreint. Sous la caresse mutine des bourrasques légères, ses cheveux se soulèvent en une danse aérienne et sauvage, semblant l'entourer d'un halo incandescent qui rehausse encore l'aura d'insaisissable beauté qui émane d'elle. Son regard étincelant gît au plus profond du mien, elle vient soudain se rapprocher encore davantage, soufflant avec une ferveur quasi révérencielle ces quelques mots chargés du poids incommensurable de son amour. « Je t'aime ». Cette déclaration limpide et d'une sincérité désarmante vient alors résonner en un délicieux écho au plus profond de mes entrailles, éveillant sur son passage une vague déferlante d'émotions brutes et irrépressibles. Sans m'accorder le moindre répit, Cassia vient capturer une nouvelle fois mes lèvres avec les siennes dans un baiser d'une fougue irrépressible empreinte de passion mais aussi d'une douce certitude. Submergé par ce flot impétueux, je réponds à son étreinte avec toute l'ardeur que son amour sans bornes ne manque jamais de réveiller au plus intime de mon être. Mes mains viennent délicatement encadrer la pulpe veloutée de ses joues dans un geste partagé, comme pour mieux graver dans le marbre des siècles la réalité vibrante de cet instant de grâce. À regret, après ce qui me semble n'être qu'un trop bref laps de temps, nos bouches avides se séparent enfin. Rouvrant les yeux, je plonge mon regard dans les immenses lagons limpides du sien, où brûle une flamme d'affection indéfectible que rien ne semble pouvoir éteindre. C'est alors que, d'une voix sourde mais chargée d'une promesse solennelle à me lier pour l'éternité, je murmure à mon tour. « Moi aussi… Depuis toujours et à jamais… » Cette simple phrase se meurt contre mes lèvres avant que je ne reprenne. « Ma place est ici, à tes côtés, pour toujours...avec toi. »

Mes yeux se posent alors sur les mèches de cheveux de Cassia devenues rebelles sous la caresse du vent maritime. Cet instant d'une grâce simple mais authentique, où chaque détail semble ajouté une touche de magie supplémentaire au tableau déjà parfait que forment nos deux corps étroitement enlacés dans les lueurs dansantes du crépuscule, fait naître en moi un besoin soudain et impérieux. Celui d'en figer la beauté et la plénitude sur la pellicule d'un cliché photo. Sans perdre une seconde, je me saisis de mon téléphone portable dans la poche arrière de mon pantalon. « Tu es magnifique… », je ne peux m'empêcher de lâcher dans un murmure attendri en cadrant le visage de la femme que j'aime dans le petit écran. Son sourire rayonnant semblant capter et renvoyer d'un seul éclat toutes les lueurs du soleil agonisant. J'enchaîne les prises, soucieux de capturer dans chacune d'entre elles non seulement la perfection de ses traits mais aussi la quintessence même de la richesse de son âme qui transparaît dans ses expressions tour à tour rêveuses ou lumineuses. Chaque cliché est désormais une relique sacrée, un fragment précieux de notre propre histoire que je compte bien chérir à jamais.

Après avoir immortalisé ce moment d'une grâce suspendue au sommet de la falaise du phare avec quelques clichés précieux emprunts d'émotions palpitantes et de souvenirs indélébiles, je me tourne vers Cassia. Une lueur espiègle danse dans mon regard, trahissant la nouvelle escapade qui me trotte en tête. « Et si nous redescendions à présent pour nous diriger vers un endroit encore plus spécial ? Il y a une petite crique pas très loin d'ici, nichée à l'abri des regards indiscrets et baignée d'une intimité vraiment enchanteresse. Qu'en dirais-tu ? » L'éclat malicieux de ses yeux me dit qu'elle aussi frémit à la perspective de cette nouvelle aventure.Sans perdre une seconde, je m'accroupis face à elle avec une galanterie jouant les contraires avec ma carrure imposante, lui offrant mon dos musclé comme un trône naturel. C'est un petit rituel tendre et plein d'humour né au fil des mois entre nous. Un rire cristallin, pareil aux milles gouttelettes d'une source cachée, accueille mon invitation muette, avant que le doux poids de son corps ne vienne délicieusement se poser contre mes omoplates. Ses bras se nouent avec une aisance désormais familière autour de mon cou, arrachant à ma peau un tressaillement de bien-être diffus. « Prête pour la descente ? » je m'enquiers d'une voix volontairement bourrue mais emplie d'une infinie douceur, resserrant l'étreinte protectrice de mes bras autour de ses jambes fuselées, soucieux de m'assurer qu'elle est solidement arrimée contre moi. Avec une ardeur impatiente que nous nous engageons sur la pente escarpée en direction de la plage de sable blanc qui s'offre à nos pieds, comme une avant-garde de notre destination secrète. Chaque pas est mesuré avec une précaution de somnambule, mes yeux scrutant le chemin sinueux pour y déceler le moindre obstacle rocailleux susceptible de nous faire trébucher. Mais c'est dans une atmosphère de légèreté et de joie complices que nous effectuons lentement la descente, les baisers mutins et tendres de Cassia venant fleurir la peau nue de mon cou de leurs douces décharges électriques.

Enfin parvenus sur le terre ferme e, je dépose mon précieux fardeau avec une infinie douceur, retenant difficilement un soupir de regret lorsque la courbe voluptueuse de son corps vient à quitter le galbe accueillant de mon échine. Nos deux chevaux, ces fidèles compagnons de route, semblent nous avoir précédés et attendent docilement un peu plus loin. D'un pas alerte, je me dirige vers eux pour saisir les rênes du cheval de Cassia. Gardant le bout de corde serré dans mon poing, je l'invite d'un regard brûlant à venir me rejoindre. C'est alors qu'une fois arrivée à ma hauteur, frôlant presque ma peau, je me fais un plaisir d'effleurer une dernière fois la douce pulpe de ses lèvres dans un baiser rapide mais infusé de toute la tendresse passionnée que je porte à la femme qu'elle est devenue pour moi. « Pour la route », je murmure d'une voix rauque contre ses lèvres entrouvertes, accompagnant mes mots d'un clin d'œil complice, savourant l'insouciance enivrante du moment comme si nous étions les seuls êtres vivants à errer sur cette terre. Cassia bondit alors avec une agilité pleine de grâce sur le dos de sa monture, amenant ses mains agiles à ramener la crinière d'or en désordre sur l'encolure musclée. Je m'attarde à vérifier une dernière fois la solidité de la selle et des étriers avant de lui confier les rênes d'un air confiant. « Tout est bon de ton côté ? » je m'enquiers, comme pour lever les derniers doutes qui pourraient subsister.

L'acquiescement muet mais radieux de Cassia comble mon cœur d'une plénitude sans nom, et c'est sans plus attendre que nous lançons nos bêtes au trot le long du sentier côtier qui serpente pour finir sa course sur cette crique unique dont je rêve tant de lui faire découvrir les charmes intimes et secrets. Nos deux montures échangent des hennissements allègres, comme conscientes de partager l'excitation fiévreuse du périple que nous nous apprêtons à vivre. Le vent vient fouetter nos cheveux de son indolent souffle salin tandis que le chatoiement hypnotique des vagues apportées par la marée montante vient peu à peu bercer nos corps d'une langueur complice. Les paysages qui jalonnent notre chemin se succèdent dans une profusion de tableaux pittoresques baignés des dernières lueurs mordorées de l'astre déclinant. Chaque nouvel horizon franchi nous réserve de nouvelles visions enivrantes - ici des falaises escarpées jalonnées de fourrés touffus aux senteurs enivrantes de terre, de sels et de résine végétale, là des étendues de galets immaculés encore tièdes des baisers brûlants du soleil couchant aux teintes de cuivre.  


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 16:28

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Là, tout en haut de ce phare, c’est comme si nous étions en train passer une nouvelle étape dans notre relation. Une relation pleine de promesses. Face à cette sincérité, à cet échange entre nous, je ne peux m’empêcher de prononcer ces trois petits mots à l’égard de Milo. Je le pensais tellement, je le ressentais tellement que j’avais ressentis un besoin viscéral de le lui dire. Après avoir échangé un énième baiser empli de tendresse et de passion, nos lèvres se séparent à contre cœur. La réponse de Milo me fait quelque peu sourire et surtout elle réchauffe mon cœur tout comme elle me conforte dans mes sentiments que j’éprouvais et dan le fait que Milo était définitivement mon âme sœur à tout point de vue. « Pour toujours... » répétai-je alors dans un léger murmure. Suite à cela, Milo semble se sentir d’humeur à prendre quelques photos, me complimentant au passage. Attendri par ce geste, je le laisse faire, lui offrant mon plus beau sourire. Puis, inspirée par cet instant, je décide moi aussi d’immortaliser ce moment avec mon téléphone portable. Je capture une photographie de Milo là sur ce phare, puis je prends un selfie de nous deux avec ce splendide paysage en arrière plan.

Après avoir immortalisé ce doux moment, Milo propose de quitter le phare pour nous diriger vers un endroit encore plus spécial. Une petite crique pas très loin d’ici. « Ça à l’air vraiment très tentant... » dis-je d’un ton intriguée et enthousiasme à l’idée de découvrir un nouveau lieu avec Milo. Ce dernier se positionne alors pour que je grimpe à nouveau sur son dos. Je ne me fais pas prier, et je reprends place sur le dos de Milo le plus délicatement possible. « Plus que prête... » dis-je avant que Milo ne commence alors la descente des escaliers. Quant à moi je me laisse porter non sans taquiner le jeune homme en déposant quelques baisers sur la peau nue de son cou. Une fois arrivés en bas, Milo me dépose délicatement et nous nous dirigeons ensuite vers les deux chevaux qui nous attendait. Milo dépose un baiser sur mes lèvres, pour la route. Je souris tendrement en guise de réponse. Je me remets alors sur la selle du cheval. Toujours aussi prévoyants, Milo s’attarde quelque peu pour vérifier la selle et les étriers avant de me donner les rênes. Je rassure le jeune homme sur le fait que tout était bon de mon côté.

Nous reprenons alors la route afin de nous diriger vers cette fameuse crique dont Milo m’avait parlé tout à l’heure. Le chemin se passe merveilleusement bien, et je me délecte des magnifiques paysages qui défilent sous nos yeux. Nous commençons à nous éloigner quelque peu du sentier équestre pour accéder à la petite crique. Au bout d’un moment nous sommes obligés de descendre de cheval et de continuer à pieds. Nous attachons alors les deux chevaux à l’abri du soleil, et nous continuons le chemin à pieds, côté à côte et main dans la main.



Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 16:55

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Le chemin vers la crique tant convoitée se dessine enfin devant nos yeux émerveillés, un étroit sentier serpentant avec grâce à travers le paysage côtier sauvage et préservé. À chaque nouveau lacet, ce dernier nous offre de nouvelles perspectives à couper le souffle sur l'immensité saisissante de la mer aux reflets d'émeraude et de saphir, et le littoral rocheux sculpté par les ans en formes tourmentées et fascinantes. Fièrement campés sur nos robustes montures au pelage luisant, nous suivons d'un même pas rythmé ce dédale de piste équestre, nos fidèles chevaux avançant d'une foulée sûre et régulière, comme mus par une entente secrète avec la nature qui les entoure. Je me délecte, le cœur empli d'une reconnaissance infinie, de la splendeur des paysages grandioses qui défilent sous nos yeux émerveillés. Chaque nouveau virage abrupt du sentier nous révèle des panoramas toujours plus sublimes que les précédents, tels des cadeaux successifs offerts par Dame Nature pour récompenser notre audace de partir à la découverte de ses trésors les mieux gardés. Mais à mesure que nous nous rapprochons de notre destination secrète, le relief se fait plus escarpé, le chemin se rétrécissant jusqu'à n'être plus qu'une simple sente à peine praticable pour nos fidèles compagnons. Les roches polies par le vent marin et les sentiers tortueux aux à-pics vertigineux exigent une prudence décuplée dans notre progression. D'un regard entendu, nous convenons alors de poursuivre le reste du trajet à pied afin de mieux maîtriser notre avancée vers la crique tant espérée. Avec mille précautions, nous descendons de nos montures pour les guider ensuite d'une main ferme mais rassurante jusqu'à un endroit propice où nous pourrons les attacher en toute sécurité. Nous finissons par trouver un grand pin majestueux aux branches généreuses pour les mettre à l'ombre du soleil déjà ardent. Après avoir inspecté une dernière fois les nœuds des longes pour m'assurer de leur solidité, je glisse une dernière caresse apaisante sur l'encolure lustrée des deux chevaux. Une fois assuré que nos compagnons de route sont bien installés et ne manqueront de rien en notre absence, nous reprenons notre chemin désormais uniquement guidé par les indications de nos sens en éveil et la confiance mutuelle que nous nous témoignons. Nos mains se rejoignent presque instinctivement dans un geste d'une familiarité réconfortante, comme si ce lien physique constituait le prolongement naturel du lien invisible et pourtant si puissant qui nous unit.

Le sentier vers l'antre secrète depuis si longtemps fantasmée se fait alors plus étroit, s'enfonçant à travers une forêt miniature de pins tordus et de buissons fleuris aux effluves entêtantes, parfumant l'air ambiant d'un mélange capiteux de terre, de résine et d'essences sauvages. Les stridulations assourdissantes des légions de cigales cinglent nos oreilles d'une musique quasi-hypnotique, se mêlant avec une harmonie saisissante au roulement sourd et lointain du ressac pour former une symphonie naturelle d'un pouvoir apaisant sans pareil. Nos sourires complices et rayonnants ne se lassent pas d'échanger des regards chargés d'une insouciante félicité. Le frémissement de nos doigts étroitement liés palpite au rythme des battements de nos cœurs enivrés par la joie simple et pourtant d'une profondeur saisissante d'être réunis dans un cadre d'une beauté à couper le souffle. Puis soudain, après quelques minutes d'une marche cadencée par la seule étreinte de nos mains jointes, le sentier tortueux s'ouvre d'un coup sur le spectacle à la fois imposant et fragile de la petite crique cachée. Nos regards s'écarquillent de ravissement à cette vision d'une sérénité presque irréelle : une plage de sable immaculé d'une blancheur presque aveuglante serpente entre deux falaises abruptes aux courbes gracieuses, venant mourir aux pieds d'une onde cristalline où se reflètent les derniers rayons écarlates du soleil couchant.

La crique est totalement déserte, préservée telle une relique oubliée, un secret jalousement gardé par la Nature elle-même. Un petit paradis privé exclusivement réservé à nos âmes d'amants épris de beauté et de quiétude. Nous restons un instant silencieux, simplement à admirer béatement ce tableau naturel d'une perfection quasi-irréelle, avant de nous avancer d'un même pas léger vers le rivage. Le sable d'une douceur de ouate accueille la caresse de nos pieds nus, encore tièdes des dernières flatteries solaires. Et l'instant d'après, nous nous rapprochons de l'onde calme et translucide, toujours main dans la main, prêts à nous abandonner sans réserve à l'enchantement de cette nouvelle étape de notre aventure en ce cadre idyllique. Ses eaux d'une tranquillité quasi-irréelle, je me tourne vers Cassia, un sourire malicieux venant étirer les commissures de mes lèvres. L'euphorie d'avoir enfin atteint ce lieu de quiétude fantasmé depuis si longtemps m'enivre d'une plénitude délicieuse, soudain teintée d'une fougue joueuse. « Ça te tentes de piquer une petite tête ? » je lui propose d'une voix à la fois suave et rieuse, mon regard noisette pétillant d'une anticipation muette pour le plaisir simple mais intense qui sera le nôtre de nous abandonner aux caresses de ces eaux de rêve, dans un cadre d'une splendeur à couper le souffle. Sans même attendre sa réponse que je devine pourtant déjà au frémissement rieur de ses lèvres entrouvertes, je commence à me dévêtir avec une désinvolture ferme et efficace. Laissant d'abord tomber mon t-shirt détrempé de la marche au sol, je m'attaque ensuite avec une concentration presque théâtrale aux lacets de mes chaussures que je retire en quelques gestes mesurés. Je les plie soigneusement avec une application presque déplacée en ces lieux, je les dépose sur un large rocher plat proche du rivage, aux côtés de mes autres effets. Seul demeure sur moi mon boxer aux teintes océanes, dernier rempart symbolique entre ma nudité et le ventre accueillant de la mer.

Je peux désormais sentir le souffle chargé de milliers de parfums marins venir caresser ma peau rendue frissonnante par l'attente du plongeon imminent. Un long frémissement me parcourt lorsque mon regard accroche le tien, brûlant soudain d'une lueur d'amusement taquin et d'un désir diffus mais puissant. Je me sens vivant, revigoré par la promesse d'un plaisir simple et intense qui nous attend de l'autre côté de ce fil imaginaire me séparant encore de l'abandon final dans les bras protecteurs de la mer. Une brusque bouffée d'impatience juvénile me gagne et, après m'être brièvement étiré dans un rituel familier destiné à préparer mes muscles à l'immersion salvatrice, je lance un sourire lumineux dans ta direction, mêlé d'une encourageante provocation. « Allez viens donc me rejoindre ! L'eau ne va pas se réchauffer toute seule ! » Sur ces mots, je m'avance d'un pas assuré sur le sable encore tiède des dernières caresses solaires pour venir caresser du bout des orteils les premières vaguelettes d'écume nacrée. Un frisson de délice pure me fait pratiquement gémir lorsque le froid revigorant de l'onde vient saisir la plante de mes pieds avec une fermeté presque sensuelle. Je me retourne une dernière fois dans ta direction, je tends la main dans un geste presque solennel, conviant ton corps à rejoindre le mien dans la dernière partie de notre errance vers ce lieu d'extase aquatique.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 18:22

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Après avoir attaché les chevaux dans un endroit sûr et à l’abri du soleil, nous commençons alors à marcher pour rejoindre la crique. Le chemin se fait de plus en plus étroit mais rien d’insurmontable. Après quelques minutes de marche, nous arrivons à destinations. Nous découvrons alors une petite plage de sable blanc coincée entre deux falaises, et dont l’eau cristalline reflétait les rayons du soleil qui était en train de se coucher. « C’est magnifique... » dis-je finissant par briser le léger silence qui s'était installé, complètement émerveillé par le paysage qui s’offrait à nous. Nous avançons alors doucement sur la petite plage privée. Milo se tourna alors vers moi et me demande si cela me tentait de piquer une petite tête. Je me retourne alors vers lui, prête à lui demander si il était sérieux. Mais je voyais d’ores et déjà sa réponse dans son regard. D’ailleurs, Milo commence déjà à se dévêtir. Il enlève déjà son t-shirt, puis il retire ses chaussures et son pantalon. Le jeune homme vient alors déposer ses affaires soigneusement sur un large rocher plat proche du visage. Je ne perds pas une seule seconde du spectacle qu’offre Milo. Le pilote de ligne m’incite alors à venir le rejoindre. Le jeune homme s’approche alors du rivage, prêt à plonger dans cette eau cristalline. Après une très légère hésitation, je finis par me débarrasser de mon débardeur et de mon pantalon ainsi que de mes chaussures que je dépose à côté des affaires de Milo, me retrouvant ainsi en sous-vêtements. J’attrape alors la main du jeune homme et commence à entrer alors dans l’eau. Je suis surprise par la fraîcheur, mais finalement cela faisait du bien. Un grand bien même.

Nous finissons par entrer entièrement dans l’eau. Je fais quelques brasses, profitant du bien fait de l’eau fraîche sur mon corps tout entier. Je viens rejoindre ensuite Milo. Je passe délicatement mes bras autour de son cou alors que mes jambes elles, s’enroulent tendrement autour de son bassin. « Si on m’avait dit que je finirai mes vacances ici avec toi… Je dois bien avouer que jamais je n’y aurais cru... » dis-je un léger sourire aux lèvres alors que le bout de mes doigts caressait tendrement la nuque du jeune homme. « Au fait, tu ne m’a toujours pas dit… Ta venue ici n’était pas une coïncidence n’est-ce pas ? Comment as tu su où j’étais partie ? » demandai-je curieuse.



Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 19:22

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Cassia accueille mon invitation avec un sourire rayonnant et complice, ses prunelles noisette soudain illuminées d'une lueur d'excitation contenue. Sans perdre une seconde, elle commence à se dévêtir avec une grâce naturelle et une candeur presque déconcertante. D'abord son débardeur, qu'elle fait glisser le long de son buste avec une lenteur délibérée, comme pour mieux savourer l'instant, avant de le laisser choir sur le sable éclatant avec un froissement ténu. Puis vient le tour de son pantalon, cette fois défait d'un geste plus délié pour finir repoussé d'un coup de hanche mutin, dévoilant ses jambes fuselées sous l'étoffe fragile de ses sous-vêtements. Avec une sensualité quasi-animale, elle se penche ensuite pour délacer avec application ses chaussures, prenant un malin plaisir à faire durer le dépouillement en détachant lascivement chaque lacet un à un. Enfin totalement pieds nus, dans une tenue des plus suggestives, elle rejoint mes vêtements soigneusement pliés pour y déposer les siens avec une même minutie dans un geste d'une simplicité presque solennelle.

Cassia me rejoint d'une démarche chaloupée au bord de l'eau, ses pas aériens laissant une piste d'empreintes propres sur le sable vierge derrière elle. D'un même mouvement instinctif, nous entrons alors dans l'onde accueillante, tous deux tressaillant au contact glacé mais si vivifiant de cette caresse marine sur nos peaux nues et frissonnantes. Un cri de surprise mêlé d'un plaisir enfantin s'échappe des lèvres entrouvertes de Cassia tandis qu'elle s'abandonne avec une joie évidente aux premières caresses de l'eau sur sa peau satinée. D'abord un peu gauche dans mes mouvements, je la regarde ensuite s'éloigner de quelques brasses pour mieux savourer l'effet tonique du bain sur son corps souple. Chacune de ses foulées agite des milliers de gouttelettes qui viennent se répandre tout autour d'elle en auréoles chatoyantes. Son cheminement dans les flots s'accompagne d'une véritable danse aquatique où se mêlent avec une harmonie envoutante la puissance contrôlée de ses mouvements et la grâce aérienne de ses membres s'agitant sous l'onde.

Après quelques instants de cette joute sensuelle, Cassia revient lentement dans ma direction, ses bras émergeant du liquide translucide pour m'accueillir. Ses yeux brillants de malice me happent dans son regard chargé de tendresse lorsqu'elle referme son étreinte sur moi, ses jambes venant s'enrouler lascivement autour de mon bassin. Le contact de sa peau contre la mienne sous l'onde tiède m'électrise de la nuque jusqu'au creux des reins. Ma respiration se fait soudain haletante tandis que le courant joueur qui nous entraîne semble vouloir confondre nos deux corps en une seule et même entité frémissante. Mes bras viennent naturellement l'entourer pour mieux la soutenir, nos peaux glissant l'une contre l'autre avec une langueur troublante. Le bout de ses doigts vient soudain effleurer ma nuque dans une lente et répétée caresse, faisant naitre une nuée de frissons qui n'ont cette fois plus rien à voir avec la fraîcheur de notre bain improvisé. Son visage se rapproche encore, jusqu'à ce que nos regards ne puissent plus se fuir, emprisonnés dans un même lacis de désir et de sérénité accrue par l'incroyable magie de l'instant présent.


L’un contre l’autre dans l'ambiance feutrée et magique de notre crique isolée, je croise le regard de Cassia avec un sourire mutin où perce une indéniable complicité. Un bref instant, je me perds dans la contemplation des reflets mordorés du soleil couchant dansant sur sa peau ambrée, avant de revenir à la réalité avec un petit rire malicieux à l’entente de ses interrogations. « Tu vois... Je suis un homme plein de surprises ! » je lance d'un ton joueur en happant soudain ses lèvres dans un baiser doux mais chargé de promesses que je scelle en saisissant tendrement son visage entre mes mains. Un rire cristallin accueille ma déclaration, se mêlant au chuintement presque hypnotique des vaguelettes venant lécher nos peaux nues avec une infinie douceur. Cassia me gratifie d'un regard pétillant de malice qu'elle ponctue d'un petit haussement de sourcils interrogateur, semblant m'inviter à poursuivre. « Ahahah ! C'est mon petit secret, Mademoiselle Henderson ! » je renchéris sur un ton faussement mystérieux. « Où que tu ailles, je te retrouverai toujours, même perdue au beau milieu d'une randonnée alors qu'une coulée de boue menace ! » Un bref éclat d'amusement vient illuminer mon regard à l'évocation de son récente mésaventure, l'humour légèrement piquant de mes propos venant délicieusement contraster avec la langueur du moment présent.

Je marque une pause dramatique, telle une longue inspiration pour mieux savourer l'anticipation tendue émanant du corps ferme de Cassia. Puis, sans crier gare, je me penche de nouveau pour capturer ses lèvres dans un baiser d'une intensité renouvelée, laissant filtrer dans cette étreinte le flot désordonné d'émotions qui vient soudain de m'assaillir. Revenant enfin à la réalité de son visage offert, je reprends d'une voix subitement chargée d'un sérieux rarement exprimé. « En effet, ma venue ici n'est pas une coïncidence. Je suis venu pour toi... Rien que pour toi. » Une profondeur nouvelle imprègne alors mon regard tandis qu'une de mes mains vient délicatement replacer une mèche de cheveux humides sur le délicieux visage penché vers moi. « Je me suis rendu à l'hôpital deux jours après ton départ, inquiet de ne pas avoir de nouvelles. Anna m'a alors dit que tu avais pris quelques jours. Connaissant ton amour pour ce pays, j'ai tout de suite deviné que tu avais dû prendre l'avion pour l'une de nos destinations italiennes préférées... » Je m'écarte légèrement d'elle, pour mieux comprendre chacune des expressions qui se émanent de son visage à l'écoute de mon récit. « J'ai passé la journée à aller trouver un à un tous mes collègues, dans l'espoir insensé que l'un d'entre eux ait eu un vol pour l'Italie ces derniers temps. Ou à défaut, qu'il t'ait simplement aperçue dans un aéroport au cours de ses rotations. » Une ombre fugace de découragement vient assombrir un bref instant mon regard, qui se mue presque aussitôt en une lueur de triomphe retrouvé. « C'est finalement Luke qui m'a nargué en me disant qu'il avait bien eu un vol pour la côte italienne la semaine dernière... et que tu étais à bord ! » Un sourire lumineux étire mes lèvres tandis que je me rapproche à nouveau de Cassia, mon corps venant effleurer le sien dans une caresse d'une infinie douceur. « J'étais d'astreinte ce jour-là et malheureusement, c'est Tim qui devait être le pilote sur ce vol... Mais il m'a généreusement cédé sa place afin que je puisse venir te retrouver ici... » Une de mes mains quitte ses hanches pour venir délicatement saisir son menton, m'attirant son visage au plus près pour mieux ancrer mon regard au sien. « Tu vois... Je suis prêt à parcourir le monde entier pour toi... » À ces mots prononcés dans un souffle, je ne peux résister à l'envie de sceller une nouvelle fois mes lèvres contre les siennes dans un baiser d'une infinie tendresse.

L'isolement presque irréel de cette crique secrète nous enveloppe d'un cocon d'intimité absolue, où plus rien d'autre ne semble exister que le lent ressac de la mer venant mourir sur la grève dans une languide cantilène. Un mantra aquatique dont les modulations infinies semblent caresser nos peaux avec la même douceur que les derniers rayons obliques de l'astre finissant sa course pour la journée. L'atmosphère se charge des effluves entêtants du sel marin mêlé aux relents musqués des végétaux maritimes tandis que le ciel se pare lentement d'une parure mordorée, zébrée de traînées sanglantes présageant l'embrasement final avant la nuit. Les ombres s'étirent, sculptant le décor d'une tension insoupçonnée. La tiédeur de l'eau contraste à présent délicieusement avec la fraîcheur de plus en plus présente de la brise alizée qui vient caresser nos corps encore humides de notre bain salvateur. Un frémissement parcourt ma peau nue lorsque le souffle marin vient jouer sur mes épaules, comme s'il eût été les doigts d'une amante tentatrice. Je me rapproche de Cassia, l'espace entre nous se réduit jusqu'à n'être plus que ce mince espace insondable où convergent nos respirations ralenties.

Chaque inspiration m'apporte son parfum capiteux où se mêlent les fragrances enivrantes de la mer, du sable et de ce désir qui nous étreint à présent dans un même émoi. Mes mains trouvent naturellement le chemin de ses hanches dans une caresse infiniment lente, comme pour mieux savourer le velouté de sa peau sous mes paumes calleuses. Un long frisson me parcourt à ce contact incandescent, figeant le temps en une boucle infinitésimale où je ne suis plus que le vecteur de ces sensations millénaires chuchotées par la Nature elle-même. Enfin, j'ose ancrer mon regard au sien, plongeant au plus profond des prunelles noisette où brille un éclat de fièvre contenu. J'y lis avec une netteté désarmante les prémices de cette passion sur le point d'embraser nos deux corps offerts à la dernière accalmie avant la nuit. Mes lèvres s'entrouvrent alors pour laisser s'échapper un souffle rauque, dernière offrande libératrice avant de céder au torrent de lave bouillonnant en moi. « J'ai très envie de toi... » Mes doigts se crispent sur les hanches de Cassia avec une ardeur renouvelée, réprimant par ce geste la brusque pulsion de me ruer sur sa bouche pour y apposer le sceau de ce désir dévorant. Au lieu de cela, j'attends simplement sa réponse dans un silence lourd de ces milliers de promesses qui ne demandent qu'à se réaliser au cœur de notre havre isolé de toute réalité.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 20:48

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Alors que nous profitions de cette baignade privilégiée en tête à tête dans ce cadre magnifique, je ne peux m’empêcher de réaliser à quel point la situation avait changée. J’étais venue ici seule, sur un coup de tête pour m’éloigner de tout et de tout le monde. Et me voila en train de terminer ces vacances improvisées dans les bras de Milo. Je m’interroge donc d’ailleurs à nouveau sur la présence du jeune homme ici. Ou plutôt j’interroge Milo. Ce dernier commence pas rester très vague, m’indiquant simplement qu’il était un homme pleine de surprise. Après un furtif baiser partagé, mon regard empli de curiosité ne quitte pas le sien et ne demande qu’à en savoir plus. Après être resté vague, Milo plaisante un peu en faisait référence à ma mésaventure de l’autre fois lors de ma randonnée. « Très amusant... » soufflai-je alors toujours suspendue à ses lèvres, prête à écouter enfin les véritables révélations. Milo finit donc pas m’avouer que sa venue ici n’était pas une coïncidence. Il était ici pour moi. De cela, je m’en doutais. Je continue alors à écouter le récit du jeune homme qui apparemment avait été voir Anna à l’hôpital, c’est ainsi qu’il avait su que j’avais pris quelques jours de congés. Me connaissant parfaitement, Milo avait donc deviné ma destination. Milo me raconte ensuite la journée qu’il avait passé à aller demander à chacun de ses collègues si l’un d’entre eux avait un un vol récent pour l’Italie ou même si il m’avait tout simplement vu à bord d’un avion. Apparemment, c’est finalement Luke qui avait appris à Milo, en le narguant, qu’il avait eu un vol à destination de l’Italie et qu’il m’avait vu à bord. Milo me raconte alors comment il s’était débrouillé pour être un des pilotes du prochain vol pour la côte italienne afin de pouvoir venir me retrouver ici. « Tu vois... Je suis prêt à parcourir le monde entier pour toi... » Un sourire se dessine sur mes lèvres avant que ces dernières ne soient scellées à celles de Milo. Après ce tendre baiser, mon visage reste proche du sien. Mon regard plonge littéralement dans celui de Milo « Cette incroyable ténacité à vouloir me retrouver pourrais te faire passer pour un fou aux yeux de certains... » dis-je amusée. « Mais moi, je trouve cela incroyablement romantique... » dis-je un sourire aux lèvres, presque émue d’entendre le récit de Milo et de me rendre compte tout ce qu’il avait fait pour me retrouver.

Doucement, les main de Milo viennent trouver mes hanches. Je frissonne à ce doux contact à la fois subtile mais empli de désir. Nos regards se croisent et ne souhaitent apparemment plus se quitter. Sans un mot, ils en disent chacun leur tour long sur leurs envies ou plutôt sur les nôtres. Milo finit par briser ce silence en m’avouant qu’il avait très envie de moi. Je sens alors ses doigts se crisper sur mes hanches. Je resserre alors mon étreinte autour de lui « Cesse de me regarder ainsi, tu sais très bien que je ne peux pas te résister... » Et pourtant tout un tas de questions me traversaient l’esprit, était-ce réellement prudent de se laisser aller ici ? Et si quelqu’un arrivait ? Bon, même si les alentours étaient déserts, nous l’avions bien vu tout à l’heure en arrivant. Puis finalement, pour toute réponse, je viens embrasser avec une légère fougue les lèvres de Milo. Lui faisant ainsi comprendre que l’envie qu’il ressentait était réciproque.



Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyDim 26 Mai 2024 - 21:25

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Le flot de mes confidences s'écoule dans le silence presque religieux qui suit, où seul le murmure de la mer semble accueillir mes paroles chargées d'une telle intensité émotionnelle. Pourtant, entre deux lentes vagues venant s'échouer sur la grève, une pensée insidieuse vient soudain obscurcir la limpidité du moment. Mes mains, toujours ancrées sur les hanches de Cassia, se crispent imperceptiblement tandis qu'un doute des plus insidieux vient subrepticement se glisser sous mon crâne. Traverser des continents, questionner un à un tous mes collègues, suivre sa trace jusqu'ici en Italie... N'ai-je pas franchi une limite en poussant à ce point ma recherche ? Je repense aux efforts presque monomaniaques que j'ai dû déployer pour arriver jusqu'à cette crique au bout du monde. Et si, finalement, mes actes pouvaient être perçus comme l'œuvre d'un psychopathe en puissance ? La première phrase de Cassia m’incite à penser que j’ai outrepassé une certaine limite. Un frisson glacé vient hérisser les poils sur ma nuque à l'idée que mes gestes, censés être l'expression d'un amour inconditionnel, puissent être interprétés comme les prémices d'une obsession malsaine. Un bref spasme vient agiter mon corps sous le coup de ce doute sournois, m'amenant à rompre un instant le contact visuel avec Cassia, comme par crainte de lire son jugement dans ses magnifiques prunelles.

Mais c'est là sous-estimer bien trop vite la profondeur de son regard et la force des sentiments qui nous lient. Comme si elle avait perçu le tumulte qui vient de s'emparer de mon esprit, Cassia me fixe soudain avec une expression d'une incroyable douceur et d'un réconfort absolu. Un murmure d'une simplicité désarmante s'échappe alors de ses lèvres pour venir pourfendre la gangrène qui menace de ronger mon cœur et nos retrouvailles. « Mais moi, je trouve cela incroyablement romantique... » L'assurance tranquille de sa voix, dénuée de tout jugement, agit sur moi comme un puissant baume apaisant les craintes injustifiées qui m'assaillaient quelques secondes plus tôt. Soudain, sous un nouveau jour, mes actes peuvent enfin reprendre toute leur dimension, dépouillés de cette noirceur factice que mon esprit leur avait un instant prêté. Un poids immense semble alors quitter mes épaules, laissant mon être se regonfler d'un flot de tendresse que les quelques doutes précédents avaient momentanément comprimé. Ses paroles simples, dénuées de tout artifice, résonnent en moi comme la réaffirmation de la beauté de mes intentions et la validation des sentiments partagés qui nous animent. Un sourire franc, venu du plus profond de mon cœur désormais allégé, vient étirer mes lèvres tandis que je l'attire contre moi dans une étreinte emplie d'amour et d'une reconnaissance sans bornes. « Je crois que tu ne t’en rends pas compte à quel point je suis fou de toi… Je suis là pour toi, toujours. Je parcourrais n'importe quelle distance pour être avec toi, pour partager ma vie avec toi. »

Un rapide regard circulaire me rassure sur l'isolement quasi parfait de notre repaire temporaire. Cette crique secrète, bordée de falaises abruptes nous enveloppant d'un écrin naturel et protecteur, semble bel et bien coupée du reste du monde. Blottie au creux d'un relief interne de la côte battue par les vents et les embruns, elle n'est accessible que par un unique sentier sinueux, bien en amont sur les hauteurs. Ici, seul le ciel immense semble pouvoir être le témoin de nos ébats à venir. Satisfait de notre solitude, je me tourne de nouveau vers Cassia. Sa simple présence, telle une évidence incarnée à mes côtés, semble ici décupler encore un peu plus la splendeur âpre de ce théâtre minéral où se joue notre passion renaissante. Elle se rapproche dans un même mouvement pour venir apposer ses lèvres sur les miennes dans un baiser d'une insouciante spontanéité. J'y réponds avec un empressement que je ne cherche même plus à dissimuler, mes mains glissant d'instinct autour de sa taille pour mieux la soulever contre moi. Son rire, qui vient se mêler à l'air saturé d'embrun, ne fait que renforcer l'impression d'un moment unique, teinté de l'insouciance magique de ces jours de liberté absolue. Je la porte avec une aisance née de notre osmose charnelle, j'avance à pas ralentis en direction du miroir d'eau qui vient clapoter sur le sable blond. La fraîcheur de l'eau de mer, pénétrant progressivement nos corps à chaque nouvelle foulée, ne fait qu'attiser l'ardeur incandescente qui nous consume déjà. Progressant jusqu'à ce que le niveau de la mer atteigne ma taille, je m'assieds dans un lent mouvement contrôlé, gardant toujours Cassia pressée contre moi. L'eau, d'une limpidité saisissante, vient former autour de nous une nouvelle ceinture de vagues fluides, s'accordant en d'infinies modulations au rythme de nos respirations.

Tout en maintenant nos lèvres unies dans un baiser tendre mais où perce déjà une ferveur renouvelée, mes doigts habiles viennent se glisser le long de son dos pour enfin trouver le délicat fermoir qui rassemble encore le dernier rempart de tissu. L'attache cède dans un cliquetis discret, libérant sa poitrine de la dernière entrave que je repousse d'un habile mouvement de l'épaule, les laissant dériver au gré des courants tranquilles. Le chuintement de l'eau, les cris des mouettes au loin, le vent qui vient agiter la surface en une multitude de ridules mouvantes... Tout semble soudain se suffire à lui-même, formant une toile de fond lénifiante à notre propre osmose extatique. Plus rien d'autre que nos corps en fusion dans cet écrin liquide, plus rien que le sel et la passion de nos halètements gutturaux... Plus rien d'autre alors n'existe que l'étreinte de nos deux corps liés par les flots mouvants et les derniers rayons du soleil couchant, dardant l'onde d'éclats mordorés semblables à des rubis liquides. Tout semble suspendu en ce fragment d'éternité gracieusement compartimenté entre les caresses de l'eau et le murmure du ressac lointain. Un silence presque sacré nous entoure, où seul résonne le discret bruissement de nos respirations, comme scellant avec une dernière offrande le serment que nos corps viennent tacitement de se formuler. Un parfait contentement nous submerge, amplifié par la plénitude du cadre naturel dont nous sommes les seuls souverains en cette heure magique.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime


Dernière édition par Milo Davis le Lun 27 Mai 2024 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyLun 27 Mai 2024 - 18:38

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Les paroles de Milo ne cessaient de me rassurer pour l’avenir. Un avenir commun ou rien ni personne ne nous séparera. De ce genre de moment j'en avais rêvé tous les jours depuis plusieurs semaines maintenant. Ô oui j'avais rêve de ces retrouvailles, du moment où nous serions à nouveau réunis et enfin heureux. A nouveau. Bien vite, l’atmosphère entre nous prend une toute autre tournure. Une tournure plus ardente, plus intime. Je ne peux résister à Milo lorsqu’il me regarde ainsi et m’avoue avoir envie de moi. Alors que nous échangeons un énième baiser, plus passionné celui-ci, je sens les mains de Milo glisser autour de ma taille pour me soulever légèrement contre lui. Le jeune homme me porte aisément et avance doucement. Je me laisse guider tout naturellement par Milo qui s’arrête lorsque le niveau de la mer atteint sa taille. Le pilote de ligne s’assoit alors dans un lent mouvement contrôlé me gardant toujours contre lui. Je passe délicatement de part et d’autre de sa taille mes jambes afin de me retrouver à califourchon sur lui. Mes lèvres ne sembles apparemment plus quitter ses lèvres. Tout comme mes mains ne semble plus vouloir quitter sa peau douce et délicate. Dans un énième échange de baiser, Milo s’affaire à retirer mon soutien-gorge dans un geste empli de dextérité et de rapidité. Tout était calme autour de nous. Seuls le chant de oiseaux et le bruit du vent sur les feuilles d’arbres se faisait entendre. Tout semblait soudainement suspendu, c’est sans doute cela qui rendait ce moment aussi unique. Plus rien à présent ne comptait, sauf nous. Nos baisers se faisaient de plus en plus passionnés, de plus en plus envieux. Le désir ne faisait que croître au fil des minutes qui défilaient. Si bien que le reste de nos sous-vêtements furent rapidement retirés. Nous en voulions tous les deux bien plus, il n’y avait aucun doute là-dessus. Peu importe où nous étions, ce qui importait le plus c’est de céder à cette tentation. Et sans réfléchir davantage, dans un geste des plus naturels, nos deux corps se positionnent afin de ne faire plus qu’un, obéissant ainsi à nos pulsions, à nos envies.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyMar 28 Mai 2024 - 0:59

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson





SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyMar 28 Mai 2024 - 18:58

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Là, dans cette crique, nous nous abandonnons complètement l’un à l’autre dans une extrême et douce intimité. Nos deux corps sont tels deux aimants que l’on ne peut séparer. Et bien vite, sous l’emprise de notre désir ils finissent pas ne faire plus qu’un. Nos deux corps brûlants de désir l’un pour l’autre entament alors un ballet des plus sensuels. Là dans cette crique c’est comme si le temps s’était arrêté, comme si plus rien n’existait et ne comptait à part nous. Et lorsque l’apogée de notre plaisir arrive, nous nous laissons complètement aller l’un à l’autre. Je reste blottie contre Milo un petit moment, profitant tout simplement de cet instant incroyable que nous venions de partager.

A présent, nous sommes plongés dans un quasi silence. Seuls le bruit des doux clapotis de l’eau se fait entendre. Milo resserre davantage son étreinte sur moi et se penche pour me murmurer quelques mots. Il me demande de lui interdire de me quitter. Un léger sourire se dessine sur mon visage. Un sourire qui malgré tout cache la souffrance vécue ces dernières semaines. « Tu peux compter sur moi... » soufflai-je alors dans un léger murmure. Je n’avais pas répondu tout de suite, me laissant sans nul doute emporter par les souvenirs houleux de ces derniers temps. Nous restons là, enlacés l’un contre l’autre encore un petit moment. Nous voulions sans nul doute prolonger ce moment le plus longtemps possible. Malheureusement, la fin de journée était déjà bien entamée et nous devions reprendre le chemin sur nos montures afin de rentrer au haras en temps et en heure.

Une fois rhabillés, nous quittons, tout de même à contre coeur, la petite crique pour retrouver les cheveux. Une fois à nouveau dessus, nous terminons alors le chemin de randonnée afin de retrouver le haras. Une fois arrivés là-bas, Gina nous montrer comment débarrasser les chevaux des différents accessoires et nous autorise même à brosser nos montures respectives. Un petit soin amplement mérité après ces quelques heures de promenade. Le temps de quitter l’établissement arriva, nous saluons alors Gina et la remercions sincèrement avant de retourner à la voiture. Milo reprend le chemin de l’hôtel, un léger silence s’installe dans la voiture. Un silence que je décide de briser « Merci infiniment pour cet après-midi, c’était juste… incroyable... » dis-je un sourire sincère sur le visage. Le trajet continue alors, nous alternons des moments de discussions et des moments silencieux, le tout toujours dans une très bonne atmosphère. Et une fois arrivés à l'hôtel, nous montons à l'étage pour retrouver ma chambre. Nous nous octroyons un moment en tête à tête sous la douche. Une douche amplement méritée.

Pour terminer la journée, Milo propose que l'on aille dîner. J'accepte bien évidemment sa proposition. Nous continuons donc notre journée en tête à tête autour d'un délicieux repas où les discussions et les souvenirs partagés vont bon train. J'étais réellement sur un petit nuage depuis hier. Parfois j'avais peur que ceci ne soit qu'un joli rêve et qu'il se termine bientôt et surtout malgré moi.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
Milo Davis
  Milo Davis  
- Autumn leaves -

▎ Messages postés : 655
▎ Pseudo : DonJuanAuxEnfers
▎ Faceclaim : Henry Cavill
▎ Crédits : DK
▎ Multi-comptes : Je galère déjà avec un seul compte
▎ Points récoltés : 1545
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_opfyk99ZmU1rq9ihbo3_r2_400
▎ Your age : 35 ans
▎ Your preference : Hétérosexuel
▎ Job/Studies : Pilote de ligne, amoureux du ciel
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_pbg928QHBS1spguxzo1_400

https://likeariver.forumactif.com/t2578-me-myself-and-i https://likeariver.forumactif.com/t2745-milo-davis-the-best-way-to-predict-the-future-is-to-create-it#26057
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyMar 28 Mai 2024 - 21:21

The way to love is to realize that it might be lost
Milo Davis & @Cassia Henderson


Après notre journée magique et nos retrouvailles intimes dans la crique isolée, Cassia et moi regagnons notre hôtel, le corps encore brûlant de nos étreintes passionnées. Sur le chemin retour, ma main glisse naturellement dans la sienne. Les propos de Cassia m’apaisent. « C’est moi qui te remercie. Si tu savais comme je suis heureux de t’avoir retrouvé… » lui avouai-je en lui dérobant un tendre baiser. Une fois à l’hôtel, nous nous dirigeons en direction de la chambre de Cassia. Nous délectons ensemble d’une bonne douche rafraîchissante, laissant l'eau délicieusement fraîche délasser nos muscles et ôter des peaux les derniers relents d'embruns marins. Tandis que les gouttes ruissellent, je ne peux m'empêcher de revivre les moments d'extase que nous venons de partager. Un sourire béat vient fleurir sur mes lèvres à l'évocation du regard de braise dont m'a gratifié Cassia à maintes reprises. Une fois séchés et rafraîchis, je propose à Cassia de prolonger cette soirée pour le moins réussie par un dîner en tête-à-tête dans un cadre des plus romantiques. Elle acquiesce avec un sourire radieux, visiblement aussi enchantée que moi à l'idée de faire durer le charme. Nous optons finalement pour une petite échoppe délicieusement typique, à quelques rues de notre hôtel. À peine franchie la porte de ce havre de quiétude, nous sommes immédiatement séduits par l'atmosphère douillette et intimiste qui s'en dégage. Des lumières tamisées, projetant leurs chaudes lueurs mordorées sur les murs tendrement colorés, viennent se refléter dans les flacons de vins âpres niché dans les alcôves. Un air de guitare classique se fait entendre en fond sonore, parfaite toile musicale pour une soirée placée sous le signe du romantisme et du plaisir des sens.

Nous sommes accueillis avec une infinie courtoisie par un maître d'hôtel au costume strictement cintré, qui nous conduit à une table pour deux, légèrement en retrait dans un renfoncement chaleureux. À peine assis, nous comptions déjà faire corps avec le décor feutré de ce lieu d'exception. Les plats, aussi joliment apprêtés que délicieusement parfumés, se succèdent dans une envoûtante farandole de saveurs, chacun accompagné des vins les plus distingués que notre hôte nous soumet. Nos conversations vont et viennent avec une naturelle fluidité, alternant avec bonheur entre légèreté et complicités les plus intimes, comme si cet après-midi marquait un tournant décisif vers la complétude absolue de nos êtres. Alors que le dessert prend fin dans un délicieux tintement de cuillerées contre les coupes de cristal, je me penche légèrement en avant, un sourire mutin étirant mes lèvres encore grisées de vin et de passion. « J'ai une petite idée pour prolonger encore cette journée incroyable » proposai-je à Cassia d'une voix basse et légèrement rauque. Je peux voir aussitôt la curiosité avide danser dans ses prunelles, réchauffées par les chaudes lueurs des bougies qui nous entourent. Lentement, je tends ma main au travers de la table, paume tendue en une invite sensuelle. « Mais c'est une surprise, ajoute-je dans un souffle. Tu devras me faire entièrement confiance... » Le regard de braise que me lance Cassia en guise de réponse me fait frissonner des pieds à la tête. Ses doigts fins viennent lentement se lover autour des miens en un geste d'assentiment totale. Un flux d'électricité presque palpable semble aussitôt courir entre nos paumes unies. « Prépare-toi à être émerveillée » susurrai-je encore tandis que d'un geste vif je me lève pour l'inviter à me suivre hors de ce havre de quiétude. « D’ailleurs… À quel point me fais-tu confiance ? » demandai-je d’un ton curieux.

Après avoir apprécié un dîner exquis, Cassia et moi nous dirigeons vers une petite corniche que j'avais repérée plus tôt. C'est un lieu idéal pour admirer le coucher de soleil, avec une vue imprenable sur la mer qui s'étend à perte de vue, teintée des couleurs vibrantes du crépuscule. L'atmosphère y est paisible, parfaite pour prolonger notre journée déjà mémorable. En arrivant, je repère un marchand de glace non loin de là, une petite camionnette décorée de façon pittoresque. Sachant combien Cassia apprécie la stracciatella, je m'excuse un instant et me dirige vers le vendeur pour lui acheter sa glace préférée. La fraîcheur de la soirée rend l'idée d'une glace encore plus tentante. Cependant, une fois devant le marchand, je réalise avec une pointe de frustration que je n'ai pas assez de monnaie sur moi. Je fouille mes poches dans l'espoir de trouver un peu plus d'argent, mais en vain. Le commerçant, un vieil homme sympathique avec un sourire chaleureux, s'excuse car il ne prend pas la carte bancaire. Un peu déçu mais décidé à ne pas laisser ce petit contretemps gâcher notre moment, je renonce à ma propre glace et utilise les quelques pièces que j'ai pour acheter celle de Cassia. Après tout, la voir heureuse est ma priorité, et un petit sacrifice de ma part en vaut largement la peine. Je retourne vers Cassia, tenant dans ma main la glace au stracciatella pour elle, et un sourire pour moi-même. « Pour la plus belle ! » lui dis-je en lui tendant le cornet.


SHE IS MY WORLD
Et au premier battement de ses paupières, je l'ai reconnue. C'était bien elle, l'inattendue et l'attendue
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassia Henderson
  Cassia Henderson  
- Shade of winter -

▎ Messages postés : 915
▎ Pseudo : s-a
▎ Faceclaim : Gal Gadot
▎ Crédits : philia
▎ Multi-comptes : non
▎ Points récoltés : 1502
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_inline_opupfyoeON1ul4f46_400
▎ Your age : trente-trois ans
▎ Your preference : hétérosexuelle
▎ Job/Studies : Cassia est infirmière au Charlton Memorial Hospital.
▎ The one you love : The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Tumblr_p02mtjuqCb1vbe6zoo6_r1_250

https://likeariver.forumactif.com/f38-liens-des-membres https://likeariver.forumactif.com/f82-les-telephones https://likeariver.forumactif.com/t651-instagram-explications-modele
The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 EmptyMar 28 Mai 2024 - 22:01

The way to love is to realize that it might be lost
@Milo Davis & Cassia Henderson


Pour terminer cette journée, nous avions été dîner en tête à tête. Un dîner qui nous permettait de prolonger ce moment privilégié que nous partagions depuis de début de la journée. Le repas s’était merveilleusement bien déroulé, nous avions dîner dans un petit établissement typique pas très loin de l’hôtel. En plus d’avoir délicieusement bien mangé, nous avions je pense été tous les deux charmés par l’atmosphère chaleureuse de l’établissement. Nos conversations vont et viennent de manière très naturelle. Nous venions tout juste de terminer notre dessert qui clôturait ainsi le repas. Milo m’annonce avoir une idée pour prolonger encore cette journée incroyable. « Vraiment !? Décidément…Tu ne cesseras donc jamais de me surprendre... » dis-je alors la voix emplie de curiosité mais aussi de complicité. La main tendue du jeune homme est une invitation silencieuse à davantage de proximité. Je ne me fais pas prier, je viens délicatement entrelacer mes doigts aux siens.  Milo ajoute tout de suite que son idée est une surprise. Je m’y attendais. Il précise également que je devrais lui faire entièrement confiance. Mon regard se pose alors sur le jeune homme. « A être émerveillée ? A ce point là… Je dois avouer que tu éveilles ma curiosité... » Milo se lève alors, m’invitant à faire de même. Je quitte alors ma chaise, ne le quittant pas du regard. Le pilote de ligne me demande à quel point je lui faisais confiance. Je souris légèrement « J’ai une entière confiance en toi... » avouai-je alors sans même réfléchir à la réponse.

Nous quittons alors établissement, et après avoir remercié chaleureusement Milo pour l’invitation à dîner, nous nous dirigeons vers une petite corniche qui offrait une magnifique vue. Milo s’excuse pour un court instant et se dirige vers une petite camionnette. Un marchand de glace. Je souris, sachant pertinemment quelle délicate attention il allait avoir à mon égard. Je ne quitte pas le jeune homme du regard, et bien qu’éloignée légèrement je constate qu’il semble embêtée. Je comprends bien vite pour quelle raison. Mon premier réflexe est de vérifier si je n’avais pas un peu de monnaie, malheureusement ce n’était pas le cas. Finalement, Milo revient avec une glace. Et pas n’importe quelle parfum. Une glace stracciatella, le parfum que j’affectionnais tant. Un large sourire se dessine sur mon visage en prenant le cornet de glace. « Merci beaucoup... » je viens déposer un tendre baiser sur ses lèvres pour appuyer mes mots et ainsi mes remerciements. Je commence alors à déguster ma glace puis je tend le cornet vers Milo « On partage… Je sais que toi aussi tu avais envie d’une glace... » Je l’incite donc à prendre à son tour un peu de délicieuse crème glacée.




Carpe Diem
And i'm feeling love
Revenir en haut Aller en bas
  Contenu sponsorisé  

The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Message#
Sujet: Re: The way to love is to realize that it might be lost   The way to love is to realize that it might be lost - Page 8 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
The way to love is to realize that it might be lost
Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mikha | Lost in control
» eliott haze ☽ lost in yesterday
» ALEJANDRA ⊹ your love is real, you've got the love
» I lost the stup..sweet cute dog, HELP! [Libre]
» Tyler ¤ Lost and looking for the meaning I've been searching high and low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
๑ like a river :: fall river city :: Eastern Avenue :: Charlton Memorial Hospital-
Sauter vers: